Tag Archives: Choix

LA CONCENTRATION

Bonjour,
Aujourd’hui je veux partager avec vous un secret qui peut à lui seul changer toute votre vie.
Nous devons reconnaitre que dans ce monde agité, survolté et pressé, pour ne pas dire stressé, il y a beaucoup de distractions, de dispersions et de surexcitation.
La solution à tous ces problèmes est très simple et c’est mon secret du jour : La concentration va vous permettre de sortir de l’engrenage de la précipitation et de la confusion.
Si vous donnez à manger à un chien, vous constaterez qu’il ne peut manger et marcher en même temps, soit il mange, soit il marche et il ne fait pas les deux en même temps.
C’est un bel exemple de concentration, il y a des personnes qui deviennent des criminels en textant en voiture et qui provoquent des accidents pouvant en tuer d’autres, ou vous conduisez, ou vous vous arrêtez pour téléphoner.
Ceci est malheureusement un exemple dramatique et dans votre vie de tous les jours vous imitez ces comportements qui consistent à faire deux ou trois choses à la fois, résultat bien souvent les trois choses sont bâclées !
La concentration sur une tâche, sur une pensée ou sur une attitude vous permet de donner votre 100 % et d’obtenir de bon résultats.
Si vous souhaitez relaxer, concentrez vous sur les muscles, puis sur votre respiration et vous atteindrez un niveau de relaxation extrême qui en 20 minutes, remplacera deux heures et demi de sommeil.
Relisez ce texte lentement en vous concentrant et prenez la décision de CHOISIR de vous concentrer et vous deviendrez Maître de votre vie,
Jacques

D ÉC I S I O N

Bonjour,
Le mot important aujourd’hui est le mot Décision !
Que ce soit pour une meilleure alimentation, pour un programme d’exercices, pour abandonner une addiction (nourriture, boisson, cigarette, drogues, boissons  »dites » énergisantes, jeux, facebook, émotions, sexualité, etc…) le secret réside dans votre faculté à prendre une décision et à s’y tenir !
Bien vivre en santé est avant tout une décision éclairée et motivée et tout un chacun est capable de prendre une décision, comme par exemple continuer une mauvaise habitude ou la stopper.
Si vous pensez que cela est difficile ou impossible, vous serez contents d’apprendre que lorsque vous croyez avoir des difficultés à prendre cette décision, c’est tout simplement parce que ce n’est pas vous qui êtes aux commandes, c’est votre sub-conscient, vos habitudes, vos préjugés et vos peurs notamment celle de la mort…
Si j’arrête de fumer, je vais mourrir ! Vous non, cependant vos fausses motivations, vos croyances, vos fidélités, votre orgueil vont souffrir et elles ne veulent pas mourrir !
Votre décision est tout simplement une question de choix entre la vie et la mort, qu’allez-vous choisir ?
Pour moi il n’y a aucune hésitation, la vie est trop belle, trop bonne et trop facile pour que je la préfère à la maladie et à la mort…
Quand je constate que des résistances apparaissent dans ma capacité de choisir, je consulte mon enfant intérieur qui a toujours des conseils avisés et salutaires et je réalise alors que cette partie de moi me permet de déjouer les plans funestes de mon mental déshumanisé…
Jacques

TRANSITION

Bonjour,
Les fêtes de Noel sont passées et 2015 n’a plus que deux jours à vivre : quel bon moment pour faire un bilan de cette année qui se termine !
Je vous propose de prendre quelques instants d’intériorisation, de réflexion ou de méditation selon vos gouts.
Pensez, écrivez, dessinez, chantez ou dansez tout ce que vous avez vécu, le bon comme le mauvais, réjouissez-vous de vos réussites et de vos bonheurs et tirez la leçon de vos échecs, de vos déceptions car ils font tous partie de la vie, de votre vie.
Soyez contents de ce travail, buvez un bon verre d’eau et projetez-vous dans l’année 2016 : vos projets, vos souhaits, vos réalisations et vos compréhensions, utilisez les leçons de 2015 pour faire de 2016 une plus belle année et vous verrez que c’est tout à fait possible.
Passez de l’ivresse de la jeunesse à la sagesse de la vieillesse, un an à la fois.
Les pessimistes vous diront que vous approchez un peu plus de la mort et les optimistes que vous avez prolongé votre jeunesse d’un an de plus !
C’est le temps de choisir votre camp : Le bonheur ou le malheur, car il s’agit bien d’un choix, voulu ou subi, vous avez toujours le choix et c’est ce que l’on appelle le libre-arbitre.
Soyez libres et soyez l’arbitre de votre propre vie, ne laissez personne décider à votre place ce qui est bon pour vous !
Si cela est la seule résolution que vous pouvez prendre et tenir en 2016, vous serez exaucés au-dela de vos attentes.
Jacques

CHOISIR SA VIE !…

Bonjour,
Je vous offre un verre et je vous propose le choix :  » Vin rouge ou vin blanc ? »
De votre réponse va dépendre ce que je verserais dans votre verre !
Vos parents vous ont offert…La vie.
Ce que vous verserez dans votre vie va lui donner sa coloration.
Si vous choisissez ce qui est négatif, vous aurez une vie de misère, de douleurs et de maladies.
Si vous choisissez ce qui est positif, vous aurez une vie heureuse, en bonne santé et agréable.
La qualité de votre vie dépend uniquement de vos choix !
Le problème est que certains de vos choix sont inconscients ou imposés…
Le libre-arbitre est une faculté qui est propre à l’être humain et nous pouvons l’exercer en examinant nos choix et leurs conséquences et en modifiant ceux qui sont néfastes pour nous.
Un jour et je vous souhaite le plus tôt possible, vous prendrez conscience de mes mots et de votre pouvoir de choisir, enfin, ce qui est bon pour vous et pour votre épanouissement.
Choisir de boire de l’eau de bonne qualité, de respirer un air frais et riche en oxygène, de manger des aliments frais et sans pesticides, de faire des exercices, de nourrir votre esprit de bons livres et de bons films et quand vous vous rendrez compte que cela vous réussit, il ne vous restera plus qu’à vous pardonner d’être restés si longtemps dans l’ombre alors que vous méritez toute la lumière du soleil.
Je peux vous garantir que vous ne regretterez jamais de choisir la vie qui vous convient,
Jacques

LA VIE EST UN RÊVE

Bonjour,
Voici un grand secret et je vous invite à le partager avec le plus de monde possible !
Si vous pensez  » Je n’ai pas le choix, je suis né dans la misère, la vie ne vaut pas d’être vécue, je n’ai pas de chance, il n’y en a que pour les autres, c’est de la faute de…( du voisin ou de Dieu…) etc, etc et encore etc… vous êtes et vous vous placez en-dehors de la vie.
La vie est un rêve qui se réalise et au lieu de rêver votre vie, vous pouvez mettre plus d’énergie à vivre vos rêves, pas ceux de vos parents, pas ceux du gouvernement ou de votre religion, vivez vos rêves à 100 %.
Si vous ne le faites pas, sachez au moins que vous en avez la possibilité et que vous êtes la seule personne qui vous empêche de réaliser votre rêve et donc votre vie.
C’est un grand secret mystique et l’épanouissement de votre existence passe par cette réalisation !
Quand vous pensez et que vous agissez pour la réalisation de vos rêves, vous êtes dans le contentement et l’accomplissement se produit.
Oubliez les peurs et les pleurs, oubliez l’incertitude, le doute et le découragement, n’écoutez pas votre mental ni celui du voisin, écoutez la voix de votre âme qui vous guide sur le chemin de l’existence.
Pour réaliser ce secret il vous faudra lâcher-prise et surtout laisser-venir ce qui est bon pour vous et cela viendra à la condition que votre intention soit pure à 100 % ( pas 99 % car vous introduisez 1 % de doute…).
La vie est un rêve et vous en êtes Le rêveur !
Jacques

PEUT – ON CHANGER ?

Bonjour,
Plusieurs fois dans des articles précédents, je vous ai parlé de  » changement  » et certaines personnes pensent que nous ne pouvons nous changer nous-mêmes et que comme le dit le dicton  » Chassez le naturel, il revient au galop !  »
Je pense que c’est une vision pessimiste de la nature humaine, je crois surtout que nous sommes tous égaux au fond de nous-même…
De bonnes habitudes sont un facteur de réussite physique et sociale et à l’inverse, de mauvaises habitudes font le lit de la misère, de l’échec et de la souffrance physique et morale.
Il n’y a pas d’injustices, il n’y a que de mauvais choix ! et la encore une expression trés populaire consiste à se trouver des excuses en affirmant :  » Je n’ai pas le choix !  »
Faux prétexte pour des personnes qui souhaitent être considérées comme des victimes et ne pas assumer leur propre responsabilités.
J’insiste : Nous avons tous et toujours le choix…
C’est le but de la vie de nous permettre l’exercice de notre libre-arbitre et de ce simple fait, de disposer de la faculté de changer en nous ce qui ne nous convient pas ou plus.
Je sais que certains ne sont pas d’accord avec cette vision des choses et je n’ai jamais rencontré une situation ou le choix n’existait pas.
Il est possible effectivement de faire des mauvais choix ce qui nous laisse la possibilité de nous améliorer la prochaine fois et donc ainsi de changer.
Souvenez-vous de ce petit hérisson qui descend tout penaud d’une brosse à habits en disant :  » Tout le monde peut se tromper !  »
Bone journée,
Jacques

AVOIR . . . OU SE FAIRE AVOIR ?

Bonjour,
Suite de notre petite série ou nous arrivons au sujet de l’Avoir !
Déjà mon titre souléve des questions qui attendent des réponses et c’est le but de ce jour.
Avoir, possèder, acheter, acquérir ou même voler sont différentes façons d’arriver au même but.
Dans une société basée sur la consommation la notion d’avoir est mise de l’avant et crée d’une certaine façon la notion d’inégalité selon la quantité et le prix des choses que nous avons accumulés avec souvent au final la seule possibilité de redonner dans des ventes de garage ou des vides-greniers tous ces objets dont l’acquisition était sans autre objet que d’assouvir notre frénésie possessive.
D’ou la seconde partie de mon titre qui nous pousse à réfléchir et considérer si le fait d’avoir acquis quelque chose ne se tourne pas en « tromperie » ou nous nous sommes faits avoir ?
Est-ce que nous avons satisfait un besoin durable ou simplement un désir passager, parce que c’est à la mode…
Avoir un compte sur un réseau social, c’est un réseau et c’est bien ce réseau qui profite de notre « avoir » en créant une dépendance, il suffit de regarder les fortunes des créateurs pour admettre que…(je vous laisse le soin de complèter !).
Là encore, quelle est la réponse ?
Et bien, encore une question de choix ! plus vous aurez acquis de biens pour vous en laisserez sur cette terre au moment de votre départ…
Il y a toujours une notion importante à différencier l’indispensable du superflu, l’utile de l’inutile, le vrai du faux et le bien du mal.
Quel est votre choix ?
Le mien est de privilégier le Faire par rapport à l’avoir…
Jacques

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE

Bonjour,
Être ou ne pas être, telle est la question !
Ce célèbre monologue d’Hamlet peut nous amener à réfléchir différemment.
Nous vivons dans un monde ou nous avons trois polarités ou trois possibilités : Être, Avoir ou Faire…
Ce sujet est tellement vaste que je vais commencer aujourd’hui par la première qui se reflète dans le titre : ÊTRE…
Nous pouvons être présents, être attentifs, être émotionnels ou tout simplement être vivants !
Dés notre naissance nous sommes dans l’être ( quoique avant aussi et c’est une autre histoire ) et en même temps dans la dépendance de ceux qui nous entourent pour tous nos besoins vitaux.
Rapidement nous expérimentons notre qualité d’être par rapport à notre environnement en procédant par essais et erreurs, nous testons notre entourage pour essayer de nous définir. Enfant nous sommes calme, agité, turbulent ou tout ce que vous voulez et nous utilisons l’imitation des personnes qui nous servent de repères (et parfois de repaires) pour développer notre qualité d’être.
Nos premières années de vie seront trés déterminantes sur le reste de notre parcours car les premières « impressions » au sens d’imprimer se solidifient dans notre sub-conscient et par la suite nous mènent par le bout du nez à notre insu (c’est à dire que nous ne le savons pas !).
C’est ainsi que notre démarche, notre socialisation, nos gestes et nos paroles peuvent être retrouvées dans notre ascendance.
La réponse à la question est simple…Être ou ne pas être, c »est une question de choix !
Quel est le vôtre ?
Le mien c’est d’être en pleine conscience !,
Jacques

LE CHOIX DE VIVRE

Bonjour,
La question est posée !
Sont-ce les parents qui choisissent le bébé ou l’inverse ?
Bien sur, je ne vous donnerais pas la réponse, ce serait trop facile car vous seul pouvez trouver votre réponse et si quelqu’un vous en donne une, c’est un manque de respect pour votre libre-arbitre…
Je veux seulement vous proposer des éléments de réflexion :
Si les parents choisissent, l’enfant peut se sentir désiré ou non désiré, aimé ou mal-aimé (on aurait préféré un garçon ou une fille…).
Si les enfants choisissent les parents, ceux-ci préparent le  » terrain  » et le  »matériel  » pour une âme ou un esprit ou encore une conscience qui a fait un choix déterminé et les parents sauront remplir leur mission en apportant a ce bébé tout ce qu’ils peuvent, et tout ce qu’il attend, que cela soit bon ou mauvais !
Regardez votre vie, votre naissance et votre enfance avec toutes les expériences que vous avez vécues…. vous ont-elles aidées a être ce que vous êtes aujourd’hui ?
Si oui, vous êtes pleins de gratitude pour vos parents !
Si non, vous sentez-vous  »victimes » de ces inconscients qui vous ont conçu pour vous faire souffrir ?
Et le fait de vous sentir victime ou non désiré ou toute autre sensation négative vous ont-elles permis de grandir et de mûrir ?
Quelque soit qui a fait le choix, n’oubliez pas de remercier vos parents pour le merveilleux cadeau qu’ils vous ont fait, la Vie…