Tag Archives: Medecine

LA MÉDECINE : ART OU TECHNIQUE ?

Bonjour,
Je suis bien placé pour aborder ce sujet puisque j’ai étudié l’aspect scientifique de la Médecine, j’ai ensuite pratiqué le coté technique pour découvrir par la suite un aspect différent, plus créatif que nous pouvons considérer comme un art…
Tout d’abord, 10 ans d’études médicales ont nécessité beaucoup de mémoire pour acquérir les bases scientifiques à propos de l’anatomie, la biologie, la physique médicale, les examens complémentaires et les traitements utiles, un bon bagage !
Ensuite la pratique m’a fait découvrir d’autres aspects de l’exercice de la médecine, le travail sur le terrain, en cabinet et à domicile et la découverte d’aspects non-scientifiques et plus sociaux, parfois très terre à terre !
Depuis plus de 33 ans maintenant une autre page s’est ouverte avec encore études théoriques et pratiques de techniques diverses, souvent d’avant-garde (du à ma curiosité intrinsèque…), mes ressources et ma palette de diagnostics et de traitements se sont élargies et j’en arrive à me poser la question de savoir si la technique médicale accompagnée par la créativité et une attitude différente peut être qualifiée d’art ?
La réponse est définitivement OUI car je réalise que ce qui était une technique bien documentée et bien réglée est devenu une activité surprenante et enrichissante ou le fonctionnement rationnel se permet de laisser la place à l’ouverture vers le nouveau et l’inconnu.
Pour moi cette évolution est une surprise car je n’en avais aucune idée il y a plus de 50 ans lorsque j’ai débuté mes études.
Certains restent dans la technique, d’autres s’orientent vers l’art…C’est mon choix !
Jacques

LA MÉDECINE QUANTIQUE

Bonjour,
La physique classique a été bouleversée dans ses fondements avec l’apparition de la physique quantique !
La médecine est en voie de subir des changements drastiques pour les mêmes raisons et cela nous permet de parler de Médecine Quantique.
J’ai écouté récemment deux CD qui représentent un livre de Amrit Goswami, professeur en physique quantique et dont le titre est : «  Le médecin quantique « .
Je l’ai beaucoup aimé bien que les premiéres écoutes m’ont un peu dérouté, n’étant pas au fait de tous ces termes reliés a la physique quantique.
Petit a petit, je me suis apprivoisé a cette façon de penser et j’ai envisagé la médecine de mes professeurs avec un autre regard.
La suprématie de la conscience m’a rappelé toute la force de la Sophrologie (mot qui veut dire : étude de la conscience harmonieuse !).
Notre monde actuel, sans le savoir est généré par la physique quantique et la médecine n’y échappe pas.
Ce qui m’a plu dans ce livre, c’est que tous les aspects de la médecine traditionnelle, des médecines douces et des médecines orientales sont expliqués par les mécanismes de base de la physique quantique.
La maladie et la guérison sont rassemblées dans les possibilités de la Conscience…
La conscience a son siége dans le corps supramental d’ou elle dirige le corps mental qui va répercuter les choix de la conscience dans le corps vital et le corps physique !
Cela parait si simple…et c’est vrai !
La conscience choisit entre la santé et la maladie !
Attention ! ce n’est pas vous qui choisissez vos maladies c’est votre conscience qui joue le chef d’orchestre parfois a votre insu et en subissant les influences de votre sub-conscient, de votre mental limité, de vos expériences passées et des émotions que vous entretenez…
Venez suivez moi, je vous emméne dans mes prochains articles vers plus de compréhension de ce phénoméne,
Jacques

LES LIMITES DE LA MÉDECINE ACTUELLE . . .

Bonjour,
Fort heureusement la Médecine a fait de gros progrés en 50 ans que je la pratique et ce n’est pas a moi de vous les communiquer, elle s’en charge réguliérement.
Les mentalités ont évolué dans le domaine de la santé et beaucoup de patients consultent leur médecin traitant aprés avoir consulté internet…et cela est trés bien ainsi !
Les freins a l’évolution de la profession médicale sont nombreux et surtout économique et politique, l’un n’allant pas sans l’autre pour des questions de profits financiers réciproques.
Les instances médicales sont gérées par des médecins reconnus pour leur expérience, même s’ils ne sont plus a la page et au courant des évolutions modernes comme cela se produit dans toute hiérarchie basée sur le pouvoir.
Il y a un fossé abyssal entre les preneurs de décision et les futurs médecins, tout ceci étant un constat de faits.
Les limites de la Médecine sont inclues dans son organisation et ses dogmes, non pas au niveau technique mais surtout au niveau de la philosophie et de l’ouverture d’esprit.
J’ai lu récemment que des expériences médicales auraient prouvé la télépathie (!) et la vie aprés la vie (?)…
Quelle négligence de ne pas reconnaitre la valeur des millions de témoignages sur ces deux sujets sous prétexte que ce ne sont pas des expérimentations dites hautement scientifiques, or la science utilise les statisques pour valider (?) des médicaments qui un jour seront (et sont déja ) retirés du commerce pour leur toxicité…
Pour sortir de son marasme et de ses couts exorbitants, elle va devoir s’ouvrir et renverser elle-même ses carapaces périmées afin de donner naissance a une médecine plus humaine et plus humaniste et c’est la le propos de cette série,
A bientôt,
Jacques

UN DEMI SIECLE . . .

Bonjour,
Quelle surprise, en remontant dans le temps pour faire suite a mon dernier article (Une prophétie pour la Médecine ), je constate que 50 ans sont passés depuis mes premiers pas a la Fac de Médecine de Nancy.
Je pensais pourtant que c’était hier, ou avant-hier au mieux !
J’ai ainsi connu une médecine qui se débattait contre la tuberculose, les maladies infectieuses, l’alcoolisme, la silicose des mineurs et qui ne savait pas encore ce qu’était le stress…
Les antibiotiques étaient tout nouveaux et je me souviens que dans les infirmeries militaires ( le sevice militaire était obligatoire ) il y avait deux poudres blanches : le bicarbonate de soude pour les problémes digestifs et le permanganate comme désinfectant.
Bien sur dans les cuisines il y avait le bon vieux bromure qui se cachait dans le café pour diminuer les ardeurs des soldats.
Le traitement de la tuberculose aboutissait souvent a une chirurgie et nous avions des patients qui venaient réguliérement pour se faire retirer quelques litres de liquide qui remplissait la place vide laissée par l’absence du poumon.
La cirrhose du foie décompensée faisait elle aussi apparaitre une grande quantité de liquide dans l’abdomen et nous devions retirer 4 a 5 litres de ce liquide qui constituait l’ascite.
Les maladies infantiles peuplaient les hôpitaux car les vaccins étaient encore en plein balbutiement.
Je réalise aujourd’hui tout le chemin parcouru et les progrés fabuleux qui se sont produits, par exemple pour la tuberculose qui nécessitait des mois de traitements avec la Streptomycine qui fut remplacée par la Rifadine qui guérissait une tuberculose en 8 (huit ) jours !
Quel médecin se souvient de la tuberculose ?
A bientôt,
Jacques

UNE PROPHÉTIE POUR LA MÉDECINE . . .

Bonjour,
Bien vivre en santé est a la fois une question de bon sens, de connaissances et de mise en pratique de beaucoup de choses dont je vous distille une partie infinitésimale !
Cela inclue aussi la Médecine qui est ma déformation professionnelle par vocation et aussi mon plus grand sujet de curiosité…
Dans les derniéres semaines, j’ai eu l’occasion d’écouter des conférences, de lire des livres et de visionner des DVD trés enrichissants.
J’ai aussi assisté au SIME, salon international du mieux-être de Levis tout prés de Québec.
Il y a dans mes derniéres découvertes des signes prometteurs de changements majeurs dans le domaine médical en particulier et dans le domaine public en général.
Je vais consacrer plusieurs de mes prochains articles a cette vision nouvelle qui représente non pas une révolution, mais une évolution souhaitable et attendue pour sortir du marasme de la santé de l’être humain.
Mon titre d’article n’est pas une facétie car j’ai constaté au long de toutes ces années que les sujets qui attisaient ma curiosité se retrouvaient dans la connaissance générale quelques années aprés que j’en ai pris connaissance.
Ce fait est intéressant car j’expérimente en avant-premiére des faits qui ne sont pas encores passés dans la pratique courante et qui deviennent plus communs aprés que leur efficacité et leur véracité aient connu un plus large éventail de témoignages !
Si vous êtes intéressés par cette nouvelle quête, je vous conseille de surveiller mes prochains articles dans les semaines a venir.
A trés bientôt,
Jacques

LES TROIS POISONS

Bonjour,
J’ai déja utilisé ce titre…le 29 juillet 2013 (voir dans la carte du site ).
Je faisais état a l’époque d’un enseignement du Dalai Lama a Nantes en 2008 ou il avait parlé de ces trois poisons.
Comme je vous l’ai dit dans le dernier article la rencontre avec le Docteur Yeshi Donden se passait bien avant, en 1991.
La médecine tibétaine inclut tous les désordres a la fois du corps, du mental et de l’esprit.
La médecine traditionnelle tibétaine en accord avec la tradition bouddhiste estime que toutes les maladies découlent de trois poisons de l’esprit :
– L’ATTACHEMENT ou désir excessif,
– La HAINE ou la colére,
– L’IGNORANCE.
Ces trois attitudes ou comportements entrainent des déséquilibres dans les trois HUMEURS qui habitent le corps :
– Le VENT, soit tout ce qui circule (sang, air, énergie etc…)
– La BILE, régulation de la chaleur,
– Le PLHEGME, incluant digestion, élimination etc…
Interviennent aussi les cinq éléments qui par leurs mélanges constituent les trois humeurs :
– La TERRE
– L’EAU
– Le FEU
– L’AIR
– L’ESPACE
Bien sur, je simplifie a l’extrême car pour moi l’important est d’en retirer la « substantifique moelle « !
Je vais consacrer mes trois prochains articles a ces trois poisons qui peuvent nous empêcher de bien vivre en santé.
Je commencerais par l’ignorance puis l’attachement et je terminerais par la colére.
A bientôt pour de nouvelles aventures,
Jacques

LA MÉDECINE TIBÉTAINE

Bonjour,
J’ai eu l’opportunité de suivre un enseignement accéléré de Médecine Tibétaine !
En effet en 1991 Patrick Drouot avait invité l’ancien médecin du Dalai Lama pour une semaine dans un chateau en Sologne.
Le Docteur Yeshi Donden, a la fois médecin et lama fut pendant 20 ans le médecin personnel du Dalai Lama et jouit d’une réputation méritée pour ses connaissances en médecine tibétaine traditionnelle.
Humble et généreux il nous a proposé en début de stage de partager avec nous l’ensemble du cursus qu’il avait suivi pendant neuf ans en plus de ses longues années de pratique médicale… et il l’a fait…j’ai beaucoup écris et j’ai découvert un univers et une façon de penser qui ont modifié a tout jamais ma pratique médicale et ma vie personnelle.
J’ai eu la chance de prendre un repas a ses cotés et avec un autre médecin tibétain qui lui servait d’interpréte, quelle belle expérience avec un être de cette qualité a la fois médicale et spirituelle, j’ai ressenti a la fois l’empathie, l’humilité et la compassion de cet homme si humain et capable de nous délivrer en si peu de temps une telle somme de connaissances et de raisonnements différents de nos cours universitaires.
Bien sur, je n’ai pas retenu toutes les informations que j’ai reçues, mais l’esprit en est resté et fait partie de ma décision de partager avec vous par l’intermédiaire de ce blog.
Mes prochains articles seront donc consacrés aux faits saillants de cette semaine extraordinaire ou j’ai compris la force de l’Amour entre les êtres humains.
A bientôt donc,
Jacques

BIEN VIVRE EN SANTÉ

Bonjour,
Je reviens sur le titre de ce blog car il peut parfois y avoir des confusions ou des incompréhensions.
Je ne vous parle pas de maladies pour en connaitre les causes réelles ou imaginaires, encore moins pour vous faire avaler des couleuvres comme savent le faire les donneurs de leçons et les manipulateurs de la santé car ils existent et il ne faut pas se le cacher.
Je vous parle de santé physique, psychologique, morale, émotionnelle et spirituelle car chacun de ces aspects influence automatiquement les autres.
La médecine conventionnelle a sa raison d’être et ne doit pas être négligée, elle a aussi ses limites et il faut les connaitre,
De nos jours l’information circule plus vite avec des avantages et des inconvénients : toute information dite « scientifique », ne l’est pas nécessairement, de même que toute explication « spirituelle » ou « quantique » peut parfois être vide de sens lorsque mal utilisée.Il est nécessaire de savoir utiliser son discernement pour démêler le vrai-faux du faux-vrai.
Bien vivre en santé, ce n’est pas une religion, ce n’est pas une méthode et encore moins une technique.
C’est un CHOIX de VIE éclairé et conscient et c’est tout.
Je ne détiens pas la vérité et chaque jour je construis un monde meilleur en apprenant de mes essais et de mes erreurs, et je suis fier de pouvoir profiter des réussites et des échecs des autres car une vie ne serait pas assez longue pour les faire toutes !
Je vous propose des conseils, je vous partage mes histoires et je vous laisse exercer votre libre-arbitre pour créer votre bonheur.
 » Batissez votre avenir en fonction de vos rêves,
Vivez cette année telle que vous l’imaginez !  »
C’est tout le bien que je vous souhaite,
Jacques

LA MÉDECINE INTÉGRALE

Bonjour,