Tag Archives: Espoir

LA FOI EST LA RÉPONSE

Bonjour,
Il est fort possible que le mot « FOI » souffre d’une connotation religieuse démesurée et soit mal perçu dans l’inconscient de la plupart des personnes…
Son origine latine est le mot fides qui a aussi donné son origine à la Fidélité.
Ces deux mots foi et fidélité sont souvent interprétés de façon étroite, comme la foi religieuse ou la fidélité conjugale.
Or il y a dans la foi un aspect plus important qui est la foi en soi, la confiance en soi, et c’est cette foi là qui est la seule et unique réponse à tous nos problèmes physiques, mentaux ou spirituels, tous sans exception aucune…
Sur un plan mathématique, il est évident que la foi en soi ou en une idée ou un projet, ne supporte pas la demi-mesure, si vous n’avez pas confiance à 100 %, vous n’avez pas confiance en vous, 1 % de doute fait basculer les 99 % qui restent…
Le raisonnement et le mental ne sont pas de cet avis car cela va dans une direction différente de leurs principes !
Cela ne veut pas dire que la foi doit être  » aveugle « , mais qu’elle doit reposer sur des certitudes matérielles et intellectuelles accompagnées de confiance intuitive venue de notre essence profonde.
La guérison est un bel exemple de mécanisme ou la foi est indispensable et même vitale, des personnes négatives peuvent aggraver leurs symptômes et empêcher la guérison tout en ayant les meilleurs traitements possibles.
À l’inverse une foi inébranlable dans les capacités de guérison de notre corps va accélérer le processus pour bien vivre en santé…

GUÉRIR DE SON ENFANCE . . .

Bonjour,
Jusqu’à ce jour, la chanson de Jean Ferrat,  » Nul ne guérit de son enfance  » me laissait un gout amer car je trouvais le titre trop catégorique et je sentais par mon abondant travail avec mon enfant intérieur, que ce titre sonnait faux, qu’il y a au contraire un espoir !
Alors j’ai décidé de la réécouter.
J’ai trouvé deux versions, une de Jean Ferrat et une autre interprétation par Michel Drucker qui avouait que cette chanson le bouleversait.
En écoutant attentivement les paroles, surtout le dernier couplet, quelle ne fut pas ma surprise d’entendre :
« …que je retrouve l’innocence, au fil du temps qui se dénoue, ouvre tes bras, ouvre ton âme, le bonheur d’être et le temps doux pour me guérir de mon enfance, de mon enfance ( répété plusieurs fois !) »
Je me sens soulagé car pour moi Jean Ferrat est un grand poète et un grand chanteur, même s’il nous a quitté sa pensée et ses chansons sont toujours présentes et pleines d’une grande sagesse …
Alors, oui il est donc possible de guérir de son enfance, c’est surtout le but principal de notre vie et beaucoup ne comprennent pas cela, essayant de « gommer » cette partie de leur vie en prétendant grandir par un égo monstrueux et un pouvoir superficiel.
Retrouvez votre enfance avec un regard de tendresse, revivez vos joies et vos peines et guérissez toute votre vie en guérissant votre enfance.
On entend parfois des personnes dire d’un ancien : » Il retombe en enfance ! » et bien non, il a trouvé la sagesse !…
Jacques

LA RÉSILIENCE

Bonjour,
« Faculté à « rebondir », à vaincre des situations traumatiques.
La résilience est la capacité pour un individu à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress.
En psychologie, le concept de résilience ou « l’art de naviguer entre les torrents », est introduit en France par Boris Cyrulnik. Cette faculté n’est pas innée, mais elle trouve ses racines dans l’enfance, et dans la relation que les parents entretiennent avec leur enfant. »
J’ai recopié cette définition car elle m’est apparue extraordinaire dans la nature, c’est-à-dire en dehors du domaine de la psychologie.
En janvier 2017, la tempête de verglas qui a paralysé la Péninsule Acadienne a provoqué de trés gros dégâts sur des arbres trés vieux et pourtant en bonne santé qui ont été brisés, fendus et devenus dangereux au point que certains ont du être abattus, coupés à quelques dizaines de centimètres du sol.
Le spectacle était désolant et le printemps puis l’été sont arrivés et quelle ne fut pas ma surprise de constater que ces arbres meurtris que je voyais plusieurs fois par jour en allant de mon domicile à mon bureau, ont commencé à repousser en faisant des tiges neuves entre le tronc et l’écorce, puis des pousses nouvelles sont apparues tout autour de la souche sur les racines éloignées et ce nénomène s’est amplifié au cours de l’été…
Cette étonnante faculté existe aussi pour nous, êtres humains qui baissont trop vite les bras quand le sort semble s’acharner sur nous.
Alors,quels que soient vos problèmes, pensez à ces arbres et rebondissez vous aussi,
Jacques

LE FUTUR !

Bonjour,
Le futur est aussi appelé Avenir, ce qui est à venir…
Il ne suffit plus de vivre le moment présent !
Il est nécessaire dans le présent de bâtir notre futur, je dis notre futur, pas celui des économistes ou des politiciens, celui que nous souhaitons pour nous et pour nos enfants.
Les Rois et les Empereurs ont disparu, les gouvernements sont en voie de disparition comme d’autres espèces animales…
Le futur nous appartient, la révolution technologique est porteuse, dans le meilleur des cas, d’un espoir pour l’humanité.
Le temps est arrivé de regarder les choses en face et de prendre conscience que nous sommes tous responsables de ce que sera demain !
Oui, responsable veut dire que nous pouvons changer les choses, une à la fois à notre niveau et tous ensembles nous allons changer le monde.
Attendre que d’autres le fassent à notre place n’a jamais rien donné de bon et ne nous permettra jamais de faire évoluer l’humanité, les jeunes générations sont dotées des outils pour comprendre le retour vers la nature, le respect au lieu de la dénaturation, l’écologie, le partage, l’entraide sont inscrits au programme de notre jeunesse.
Pour les adultes et les ainés, c’est le temps de supporter et d’encourager nos jeunes à cultiver la terre, à consommer avec modération, à supprimer la pollution pétrolière et monétaire, les spéculateurs qui gagnent leur fortune sur le dos des pauvres gens n’ont plus leur place dans la société.
Le FUTUR est devant notre porte, ouvrons-la en grand !…
Jacques

 » LE BONHEUR POUR TOUS  »

Bonjour,
Je vous présente aujourd’hui un livre qui m’a emballé !
L’auteure, Gisèle Frenette a déjà écrit d’autres livres sur différents sujets ( consultez son blog pour en savoir plus.)
Le sous-titre est  » Pas à pas vers une meilleure connaissance de soi  »…
Pourquoi je l’aime : parce que c’est un livre profond sans être lourd ou ennuyeux.
Il est très agréable à lire et révèle un vécu sincère et juste qui permet de saisir que la mise en pratique des précieux conseils de l’auteure peut aider toutes les personnes qui sont à la recherche du bonheur.
Le bonheur n’est pas à vendre, on ne le trouve pas sur les étagères des pharmacies, le bonheur est quelque chose que l’on construit en découvrant qu’il a toujours existé au fond de nous et que nous l’avions oublié !
Alors lisez ce livre, suivez les conseils de Gisèle et comme elle dit : Pas à pas… vous découvrirez le trésor qui est en vous et qui vous apportera la tranquillité et la paix par le bonheur simple d’être en vie.
La vie est belle !
Voici comment vous pouvez vous procurer ce petit bijou: cliquez ici
Il est également disponible en ligne sur Amazon en version papier.
Alors bonne lecture et un gros merci à Gisèle Frenette pour ce cadeau,
Jacques

QUOI DE NEUF DOCTEUR ?

Bonjour,
Si vous avez lus mes derniers articles, vous aurez compris que l’avenir de la Médecine ne peut venir de la politique, ni des avocats, ni des médecins figés dans leurs acquis.
Heureusement les solutions existent et pour une fois, les personnes de base pour faire émerger ces solutions sont les bénéficiaires eux-mêmes des soins de santé pour soigner les maladies ou plus simplement pour pratiquer la prévention afin que tous puissent bien vivre en santé !
Les « patients« ne sont plus des patients et ils méritent de recevoir l’information et les connaissances nécessaires pour améliorer leur cadre de vie.
L’actuel fléau de la fiévre Ebola est un exemple choquant de l’inefficacité d’une médecine attentiste qui ne peut que s’isoler et compter les décés.
La prévention est indispensable pour éviter ce genre de débordement et comme le dit un vieil adage : « Mieux vaut prévenir que guérir !« 
La prévention coute moins cher que les médicaments et surtout elle est plus efficace.
La prévention se fait par le partage des connaissances a tous les niveaux et peut débuter a l’école qui forme les adultes et le personnel soignant de demain.
Déja, les étudiants en Médecine et de toutes les profesions de la santé disposent de moyens d’information qui s’ajoutent a leur formation.
La population en général est en droit de recevoir tous les moyens utiles et indispensables a la réalisation de ces objectifs.
Cela inclue un nouveau regard sur l’alimentation, sur les conditions de vie matérielle et sur l’environnement psychologique et émotionnel.
Bien se nourrir, bien se loger, bien communiquer et bien aimer seront les merveilleux outils de la santé globale planétaire, et j’ai foi dans les capacités de réaction des êtres redevenus HUMAINS…
A suivre,
Jacques.