Tag Archives: Liberté

Mon nuage !

Bonjour,

Voici tiré de mes archives, un texte inspiré en 1990 . . .

Mon NUAGE :

Par un beau jour rempli d’activités, j’ai fait la connaissance d’un Nuage. J’avais la tête en l’air et plein de choses à faire. C’était l’automne. . . En levant le nez, j’ai vu qu’il était là ! Sans le connaitre, sans le toucher, j’ai pensé qu’il devait être doux !

Oh ! je ne pouvais m’attarder car j’avais plein de choses à faire et le nez en l’air ! Puis, peu à peu, j’ai réalisé que ce nuage pouvait m’aider à me protéger de toutes mes activités. Il m’a apprivoisé, je l’ai apprivoisé, on s’est apprivoisés !

Tous les jours, il était là pour me protéger du froid. Il a tout tenté pour me protéger de moi et des jours de pluie. Il m’a parlé d’illusions. Il m’a montré qu’après la nuit vient le jour.

En se déplaçant, il m’a montré que si je voulais voir le soleil, je n’avais qu’à faire comme lui : confiance à la Vie !

Que de merveilleuses folies nous avons faites, il nous est même arrivé de se mouiller ensemble, et là on a appris qu’il y a des limites à nos folies. . . J’ai eu le gout de le garder, mais lorsqu’on aime un nuage, on ne peut l’emprisonner. De plus, j’aime tellement le voir évoluer. Cependant, il est un côté de mon nuage qui est assombri, c’est que je ressens de la culpabilité, de la peur de l’aimer. Si les autres nuages qui sont là dans le ciel, pourraient être malheureux. Et moi aussi d’ailleurs car je ne veux pas les peiner.

Aujourd’hui, j’ai moins d’activités et moins le nez en l’air, j’espère, car avec ou sans mon nuage, il ne reste qu’à moi à faire mon malheur ou mon bonheur. Je dois apprendre à l’aimer sans peur ni culpabilité mais pour cela, j’ai besoin de temps et de limites. Je dois le remercier d’être là mon nuage, car je sais grâce à lui qu’il y a des gens qui vont mourir sans avoir vu la lumière, qui ne sauront jamais ce qu’aimer veut dire.

Je sais que peu importe le temps ou les limites, il est là Je veux apprendre à l’aimer sans attachements ni attentes, et cela pour moi et tous les autres nuages . . .Comme c’est bon de RÊVER ! ! !

Jacques

Libération ! ! !

Bonjour,

Il y a eu dans le passé des esclaves qui étaient attachés avec des chaînes pour les empêcher de se sauver, il y a eu également des prisonniers qui trainaient derrière eux un boulet pour éviter toute tentative de fuite et il existe aujourd’hui d’autres moyens plus sournois et plus efficaces pour aliéner les  » esclaves modernes  » ! Vous les reconnaitrez dans les rues et un peu partout, le boulet a diminué car il tient dans la main, certains dorment même avec ! Non, ce n’est pas leur femme ni leur mari, vous avez deviné : C’est leur téléphone portable, cellulaire et même intelligent, soi-disant ? Actuellement nous pouvons compter facilement ceux qui ne  » vivent  » pas avec leur téléphone, car ils sont de beaucoup moins nombreux que les personnes dites  » connectées  » !

Ceci étant dit, je vous parle de Libération : les esclaves modernes ont encore des chaines et des boulets avec des cadenas qui ont une combinaison secrète pour leur permettre de se libérer eux-mêmes.

C’est merveilleux, n’est-ce-pas ? Nous les connaissons tous, c’est vous et c’est moi aussi, même si ne me croyez pas car vous pensez être libres ! Alors me direz-vous ce que sont toutes ces contraintes que vous vous imposez au nom de croyances, de peurs, de principes, de modes, de religions, d’influenceurs et de youtubeurs !

La Libération, c’est découvrir et reconnaître que vous, que nous vivons en esclaves et que nous sommes les esclavagistes qui s’auto-exploitent pour mille et une raisons !

Passez en revue toutes vos  » entraves « , ouvrez le cadenas que vous avez placé vous-même et Libérez-vous par l’Abandon !

Jacques

La  » Mémoire du cœur « 

Bonjour,

Nous pourrions penser que la mémoire est une faculté du cerveau et non du cœur et ceci ne serait exact qu’en partie ? En effet le cœur est un organe dédié à la circulation, c’est notre moteur pour nous comparer à une automobile ! Cependant, nous savons tous que le  » cœur  » est une expression qui se rapporte à nos sentiments ! De ce fait nous pouvons convenir que nos sentiments sont accumulés dans une mémoire qui doit être conjuguée au pluriel : Les sentiments dans nos  » mémoires « .

Tous nos souvenirs sont stockés indifféremment de leur coloration (les bons et aussi les mauvais souvenirs), dans une partie de notre Être et selon notre nature, nous privilégions soit les bons, soit les mauvais souvenirs. Ceci en dit long sur notre faculté à osciller entre l’angoisse et le bonheur. Donc la plupart de nos difficultés de vivre en bonne santé sont reliées à cette mémoire du cœur !

La bonne nouvelle est que cette  » mémoire du cœur  » est en nous, elle nous appartient à 100 % et Nous pouvons nous rassurer en découvrant que nous avons le pouvoir ou le choix de faire notre ménage.

Comment ? Tout simplement en suivant La voie de l’abandon, le livre de Sylvianne Faucher dont je vous ai annoncé la sortie il y a deux semaines, en abandonnant nos souvenirs négatifs et en renforçant nos souvenirs positifs et cela nous appartient totalement, c’est le libre arbitre, notre capacité de choisir de voir la noirceur ou la lumière qui dissipe la noirceur !

Qu’allez-vous CHOISIR ?

Jacques

Souviens-toi !

Bonjour,

Dans trois jours, le 11 novembre, sera le jour du souvenir, fin de la guerre de 1914-1918, mon grand-père a fait cette guerre dans la région de Verdun qui a duré plus de 10 mois et a fait plus de 700 000 morts! En ayant une pensée pour toutes ces victimes ce vendredi, je vous propose de prendre le temps de vous SOUVENIR de qui vous êtes, de ce que vous faites sur cette terre et pour quelle raison vous y êtes présentement ! Impossible me direz-vous, parfait ! Alors imaginez un instant que vous pouvez retrouver au plus profond de vos mémoires encore inexplorées une réponse, c’est un jeu, vous ne risquez rien, essayez- le donc pour voir !

Jouons si vous le voulez bien ! Règle du jeu : nous sommes tous sur cette terre avec l’apparence de notre corps de chair et d’os et tout le reste, c’est notre véhicule humain, et qui donc conduit ce véhicule ? Notre cerveau ? non il fait partie du véhicule. Notre mental ? non plus car lui il gère la conduite et les techniques de circulation ! Notre conscience ? Oui voilà et cette conscience nous avons le choix de l’appeler notre Esprit, notre Âme, notre Être et pourquoi pas notre divinité, notre Tout, notre Essence et tous les mots qui peuvent vous convenir ! Vous ne me suivez pas ? Tant pis, vous ne jouerez pas, c’est aussi simple que cela . . . Souviens-toi ma sœur, mon frère, nous avons fait ce choix en toute connaissance de cause, justement au moment de notre naissance ! Sinon essayez simplement de me prouver le contraire !

Jacques

La paix de l’âme !

Bonjour,

Problème pour ceux qui n’ont pas d’âme ou qui croient ne pas en avoir, car ils ne peuvent concevoir cette idée de l’âme et donc, elle ne peut être en paix ! Bien sur ceci n’existe pas dans la vraie vie, car d’accord ou pas d’accord, essayez simplement de prouver que vous n’avez pas d’âme, c’est un défi que je vous lance et que vous ne pourrez relever à moins d’être franchement malhonnête, ce qui existe aussi !

La paix de l’âme ne peut prendre sa place que lorsque l’humain fera l’effort de se débarrasser des pièges et des tromperies de ses émotions et de son mental . . . l’âme  » choisit  » de s’incarner dans un corps de chair humaine en connaissant les expériences qui vont se dérouler selon le plan tout au long de son séjour sur la planète Terre , c’est ce qui s’appelle :  » le choix d’incarnation « . ( vous avez le droit d’en douter et ce ne sera qu’un doute que vous ne pourrez effacer de toute votre vie ! ).

Raymond Devos a posé la question de la façon suivante :  » Est-ce que le doute existe avec certitude ?  » La réponse est non !

Ceci étant dit, pour aller vers, puis connaitre la paix de l’âme, il suffit au bout d’un temps certain d’éliminer, de se débarrasser de tout ce qui est inutile dans votre vie et dans vos pensées de façon consciente et volontaire, personne ne peut le faire à votre place, personne, personne pas même un gourou et encore moins un faux gourou autoproclamé ( par lui-même ! bien sur . . . ).

Lecture : La voie de l’abandon

Jacques

La LIBERTÉ !

Bonjour,

Au nom de leur LIBERTÉ des camionneurs en colère ont occupé le centre ville d’Ottawa pendant trois semaines, créant du désordre, de la pollution et de la désobéissance civile et causant des dépenses importantes dans un contexte déjà fragile !

Ces personnes ignorantes ne savent pas que la liberté individuelle disparait lorsqu’elle empiète sur la liberté collective. La situation de la pandémie a imposé à tous des mesures d’urgence nécessaires pour mettre fin aux contaminations par le virus. En ne respectant pas ces  » obligations légales  » , ces personnes ont choisi de priver de liberté d’autres personnes en leur imposant une présence bruyante et nauséabonde. Les forces de police ont été obligées de procéder au dégagement des lieux au bout des trois semaines.

Il est tout simplement inadmissible que des groupes de personnes ignorantes ou mal informées ait pu agir de cette manière en mettant en péril la vie d’autres personnes respectueuses des lois exigées par la situation.

La  » peur  » du vaccin était la seule raison de leur action et il ne s’agissait pas de privation de liberté mais de sécurité sanitaire, les autres arguments avancés par ces groupes n’étant fondés que sur des mensonges et des inventions de politiciens dépravés et ignorants favorisés par l’aspect sombre des réseaux malheureusement dits  » sociaux  » qui deviennent rapidement anti-sociaux lorsque des manipulateurs pervers se servent de cet outil pour semer le désordre.

La liberté d’un individu disparait lorsqu’elle empiète sur la liberté d’un autre individu et je crois que dans le cas présent, il est important de dire tout haut ce que la majorité pense tout bas !

Jacques

Le sixième sens ?

Bonjour,

Nous avons tous et nous utilisons tous nos cinq sens, la vue, l’audition, l’odorat, le gout et le toucher ! Or il existe un sixième sens qui est plutôt mal connu ou mal interprété . . . Ce sixième sens peut être défini comme l’intuition, la prémonition, l’inspiration, la connaissance directe, le pressentiment, le feeling, et tout un tas de mots, d’expressions ou de descriptions nombreuses et variées !

En fait, l’intuition est tout simplement un accès à la conscience qui apparait lorsque nous lâchons prise du mental, du raisonnement, de la logique et de toutes les considérations qui nous enferment dans la petite personne que nous sommes lorsque nous ne faisons confiance qu’à notre tête et à notre cerveau rationnel limité par le conditionnement intellectuel et sociétal !

Je retrouve une citation qui m’avait impressionnée et que j’ai intégrée depuis :  » L’être humain est grand, noble et généreux, certains l’ont oublié !  » . Tout dans ce monde actuel  » connecté  » nous pousse à oublier qui nous sommes vraiment : nous avons cinq sens que nous utilisons plus ou moins bien et pourtant nous avons  » oublié  » que nous avons ce sixième sens ! Il est là, il fonctionne et c’est à nous de le laisser s’exprimer en faisant confiance à notre être intérieur, ce cœur que nous sommes vraiment !

Lâchez prise, abandonnez vous dans le sens de laisser aller et les pensées se permettront de se révéler à vous en toute simplicité . . . Ce n’est pas difficile, imaginez que votre main saisit la queue d’une casserole brûlante et vous comprendrez ce que  » lâcher-prise  » veut dire !

Jacques

La LIBERTÉ

Bonjour,

La France a offert aux États Unis une gigantesque statue intitulée :  » La liberté éclairant le monde « . J’ai eu la chance de la voir et même de la visiter ( ce qui n’est plus possible aujourd’hui, hélas !). Ce cadeau de la France aux États Unis, cette statue est ce que voient les premiers émigrants arrivant par bateau dés la fin du 19 ième siècle. Depuis cette époque, la liberté a subi sur la planète bien des contrecoups et dans la période actuelle de nombreux pays sont loin de connaitre la liberté, comme la Russie et la Chine pour ne citer que les plus grands.

Je tiens à bien préciser ce qu’est la liberté car tout le monde n’a pas le même avis ! On entend par liberté l’absence de contrainte ou l’état d’un individu qui n’est pas soumis à la servitude . . . C’est donc l’opposé de l’esclavage et de l’exploitation des êtres humains ! Il y a malheureusement de nouvelles formes d’esclavage dans nos sociétés : les esclaves noirs d’origine africaine qui travaillaient dans les champs de coton avaient des chaines aux pieds pour éviter qu’ils ne se sauvent, les esclaves « modernes  » ont dans leurs mains un téléphone qui les enchaîne à des  » applications  » de toutes sortes qui contrôlent leur vie !

La vraie  » Liberté  » est celle qui nous permet de nous libérer de nos propres restrictions ou interdictions que nous nous imposons à cause de peurs, de schémas du passé, de croyances, d’influences diverses et nous devons nous faire le  » cadeau  » de la Liberté pour bien vivre en santé !

Jacques

Chance ou malchance ?

Bonjour,

Est-ce que les évènements de notre vie arrivent par la chance ou par la malchance ? Question éternelle qui bien heureusement trouve sa réponse dans l’attitude de la personne concernée au regard de la situation envisagée. Je m’explique : si une personne entrevoit une opportunité favorable se présenter à elle et que pour des raisons plus ou moins claires elle ne donne pas suite, elle va s’estimer profondément  » malchanceuse  » , alors qu’en fait, elle n’a pas saisi la chance qui s’offrait à elle !

À l’inverse, si une personne se trouve confrontée à des conditions défavorables et que par son attitude positive elle devient capable de modifier le cours des évènements en sa faveur, elle aura été  » chanceuse ‘ de saisir une opportunité qui ne lui semblait pas favorable au premier abord !

En comprenant ces mécanismes, nous pouvons assurer que la chance et la malchance ne sont pas des éléments primaires, car notre attitude peut faire toute la différence. Un  » accident  » peut briser toute une vie pour certaines personnes pendant que d’autres en profiteront pour rebondir et exploiteront les bons cotés de cet évènement !

Tout revient encore à la notion de choix et de libre-arbitre, le hasard et la fatalité ne sont que des excuses faciles à un refus de choisir la meilleure attitude ! Si ces considérations vous choquent, essayer simplement de prendre conscience dans quel enfermement vous évoluez et vous pourrez ainsi trouver la porte de sortie !
Jacques

L’ouverture de la Conscience

Bonjour,

Certaines personnes promettent l’ouverture des chakras ou tout simplement de la Conscience ! Cela n’est juste pas possible car la Conscience ne s’ouvre que lorsque la personne  » permet  » à celle-ci de s’ouvrir ! Une longue pratique de respiration, de relaxation, de pratique sportive, artistique ou méditative, sont des activités qui permettent l’ouverture spontanée de la Conscience.

Bien sur d’autres situations sont aussi favorables à l’ouverture de la Conscience, comme des activités religieuses, spirituelles ou contemplatives. Dans certains cas ce sont des évènements forts de la vie qui vont permettre d’apercevoir la lumière dans la brèche de l’œuf cosmique ( chanson de Léonard Cohen ). Il y a aussi des conditions qui ouvriront la porte de la Conscience de façon discrète, passant parfois inaperçues et qui un jour déboucherons sur le fameux syndrome du  » Ah !, Ah ! « , une compréhension tellement simple et évidente que nous ne l’avons pas vue s’installer . . .

La Pleine Conscience, c’est ce qui reste quand on a dépassé toutes les peurs, de la mort, de la maladie, de la guerre, des conflits, c’est ce que nous découvrons dès lors que nous lâchons prise de nos petites misères humaines, bien pitoyables certes, mais véritable obstacles à notre Libération vers le plus beau et le plus grand de ce que nous sommes, des êtres humains grands, nobles et généreux, ce que beaucoup ont malheureusement OUBLIÉ !

Le Paradis n’est pas perdu, nous avons juste oublié qu’il existe ! La mort n’est pas la fin de la vie, ce n’est que la fin d’une vie et le Paradis est tout simplement l’ensemble de nos vies, c’est-à-dire la VIE !

Bon courage,

Jacques