Tag Archives: Stress

LA PASSOIRE DU TEMPS

Bonjour,
Parfois il arrive que le temps passe trop vite et parfois plus lentement.
Je crois que cela dépend de la taille des trous de la passoire que nous utilisons pour passer le temps !
En effet avec des gros trous, le temps s’écoule si vite que nous ne le voyons pas passer.
Avec des petits trous, c’est le contraire, il n’en finit plus de s’écouler, nous trouvons le temps long…
Je vous rassure tout de suite, le temps ne tient pas compte de nos petites préoccupations, il continue sa marche, ou sa ronde ou ses cycles à son propre rythme sans varier d’une seconde…
Alors voici la bonne nouvelle : Qui tient ces passoires dont les trous peuvent varier sans arrêt ?
C’est vous, c’est moi, c’est nous tous et au lieu de maudire le temps et de se stresser sur ses sautes d’humeur, il serait bien avisé de regarder celui qui tient la passoire en gémissant.
C’est une illusion que nous créons nous-mêmes et nous sommes trés fort dans cette magie dont nous sommes les propres victimes.
Prenons nos responsabilités, prenons nos vies en mains et apprenons à nous couler dans le rythme du temps : » Laisse le bon temps couler  » comme dit la chanson, c’est le secret d’une vie heureuse et épanouie.
Changeons notre point de vue sur la vitesse du temps et nous diminuerons le stress de cette vie moderne, bousculée et bousculante pour retrouver la nature avec ses rythmes si agréables quand nous vivons le moment présent.
Jacques

UN BON RIRE VAUT UN BEEFSTEACK ?

Bonjour,
Des expressions qui relatent l’efficacité du rire sur notre corps sont nombreuses, prétendant que 5 minutes de rire sont l’équivalent d’un bon steack !
Oublions la viande pour nous concentrer sur les effets bénéfiques du rire.
A la fin des années 80 je me suis rendu à Strasbourg pour un congrès de Somatothérapie ou j’ai eu la chance d’assister à un atelier de  » Rigolothérapie  ».
Les démonstrations parlaient d’elles-mêmes…
Rabelais a écrit dans Gargantua que le rire est le propre de l’homme !
À cette époque il y avait peu de références concernant les animaux et selon lui, seul l’être humain était capable de rire !
Norman Cousins dans son livre :  » La volonté de guérir  », a bien démontré comment il s’est guéri d’une maladie invalidante en regardant des films comiques.
Le fait de rire déclenche dans notre corps physiques des réactions bénéfiques sur le plan respiratoire, cardiaque, digestif et musculaire provoquant une relaxation globale.
De plus notre être émotionnel est affecté par un fou rire jusqu’au point parfois de nous faire rire aux larmes.
Il y a alors une évacuation abondante et rapide du stress et de ses méfaits, notre humeur change et nous pouvons ainsi jeter un regard nouveau sur un malaise ou une situation extérieure (qui n’a pas connu ces fous-rires survenant dans les suites d’une cérémonie d’enterrement…).
Ne manquez pas une occasion de rire en écoutant de bons comiques ou en regardant des vidéos de gags (Juste pour rire !).
Je ne peux que vous conseiller de faire cette expérience globale dans votre corps pour reconnaitre qu’une journée sans rire est une journée perdu…
Jacques

LA CONCENTRATION

Bonjour,
Aujourd’hui je veux partager avec vous un secret qui peut à lui seul changer toute votre vie.
Nous devons reconnaitre que dans ce monde agité, survolté et pressé, pour ne pas dire stressé, il y a beaucoup de distractions, de dispersions et de surexcitation.
La solution à tous ces problèmes est très simple et c’est mon secret du jour : La concentration va vous permettre de sortir de l’engrenage de la précipitation et de la confusion.
Si vous donnez à manger à un chien, vous constaterez qu’il ne peut manger et marcher en même temps, soit il mange, soit il marche et il ne fait pas les deux en même temps.
C’est un bel exemple de concentration, il y a des personnes qui deviennent des criminels en textant en voiture et qui provoquent des accidents pouvant en tuer d’autres, ou vous conduisez, ou vous vous arrêtez pour téléphoner.
Ceci est malheureusement un exemple dramatique et dans votre vie de tous les jours vous imitez ces comportements qui consistent à faire deux ou trois choses à la fois, résultat bien souvent les trois choses sont bâclées !
La concentration sur une tâche, sur une pensée ou sur une attitude vous permet de donner votre 100 % et d’obtenir de bon résultats.
Si vous souhaitez relaxer, concentrez vous sur les muscles, puis sur votre respiration et vous atteindrez un niveau de relaxation extrême qui en 20 minutes, remplacera deux heures et demi de sommeil.
Relisez ce texte lentement en vous concentrant et prenez la décision de CHOISIR de vous concentrer et vous deviendrez Maître de votre vie,
Jacques

HYPERACTIVITÉ

Bonjour,
Une pensée de La Rochefoucauld que j’ai lue ce matin dit ceci :
 » Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs !  »
La pensée qui a suivi me conduit à vous entretenir de l’hyperactivité…
En effet combien de personnes angoissées sont incapables de se reposer et encore moins de se relaxer !
Leur frénésie de travail ou de divertissement les entraine dans un tourbillon sans fin qui brule toute leur énergie et les conduit assurément vers le burn-out.
Les raisons de cette hyperactivité peuvent être variables et parmi celles-ci il y a des projections mentales de leur passé ou de leur inconscient qui les pousse de plus en plus pour atteindre des buts irréalistes motivés par l’orgueil ou des comportements de fuite afin de ne pas voir ce qui en eux demande à être résolu ( situations inachevées, émotions refoulées, traumatismes physiques ou psychologiques non règlés etc…).
Si vous faites partie de cette catégorie ou si vous connaissez quelqu’un qui en  » souffre « , proposez leur de prendre une pause, une petite vacance pour s’intérioriser et oser se regarder par en-dedans afin de trouver leur solution à leurs problèmes, parfois ils pourront avoir besoin d’une aide extérieure pour mener à bien leur  » guérison  » …
L’hyperactivité n’est pas une qualité, c’est un symptôme d’un dysfonctionnemnt interne qui demande à être écouté et entendu, puis analysé et réparé !
J’ai rencontré une personne qui avait trois emplois à plein temps !
Sachez prendre du repos ici et maintenant, sans attendre de trouver le repos éternel !
Jacques

LA SOPHROLOGIE

Bonjour,
Je vous ai déja entretenu au sujet de la Sophrologie et je souhaite ce jour survoler la question d’une manière différente.
J’ai connu la Sophrologie avant les années 80, enseignée par des éléves directs de Caycedo dans le sud de la France.
La Sophrologie est une Science, elle est même la seule science de la conscience puisque son but est de la rendre harmonieuse et plus efficace.
Le Docteur Caycedo a permis une avancée appréciable dans son domaine, (la psychiatrie ) et du même coup il a ouvert des perspectives intéressantes dans tous les domaines de la conscience.
Son travail s’inscrit dans la lignée de précurseurs comme Sigmund Freud et Carl Jung.
J’ai pratiqué pour moi-même, puis avec des clients et enfin je l’ai enseignée a l’Université de Moncton (NB- CANADA) pendant 18 ans.
Cette science m’a permis de progresser dans la connaissance de l’être humain et venait a point dans la quête qui est a l’origine de ma vocation médicale.
Au lieu de constater les dégats de différents facteurs, dont le stress, les drogues (légales ou non ), j’ai eu en mains des connaissances et des outils qui dans un premier temps m’ont permis de mieux me comprendre et ensuite d’aider ceux qui avaient le désir d’évoluer vers un monde meilleur en commençant par eux-mêmes…
La phénoménologie nous permet une expérimentation directe de l’impact de la respiration et de la relaxation sur les fonctions physiques de notre corps avec a la clé la constatation de la réduction du stress et l’ouverture de notre capacité a reconnaitre le bonheur.
La Sophrologie peut bénéficier a toute personne désireuse de sortir de la condition négative générée par l’enfermement du conditionnement psycho-socio-émotionnel et culturel de la mondialisation.
Jacques

LA RESPIRATION COMME MOYEN DE RELAXATION

Bonjour,
Le premier des trois bienfaits de la respiration est de nous permettre de relaxer et ce n’est pas une mince affaire dans le rythme de vie qui nous est proposé et que nous acceptons.
Le stress est un des plus gros tueur de nos jours et il faut comprendre ce qui se passe.
Selon la définition de Hans Selye, un canadien, c’est « une réaction inadaptée de notre organisme«  a une situation intérieure ou extérieure que l’on appelle les agents stresseurs.
Je ne crois pas comme l’affirment certains auteurs qu’il y ait un stress positif, tout stress est négatif et destructeur. Ceci étant dit je vous apporte une solution simple pour atténuer et même supprimer les méfaits de cette maladie : la RESPIRATION !
Aprés avoir lu mon article jusqu’au bout, je vous invite a vous allonger confortablement, a poser vos mains sur votre ventre en-dessous de la ceinture et a prendre conscience de ce que vous ressentez sous vos mains…
Si vous ne ressentez rien, c’est que vous êtes stressés.
Si vous sentez un léger mouvement, il y a de l’espoir.
Si vous ressentez que vos mains se soulévent et s’abaissent au rythme de votre respiration calme et tranquille, vous jouissez d’une bonne santé
Pour les deux premiéres catégories, voici les modalités anti-stress :
A l’inspiration gonflez votre ventre et sentez que celui-ci souléve vos mains.
A l’expiration contractez vos muscles abdominaux et sentez que vos mains s’abaissent.
En prenant conscience de ce mouvement et en vous concentrant sur sa régularité, vous allez constater que votre corps se détend et que vous vous sentez plus calme.
Bravo, utilisez cette respiration sans modération et vous saurez ce que veut dire « Bien vivre en santé!« ,
Jacques

VOICI L ‘ ÉTÉ ( 2 )

Bonjour,
L’été est synonyme de vacances, de dépaysement, de changements et il est important de tirer le maximum de bénéfices de cette belle saison.
Aprés onze mois de travail, de vie sociale et familiale les organismes des enfants et des parents ont besoin de se ressourcer, de recharger les batteries affaiblies par la période du temps froid de l’hiver, du printemps capricieux et le rallongement de la durée du jour, donc le racourcissement de la nuit.