Category Archives: Mon Histoire

Vous avez dit : HIVER ??

Bonjour,

Aujourd’hui 28 février 2024, je dois constater qu’en 40 ans passés au Canada, c’est le premier hiver qui ne mérite pas son nom ni sa réputation . . .

Pourquoi ? oui, il y a eu de la neige, mais tardivement et seulement par bribes et en petites quantité (bien sur, j’ai fait de la raquette, mais si peu ), il reste de la neige mais les températures au dessus de zéro la fait fondre progressivement et il n’y a pas de couche glacée en dessous, j’ai même entièrement dégagé la partie supérieure de mon patio !

Les prévisions pour mars sont faites de pointes de températures au dessus de zéro degrés . . . De la neige certes, mais en petite quantité avec un sol qui se dégèle et donc la neige va fondre !

Réchauffement climatique ? Cela devient une évidence en suivant les nouvelles de l’Europe ou les inondations se répètent depuis l’automne !

Cette année, la mer n’a pratiquement pas gelé et la pêche aux éperlans sur la glace est bien compromise, voire dangereuse !

Comme on dit par  » icite  » : il va falloir s’accoutumer !

 » Mais ou sont donc passées les neiges d’antan ?

Jacques

À quand la prochaine opportunité ? ?

Bonjour,

Dans 375 ans . . . !

En effet, le 8 Avril prochain va se produire une éclipse totale de soleil, ce qui arrive tous les 375 ans !

Ce n’est pas tout, cela ne dure que deux ou trois minutes !

Pire encore, ce n’est pas visible de partout ! Seulement sur une bande large de 110 à 115 km . . .

La chance est bien présente car elle sera visible au Nouveau Brunswick cette année, je ne vais pas bouger de chez moi pour ne pas la louper !

Bien sur je vais prier pour que le ciel soit clair, je n’ai pas encore l’heure, bien que je suis confiant que cela ne se passera pas la nuit (Hi ! Hi ! )

Je vous raconterais mon expérience dans un prochain article.

Attention les Yeux !

Jacques

Bien  » VIVRE  » en santé en 2024

Bonjour,

Nous sommes responsables de notre santé et de notre bien vivre et cela dans tous les domaines de notre vie et de celles des autres !

Quand j’écris NOUS, je parle de vous et de moi, car tout commence par notre propre santé ! En effet si je suis malade physiquement ou psychologiquement, je vais affecter tout mon entourage . Un adage dit : Aides toi et le ciel t’aidera ! Tout commence par nous et finit par nous . . .

Un autre dit  » Aimes ton prochain comme toi même !  » Une personne qui ne s’aime pas ne pourra jamais sincèrement aimer une autre personne, tout commence en nous et notre bonheur, notre bonne santé pourront inciter d’autres personnes à s’aimer soi-même et bien vivre en santé peut déclencher une « pandémie  » de bonheur sur toute la planète.

Un sourire, un compliment, un geste prévenant, une parole aimable sont des outils très efficaces pour que tous les êtres humains vivent en paix et en bonne intelligence.

Cela est-il utopique, beaucoup le pensent et ils sont dans l’erreur ou dans le déni le plus profond ! Quand j’étais petit, j’avais beaucoup de « succès  » avec les bébés et les personnes âgées parce que je trouvais les petits bébés très mignons et les personnes âgées très sages et bienveillantes, je n’ai jamais quitté mon enfant intérieur avec lequel je communique par l’écriture .

Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis très longtemps et je compte bien continuer à entretenir ma jeunesse . . . Pourquoi pas vous ! C’est si bon de se sentir jeune !!!

Jacques

 » Mon orignal « 

Bonjour,

Il y a trois ans un orignal est né dans le bois derrière ma maison, je l’ai vu tout jeune se régaler des bourgeons des pins et des sapins, puis il est venu me voir à la fenêtre de ma chambre.

Je l’ai vu régulièrement pendant les années 2021 et 2022 et beaucoup moins en 2023 et de ce fait je me demandais si quelque chasseur ne l’aurait pas abattu pour le manger ?

Trois jours passés, je me réveille doucement en pensant à  » mon orignal  » avec une certaine nostalgie car son absence m’inquiétait . . .

En ouvrant les rideaux de la chambre, quelle ne fut ma surprise de voir des traces dans la neige, j’étais rassuré !

Depuis il a envahi mon terrain en me laissant des traces dans la neige profonde, je suis donc rassuré sur sa santé, tout en restant en questionnement sur la corrélation entre mon questionnement et sa réapparition !

Quel est le lien entre l’animal et l’humain ?

Tous deux sont des êtres vivants !

L’ai-je entendu dans mon sommeil ? Peu importe, il est vivant et c’est cela qui

est merveilleux !

Jacques

La marmotte de la météo . . .

Bonjour,

Le 2 février au matin de nombreux canadiens et américains se pressent autour de plusieurs sites de marmottes pour connaitre la météo !

Non ce n’est pas un poisson d’Avril, ni un délire passager, je vais vous informer de ce cérémoniel ! Depuis 1887 en Pennsylvanie puis au Québec, une tradition consiste à observer le terrier de certaines marmottes le matin du 2 Février.

Pendant l’hiver les marmottes hibernent et restent au fond de leur tanière, si le 2 février elle sort de son trou et que grâce au soleil elle voit son ombre sur le sol, elle a peur et elle retourne hiberner pour six autres semaines, annonçant un printemps tardif, donc une prolongation de l’hiver !

Si elle ne voit pas son ombre, elle sort en prédisant ainsi un printemps hâtif !

Donc depuis plus de 137 ans la sortie de la marmotte est suivie par de nombreux spectateurs emmitouflés qui attendent la  » prévision  » de ce petit rongeur !

En Gaspésie, pas très loin de chez nous , la marmotte en question s’appelle Fred et comme elle n’a pas vu son ombre, elle nous prévient que l’hiver sera court !

Ne riez pas, les services de la météorologie ont établi des statistiques qui démontrent que le comportement de la marmotte qui a peur de son ombre et qui ressent le froid profond obtient des résultats de 64 % positifs . . . ce qui est beaucoup dans un domaine ou les prévisions sont sujettes à des variations plus faibles.

Alors nous verrons bien si Fred en 2024 aura fait une bonne prévision !

Je vous tiendrais au courant dans six semaines !

Jacques

Enfin l’hiver !

Bonjour,

Pendant que des pays européens ainsi que les voisins du sud ( comprenez les États-Unis ) recevaient de la neige, nous au Canada attendions la neige. Enfin elle est arrivée et nous avons un bon couvert neigeux pour sortir les raquettes à neige !

J’utilise des raquettes en bois avec des boyaux tressés qui donnent un bon support par leur largeur et leur longueur : 1,20 mètres de long sur 34 cm de large, je leur ai donné une bonne couche de vernis et j’ai enfin pu faire une petite sortie, quel bonheur !

En effet, imaginez une belle épaisseur de neige, un beau soleil et pas à pas marcher dans le bois calme et tranquille sous un soleil qui réchauffe le bout du nez.

En fait je pense que vous ne pouvez l’imaginer si vous ne l’avez pas expérimenté !

Le silence complet, les raquettes qui se posent doucement dans la neige qui s’enfonce comme si je marchais sur les eaux ( je sais il y a déjà eu un précédent selon les rumeurs historiques . . . ) souvenir des trappeurs et des autochtones qui ont sillonné les forêts bien avant moi et cela ne m’empêche pas de penser à eux !

C’est une aventure, une promenade et même une méditation, une immersion dans le silence de la nature enneigée, les sons sont amortis, comme feutrés, je suis seul au monde et je fais partie du décor.

Maintenant vous pouvez comprendre pourquoi j’étais impatient d’avoir de la neige, c’est un plaisir qui n’a pas de prix et qui ne coute pas cher car les raquettes ne s’usent pas !

Je suis seul au monde et le monde m’appartient, c’est vraiment une méditation active tout en étant un exercice complet car il faut lever les jambes pour faire les pas les uns après les autres. Heureusement au retour, la piste est damée et il n’y a plus qu’à suivre mes traces !

J’espère vous avoir fait rêver et vous donner le gout de faire cette expérience !

Jacques

E.T. ?

Bonjour,

Que vient faire un extra-terrestre dans ce blog ?

Voici l’explication, en regardant une émission de télévision concernant le film de Steven Spielberg que j’ai vu lors de sa sortie ( le film, pas Spielberg ) j’ai compris ou réalisé pourquoi, selon moi, ce film a été aussi populaire !

En effet, pour moi, l’existence de  » l’enfant intérieur  » est une évidence, il ne m’a jamais quitté et je suis entré en contact avec lui par l’écriture il y a de longues années. C’est lui qui m’a permis d’aller nager au milieu des dauphins à Hawaii, c’est lui qui m’a incité à écrire le livre  » Le rêve du dauphin  » et à enregistrer le CD du même nom !

J’ai compris que le film a eu ce succès en partie grâce à l’existence de l’enfant intérieur de chacun de nous ( oui, vous aussi qui lisez cet article !).

Dans le film, E.T. place son doigt sur le front du petit garçon et l’endroit n’est pas anodin puisqu’il correspond à un point d’acupuncture relié à l’hypophyse, laquelle joue un rôle important dans l’ouverture à la connaissance et à l’intuition !

C’est un point qui permet de méditer et de s’intérioriser . . .

Si vous visionnez à nouveau le film, vous comprendrez ce que je vous écris aujourd’hui !

Bonne écoute,

Jacques et E.T.

RETRAITE ! . . .

Bonjour,

Le mot est lâché ! pourtant, je ne pars pas en retraite, je ne suis pas retiré, je ne suis pas mis au rancart ni dans le placard,! Non, c’est une évolution, un passage à autre chose et c’est aussi prendre du temps pour moi en continuant à trouver du plaisir dans la Vie et pourquoi pas en partageant mes connaissances d’une façon différente. ( comme continuer à nourrir ce blog !)

C’est une belle façon de mettre toute mes expériences à mon service pour prolonger cette vie que j’ai choisie et qui m’a accueillie au mieux de toutes mes attentes et même au-delà, car tout n’était pas tracé d’avance : une expérience en fait naître une autre et ainsi de suite.

Une belle Vie , bien remplie dans le temps et dans l’espace et aucun regret de toutes ces expériences et de toutes les personnes qui ont accepté de passer dans ma Vie pour la vivre et la fêter !

Je la vois belle, pleine, joyeuse, calme et animée avec le souvenir de ceux qui m’ont précédé !

Le tout dans ce beau coin de l’Acadie, dans le bois et au bord de la mer depuis 40 ans déjà sans oublier ma famille en France et ma famille au Canada !

Alors dans ces cas là, je veux bien accepter ce mot qui malgré sa connotation surannée est aussi porteur d’espoir, de joie et d’Amour puisque la Vie commence dans l’amour et s’achève dans la reconnaissance d’avoir fait de son mieux et dans la joie de toutes les rencontres pendant de si longues années .

Donc, à bientôt !

Jacques

Vieillir en beauté, mais naturellement !

Bonjour,

Le plus grand traumatisme de la Vie, c’est la naissance !

Ensuite, se fait la croissance, l’apprentissage. Puis à l’âge adulte, a lieu la reproduction et la réalisation.

Tout cela représente un processus de croissance rapide.

Quand vient le temps de se retirer, la croissance se ralentit mais ne s’arrête pas et bien souvent, cette partie de la Vie est la plus importante, chaque personne prenant conscience de ce qu’elle a fait dans sa vie et de ce qu’elle peut encore faire dans sa situation.

C’est le début de la croissance spirituelle qui va représenter tout un cheminement.

La sagesse qui se développe alors avec l’expérience va permettre de jouer un rôle de conseiller, de guide et d’exemple pour les générations suivantes.

Vieillir en beauté, c’est donc accepter et reconnaitre l’importance des ainés et des précurseurs dans notre société. Le dicton :  » Si jeunesse savait et si vieillesse pouvait !  » le montre bien : les jeunes actifs peuvent être plus productifs en écoutant les conseils de ceux qui ont l’expérience !

Sur le plan affectif, la génération des petits enfants est beaucoup plus proche de ses grands-parents que de ses parents qui sont absorbés par leurs affaires et le stress.

Ô combien est sécurisante la présence d’une grand-mère ou d’un grand-père pour le petit enfant livré à lui-même !

Quel amour et quelle compréhension sont capables d’offrir les personnes âgées . . .

Vieillir en beauté, c’est oublier les rides et les outrages du temps et être fier de toute la tendresse, de toute la sagesse qui emplissent de beauté les visages de nos aînés !

On est  » bien dans sa peau  » , quand le regard est plus beau que les yeux et le sourire plus beau que la bouche ! . . .

Pensez-y bien,

Jacques

Petit poème

Bonjour,

 » Enfantillage « 

Tu dissimules tes traits, derrière ton maquillage.

Tu caches ta personne, comme derrière un grillage,

Et tu penses qu’ainsi, par ton savant brouillage,

Personne d’autre que toi, ne verra ton image.

Comme une bande de pirates, juste après un pillage,

Arrête son bateau, sur les lieux de mouillage,

Afin de leur butin, faire un juste triage,

Tu trouveras la mer, au creux d’un coquillage !

Mais au bout du chemin, au bout de ton voyage,

Tu rentreras serein, de ton pèlerinage,

Tu comprendras enfin, que tous tes coloriages,

Étaient faits par ta main, quel bel enfantillage !

Mars 1990

Jacques