Tag Archives: Vie

LA BOUGIE

Bonjour,

La bougie est un mystère qui remonte à la nuit des temps ou presque…
Un jour quelqu’un me demanda ce que la bougie représente symboliquement !
Le symbolisme n’est pas une science mathématique et toute interprétation qui peut être exprimée est fonction des circonstances et des personnes qui sont concernées dans la situation précise . Je vais cependant vous transmettre la réponse que j’avais fournie à cette époque, il y a plus de 20 ans.

PARTIR C’EST MOURIR UN PEU !

Bonjour,
Cette phrase d’Edmond Haraucourt ( poète né en 1856 et mort en 1941 ) très connue, est souvent citée et commentée par de nombreux auteurs.
Aujourd’hui elle m’inspire une réflexion que je vous propose.
Le sommeil est souvent appelé  » la petite mort « …et les textes du Yoga appellent la mort,  » le grand sommeil « …
Quand nous dormons, nous quittons la conscience ordinaire à son niveau d’éveil pour entrer dans un niveau de conscience plus léger et cependant différent, nous pouvons alors rêver et même  » voyager « , pour certains il s’agit d’une sortie du corps physique dans le corps astral qui n’est limité ni par le temps, ni par l’espace et les expériences de personnes qui racontent ce qui s’est passé dans leur coma sont intéressantes car il y a beaucoup de ressemblances avec les descriptions des  » voyages astraux « . ( je crois que j’ai déjà écrit un article sur le livre  » le scaphandre et le papillon et depuis d’autres témoignages ont confirmé ce que l’on appelle maintenant le syndrome  » locked in  » !) .

L’ESPACE D’UN INSTANT

Bonjour,
Depuis de longues années, je me dis que le concept si répandu du  » moment présent  » ou du  » ici et maintenant  » sont intéressants et ne correspondent pas pour moi à la fugacité, la fragilité, la spontanéité, l’instantanéité, la fulgurance, et tous ces mots que nous n’avons pas le temps ni l’occasion d’expérimenter.

LA RIVIÈRE DE NOTRE ENFANCE

Bonjour,
J’ai entendu une chanson écrite par Didier Barbelivien et chantée en duo par Michel Sardou et Garou…
Je ne l’ai pas seulement entendue, je l’ai écoutée, ce qui est bien différent !
C’était le dernier show télévisé de Michel Sardou, et en écoutant la mélodie et les paroles, j’ai senti que quelque chose se passait, une résonnance se faisait en moi et je comprenais le sens de cette chanson au delà des mots.
 » Ce n’est pas du sang qui coule dans nos veines, c’est la rivière de notre enfance !  »

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE ?

Bonjour,
Cette question de Hamlet dans la pièce de Shakespeare, célèbre et trop souvent sortie de son contexte se trouve au début d’un long monologue.
Je vous laisse le soin de lire ou relire cet ouvrage pour la replacer dans son contexte original et je vous propose de l’utiliser telle quelle pour approfondir votre compréhension de la phrase sur le plan symbolique…
Je ressens à la lecture ou à l’écoute de cette phrase, une profondeur existentielle qui accompagne l’être humain depuis des centaines ou des milliers d’années.
Elle peut représenter l’énigme de la vie et de la mort, ou plus simplement la difficulté du CHOIX !
Certaines personnes utilisent souvent l’expression :  » Je n’ai pas le choix ! »
Ceci est une erreur fatale, puisque ces personnes font ainsi un choix qui est justement de ne pas choisir.
Nous avons toujours, j’insiste, toujours le choix et si nous sommes inconscients de cette réalité, nous nous plaçons de ce fait dans la situation d’une victime impuissante et désespérée.
Tout questionnement extérieur ou intérieur, trouve sa réponse dans notre Conscience (avec un grand C ), parfois appelée « Moi supérieur », c’est-à-dire au-dessus de l’égo qui est le moi inférieur …
Prenons l’exemple d’une émotion :
Une personne ou une situation fait naitre dans notre mental un sentiment de colère…
Aussitôt cette émotion va grandir et nous affaiblir sauf si nous la reconnaissons et cherchons à comprendre le pourquoi de cette réaction qui nous appartient à 100 %…
« Être en colère et souffrir ou comprendre et ne plus être en colère : telle est la question ! »
Jacques

LE SOUFFLE DE VIE

Bonjour,
Il y a un lien très étroit entre le souffle et la Vie et peut-être même qu’il n’y a pas de lien…
Le souffle se compose de deux temps : une inspiration suivie d’une expiration, la première introduisant dans les poumons l’air avec son fort taux d’oxygène et la seconde évacuant l’air vicié riche en gaz carbonique (CO2 ou dioxyde de carbone), le fameux gaz à effet de serre des écologistes.
La vie commence à la naissance par une inspiration d’air froid qui crée un traumatisme pour le nouveau-né, et se termine par une expiration le plus souvent douce et calme, assimilée à l’image d’une bougie qui s’éteint.
La durée de la vie est simplement liée au nombre total de respirations effectuées entre le début et la fin !
À chaque inspiration, nous revivons symboliquement notre naissance et à chaque expiration nous anticipons symboliquement notre mort.
Tout ceci étant bien entendu parfaitement inconscient… Sauf Que ?
Il est tout à fait possible de travailler sur les énergies de la respiration, du souffle, et ainsi de faire émerger du subconscient ces liens profondément enfouis dans l’inconscient.
De nombreuses techniques telles que la Sophrologie, le Rebirth, la Respiration Consciente et bien d’autres thérapies axées sur la respiration ouvrent la voie à une exploration profonde de notre conscience, nous permettant de découvrir « la Conscience ».
Je vous propose simplement de prendre le temps, de faire une pause et d’observer votre respiration :
J’inspire……je nais…
J’expire…..je meurs…
Puis je renais, et je re-meurs et ainsi de suite pendant juste quelques minutes !
Jacques

LA PEUR DE MOURIR

Bonjour,
Beaucoup de personnes ont le mal de vivre, d’autres collectionnent les maladies, d’autres font des dépressions, d’autres font des accidents, d’autres se jettent dans la quête du pouvoir et d’autres font souffrir les autres.
Quel peut-être le lien entre tous ces groupes de personnes ?
Je saute une ligne pour vous laisser réfléchir avant de lire la réponse !

LE SOUFFLE

Bonjour,
Dehors il n’y a pas un souffle de vent !
Cette expression concernant le vent nous fait comprendre que ce dernier est inexistant, surtout que rien ne bouge, rien ne se déplace…
Le souffle est aussi utilisé pour parler de la respiration :
La respiration est composée de deux temps, l’inspiration ou l’air entre dans les poumons et l’expiration quand l’air ressort des poumons.
Dans ces deux temps l’air qui se déplace est un souffle !
Que ce soit entre l’inspiration et l’expiration ou entre l’expiration et l’inspiration, il peut y avoir une pause pendant laquelle il n’y a plus de souffle.
De même en plongée, le souffle retenu est appelé une apnée(comme dans le film  » Le grand bleu « ).
Le souffle est aussi utilisé dans certaines conditions indépendantes de la respiration : un souffle de liberté, il n’en souffle pas mot, etc…
Ce mouvement éphémère, transitoire, parfois terminal (le dernier souffle) est en effet quelque chose de fondamental sans lequel la vie ne peut exister.
La vie elle-même est dans le souffle qui passe !
Le souffle est donc la vie.
Si la vie et le souffle sont une seule et même chose, nous trouvons là un outil merveilleux pour améliorer notre vie…
Pour bien vivre en santé, il suffit de respirer mieux, de prendre l’air, de faire des exercices respiratoires et surtout de prendre conscience de notre respiration en l’observant tout simplement : souvent nous manquons de souffle, parfois nous avons le souffle coupé ou bien nous perdons le souffle…de notre vie.
Le SOUFFLE est le lien vital entre notre âme et notre corps !
Jacques

OH !…EAU ! ! !

Bonjour,
L’Or Bleu… déjà un problème de conflit et de guerre, l’eau coute déjà plus cher que l’essence et les multinationales, esclavagistes du monde moderne se sont emparées de cette ressource gratuite pour gagner de l’argent sur le dos des consommateurs.
Non, je ne suis pas en politique ( d’ailleurs ceux-ci n’en parlent pas !), je suis simplement comme vous tous à la recherche de la source qui va pouvoir me désaltérer.
L’eau est polluée par les décharges sauvages, par les pesticides, les pluies acides et bien d’autres facteurs encore…
La nature est le meilleur filtre qui existe contre toutes ces pollutions et les sources d’eau fraiche et pure sont de plus en plus exploitées par des entreprises sans scrupules.
L’eau proposée sur les marchés est de valeur inégale, certaines sont filtrées par osmose inverse, procédé couteux en énergie et polluant par le rejet( en effet pour produire un litre d’eau filtrée, on rejette cinq litres !), c’est l’eau des marchands de boissons gazeuses hyper sucrées.
Nous avons besoin de boire beaucoup d’eau, car 75 % d’entre nous sommes déshydratés : à 1 % intervient la sensation de soif souvent ressentie comme un besoin de manger (!), à 2 % de déshydratation il y a des troubles de la mémoire à court terme, à 5 % des troubles de la température corporelle et au-delà de 10 %, c’est la mort du corps physique !
Alors, buvons de l’eau saine et en quantité suffisante pour rester en vie plus longtemps.
Choisissez de l’eau de source naturelle ou de l’eau minérale le plus souvent possible.
Jacques

VIVRE OU MOURIR ?

Bonjour,
Être ou ne pas être ? To be or not to be ?
Une grande question existentielle qui mérite d’être posée, réfléchie et méditée…
Voilà que la réalité nous pousse dans nos retranchements et que cette question est une interrogation qui n’est pas occasionnelle puisqu’elle met notre vie en jeu à chaque respiration.
La vie débute à la naissance et se termine à la mort, cela semble une banalité superficielle, à moins de réaliser que notre vie commence par une inspiration et que c’est dans une expiration que nous partirons vers d’autres cieux !
Si pour une raison quelconque je ne prends pas une prochaine inspiration, il n’y aura plus d’articles sur ce blog.
Si je choisis de vivre encore je reprendrais une inspiration suivie elle-même par une nouvelle expiration et ainsi de suite, ainsi va la vie !
Réjouissons nous de respirer et de rester en équilibre permanent entre la vie et la mort.
Je vous propose de temps en temps de vous arrêter en observant votre respiration, en la rendant consciente et en ressentant de la gratitude pour cette fonction qui se fait automatiquement sans même que vous ayez besoin d’y penser.
Justement si vous savez apprécier votre respiration spontanée et que vous pensez à la remercier, à remercier ceux qui vous ont donné la vie, à remercier le soleil, l’eau, la terre et l’air et à rendre grâce à tout ce qui vit, vous toucherez du doigt le bonheur d’être en vie et vous serez plus vivants que tous ceux qui prennent pour acquis que tout leur est dû…
Jacques