Tag Archives: Etre

LA FOLIE DU MONDE

Bonjour,

Les nouvelles de la planète, le développement des technologies, la politique, les religions, les finances, les climats et bien d’autres choses encore sont là pour démontrer le succès de la recherche de la créativité et de la pensée humaine…
Or avec toute évolution positive, il se crée des contre-courants négatifs que je choisis d’appeler de façon générale : La folie du monde !…

J’ai vu des déserts ou l’on envoie des produits chimiques toxiques dans les nuages pour faire tomber de la pluie artificielle et faire de la culture, pour moi ceci représente des actes d’apprentis sorciers inconscients des conséquences secondaires de ces pratiques contre nature…

LA RÉUSSITE

Bonjour,
La Réussite pour beaucoup de personnes est le domaine de l’AVOIR, elle se mesure en signes extérieurs, maison, voiture, bateau, technologies diverses et varées, habillement, bijoux etc, etc…
C’est l’aspect matériel de la réussite qui ne correspond qu’au paraitre et non a l’être.
Je veux vous partager cette histoire vraie d’un fermier qui vivait tant bien que mal avec ses animaux et dont le voisin avait une belle réussite financiére.
Un jour ce-dit voisin vient se confier a l’agriculteur en lui disant : « J’ai une grosse maison, trois voitures, un bateau, deux motoneiges et de l’argent en banque et je ne suis pas heureux comme toi !«  et la il se met a pleurer….
La vraie richesse, la vraie réussite se trouve au niveau du coeur, au niveau de la gratitude que nous avons dans notre travail et dans nos loisirs.
Savoir apprécier la nature, les animaux, vivre en harmonie avec nos parents, nos enfants, nos voisins et nos collégues de travail.
AVOIR une belle et bonne nourriture, AVOIR une bonne santé, AVOIR du temps libre, AVOIR de belles relations, AVOIR le calme intérieur, la sérénité et la sagesse sont des signes de réussite certes moins clinquants mais ô combien plus agréables et cela contribue a nous faire découvrir le contentement et le bonheur.
Le bonheur ne s’achéte pas, il se gagne, il se mérite.
Le bonheur c’est ce que l’on obtient quand notre raison d’être nous permet d’accomplir notre mission de vie !
Retenez ces trois mots : « ÊTRE, FAIRE et AVOIR « ! C’est la recette magique pour vivre au Paradis,
Je vous y attend,
Jacques

LA RAISON D’ ÊTRE

Bonjour,
Nous ne sommes pas parachutés par hasard sur la planéte Terre par des divinités facétieuses !
Nous sommes issus de deux parents qui eux-mêmes étaient issus de leurs propres parents, il y a donc dans nos bagages des chromosomes avec leur ADN et des cultures, des modes de vie qui nous ont modelés, influencés et préparés a vivre cette aventure unique qui est la nôtre…
Pour des tas de bonnes raisons nous sommes dans un corps physique dans un but trés précis qui est notre raison d’être.
Pourquoi et comment ne sont pas importants, ce qui est déterminant, c’est bien de découvrir notre raison d’être.
Certains naissent et meurent sans jamais se poser la question, ou sans doute dans les derniéres minutes de leur existence terrestre.
D’autres ont une petite idée, pas trop claire mais qui les nourrit dans leur cheminement.
Enfin, et je vous souhaite d’en être, il y a ceux qui se posent les bonnes questions : « Pourquoi suis-je sur terre ?« 
C’est en examinant votre famille, votre métier, vos loisirs, vos passions et vos relations que vous serez capable de découvrir votre raison d’être.
Parfois ce seront vos proches qui vous mettront sur la voie en vous relatant de quelle façon ils vous perçoivent…
C’est une enquête, vous êtes a la fois le sujet et l’objet de cette recherche, et elle est passionante, il y a des éléments nombreux et variés qui tournent tous autour de la question : « Quelle est ma raison d’être ?« 
Comment puis-je servir, être utile a ma race, ma famille, la planéte et pourquoi pas tout l’univers ?
Écrivez-le : « Ma raison d’être est ——- !« 
Bon courage,
Jacques

LE CONTENTEMENT

Bonjour,
Voici un titre que je n’ai point encore utilisé…
Le mot en lui-même semble banal et si nous creusons plus loin dans sa signification symbolique il devient beaucoup plus grand et surtout beaucoup plus efficace !
Le contentement n’est pas dans l’Avoir ni dans le Faire, il est dans l’Être…
Je suis  » content « , on ne peut le fabriquer, ni l’acheter, on ne peut ni l’offrir, ni l’imposer.
Le contentement se rapproche de l’Équanimité qui est une égalité d’humeur dans toutes les situations, sans réaction excessive dans un sens ou dans l’autre.
Le contentement c’est de constater ce qui est, ce que nous avons pensé dit ou fait dans une journée et de se dire intérieurement :  » Je suis content de cette journée !  » Ceci est d’ailleurs une belle façoon de se préparer au sommeil et d’avoir ainsi un bon repos et de beaux rêves.
C’est une belle constatation, une belle décision, notre âme, notre esprit et notre corps sont en harmonie pour le bien-être de notre coeur et quand nous sommes contents tout va bien pour nous.
C’est dans cet état particulier que nous ressentons tout l’amour qui est en nous et autour de nous et c’est un bon moment pour réfléchir, pour prendre des décisions qui seront efficaces et productives.
Je vous propose de mettre à l’épreuve ceci et de voir comment votre vie va changer en reconnaissant et en vous concentrant sur le contentement plutôt que sur toutes vos causes de mécontentement.
Je l’ai essayé et j’ai pu constater que ce petit mot a de grands effets.
Je suis content de vous écrire cet article !!!
Jacques

FAIRE OU DÉFAIRE . . .

Bonjour,
Voici notre troisième volet : FAIRE .
Certains se contentent d’être, d’autres veulent tout avoir (ou presque ) et les derniers sont sans arrêt à la recherche de ce qu’ils pourraient faire !
Pénélope faisait sa tapisserie le jour et la défaisait la nuit en attendant le retour de son époux et donc faire et défaire, c’est toujours travailler, être en activité !
Dans les familles ou les métiers se transmettaient de père en fils ou en fille, le parent faisait tout pour que son fils puisse faire à son tour et transmettre l’entreprise et son savoir-faire à sa descendance.
Les paresseux ne font rien, ils SONT paresseux.
Les procrastinateurs courrent après le temps et remettent au lendemain ce qui pourrait être fait le jour-même…
Les actifs agissent et se mettent à l’ouvrage dans toutes les directions, il deviennent rapidement stressés et cherchent ce qu’ils pourraient bien faire pour l’être moins !
Il y a des gens qui font beaucoup pour avoir plus !
Parfois il est bon de défaire, par exemple un noeud trop serré ne pourra être desserré que si nous savons faire les noeuds !
Parfois il faut faire et parfois il faut défaire.
Parfois il faut donner et parfois il faut recevoir.
Et toujours il faut être pour avoir ou pour faire…
En conclusion c’est l’être qui prime sur le faire et sur l’avoir, car a quoi bon faire ou avoir si nous ne sommes pas !
Quel est donc votre choix aprés ces explications ?

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE

Bonjour,
Être ou ne pas être, telle est la question !
Ce célèbre monologue d’Hamlet peut nous amener à réfléchir différemment.
Nous vivons dans un monde ou nous avons trois polarités ou trois possibilités : Être, Avoir ou Faire…
Ce sujet est tellement vaste que je vais commencer aujourd’hui par la première qui se reflète dans le titre : ÊTRE…
Nous pouvons être présents, être attentifs, être émotionnels ou tout simplement être vivants !
Dés notre naissance nous sommes dans l’être ( quoique avant aussi et c’est une autre histoire ) et en même temps dans la dépendance de ceux qui nous entourent pour tous nos besoins vitaux.
Rapidement nous expérimentons notre qualité d’être par rapport à notre environnement en procédant par essais et erreurs, nous testons notre entourage pour essayer de nous définir. Enfant nous sommes calme, agité, turbulent ou tout ce que vous voulez et nous utilisons l’imitation des personnes qui nous servent de repères (et parfois de repaires) pour développer notre qualité d’être.
Nos premières années de vie seront trés déterminantes sur le reste de notre parcours car les premières « impressions » au sens d’imprimer se solidifient dans notre sub-conscient et par la suite nous mènent par le bout du nez à notre insu (c’est à dire que nous ne le savons pas !).
C’est ainsi que notre démarche, notre socialisation, nos gestes et nos paroles peuvent être retrouvées dans notre ascendance.
La réponse à la question est simple…Être ou ne pas être, c »est une question de choix !
Quel est le vôtre ?
Le mien c’est d’être en pleine conscience !,
Jacques