LE MONDE EN CHANGEMENT

Bonjour,
La bonne nouvelle est que le monde est en changement pour le meilleur, nous avons le droit d’être optimistes et d’envisager un avenir serein pour nos enfants et les générations à venir !
Cependant il y a des croyances, des institutions et même des lois qui nous maintiennent bêtement attachés au passé…
Le moyen âge a été un période sombre dans notre histoire qui a été suivie par la Renaissance, puis par le siècle des Lumières et par l’industrialisation qui s’en va tranquillement vers sa chute.
Des cerveaux sclérosés accrochés aux vieilles structures et à une notion de  » Pouvoir  » dépassée continuent bêtement à freiner une évolution inéluctable vers le renouveau écologique, le développement de la conscience et la culture de la paix malgré tous les efforts des marchands d’armes et des esclavagistes modernes.
Ce changement ne sera possible que si chaque individu, vous, moi et tous ceux que nous connaissons commencent par créer dans leur propre vie les conditions indispensables à l’avènement d’un monde meilleur.
Bien vivre en santé, c’est bien se nourrir, c’est faire de l’exercice, c’est arrêter de nourrir notre esprit de livres ou de films basés sur la violence, la trahison, le mensonge, c’est cesser de s’écœurer soi-même en écoutant les nouvelles truquées des politiciens lamentables qui s’accrochent à leurs mensonges comme les poux à leurs cheveux…
Heureusement il y a plus de bonnes personnes que de mauvaises et si vous lisez mes lignes, vous en faites partie, alors levons nous tous pour connaître la paix et le bonheur,

Jacques

LES MARAIS SALANTS

Bonjour,
J’ai eu la chance de vivre sur l’île de Noirmoutier en Vendée et d’observer les marais salants.
C’est tout un écosystème qui recueille l’eau de la mer dans des bassins successifs et le soleil par l’effet de sa chaleur contribue à faire évaporer l’eau jusqu’au point ou, dans la dernière étape, le saunier peut récolter un sel très pur et surtout, tout à fait naturel.
Ce processus est intéressant si nous le regardons de façon symbolique : par le simple effet des marées et du soleil, la nature, la mer nous fait le cadeau de ce sel indispensable à la vie et à notre alimentation.
Cette transformation est un phénomène de CONCENTRATION…
Tout comme les marais salants, notre corps est rempli d’un fleuve de pensées et d’idées en quantité au-delà de toute possibilité de comptage !
Il en résulte un cafouillis inextricable qui fait s’emballer notre outil mental et intellectuel au point de nous faire expérimenter les désagréments du stress…
Pour bien vivre en santé il n’y a pas d’autre solution envisageable que de reproduire le modèle des marais salants.
Avec l’aide du temps, la réduction de nos activités, la concentration de notre esprit nous pourrons récolter le SEL de la vie, le meilleur de nous-même et ainsi encourager les autres à suivre notre exemple pour devenir meilleurs !
Je vous propose de commencer à vous concentrer sur votre respiration (qui en fait est le résumé de la vie !) et dans un second temps de vous concentrer sur vos pensées pour les observer et les ralentir…

Jacques

DU BON USAGE DES SYMBOLES ET DU SYMBOLISME

Bonjour,
Si vous avez déja lu certains de mes articles, je vous ai souvent exprimé mon intérêt pour les symboles…
Le langage du rêve et de l’inconscient se fait essentiellement à l’aide des symboles qu’il nous faut comprendre ou interpréter.
Il existe de nombreux livres d’interprétation des rêves et des symboles qui ne sont que des raccourcis ou des explications faciles pour vendre des ouvrages commerciaux.
J’ai cessé de les consulter et de les conseiller, lorsque je me suis rendu compte que leur contenu, non seulement est « vide » mais surtout qu’ils peuvent devenir dangeureux s’ils sont pris à la lettre et sans discernement.
Une nouvelle fois, je tiens à vous rappeler ces dérives car elles peuvent aggraver une situation ou un état psycho-émotionnel …
Un symbole est une représentation d’une idée, d’une pensée, d’une émotion ou d’une situation particulière, pour une personne, à un moment donné et en un lieu précis. Vouloir en faire une généralité ou une banalité est une erreur à éviter à tout prix.

Mes symboles m’appartiennent tout comme les vôtres vous appartiennent !

Si un ou des symboles apparraissent dans votre vie, notez-les, observez-les et tirez les conclusions qui vous semblent bonnes pour vous et surtout gardez-les pour vous…

Qui prétenderions nous être de vouloir  » impôser  » notre interprétation à quelqu’un qui n’est pas nous ?…
Je suis satifait de mes symboles et je m’attache à prendre soin de les laisser à leur place, sans nécessairement chercher à les expliciter ou les analyser, ce qui ne serait de fait qu’un autre exercice  » MENTAL « …

Jacques

LA NON VIOLENCE

Bonjour,
L’éclosion de la violence dans l’époque actuelle est un problème qui est largement sous-estimé !
Les films, les séries télévisées, les journaux écrits ou diffusés sur les ondes de la radio et de la télévision et toutes les formes de communications verbales ou physiques ainsi que les réseaux dits « sociaux » véhiculent une violence claire et nette et surtout une violence larvée et sournoise.
Les violences les plus pernicieuses sont dissimulées dans les non-dits …

Il faut distinguer trois différents types de violences : les violences physiques, les violences verbales et les violences dans la pensée…
La violence est toujours l’expression d’un mal de vivre intérieur qui cherche un exutoire dans la violence extérieure !
C’est pourquoi la seule solution est de chasser le mal à la racine, c’est à dire au plus profond de l’être humain.

La non-violence ne peut être imposée, elle découle d’une démarche personnelle avec au besoin une aide extérieure.

La violence est alimentée par la nourriture physique (drogues douces -café, tabac,etc…) par la nouriture verbale (mots prononcés ou écrits dans les réseaux ou sur les murs ) et la nourriture spirituelle (lorsque nous la remplaçons par une nourriture religieuse qui peut ne pas être spirituelle du tout !).

N’oublions jamais que la violence affecte tous les êtres humains et que cela inclue soi-même et que malheureusement trop de personnes sont inconscientes des violences qu’elles se font subir, en pensées, en paroles ou en actions…
Je vais terminer par cette phrase profonde :
 » Le silence est le meilleur ami de la violence ! »
Méditez…

Jacques

LA CHAMANE BLANCHE

Bonjour,

Je viens de relire le livre  » La chamane blanche  » que j’avais lu il y a 20 ans et que j’avais beaucoup aimé !
L’histoire d’Olga, psychiatre russe dans un hôpital de Sibérie est très intéressante car elle est amenée à rencontrer une chamane qui va l’initier et lui permettre de mieux comprendre la finalité de son travail de thérapeute.
Ma seconde lecture m’a permis de plus approfondir le sujet et de réaliser que cet « enseignement » est aussi compatible avec la médecine générale et je dirais encore plus pour la compréhension de la vie en général.
Cette histoire vécue est extraordinaire et si vous avez le profond désir de mieux vous comprendre et comprendre les autres aussi, je suis convaincu que vous pourrez en tirer un grand profit.
Bien que les faits remontent à plus de quarante ans, il est intéressant de découvrir comment des traditions venues de la nuit des temps apportent une vision précise des mécanismes de la vie.
Olga Kharitidi vit aux États Unis ou elle a continué son métier, elle a écrit d’autres livres qui malheureusement n’ont pas été traduits.

C’est un univers dans lequel nous ne pouvons pas ressortir comme si nous ne l’avions pas lu…
Il y a matière à réfléchir et à méditer, tant les faits parlent d’eux-mêmes.
Je vous souhaite une bonne lecture et surtout d’oser mettre en pratique dans votre vie les compréhensions profondes qui habiteront votre esprit quand vous aurez terminé votre lecture.
Et surtout de contacter votre Esprit Jumeau…
Jacques

LES NOEUDS DE LA VIE

Marine à voile

Nœuds de la voile

Bonjour,

Mes aventures dans le scoutisme m’ont rapidement confronté à la notion de nœud !
La vie au grand air, au contact de la nature exigeait l’apprentissage des nœuds pour toutes les ficelles ou cordes que nous devions utiliser. J’ai bien aimé ce comportement manuel et intellectuel car nous devions non seulement apprendre à faire et à défaire les nœuds et aussi mémoriser le nom très imagé de chacun.

Après le scoutisme, j’ai découvert la voile et tout son arsenal de nœuds dont notre vie dépendait. Adieu les cordes et les ficelles, il fallait relier des « écoutes », des « drisses », des « amarres », des ‘aussières » car sur un voilier le mot « corde » est tabou (elle désigne la corde du pendu dans la marine à voile).

Plus tard, beaucoup plus tard, j’ai compris que nous étions capables de faire des nœuds avec les fils de la vie…
Que ce soit dans n’importe quel domaine de notre vie, au lieu de dérouler tranquillement notre destin comme une rivière au fil de l’eau, nous avons l’aptitude ou l’habitude de faire des liens inutiles ou compliqués, de chercher midi à quatorze heures ou de tisser des mensonges plus gros que nous.
Notre plus grand défi, après avoir pris conscience de leur existence, consiste à dénouer ces liens familiaux difficiles, ces rapports douloureux aux événements de notre passé et toutes ces pelotes de fils enchevêtrés de nos pensées.

Ce qui a été lié par l’homme peut être délié par ce même homme, et même un fil de pêche !

Jacques

L’HUMAIN. . .L’HUMOUR. . .L’AMOUR. . .

De l'humain vers l'amour...

citation d’humour

Bonjour,

Tout un programme pour une belle vie sur la terre !

Notre chemin de vie débute par la découverte de notre humanité.
À peine sortis du confort douillet du ventre de notre Maman, nous commençons à découvrir et à explorer la matérialité.
Nous ne sommes plus seuls et pourtant impuissants, dépendants de notre entourage qui ne comprend pas toujours nos signaux de détresse, heureusement par nos cris et nos pleurs nous découvrons la notion de pouvoir.

Après quelques années d’apprentissage (ou apprenti-sage ), nous commençons à découvrir les réalités de la vie des humains et bientôt nous expérimentons les hauts et les bas des sociétés organisées avec ce sens de l’humour qui nous caractérise.
Bien sur, certains préféreront observer de loin et remplir leur temps de critiques ou de regrets, ce qui est la partie négative de l’humour.

La troisième étape de ce parcours est orientée vers la recherche d’un sentiment plus profond et plus gratifiant qui est d’ailleurs celui qui a initié notre vie sur terre. Que ce soit envers la nature, les animaux ou les autres humains, l’amour est la seule attitude qui soit et l’absence d’amour n’est rien d’autre que la peur.
L’amour est sans aucun doute la plus belle émotion et aussi la plus belle attitude ce qui explique que sa recherche est incessante et que beaucoup de personnes sont capables de passer à coté…

Bien vivre en santé, c’est comprendre ces trois étapes et les mettre en pratique en faisant de notre mieux.
C’est tout ce que je vous souhaite,

Jacques

BONNE NOUVELLE . . . ALIMENTATION . . .

Bonjour,

Et voilà… le Journal alimentaire dont je vous ai parlé dans mon article du 5 janvier 2018 est enfin disponible !
Pour des raisons pratiques vous pouvez le télécharger sur le site de www.confiansoi.com en recherchant  » Journal alimentaire  » dans l’onglet  » Boutique  » à un prix modique de 5 $…
Je suis sur que vous pouvez investir 5 $ pour bien vivre en santé en 2018 et après !

Vous trouverez dans cet « ouvrage » les explications et le mode d’emploi du journal alimentaire sur ce site de Dominique Podvin qui est infirmière et qui propose aussi de belles idées au niveau du Journal créatif dont elle est une animatrice certifiée par Anne Marie Jobin qui a écrit plusieurs livres sur le sujet.

Le but de ce journal alimentaire est de vous fournir un moyen simple et efficace pour adapter votre alimentation à votre propre système digestif et votre système immunitaire.

Vous allez découvrir les aliments qui sont bons pour votre corps et ceux qui vous nuisent…
Nous sommes tous uniques et nous avons besoin d’une nourriture personnalisée adaptée à notre style de vie et à nos besoins.
La seule personne capable de déterminer vos réels besoins, c’est vous-même et c’est le but principal de votre journal alimentaire.

Mettez le en pratique et vous pourrez vous remercier d’avoir fait quelque chose d’utile et de positif pour bien vivre en santé pendant de longues années.
Certains disent que nous creusons notre tombe avec notre fourchette, alors je vous propose de leur prouver le contraire.

Bon appétit,

Jacques

LE NON – ATTACHEMENT

Bonjour,
Voici un concept peu connu et surtout mal interprété !
Il ne s’agit pas de détachement, ni d’égoisme, ni de séparation, ni de rupture ou de bouleversement…..
L’autre ou les autres ne sont pas concernés et ne doivent pas être mis en cause.
Il s’agit avant tout d’une attitude de l’esprit qui, permettant de faire abstraction totale de sa propre personne, de sa propre manière de voir et de sentir, écoutant sans esprit critique, permet de se fondre dans l’individualité d’un autre être, à pénétrer complétement en lui.
C’est au fond une forme de méditation, un entrainement à stabiliser notre propre mental, afin d’observer l’espace intérieur en nous qui est immuable, donc éternel ou immortel.

Le non-attachement peut induire un besoin de changement et ce n’est pas un changement de l’entourage et de l’environnement mais plutôt un changement personnel intérieur et profond dans notre façon de voir et d’envisager les gens et les évènements.
Au lieu d’une détérioration ou d’une dégradation dans les relations, nous devons viser une amélioration et un approfondissement de celles-ci par une meilleure écoute, une meilleure approche et une ouverture d’esprit plus grande.
Nous pouvons nous débarasser des principes, des idées reçues, des erreurs des systèmes d’éducation, religieux ou sociétés par la pratique du non-attachement.

Ce n’est pas de la faiblesse, ni de la lâcheté, ni une fuite de responsabilité…

Brisez les chaînes de votre pensée et vous briserez aussi les chaînes qui retiennent votre corps prisonnier de vous-même !

Jacques

LE DAUPHIN ET L’HOMME !

Bonjour,
Un autre poème inspiré ou dicté par les dauphins du pacifique (!):

Lorsque j’étais dauphin, dans cette autre existence,
Mes amis les humains, sombraient dans la violence,
J’ai plongé vers le fond, pour ne plus voir la terre,
S’enfoncer dans l’horreur, la souffrance et la guerre,

Se perdre dans l’espoir, d’une autre vie ailleurs,
Alors qu’elle était là, juste à portée de cœur,
À portée de nageoire, au point de non retour,
Juste au point de rencontre, entre peur et amour…

Si j’étais un dauphin, j’aurais le cœur bien lourd,
En écoutant la mer, battre comme un tambour,
Et les hommes, mes frères, appeler au secours,
Et les hommes mes frères, appeler au secours…

Jacques