Tag Archives: Maladie

SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’ÂME

Bonjour,
Cette phrase de François RABELAIS qui a vécu au temps de la Rennaissance ( de la fin du quinzième siècle a la moitié du seizième siècle ) reste de plus en plus d’actualité de nos jours.
La science a fait beaucoup de progrès et les technologies évoluent très rapidement.
Le problème est que parfois, pas toujours heureusement, la science se développe enfermée dans son cadre étroit et oublie l’importance de l’âme …
En médecine il y a des exemples malheureusement trop nombreux ou la technique oublie de penser à l’humain, à son âme, à ses émotions et dans ces cas là les traitements sont moins efficaces, les diagnostics sont erratiques ou même absents.
Combien de fois j’ai rencontré des patients qui aboutissaient à la  » clinique de la douleur  »sans diagnostique précis et avec des remèdes uniquement sédatifs.
Résultat, des vies ruinées, des guérisons manquées et des échecs thérapeutiques cuisants.
Les analyses variées, les technologies les plus avancées ne remplaceront jamais un bon interrogatoire et un examen clinique méticuleux.
La conscience du médecin peut et doit établir une relation privilégiée avec celle du patient.
Toute maladie physique ou mentale a une cause, une origine et si le patient n’en n’a pas connaissance, c’est bien l’art du médecin qui doit permettre la découverte des causes profondes de la maladie.
La Sophrologie est une science qui étudie l’harmonie de la conscience, elle devrait être enseignée à tous les médecins et tous les soignants dans tous les hôpitaux et dans toutes les cliniques.
Notre âme, notre conscience habite notre corps et possède un pouvoir de guérison incontestable.
Jacques

L ‘ OMBRE DU DOUTE

Bonjour,
Raymond Devos, humoriste belge, magicien des mots, jongleur des idées et amuseur de l’âme a écrit un sketche fabuleux sur le doute ou il dit notamment :
 » L’ombre d’un doute, si le doute a une ombre c’est qu’il existe, et si il y a cent ombres, il y a sans doute… »
Je vous conseille de l’écouter car c’est un vrai plaisir !
Le problème du doute ( douter de soi-même, douter des autres, douter de la vie, etc…), c’est que même si vous n’avez que 1 % de doute, vous dèjà un doute, et vos projets vont échouer, vos pensées vont se fausser et vos actions seront perdues.
Le doute est le clou qui dégonfle la roue, le doute est le geste qui mène à l’accident, le doute est le point de départ de la maladie.
Pour bien vivre en santé il ne faut pas avoir de doute, même pas l’ombre d’un doute, vous devez vous faire confiance, faire confiance aux autres et faire confiance à la vie.
Si vous avez peur du cancer, vous concentrez vos pensées sur le cancer et à force d’y penser, vous réussirez, inconsciemment bien sur, à le laisser se développer dans votre corps.
Si vous ne trouvez pas de réponse à une interrogation, cherchez des explications auprès de personnes compétentes et qualifiées, et ne restez pas avec un doute.
Le doute peut vous rendre malade et vous mener à la folie ou à la dépression.
Le doute peut vous empoisonner la vie et celle de votre entourage.
Soyez surs de vous,
Jacques

LE SENS DE LA VIE

Bonjour,
Il y a 25 ans, j’ai écris ce petit texte qui refait surface et j’en saisis mieux toute la portée avec le recul…
Le voici :
«  Quel est le sens de la vie ?

C’est d’avancer vers la mort en lui faisant face.
Si on lui tourne le dos, on n’avance plus et on régresse en se rendant malade.
Faire face a la mort, c’est savoir ou l’on va.
Accepter la mort, c’est savoir pourquoi on y va.
Vivre, c’est savoir comment on y va .
Puisque la mort est le but de notre vie, préparons-nous du mieux que nous pouvons, afin de mourir de nore plus belle mort.
Le voyage est lus beau lorsque l’on sait ou il nous méne…« 
Je l’aime bien et je vous l’offre avec grand plaisir,
Jacques

LES TROIS POISONS

Bonjour,
J’ai déja utilisé ce titre…le 29 juillet 2013 (voir dans la carte du site ).
Je faisais état a l’époque d’un enseignement du Dalai Lama a Nantes en 2008 ou il avait parlé de ces trois poisons.
Comme je vous l’ai dit dans le dernier article la rencontre avec le Docteur Yeshi Donden se passait bien avant, en 1991.
La médecine tibétaine inclut tous les désordres a la fois du corps, du mental et de l’esprit.
La médecine traditionnelle tibétaine en accord avec la tradition bouddhiste estime que toutes les maladies découlent de trois poisons de l’esprit :
– L’ATTACHEMENT ou désir excessif,
– La HAINE ou la colére,
– L’IGNORANCE.
Ces trois attitudes ou comportements entrainent des déséquilibres dans les trois HUMEURS qui habitent le corps :
– Le VENT, soit tout ce qui circule (sang, air, énergie etc…)
– La BILE, régulation de la chaleur,
– Le PLHEGME, incluant digestion, élimination etc…
Interviennent aussi les cinq éléments qui par leurs mélanges constituent les trois humeurs :
– La TERRE
– L’EAU
– Le FEU
– L’AIR
– L’ESPACE
Bien sur, je simplifie a l’extrême car pour moi l’important est d’en retirer la « substantifique moelle « !
Je vais consacrer mes trois prochains articles a ces trois poisons qui peuvent nous empêcher de bien vivre en santé.
Je commencerais par l’ignorance puis l’attachement et je terminerais par la colére.
A bientôt pour de nouvelles aventures,
Jacques