Tag Archives: Liberté

ET SI L’ÉGO EXISTAIT . . . ?

Bonjour,
Je crois, et c’est bien ma croyance, que l’Égo n’existe pas.
Cette croyance s’est établie en moi au cours d’une conférence du Dalai Lama en Belgique dans les années 90.
La démonstration qu’il a exposée m’a convaincu, tellement elle était claire et précise.
Je n’ai pas pris de notes et je suis incapable de refaire son développement, mais la croyance est restée pour toujours.
Ma question de ce jour se veut une ouverture à une hypothèse opposée : « Et si l’Égo existait ? »
Oui, ce serait une fleur en plastique ! Il y a des fleurs naturelles qui vivent et qui meurent et se reproduisent éternellement, c’est le cycle de la vie.
Les fleurs en plastiques sont mortes, elles sont permanentes et ne sont pas éternelles ! L’égo social est une fleur en plastique et le gens se contentent de fleurs en plastique, voilà donc comment je peux comprendre que l’Égo existe : artificiel, superficiel, sans vie propre, une résurgence de l’esclavage, il n’est pas individuel, il est social et le social ne pense qu’à lui et pas aux individus qu’il enchaine dans ses beaux discours, le social est l’ennemi de la liberté, surtout s’il se réclame de cette même liberté…
Alors je retourne à ma conviction, l’Égo n’existe pas et la liberté ne peut être qu’individuelle, surtout elle ne peut venir que de l’intérieur et comme le dit Florent Pagny dans sa chanson :  » vous ne pouvez m’enlever ma liberté de penser ! »
En chacun de nous s’épanouit une belle fleur qui suit le rythme des saisons : notre Âme !…
Jacques

LE CONDITIONNEMENT ?

Bonjour,
Qu’est-ce que le conditionnement ?
C’est une méthode d’apprentissage qui est bien connue par les expériences de Pavlov sur un chien provoquant une réflexe conditionné : en associant un son à l’apport de nourriture, les glandes salivaires commence à fonctionner puis après de nombreuses répétitions le seul son déclenche la salivation.
C’est de la même façon que nous apprenons dans notre vie par nos expériences de l’enfance et de l’adolescence et par l’éducation de nos parents, de nos professeurs et de la société en général.
Il y a du bon et du mauvais conditionnement et le problème est que bien souvent le mauvais conditionnement se fait presque à notre insu…
La publicité par exemple est basée sur le conditionnement suggéré par des images ou des mots choisis pour « vendre » le produit ou l’activité.
Ce conditionnement est positif pour les entreprises qui fabriquent et distribuent ces produits, mais il n’est pas sur du tout que ce soit une bonne chose pour les individus..
Souvenez-vous du jour ou vous avez trouvé dans votre panier d’épicerie un produit qui ne faisait pas partie de votre liste de courses !
Si vous ne vous en souvenez pas, c’est juste que votre cas est plus grave…
La bonne nouvelle est que si nous avons pu être conditionnés, nous avons la possibilité de nous déconditionner, puis de nous reconditionner, il suffit dans un premier temps de prendre conscience de ce conditionnement et de décider de choisir une ‘habitude » différente, qui sera plus bénéfique pour nous.
C’est un beau défi que je vous propose,
Jacques

ABOLITION DE L’ESCLAVAGE

Bonjour,
Voici un sujet socio-politique intéressant à réfléchir…
Tout le monde croit que l’esclavage est de l’histoire ancienne, que tous les pays se sont  »excusés » et je dois vous faire prendre conscience qu’il n’en est rien, absolument rien !
Définition de l’esclavage : Dépendance étroite de quelqu’un à l’égard de quelque chose ou de quelqu’un !
Ce quelque chose peut être une substance (alcool, tabac, drogue etc…) ou un objet technologique (téléphone, internet, réseaux dits sociaux…).
Ce quelqu’un peut être un patron, un politicien, le propriétaire d’une organisation juteuse qui offre des services gratuits très rémunérateurs ?

VOYAGER

Bonjour,
De façon globale à travers les époques nous pouvons observer deux catégories de population, les sédentaires et les nomades.
Même si de nos jours les différences sont moins tranchées, il y a quand même des personnes qui adorent voyager et d’autres qui ne sont pas enthousiastes aux déplacements.
Cette dernière catégorie ne considère que le but du voyage et donc le parcours leur parait fastidieux et ennuyeux, voire même stressant.
Pour les nomades, tout est différent, le voyage est en soi une aventure, un plaisir, une découverte qui permet éventuellement d’atteindre le but désiré, qui parfois peut être modifié par les circonstances (ce qui est impensable pour les sédentaires…).
Le propre d’un voyage est de nous extirper de nos habitudes, de notre petit confort et de nous confronter à l’inconnu, à l’inattendu.
Cela demande une facilité au lâcher-prise et à laisser venir ce qui se présente comme un cadeau surprise !
Si vous avez lu certains de mes articles, vous savez dèja que je me situe dans la catégorie des nomades et que je voyage beaucoup en appréciant chaque minute de mes voyages que je considère comme de belles opportunités d’apprendre de nouvelles choses et de rencontrer de merveilleuses personnes elles aussi en voyage et heureuses de le faire.
Si vous vous situez dans la catégorie des nomades, je ne peux que vous conseiller de vous mettre au défi de voyager en pleine conscience de toute la partie qui existe entre le départ et l’arrivée…
Vous aurex de belles surprises,
Jacques

TRANSITION

Bonjour,
Les fêtes de Noel sont passées et 2015 n’a plus que deux jours à vivre : quel bon moment pour faire un bilan de cette année qui se termine !
Je vous propose de prendre quelques instants d’intériorisation, de réflexion ou de méditation selon vos gouts.
Pensez, écrivez, dessinez, chantez ou dansez tout ce que vous avez vécu, le bon comme le mauvais, réjouissez-vous de vos réussites et de vos bonheurs et tirez la leçon de vos échecs, de vos déceptions car ils font tous partie de la vie, de votre vie.
Soyez contents de ce travail, buvez un bon verre d’eau et projetez-vous dans l’année 2016 : vos projets, vos souhaits, vos réalisations et vos compréhensions, utilisez les leçons de 2015 pour faire de 2016 une plus belle année et vous verrez que c’est tout à fait possible.
Passez de l’ivresse de la jeunesse à la sagesse de la vieillesse, un an à la fois.
Les pessimistes vous diront que vous approchez un peu plus de la mort et les optimistes que vous avez prolongé votre jeunesse d’un an de plus !
C’est le temps de choisir votre camp : Le bonheur ou le malheur, car il s’agit bien d’un choix, voulu ou subi, vous avez toujours le choix et c’est ce que l’on appelle le libre-arbitre.
Soyez libres et soyez l’arbitre de votre propre vie, ne laissez personne décider à votre place ce qui est bon pour vous !
Si cela est la seule résolution que vous pouvez prendre et tenir en 2016, vous serez exaucés au-dela de vos attentes.
Jacques

PROJECTIONS

Bonjour,
Inventer un scénario, trouver un metteur en scène, des acteurs, des décors, un producteur permet de créer un film et de faire dans des salles de cinéma des projections…
Un long processus dans le cadre du septième art et beaucoup d’argent pour couvrir tous les frais !
Cependant, sans que nous en soyons conscients, nous sommes capables de mener à bien toutes ces étapes et de réaliser de nombreux court-métrages…
Nous avons tous la capacité de nous servir de notre imagination (scénario) de faire des mises en scénes (mental) de trouver des acteurs (suppositions) et de produire des aventures rocambolesques, nous aboutissons alors à construire nos Projections…
Le problème est que nous croyons que nos  » projections  » sont la réalité et nous agissons alors, ou nous parlons simplement de tout un tas de choses inexistantes issues de nos facultés mentales, de notre raisonnement et colorées par toute la palette de nos émotions.
Un bon film peut faire gagner beaucoup d’argent et nos mauvaises projections peuvent nous empoisonner la vie et même la détruire si nous restons accrochés aux pièges que notre éducation par le biais de notre mental va placer sur notre route !
Notre mission est précisement de faire agir notre discernement, de trouver notre libre-arbitre et de nous couler dans la réalité du film de notre vie.
À nous de jouer notre rôle dans les décors qui nous conviennent et avec nos acteurs préférés !
Méfiez-vous de vos projections qui ne sont parfois que des déjections…
Soyez libres, vivez libres et vous trouverez comment bien vivre en santé pour longtemps,
Jacques

LES TOURNESOLS

La magie des tournesols

Tournesols

Bonjour,
À l’approche du printemps je vous offre un poème que j’ai écrit trés tôt le matin du 22 juillet 1991 à la suite de cette expérience fabuleuse…

LES TOURNESOLS

Un beau matin d’été, tôt réveillé tôt levé,
Du lit je me suis jeté, pour aller me promener,
La-bas au loin j’aperçois, une immense foule en prière,
Des tournesols hauts comme moi, tous tournés vers la lumière.

Poussé par un appel sacré, je marche vers ce champ doré,
Et lorsque j’y suis arrivé, je commence à le pénétrer,
Et la magie commence, ici et maintenant,
Et je deviens l’un d’eux, fort merveilleusement.

RÉSOLUTIONS . . . OU RÉVOLUTIONS ?

Bonjour,
Début d’une année remplie d’un tas de supposées  »bonnes résolutions  » !
Parfait, et qu’en est-il après quelques semaines ou quelques mois ?…
Parties en fumée, toutes ces bonnes pensées ne sont plus que ruines et cendres quelque part dans notre inconscient encombré de routines, d’habitudes et de paresse !
Et si pour changer, nous prenions la décision de faire des révolutions !
Dans Résolutions il y a ré (comme dans répétition ) et solutions, ce qui signifie répéter les mêmes solutions…
Dans Révolutions, il y rêve, il y a évolution, cela sonne trés différemment dans notre subconscient, il y a de la créativité, du mouvement et des actions nouvelles.
Il y a aussi révolu, comme ce qui est passé et qui ne convient plus, alors cessons de piétiner et sans faire la guerre, faisons au moins des révolutions, des coups d’éclat, voire même des coups de génie pour sortir de notre enlisement qui est visible dans tout ce qui nous entoure, l’économie, l’écologie et la politique ont besoin aussi de ces révolutions : il y a eu la révolution française, le printemps de Prague, le printemps arabe et le printemps d’érable pour changer des choses, alors n’attendons plus, faisons bouger tout ce qui est beau et bon en nous, bousculons la culture du médiocre, l’être humain est grand, beau, noble, généreux et intelligent…certains l’ont oublié !…
Nous avons les moyens de réussir à dépasser la pseudo  »crise » des hypnotiseurs de tout acabit, nous avons notre volonté, notre force de caractère, notre intuition et notre enthousiasme pour chasser les sorcières et les démons qui nous rongent jusqu’à nous rendre malades.
Alors en 2014 je vous propose de voter pour VOUS et ainsi dans la solidarité et la témérité nous pourrons redécouvrir la fraternité et la liberté.
Révoltons nous pour bien vivre en santé en 2014 et au-delà!
Jacques