L’inexistence de l’égo !

Bonjour,

Sujet controversé certes, mais important à clarifier. L’égo est un concept relativement récent qui n’est basé sur aucune réalité puisque sa définition rapide est :  » représentation ou conscience que l’on a de soi-même  » ! Surement pratique et utile en psychologie, en psychiatrie et dans la spiritualité, cette représentation n’a donc aucune réalité puisqu’il s’agit d’une image que la personne se fabrique, ce qui permet à certains d’avoir très peu d’égo, quand d’autres ont un égo surdimensionné !  » L’égo n’est pas le propriétaire de la conscience, il en est l’objet..  » selon Jean Paul Sartre. La confusion est arrivée avec René Descartes, dont le nom a donné le  » cartésianisme « , lorsque qu’il a émis son  » Cogito ergo sum « , c’est-a-dire :  » Je pense donc je suis « . Par la suite de nombreux auteurs ont amplifié l’existence de l’égo par des démonstrations tout à fait hypothétiques, le plus célèbre étant bien sur, Sigmund Freud et son travail peu scientifique dans un domaine encore obscur à son époque. Depuis de nombreux intervenants ont suivi son délire en tentant de faire de l’égo une entité existentielle indispensable :  » l’égo-psychologie des psychiatres  » .

Sachant qu’il existe un au-delà de l’égo défini bien longtemps avant le moyen âge, force nous est de comprendre que cette construction mentale n’a pas d’existence propre, nulle part dans la conscience ou dans l’esprit, l’égo ne peut trouver sa place, et il suffit de se tourner vers les religions anciennes et la spiritualité pour découvrir que ce concept n’est apparu que dans des époques ou les êtres humains ont cherché à se différencier des animaux et de la nature en général pour justifier leur soi-disant supériorité dans un besoin de dominer aussi bien la nature que les autres êtres vivants. Les animaux peuvent avoir du caractère, mais ils n’ont pas d’égo !

Prenez le temps de chercher en vous-même et ne soyez pas surpris de ne pas y trouver une trace d’égo !

Jacques

La PERMISSION

Bonjour,

Demander la permission est une règle importante pour bien vivre dans la société, dans nos familles et dans la nature car malheureusement le prédateur humain considère que la terre lui appartient et qu’il peut en disposer à sa guise et même en abuser ! Notre vie est truffée de  » permission  » : permis de conduire, permis de travail, permis de chasse, permis de pêche, permis de transport, permis de vendre, permis d’acheter, permis de bateau, permis d’avion et bien d’autres encore sans oublier le permis de mourir dans la dignité (?).

Nous avons donc besoin de demander une permission dans un grand nombre de cas et parfois, nous pouvons accorder une permission à ceux qui nous le demandent, des enfants, des parents, des amis, des voisins, tout comme nous pouvons refuser de l’accorder si nous pensons que cela pourrait être un inconvénient ou un désagrément pour nous !

Les peuples premiers demandent la permission à la terre, aux animaux, aux végétaux et à toute la création avant de procéder à la chasse, à la pêche ou à la coupe d’arbres, seulement les politiques et les industriels ont oublié ou même jamais connu ces pratiques, hélas !

Enfin arrive le plus difficile pour certaines personnes, c’est de SE DONNER la permission de parler pour soi, de se faire respecter, de refuser la violence, le harcèlement. C’est de comprendre que nous sommes tous égaux (et non pas égos !) car si nous ne nous donnons pas la permission d’être qui nous sommes, de prendre notre place, d’autres vont abuser de nous ! ! !

Jacques

La Pinéale ?

Bonjour,

Pour celles et ceux qui ont lu et relu l’article du 14 septembre 2021,  » La petite pomme de pin », voici une explication plus rationnelle et cependant moins suggestive. Cette petite pomme de pin est en fait la glande pinéale ( d’où le nom de pomme de pin par ressemblance ) ou aussi appelée Épiphyse, qui est une glande minuscule au centre du cerveau . Elle fonctionne en synergie avec une autre glande, l’Hypophyse ou glande pituitaire. Toutes deux sont des glandes endocrines qui fabriquent et secrètent des hormones reliées à la glande thyroïde, aux glandes surrénales, aux ovaires et aux testicules. C’est donc une glande fondamentale qui est peu connue du public et pourtant son importance est majeure. Quand la sécrétion des glandes endocrines est perturbée, en excès ou en défaut, tous les organes du corps sont en souffrance et même le psychisme est perturbé !

Le rôle de cette glande est lié aux conditions extérieures de luminosité, comme une minuterie qui règle tout le fonctionnement de l’organisme en fonction du rythme des jours et des nuits. Elle secrète des hormones qui nous indiquent quand nous devons être actifs et quand nous devons nous reposer, et celle qui nous provoque une sensation de  » fatigue « .

Malheureusement, les rythmes trépidants, l’exposition excessive aux écrans, télévisions, ordinateurs, téléphones et autres nous incitent à dépasser ce stade de fatigue, puis à consommer des drogues pour rester éveillés tels que vitamines, alcools, tabac et bien sur les drogues plus ou moins dures qui nous entrainent vers la dépendance.

Pensez-y bien !

Jacques

La petite pomme de pin .

Bonjour,

 » Il était une fois une petite glande qui avait la forme d’une pomme de pin « , on dirait le début d’une histoire pour les enfants !

Alors je m’adresse à vous quand vous étiez encore des enfants et si cela vous gène, merci de ne pas continuer la lecture, c’est plus prudent ! Mes chers anciens enfants, que vous le sachiez ou non, il reste dans votre mémoire beaucoup de souvenirs, certains sont présents, d’autres sont simplement cachés . . . Cette petite pomme de pin en contient une grande quantité en plus de contenir des souvenirs que vous n’avez pas enregistrés ( consciemment ou involontairement !). La petite pomme de pin, cette petite glande cachée dans votre cerveau, vous a appris à découvrir un phénomène intéressant :  » la fatigue  » et en temps qu’enfant la fatigue vous permettait de faire la sieste, de dormir, de vous reposer et de recharger vos  » batteries « , n’est-ce pas ? Quelle belle attention : Fatigue, dodo, et on repart comme neuf, chargé à 100 %, seulement voilà que le temps a passé et que depuis longtemps, vous n’écoutez plus la fatigue, vous luttez, vous prenez du sucre, du chocolat, des boissons gazeuses, de l’alcool, du tabac, peut-être des médicaments ou des drogues et vous vous plaignez du rythme de vie, du manque de temps et vous n’écoutez toujours pas la fatigue et vous êtes surpris par l’anxiété, la dépression, le stress et le burn-out, la maladie et les accidents !

Alors, prenez-en de la graine, écoutez les signes de Fatigue et reposez-vous, vous vivrez plus longtemps et en bonne santé.

Jacques

Fausses  » vérités  » !

Bonjour,

L’ignorance se targue d’asséner des fausses vérités sans avoir aucune connaissance de ce qu’elle avance, ce qui lui permet d’être aussi extrême et ridicule à la fois. Un chroniqueur célèbre aux États unis en a fait les frais et a assuré avant de mourir du covid :  » Je regrette mon comportement, cette maladie est terrible, si j’avais su je me serais fait vacciner !  » et d’ajouter :  » Vaccinez-vous ! « . Quel beau message et quelle belle attitude de reconnaitre ses erreurs.

Beaucoup de personnes ( peureuses sans doutes ) affirment sans aucune réflexion des opinions tout aussi futiles que délirantes sur l’épidémie, la vaccination et les mesures sanitaires et je pense que ces personnes irresponsables sont plus dangereuses que le virus lui-même car les morts sont de plus en plus des personnes non vaccinées, victimes de fausses croyances et laissant leurs proches dans un deuil difficile.

Il est navrant de constater que beaucoup vont souffrir et mourir à cause de ces comportements et ces opinons répandues comme la peste sur le tissu incertain des réseaux électroniques, tout comme un grand nombre de jeunes sont décédés à la suite de  » défis débiles  » proposés par des inconscients ! . . .

Il n’y a qu’une vérité, celle qui nous permet de vivre, les mensonges, les complots, et la colère nous mènent plus ou moins vite vers la mort et nous revenons au choix de ce que nous lisons avec un esprit objectif, de ce que nous entendons avec des oreilles prudentes. Les fausses vérités ne sont que des leurres, des illusions placées sur notre chemin pour attirer notre attention et nous éviter de trébucher sur une roche !

Jacques

SOURIRE ! . . .

Bonjour,

Je vous propose aujourd’hui un exercice très simple et que vous pouvez pratiquer sans modération : le sourire ! . . . En effet, notre visage comprend une soixantaine de muscles et pour sourire nous en utilisons moins d’une vingtaine alors que froncer les sourcils mobilise plus de quarante ! Ce n’est donc ni compliqué, ni fatigant et surtout vous pouvez sourire à quelqu’un, sourire à vous-même ou sourire en vous regardant dans un miroir.

Souriez le plus souvent possible, avec ou sans raison, car vous découvrirez que lors d’un sourire il se produit dans votre cerveau des réactions chimiques et neurologiques qui sont bénéfiques pour l’ensemble de votre corps, des hormones sont libérées et permettent ainsi à tous vos muscles et tous vos organes de fonctionner au maximum de leurs possibilités. Plus vous prendrez le temps de sourire sans raison, plus vous découvrirez que vous souriez au anges. Il suffit de regarder un bébé dans son berceau, qu’il dorme ou qu’il soit éveillé, il sourit très souvent et pour nous sans raison apparente !

Sourire sans raison est une habitude qui vous permettra de traverser la vie en étant plus souvent dans le bonheur que ceux qui croient être sérieux en faisant des grimaces ou des mines d’enterrement !

Le sourire est contagieux et vous rendrez heureuses les personnes qui vous adresseront un sourire en retour, en plus chaque sourire améliore la santé de votre cœur et augmente votre longévité !

Alors sachez que je n’ai pas cessé de sourire en écrivant cet article et que je suis certain que vous allez sourire à votre tour !

Jacques

3 = 1 ?

Bonjour,

Rassurez vous, je ne vous emporte pas dans le fabuleux domaine des sciences et encore moins dans celui des mathématiques, à moins que ce calcul ne vous entraine vers une réalité plus utile dans cette intéressante époque du XXI ième siècle ! La civilisation humaine est sans doute à un tournant important de son évolution et donc l’individu que je suis et que vous êtes également a besoin de comprendre le mystère de la Trinité, du chiffre trois. Perdus sur cette planète bleue qui suit sa course dans ce grand univers qui lui-même évolue dans les galaxies innombrables, nous sommes tous devenus des êtres  » éclatés  » et en 3 parties : le corps physique, le mental et l’esprit et ces trois divisions sont la source concrète de notre incompréhension de cet éclatement. Que nous le sachions ou non, nous sommes à la recherche de l’unité et nous nous perdons dans ces trois parties de notre être qui en fait ne font qu’une !

Trop souvent, nous pensons quelque chose, puis nous disons une autre chose et enfin nous faisons autre chose ! Pourtant, nous sommes Un et pas trois et dans ce dilemme, nous perdons tous nos moyens, alors que si nous pensons d’une certaine manière, que nous parlons de la même façon et que nous agissons en conséquence, nous sommes et nous restons dans l’unité, la cohésion, l’authenticité, la vérité, nous ne sommes plus éparpillés, confus, désorientés, perdus, désolés et déçus !

Cela semble facile à dire et bien, c’est aussi facile à faire !

Essayez !

Jacques

RÉFLEXION !

Bonjour,

Lorsque vous regardez dans un miroir, vous voyez une réflexion de votre visage, ce n’est pas votre visage, c’est une image de votre visage que le miroir vous envoie grâce à cette propriété appelée  » réflexion  » !

Le verbe réfléchir existe aussi pour nommer l’action de penser, de vous tourner vers l’intérieur de votre être, et là encore, ce n’est pas vous, c’est une image de vous.

De même, lorsqu’il est question d’aller  » au-delà du miroir « , l’erreur est de croire qu’il y a un ailleurs matériel alors qu’il s’agit encore de revenir vers soi. sans chercher un hypothétique  » Over the rainbow « .

Les « problèmes  » ou les  » questionnements  » sont en vous et bien entendu, les  » solutions  » ou les  » réponses  » ne peuvent ailleurs qu’en vous, ce qui dit autrement consiste à  » ne pas chercher midi à quatorze heures  » !

Nous sommes tous uniques et irremplaçables, donc vous aussi vous êtes une personne unique et c’est ce qui fait votre grandeur et votre spécificité, ne suivez pas la mode, n’écoutez pas les  » autres « , surtout ceux qui prétendent qu’ils ne veulent que votre bien (ils risquent effectivement d’avoir votre  » bien  » !). Regardez la statue de Rodin, le Penseur, et prenez cette pose, fermez les yeux et laissez les émotions se calmer, ressentez les sensations physiques et alors seulement vous pourrez écouter les idées ou les pensées d’un mental adouci et clair, découvrant ainsi l’intuition qui est à la portée de tout être humain !

Ne réfléchissez pas dans le stress, dans l’émotion, ni dans la précipitation ou la contrainte et chaque fois que vous le pouvez prenez une minute de  » Réflexion  » ! . . .

Jacques

Mûrir au lieu de Mourir ?

Bonjour,

C’est un choix qui nous est offert tout au long de notre vie, certains attendent la mort en pensant qu’ils n’ont jamais le choix et d’autres défient la mort en choisissant de mûrir, de croître, d’évoluer, d’avancer, de se transformer pour se réaliser . . .

Nous avons la chance de venir sur terre pour découvrir le lâcher prise en choisissant de faire de notre vie un enfer ou un paradis, rien n’est prédéterminé, tout ce qui arrive dans notre vie est placé là pour nous permettre d’évoluer, de comprendre les échecs pour ne pas les répéter et accueillir les cadeaux qu’elle ne manque pas de nous envoyer et nous ne savons pas les apprécier !

Mûrir se fait au jour le jour, instant après instant, c’est une continuité qui nous demande de la volonté, de la discipline, du courage et de la détermination. C’est une évolution lente et progressive qui nous permet de devenir qui nous sommes vraiment et pas ce que les autres, le système, la mode et les institutions voudraient faire de nous : des objets, des sujets et souvent des esclaves.

Nous avons en nous un potentiel inexploré et surtout inexploité, il est là, il existe en silence dans les méandres de notre esprit. Ce n’est pas le mental qui peut le réaliser car il n’en a pas les moyens !

La vie est vivante et nous pouvons avoir le plaisir de nous épanouir dans tous les domaines de notre vie ! C’est notre mission et c’est notre contribution à la vie en général.

Jacques

Bienfait de la SOPHROLOGIE !

Bonjour,

J’ai enseigné la Sophrologie pendant 18 ans dans le cadre de l’Université de Moncton et au bout de plusieurs années, j’ai découvert un mécanisme nouveau et surprenant ! En effet, en répétant à chaque cours les méfaits du stress et comment la Sophrologie pouvait aider à les diminuer, je me suis aperçu que tous les éléments déclencheurs de stress agissaient sur moi d’une façon bien différente : dès que j’étais confronté à un quelconque sujet de stress, mes mécanismes automatiques déclenchaient en moi des réactions bénéfiques de calme et de respiration tranquille, au début, je fus comme surpris puis heureux de vivre ainsi à l’abri du stress, qui de toute façon est inutile puisqu’il s’agit d’une réaction  » inadaptée de l’organisme  » selon la définition de Hans Selye, ce médecin canadien qui a défini le stress biologique.

La pratique régulière de la relaxation et de la respiration abdominale, qui sont les deux piliers de base de la Sophrologie, met en place des automatismes qui inversent les réactions physiologiques d’angoisse et de peur après une pratique assidue. Je ne saurais que trop vous recommander de découvrir la Sophrologie au sujet de laquelle j’ai déjà publié des articles dans ce blog et que vous pouvez retrouver en écrivant :  » sophrologie  » dans la fenêtre située en haut à droite sur le site.

Une vie sans stress permet de vivre le moment présent intensément sans être angoissé par le futur ou frustré par le passé !

Jacques