Tag Archives: Mort

N.A.S.H.

Bonjour,

Je suis stupéfait d’apprendre qu’une nouvelle maladie a fait son apparition et qui répond à l’acronyme de N.A.S.H. pour non alcoolique stéatose hépatique ! Je connais bien la stéatose hépatique qui est le stade de l’alcoolisme juste avant la cirrhose du foie. Ce dernier se met à gonfler en se remplissant de graisse puisque la fonction du foie qui est de digérer les graisses se met au ralenti. Nous connaissons tous également la stéatose hépatique chez les oies et les canards qui sont gavés pour fabriquer le foie gras.

LES TROIS ÉTATS

Bonjour,

L’être humain se développe et évolue au travers de trois états spécifiques tout au long de sa vie, qui sont l’Être, le Faire et l’Avoir et pour bien vivre en santé, il est important de les identifier et de bien les comprendre. Tout d’abord avant la naissance et après la naissance, le bébé se contente d’être, de se faire aimer, nourrir, porter et nettoyer. Puis rapidement on va lui proposer de Faire par lui-même, c’est l’éducation, l’entrainement à parler, manger, faire ses besoins, marcher, aller à la crèche puis à l’école, devenir un être social et éviter de tomber dans les pièges de la vie.

R E N A Î T R E

Bonjour,

Je vous ai présenté le livre de Nassrine Reza intitulé  » Le pouvoir de l’accueil  » et le sous-titre de ce livre est :  » Renaître en un seul instant  » !

Cela est intéressant à considérer, car si vous avez lu d’autres articles de mon blog, vous aurez sans doute trouvé des explications qui rejoignent cette idée. Dans le cas contraire, je tiens à résumer ma position sur ce sujet.

La respiration représente symboliquement tout le processus de la vie puisque nous naissons en prenant une inspiration profonde qui est vécue comme un premier traumatisme puisque le liquide chaud contenu dans nos poumons est subitement remplacé par de l’air plus frais qui déclenche notre premier cri.

LA BOUGIE

Bonjour,

La bougie est un mystère qui remonte à la nuit des temps ou presque…
Un jour quelqu’un me demanda ce que la bougie représente symboliquement !
Le symbolisme n’est pas une science mathématique et toute interprétation qui peut être exprimée est fonction des circonstances et des personnes qui sont concernées dans la situation précise . Je vais cependant vous transmettre la réponse que j’avais fournie à cette époque, il y a plus de 20 ans.

PARTIR C’EST MOURIR UN PEU !

Bonjour,
Cette phrase d’Edmond Haraucourt ( poète né en 1856 et mort en 1941 ) très connue, est souvent citée et commentée par de nombreux auteurs.
Aujourd’hui elle m’inspire une réflexion que je vous propose.
Le sommeil est souvent appelé  » la petite mort « …et les textes du Yoga appellent la mort,  » le grand sommeil « …
Quand nous dormons, nous quittons la conscience ordinaire à son niveau d’éveil pour entrer dans un niveau de conscience plus léger et cependant différent, nous pouvons alors rêver et même  » voyager « , pour certains il s’agit d’une sortie du corps physique dans le corps astral qui n’est limité ni par le temps, ni par l’espace et les expériences de personnes qui racontent ce qui s’est passé dans leur coma sont intéressantes car il y a beaucoup de ressemblances avec les descriptions des  » voyages astraux « . ( je crois que j’ai déjà écrit un article sur le livre  » le scaphandre et le papillon et depuis d’autres témoignages ont confirmé ce que l’on appelle maintenant le syndrome  » locked in  » !) .

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE ?

Bonjour,
Cette question de Hamlet dans la pièce de Shakespeare, célèbre et trop souvent sortie de son contexte se trouve au début d’un long monologue.
Je vous laisse le soin de lire ou relire cet ouvrage pour la replacer dans son contexte original et je vous propose de l’utiliser telle quelle pour approfondir votre compréhension de la phrase sur le plan symbolique…
Je ressens à la lecture ou à l’écoute de cette phrase, une profondeur existentielle qui accompagne l’être humain depuis des centaines ou des milliers d’années.
Elle peut représenter l’énigme de la vie et de la mort, ou plus simplement la difficulté du CHOIX !
Certaines personnes utilisent souvent l’expression :  » Je n’ai pas le choix ! »
Ceci est une erreur fatale, puisque ces personnes font ainsi un choix qui est justement de ne pas choisir.
Nous avons toujours, j’insiste, toujours le choix et si nous sommes inconscients de cette réalité, nous nous plaçons de ce fait dans la situation d’une victime impuissante et désespérée.
Tout questionnement extérieur ou intérieur, trouve sa réponse dans notre Conscience (avec un grand C ), parfois appelée « Moi supérieur », c’est-à-dire au-dessus de l’égo qui est le moi inférieur …
Prenons l’exemple d’une émotion :
Une personne ou une situation fait naitre dans notre mental un sentiment de colère…
Aussitôt cette émotion va grandir et nous affaiblir sauf si nous la reconnaissons et cherchons à comprendre le pourquoi de cette réaction qui nous appartient à 100 %…
« Être en colère et souffrir ou comprendre et ne plus être en colère : telle est la question ! »
Jacques

LE SOUFFLE DE VIE

Bonjour,
Il y a un lien très étroit entre le souffle et la Vie et peut-être même qu’il n’y a pas de lien…
Le souffle se compose de deux temps : une inspiration suivie d’une expiration, la première introduisant dans les poumons l’air avec son fort taux d’oxygène et la seconde évacuant l’air vicié riche en gaz carbonique (CO2 ou dioxyde de carbone), le fameux gaz à effet de serre des écologistes.
La vie commence à la naissance par une inspiration d’air froid qui crée un traumatisme pour le nouveau-né, et se termine par une expiration le plus souvent douce et calme, assimilée à l’image d’une bougie qui s’éteint.
La durée de la vie est simplement liée au nombre total de respirations effectuées entre le début et la fin !
À chaque inspiration, nous revivons symboliquement notre naissance et à chaque expiration nous anticipons symboliquement notre mort.
Tout ceci étant bien entendu parfaitement inconscient… Sauf Que ?
Il est tout à fait possible de travailler sur les énergies de la respiration, du souffle, et ainsi de faire émerger du subconscient ces liens profondément enfouis dans l’inconscient.
De nombreuses techniques telles que la Sophrologie, le Rebirth, la Respiration Consciente et bien d’autres thérapies axées sur la respiration ouvrent la voie à une exploration profonde de notre conscience, nous permettant de découvrir « la Conscience ».
Je vous propose simplement de prendre le temps, de faire une pause et d’observer votre respiration :
J’inspire……je nais…
J’expire…..je meurs…
Puis je renais, et je re-meurs et ainsi de suite pendant juste quelques minutes !
Jacques

LA PEUR DE MOURIR

Bonjour,
Beaucoup de personnes ont le mal de vivre, d’autres collectionnent les maladies, d’autres font des dépressions, d’autres font des accidents, d’autres se jettent dans la quête du pouvoir et d’autres font souffrir les autres.
Quel peut-être le lien entre tous ces groupes de personnes ?
Je saute une ligne pour vous laisser réfléchir avant de lire la réponse !

VIVRE OU MOURIR ?

Bonjour,
Être ou ne pas être ? To be or not to be ?
Une grande question existentielle qui mérite d’être posée, réfléchie et méditée…
Voilà que la réalité nous pousse dans nos retranchements et que cette question est une interrogation qui n’est pas occasionnelle puisqu’elle met notre vie en jeu à chaque respiration.
La vie débute à la naissance et se termine à la mort, cela semble une banalité superficielle, à moins de réaliser que notre vie commence par une inspiration et que c’est dans une expiration que nous partirons vers d’autres cieux !
Si pour une raison quelconque je ne prends pas une prochaine inspiration, il n’y aura plus d’articles sur ce blog.
Si je choisis de vivre encore je reprendrais une inspiration suivie elle-même par une nouvelle expiration et ainsi de suite, ainsi va la vie !
Réjouissons nous de respirer et de rester en équilibre permanent entre la vie et la mort.
Je vous propose de temps en temps de vous arrêter en observant votre respiration, en la rendant consciente et en ressentant de la gratitude pour cette fonction qui se fait automatiquement sans même que vous ayez besoin d’y penser.
Justement si vous savez apprécier votre respiration spontanée et que vous pensez à la remercier, à remercier ceux qui vous ont donné la vie, à remercier le soleil, l’eau, la terre et l’air et à rendre grâce à tout ce qui vit, vous toucherez du doigt le bonheur d’être en vie et vous serez plus vivants que tous ceux qui prennent pour acquis que tout leur est dû…
Jacques

RÉFLEXION (interdite aux sceptiques )

Bonjour,
Une dame agée sur le point de mourir a déclaré à ses enfants qui la veillaient :  » Mon corps me lâche !  »…
Cette personne n’a rien à prouver à qui que ce soit, elle n’est pas dans une démarche scientifique, il n’y a pas de connotation religieuse, elle est juste en train de mourir et se confie librement à ses enfants qui n’ont aucun intérêt à modifier ses mots !
Ce furent ses derniers mots et elle est partie calmement à la fin de sa vie…
Je vous propose de bien réfléchir à cette petite phrase pour essayer de saisir le message de cette dame !
Ma voiture est en panne, le moteur a lâché, bien sur elle avait fait beaucoup de kilomètres et m’avait rendu beaucoup de services durant toutes ces années et je me retrouve sans voiture ?
Oui, je me retrouve sans voiture ! et j’en suis bien conscient mais je suis encore en vie. En comparant avec la vieille dame, il y a quelque chose en elle qui constate que son corps et aussi son coeur sont en train de lâcher, certes, et il ya quelqu’un qui prend acte de cette séparation…
Au-dela de la vie, de cette vie, y-a-t-il persistance d’une forme de conscience capable de donner cette information ?
Réfléchissez avant de donner une réponse à la question, pensez-y bien, méditez la-dessus longtemps…
Quand vous vous endormez vous perdez la conscience de votre corps et au réveil, vous le retrouvez, fidèle, il ne vous a pas lâché !
La conscience est-elle mortelle ?