PARTIR C’EST MOURIR UN PEU !

Bonjour,
Cette phrase d’Edmond Haraucourt ( poète né en 1856 et mort en 1941 ) très connue, est souvent citée et commentée par de nombreux auteurs.
Aujourd’hui elle m’inspire une réflexion que je vous propose.
Le sommeil est souvent appelé  » la petite mort « …et les textes du Yoga appellent la mort,  » le grand sommeil « …
Quand nous dormons, nous quittons la conscience ordinaire à son niveau d’éveil pour entrer dans un niveau de conscience plus léger et cependant différent, nous pouvons alors rêver et même  » voyager « , pour certains il s’agit d’une sortie du corps physique dans le corps astral qui n’est limité ni par le temps, ni par l’espace et les expériences de personnes qui racontent ce qui s’est passé dans leur coma sont intéressantes car il y a beaucoup de ressemblances avec les descriptions des  » voyages astraux « . ( je crois que j’ai déjà écrit un article sur le livre  » le scaphandre et le papillon et depuis d’autres témoignages ont confirmé ce que l’on appelle maintenant le syndrome  » locked in  » !) .

Certaines personnes ont des troubles du sommeil liés à la peur de mourir et on peut les comprendre si la mort est le grand sommeil…
D’un autre coté, si la mort n’est qu’un grand sommeil, pourquoi en avoir peur puisque nous dormons tous les soirs, notre sommeil serait donc une préparation quotidienne à notre dernier endormissement !

Et…si la vie existait avant la naissance et après la mort ?… nous passerions du corps astral au corps physique et inversement du physique à l’astral !
Alors, oui, mourir, c’est partir un peu ! …

Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation