Tag Archives: Sagesse

To be or not to be ?

Bonjour,

 » That is the question ?  » , aurait écrit William Shakespeare ! ( Hamlet )

Ce qui pourrait se traduire par :  » Être ou ne pas être ?  » Est-ce-que cet auteur anglais faisait allusion à la difficulté d’affronter son destin ou de l’assumer ? Ou tout simplement avait-il découvert sans le savoir que l’Être s’incarne dans un corps physique pour devenir un Humain ? Le dilemme peut se présenter quand l’Oubli vient poser son voile sur l’Expérience et que le personnage oublie temporairement l’Être qui a choisi son incarnation en connaissance de cause .

Ceci étant dit simplement, il est tout à fait possible que vous soyez confus sur cette explication et cela est tout à fait normal. Prenez le temps de la réflexion nécessaire pour assimiler les termes  » être « .  » oubli  » et « expérience  » .

L’Être est le fait d’être, l’expérience que vit votre âme, votre conscience, votre esprit ou l’entité qui habite votre corps physique et qui a choisi ( donc Vous !) de prendre corps , de fonctionner avec un mental, d’éprouver des émotions et cet Être est venu avec ses propres mémoires d’existences antérieures que vous pouvez ne pas accepter tout en sachant qu’elles sont bien présentes.

L’Oubli est la condition primale mise en place avant la naissance pour vous permettre d’expérimenter ce que vous avez  » choisi  » puis de remettre en lumière les mémoires qui sont devenues caduques.

L’Expérience est celle de l’Humanité qui vous offre par ses limitations , l’opportunité d’évoluer dans votre parcours global, celui de l’Être qui s’améliore de vies en vies tout comme les grades croissants des écoles et des collèges, des lycées et des universités

Avancer dans la Vie, c’est réaliser que toutes vos expériences sont des opportunités pour évoluer. Soit la phrase :  » To be or not to be ! « .

Jacques

Définition de l’Être Humain !

Bonjour,

Beaucoup de personnes connaissent et utilisent l’expression :  » Être humain  » ! Ces deux mots sont indissociables et pourtant ils recouvrent une réalité fondamentale que certains ne connaissent pas ou ont oublié . Cette définition peut ne pas vous convenir mais nous devons accepter la réalité que de toutes façons elle finira toujours par nous rattraper ! !

Commençons par l’Humain, cet adjectif décrit le corps dans son ensemble incluant le physique de chair et d’os, tous les organes vitaux et les cinq sens y compris le cerveau, le mental, les émotions et une petite partie de la mémoire. Tout ceci inclue bien sur notre environnement de la terre, les animaux, le ciel et les planètes.

L’autre partie de l’expression  » être humain  » est l’Être ! L’être peut se définir comme l’esprit, l’âme, la conscience à la fois individuelle, collective et même universelle qui anime l’humain ! Nous voyons donc qu’il existe une Dualité qui peut prêter à confusion . La mémoire a donc également cette dualité puisque le corps et le cerveau emmagasinent une petite partie de nos mémoires et que l’être en détient la plus grosse part. Ce qui nous permet de comprendre que si l’Humain a des difficultés, l’Être est capable de l’aider à les résoudre.

En conclusion et selon cette définition, nous pouvons comprendre que notre Être détient les clés de notre bien-être si nous nous sentons capables d’aller  » Au delà de l’humain  » (dans La voie de l’apprenti sage,livre de Sylvianne Faucher ) pour résoudre des situations ou nous nous sentons enfermés ou bloqués !

Pensez-y bien et souvent,

Jacques

L’AUTOMNE

Bonjour,

Officiellement le début de l’Automne au Canada se trouve le 22 septembre et le 23 septembre en Europe. Cependant, dès le 1 er septembre la nature annonce le changement de saison par une diminution de la durée du jour et une baisse significative des températures diurnes et nocturnes . Les premières gelées matinales ne sont pas loin, même si parfois elles ne sont matérialisées que par une rosée qui disparait rapidement avec l’apparition du soleil ! . . .

Dans le cadre de ce blog, je ne vais pas vous faire un cours de météorologie et encore moins vous faire des prévisions, je veux simplement vous rappeler quelques bonnes idées à propos de la santé au changement de saison !

Pour éviter les rhinites ( rhumes ) et les coups de froid, il est prudent de ranger les tenues d’été dans les garde-robes et de commencer à porter de nouveau des vêtements de mi-saison, penser aux chandails légers et aux habits de pluie !

De même pour les souliers qui ont besoin d’être à l’épreuve des premières intempéries !

Sur le plan de l’alimentation, il est important de prévoir des aliments plus nourrissants et le retour des soupes et des potages.

Comme les nuits s’allongent, il nous sera possible d’avoir un peu plus de sommeil réparateur et réconfortant, en sachant que le sommeil le plus efficace est celui qui se fait avant minuit en raison de la diminution du rayonnement solaire .

Les activités de loisirs vont également être modifiées pour s’adapter au nouveau rythme des journées plus courtes et plus fraiches !

Jacques

Notre vraie Richesse !

Bonjour,

Il est important de casser, de démolir et d’oublier certaines certitudes ou certaines croyances concernant la richesse. Pour beaucoup d’entre nous, la richesse est synonyme d’argent, de signes extérieurs dits de richesse qui ne sont que des apparences, du camouflage et beaucoup de souffrances, de peur d’être volés, dépossédés et ruinés. Non l’argent ne fait pas le bonheur, il le détruit comme par exemple des personnes qui gagnent un million à la loterie et s’entre-déchirent pour savoir quoi en faire.

Notre vraie richesse, c’est notre Mémoire, nos souvenirs, ce que nous avons appris de nos prédécesseurs, de nos familles et aussi de nos ancêtres. Par exemple le Village historique Acadien de Caraquet est une preuve vivante de la vie des Acadiens venus de France qui se sont installés dans le Nord est du Nouveau Brunswick et tous les habitants de la région, ainsi que tous les touristes peuvent découvrir la richesse de la mémoire de ces ancêtres courageux !

Sur un plan plus personnel, nous sommes riches de nos souvenirs d’enfance, des joies et des peines que nous avons vécues et qui ont forgé notre caractère. Nous sommes le résultat de toutes nos expériences, autant les bonnes que les mauvaises ( toucher un poêle chaud nous apprend ce qu’est une brulure ! ).

Alors continuons d’enrichir notre mémoire et nous augmenterons ainsi notre vraie richesse, celle du cœur et de l’amour !

Jacques

RÉFLEXION !

Bonjour,

Lorsque vous regardez dans un miroir, vous voyez une réflexion de votre visage, ce n’est pas votre visage, c’est une image de votre visage que le miroir vous envoie grâce à cette propriété appelée  » réflexion  » !

Le verbe réfléchir existe aussi pour nommer l’action de penser, de vous tourner vers l’intérieur de votre être, et là encore, ce n’est pas vous, c’est une image de vous.

De même, lorsqu’il est question d’aller  » au-delà du miroir « , l’erreur est de croire qu’il y a un ailleurs matériel alors qu’il s’agit encore de revenir vers soi. sans chercher un hypothétique  » Over the rainbow « .

Les « problèmes  » ou les  » questionnements  » sont en vous et bien entendu, les  » solutions  » ou les  » réponses  » ne peuvent ailleurs qu’en vous, ce qui dit autrement consiste à  » ne pas chercher midi à quatorze heures  » !

Nous sommes tous uniques et irremplaçables, donc vous aussi vous êtes une personne unique et c’est ce qui fait votre grandeur et votre spécificité, ne suivez pas la mode, n’écoutez pas les  » autres « , surtout ceux qui prétendent qu’ils ne veulent que votre bien (ils risquent effectivement d’avoir votre  » bien  » !). Regardez la statue de Rodin, le Penseur, et prenez cette pose, fermez les yeux et laissez les émotions se calmer, ressentez les sensations physiques et alors seulement vous pourrez écouter les idées ou les pensées d’un mental adouci et clair, découvrant ainsi l’intuition qui est à la portée de tout être humain !

Ne réfléchissez pas dans le stress, dans l’émotion, ni dans la précipitation ou la contrainte et chaque fois que vous le pouvez prenez une minute de  » Réflexion  » ! . . .

Jacques

LA FUITE EN AVANT

Bonjour,

La planète Mars, nouvel objectif de développement des États-Unis, pour la gloire et pour essayer de « se  » prouver qu’ils sont les plus forts du monde. Toutes ces fanfaronades motivées par un égo patriotique surdimensionné,  » América first ou América great ! « , ne semblent être qu’une fuite en avant d’une nation qui n’est pas capable de regarder son passé avec lucidité et qui ne comprend pas l’utilité de vivre  » Ici et maintenant « . Pourtant les nombreux morts des expéditions spatiales américaines et les milliards de dollars, envolés en fumée ou en fusées, auraient pu servir à régler les problèmes sociaux et raciaux qui ne font que s’aggraver. La technologie est bien présente et peut être utile, mais qu’adviendra-t-il de ces hommes partis au-delà de notre terre et qui seront peut-être condamnés sans retour possible.

La fuite en avant, oubliant que l’existence n’est faite que du Moment Présent puisque le Passé, comme sont nom l’indique est déjà passé et que l’Avenir reste encore à venir, cette fuite en avant traduit une impatience et un mal de vivre chez des personnes qui n’ont pas la Conscience de la Vie. Oui, nous pouvons avoir des projets, bâtir des réalisations concrètes et réalistes tout en observant que le  » petit pas pour l’Homme  » n’est pas devenu, hélas, un  » grand pas pour l’humanité  » !

 » Carpe diem  » comme Horace l’a écrit dans un de ses poèmes, consiste à être capable de saisir la beauté de ce jour et d’en profiter pleinement en attendant sagement le lendemain pour en profiter pleinement lorsqu’il sera devenu l’aujourd’hui suivant.

Jacques

LA VOIE DU MILIEU

Bonjour,
Cette expression est tirée des enseignements orientaux et plus précisément de la philosophie du Yoga.
C’est le chemin préconisé pour éviter les extrêmes par le Bouddha pour atteindre la libération de la souffrance.
Ce qui est important à saisir, c’est effectivement la notion de ces extrêmes par exemple trop manger fait grossir et mourir prématurément et ne pas manger fait mourir rapidement, il y a donc entre ces deux extrêmes une attitude modérée qui permet de bien vivre en santé.
Un autre exemple est le travail qui en excès apporte l’épuisement et dans l’autre sens, la paresse, la fainéantise source de dépréciation personnelle et du manque de confiance en soi.
Je veux attirer votre attention aujourd’hui sur ces excès dans les domaines scientifiques et spirituels.
Il y a en effet des théories ou des explications scientifiques qui balayent du revers de la main les expériences qui ne rentrent pas dans le cadre strict de leur recherche et qui sont ainsi ignorées.
À l’inverse, il y a des thérapeutes ( puisque c’est mon domaine) qui font un usage immodéré de l’expression :  » prouvé scientifiquement  » alors qu’il ne s’agit que d’arguments verbaux pour tromper leur victimes.
Devant tous ces excès et toutes ces dérives je crois qu’il est prudent de revenir fréquemment à cette notion de la voie du milieu dans tous les domaines de notre vie, c’est un signe de sagesse qui peut nous éviter de tomber dans les excès quels qu’ils soient.
Pour bien vivre en santé, soyez prudents…

Jacques

LE JUGEMENT

Bonjour,

En re-re-lisant  » Le petit prince  » de Saint Exupéry, j’ai rencontré cette phrase qui a saisi mon attention :
 » Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui. Si tu réussis à bien te juger, c’est que tu es un véritable sage.  »
Je saute une ligne pour vous permettre de relire cette phrase et de bien y réfléchir…

Le jugement est un processus qui implique autant la personne jugée que la personne qui juge et cela suppose bien des erreurs et bien des suppositions qui parfois ne sont pas très objectives.
Qui sommes-nous pour pouvoir juger une autre personne et comment une autre personne pourrait se permettre de nous juger, surtout si nous ne lui avons pas demandé son avis ?
La peur d’être jugé(e) est très fréquente et peut être reliée à un besoin de juger nous-mêmes.
L’illusion du regard des autres peut nous enfermer dans des peurs et des suppositions sans fondement aucun et c’est ainsi que se met en route le processus d’auto-sabotage ou la répression imaginaire. Ces deux mécanismes sont responsables de beaucoup de problèmes personnels ou de problèmes relationnels.
En apprenant à ne plus juger les autres, nous apprenons à ne plus nous juger et comme le dit Saint Exupéry, nous devenons ainsi plus sages et nous devenons une bénédiction pour nous-même et donc pour les autres aussi.
L’abandon du jugement va désencombrer notre mental et ainsi réduire notre stress psychologique et cela nous laissera de la disponibilité pour développer notre créativité !

Jacques

GUÉRIR DE SON ENFANCE . . .

Bonjour,
Jusqu’à ce jour, la chanson de Jean Ferrat,  » Nul ne guérit de son enfance  » me laissait un gout amer car je trouvais le titre trop catégorique et je sentais par mon abondant travail avec mon enfant intérieur, que ce titre sonnait faux, qu’il y a au contraire un espoir !
Alors j’ai décidé de la réécouter.
J’ai trouvé deux versions, une de Jean Ferrat et une autre interprétation par Michel Drucker qui avouait que cette chanson le bouleversait.
En écoutant attentivement les paroles, surtout le dernier couplet, quelle ne fut pas ma surprise d’entendre :
« …que je retrouve l’innocence, au fil du temps qui se dénoue, ouvre tes bras, ouvre ton âme, le bonheur d’être et le temps doux pour me guérir de mon enfance, de mon enfance ( répété plusieurs fois !) »
Je me sens soulagé car pour moi Jean Ferrat est un grand poète et un grand chanteur, même s’il nous a quitté sa pensée et ses chansons sont toujours présentes et pleines d’une grande sagesse …
Alors, oui il est donc possible de guérir de son enfance, c’est surtout le but principal de notre vie et beaucoup ne comprennent pas cela, essayant de « gommer » cette partie de leur vie en prétendant grandir par un égo monstrueux et un pouvoir superficiel.
Retrouvez votre enfance avec un regard de tendresse, revivez vos joies et vos peines et guérissez toute votre vie en guérissant votre enfance.
On entend parfois des personnes dire d’un ancien : » Il retombe en enfance ! » et bien non, il a trouvé la sagesse !…
Jacques

DU BON USAGE DES SYMBOLES ET DU SYMBOLISME

Bonjour,
Si vous avez déja lu certains de mes articles, je vous ai souvent exprimé mon intérêt pour les symboles…
Le langage du rêve et de l’inconscient se fait essentiellement à l’aide des symboles qu’il nous faut comprendre ou interpréter.
Il existe de nombreux livres d’interprétation des rêves et des symboles qui ne sont que des raccourcis ou des explications faciles pour vendre des ouvrages commerciaux.
J’ai cessé de les consulter et de les conseiller, lorsque je me suis rendu compte que leur contenu, non seulement est « vide » mais surtout qu’ils peuvent devenir dangeureux s’ils sont pris à la lettre et sans discernement.
Une nouvelle fois, je tiens à vous rappeler ces dérives car elles peuvent aggraver une situation ou un état psycho-émotionnel …
Un symbole est une représentation d’une idée, d’une pensée, d’une émotion ou d’une situation particulière, pour une personne, à un moment donné et en un lieu précis. Vouloir en faire une généralité ou une banalité est une erreur à éviter à tout prix.

Mes symboles m’appartiennent tout comme les vôtres vous appartiennent !

Si un ou des symboles apparraissent dans votre vie, notez-les, observez-les et tirez les conclusions qui vous semblent bonnes pour vous et surtout gardez-les pour vous…

Qui prétenderions nous être de vouloir  » impôser  » notre interprétation à quelqu’un qui n’est pas nous ?…
Je suis satifait de mes symboles et je m’attache à prendre soin de les laisser à leur place, sans nécessairement chercher à les expliciter ou les analyser, ce qui ne serait de fait qu’un autre exercice  » MENTAL « …

Jacques