Tag Archives: Confiance

Les Fleurs de Bach

Bonjour,

Ayant reçu beaucoup de questions concernant les fleurs de Bach, je vous fait un petit rappel de l’utilité et de l’utilisation de ces remèdes.

Le Dr Edward Bach, homéopathe anglais du siècle dernier a mis au point une thérapie proche de l’homéopathie basée sur les élixirs floraux de 38 plantes. Depuis cette époque, ses découvertes ont été confirmées par les utilisateurs qui ont ressenti les effets thérapeutiques de ces élixirs. J’ai moi-même utilisé et conseillé leur utilisation à de nombreuses personnes venues me consulter et j’ai pu constater l’efficacité de ces remèdes sur des symptomatologies bien ciblées.

Il existe dans la communauté  » scientifique « , des personnes mal informées ou déformées qui ont mis en doute le pouvoir de ces élixirs, tout comme elles ont mis en doute l’efficacité de l’homéopathie. Il ne sert à rien d’expliquer quelque chose à une personne aux idées arrêtées et limitées !

Je ne connaissais pas les fleurs de Bach, je les ai essayées, je les ai recommandées et j’ai pu constater leur efficacité en même temps que leur innocuité. Ces extraits de fleurs, au nombre de 38 ont des effets remarquables sur des symptomatologies particulières mettant en jeu à la fois les humeurs de l’être humain et la psychologie ( incluant le large spectre des émotions humaines ! ).

Bien sur l’effet placebo peut être évoqué par certains détracteurs et ce qui est sur c’est que l’effet nocebo n’existe pas avec ces remèdes ( ce qui n’est pas le cas des composés chimiques de l’industrie pharmaceutique ).

Si vous désirez expérimenter et utiliser les Fleurs de Bach, approchez vous d’un thérapeute ou d’une personne compétente dans ce domaine sans oublier cet adage  » Primum, non nocere  » ! ce qui veut dire : « avant tout, ne pas nuire « , donc éviter les effets secondaires nocifs de certains traitements.

Jacques

Espoir ou désespoir ?

Bonjour,

Parfois, ce choix n’est pas facile, pourtant tout bien réfléchi, le désespoir est une solution qui n’en est pas une puisque lorsqu’une personne est désespérée, elle n’a plus la capacité d’entrevoir une seule lueur d’espoir ! S’abandonner au désespoir ne peut conduire qu’à l’échec ou à la catastrophe, qui au final pourrait aller jusqu’à la mort.

Ne dis-t-on pas que l’espoir fait vivre ! l’espoir nous autorise à envisager des solutions variées pour trouver une ou des solutions à nos inquiétudes et à nos problèmes. Pour bien vivre en santé, nous pouvons garder l’espoir de trouver sur notre chemin les personnes ou les solutions qui vont nous permettre d’envisager la ou les meilleures solutions.

Nous avons en nous des ressources inépuisables de créativité, d’intuition et il nous arrive d’oublier ce fait. Aucun problème n’a de solution, sinon ce ne serait pas un problème. Imaginez un professeur de mathématiques qui proposerait à ses élèves un problème qui n’aurait pas de solution, ce serait juste un mauvais professeur !

Tant qu’il y a de l’espoir, il y a la Vie qui nous offre toutes les situations pour nous mettre à l’épreuve et c’est cela qui fait le charme de la Vie, avancer vers l’à-venir en gardant l’espoir au moment présent !

Si vous gardez en mémoire ces quelques réflexions, vous ne pourrez plus jamais vous abandonner au désespoir, donc à l’idée de mourir de façon lente ou rapide, vous saurez que la vie a toujours des solutions même dans les pires moments, vous deviendrez les  » héros  » de votre propre Vie !

Jacques

L’UNIVERS ???

Bonjour,

Trois points d’interrogation pour pour un concept à la fois encore très peu connu et bien trop souvent utilisé de façon abusive et tout à fait fantasque. Au risque de choquer certaines personnes ou groupes imbus de leur spiritualité de salon, de leur élitisme et souvent à la limite de la secte qui sont capables d’écrire des phrases telles que :  » L’Univers se mettra au diapason de vos pensées . . . ! « . Pensez vous faire une  » commande  » à l’univers comme vous faites un commande chez Amazone ? Et bien non et vous serez juste déçus d’avoir été ignorés par cet univers ingrat. J’en suis bien désolé .

Sortons donc de l’éso-tourisme ( ce terme est emprunté à un moine Tibétain surpris de l’engouement pour le Tibet !) pour revenir sur terre si je puis me le permettre. Les chercheurs et les scientifiques qui étudient et qui explorent le ou les univers font preuve d’une modestie très respectable .Ils ne connaissent qu’une infime partie de notre ou de nos univers et les différents télescopes terrestres ou spatiaux leur permettent de découvrir et de décrire de nouvelles galaxies dans lesquelles des  » exoplanètes  » pourraient contenir de l’eau et  » pourraient  » être habitées ou habitables, tout ceci étant bien sur au conditionnel . . .

Nous sommes en tant qu’êtres humains, un infime partie de l’Univers, et la bonne nouvelle est que en toute modestie, si nous sommes capables d’assumer et de participer à la découverte de notre univers intérieur, nous aurons fait un grand pas vers la reconnaissance que nous sommes des créateurs ou des co-créateurs de notre univers et de ce fait de tout l’Univers !

Jacques

L’estime de soi . . .

Bonjour,

L’estime de soi a besoin d’être bien équilibrée sinon de nombreux problèmes peuvent apparaitre dans les deux sens :
— trop d’estime de soi peut mener à des situations embarrassantes car on devient incapable de tenir ce qu’on avait proposé et cela peut entrainer des frustrations majeures.

— trop peu d’estime de soi nous empêche d’effectuer des tâches que nous sommes cependant capables de réaliser sans aucune difficulté .

— L’estime de soi peut donc être travaillée, améliorée ou recentrée !

Avoir une bonne estime de soi consiste en cas de faiblesse, à s’aimer mieux, s’aimer davantage, même si nos expériences du passé nous font croire que nous ne méritons pas d’être aimés, nous pouvons décider que cela n’est que du passé et que tout l’amour du monde nous est dû comme un cadeau du ciel ! Tout le monde mérite d’être aimé et nous pouvons aimer tout le monde, c’est un choix salutaire.

À l’inverse, si notre estime de soi est surfaite, exagérée, nous devons prendre conscience de cet excès pour éviter les catastrophes et les déceptions. Nous avons tous nos forces et nos faiblesses et c’est important de rester lucides à ce niveau .

L’estime de soi bien équilibrée nous fait sentir bien dans notre peau, capables de relever les défis que la vie nous propose pour avancer avec confiance, de nous fixer des objectifs réalisables pour évoluer et pour grandir !

Avoir une bonne estime de soi nous permet d’évoluer, de nous adapter et de grandir à chaque jour !

Jacques

PROBLÈME ?

Bonjour,

Qui ne s’est jamais senti submergé par ses problèmes ? Bonne question à laquelle peu de personnes sauront répondre :  » Moi ! « .

La bonne nouvelle est qu’il existe plus de solutions que de problèmes, alors dès à présent vous pouvez commencer à penser aux solutions plutôt qu’aux problèmes et vous découvrirez que pour un problème, vous aurez des tas de solutions possibles. En effet, le moindre petit problème qui se dresse devant nous est comme un mur car nous ne voyons que le problème. il est indispensable de bien regarder et bien étudier ce problème, puis de le mettre de côté et laisser venir à nous toutes les solutions que notre cerveau est capable de nous proposer, ce qui est quasiment impossible tant que nous restons  » hypnotisés  » par cette épreuve. Souvent il est bon de passer à une autre activité ou à d’autres pensées et nous voyons apparaitre une ou des solutions qui ne pouvaient apparaitre dans notre entêtement à vouloir le résoudre.

J’ai eu la chance de découvrir cette façon d’agir après de longs et nombreux entêtements tout à fait stériles et décourageants. Bien sur il faut accepter de lâcher-prise et d’attendre que la résolution du problème accepte de se présenter à notre mental trop pressé et impatient. Je peux vous dire combien cette attitude est agréable de voir apparaitre, venant d’on ne sait ou, une idée si simple que nous n’avions pas en tête !

C’est vrai qu’au début, la démarche n’est pas facile à cause de notre égoïste  » vouloir « , mais la joie d’accueillir une solution est de loin plus agréable que l’énervement de rester sans réponse !

Jacques

Contamination ?

Bonjour,

Au-delà des polémiques, des politiques, des innocents, des inconscients, des manipulateurs, des hystériques et tous ces mots en  » iques « , il est important dans cette période virale de savoir garder raison. La contamination est avant tout et essentiellement une affaire PERSONNELLE . . . En effet, si chacun de nous se respecte en respectant les autres, le virus sera immanquablement et définitivement éliminé. Si je ne sors pas de ma maison un jour de pluie, je suis sur de ne pas être mouillé ! Trop simple pour vous et bien je vous met au défi de me prouver le contraire ! Si, si !

Merveilleusement, je peux même ajouter que selon notre attitude, nous pouvons éviter le virus, alors même que deux catégories de personnes ont beaucoup plus de chances d’être contaminées : ceux qui en ont peur et ceux qui n’y croient pas, car le subconscient les place les uns et les autres dans une situation au cours de laquelle le système immunitaire est affaibli, soit par l’arrogance, soit par l’ignorance.

Je ne peux que vous conseiller de lire et relire cet article, jusqu’à en être convaincus au plus profond de votre être qui saura alors vous protéger efficacement. J’ai l’occasion d’aborder ce sujet avec mes patients tous les jours et après quelques instants de surprise et de doute, certains se rangent à mon avis et ne seront donc pas contaminés, et en plus, cela ne coute rien !

Continuez à bien vivre en santé !

Jacques

LA PEUR !

Bonjour,

Dans cette période particulière que nous traversons, la vie quotidienne est envahie par des réactions incontrôlées générées par la peur, or je vous ai déjà écrit que la peur est tout simplement l’absence d’amour, notamment en Août 2017 dans l’article  » La peur de mourir  » ! Des comportements extrêmes apparaissent chez ceux qui se révoltent comme chez ceux qui se soumettent à contre-coeur,aux règlements de port du masque, de distanciation, de désinfection et de rassemblements. Toutes ces attitudes ne sont que deux versions différentes de la PEUR, que l’on veuille la braver ou la craindre. Pourtant, la peur n’apporte rien de positif, n’améliore pas la situation et au contraire l’aggrave, alors que l’Amour de soi et des autres nous permet de choisir librement de respecter ce qui est bon pour nous individuellement et pour toute la population. Malheureusement, des dirigeants qui ne se contrôlent pas eux-mêmes sèment le désordre et la confusion. N’écoutons pas ces irresponsables incapables de gérer leurs peurs et gardons tout notre bon sens, nous serons plus sages et plus forts et nous réussirons à retrouver une situation ou l’amour et la paix auront raison de la peur de quelques irresponsables.

Je ne pense à personne en particulier et je mets dans le même sac tous ceux qui s’expriment pour  » terroriser  » leur entourage, que ce soit par les réseaux  » dits-sociaux « , par d’autres tribunes de communication ou dans la politique. Une société est composée d’un grand nombre d’individus sensés et motivés par l’amour, qui sauront triompher devant des extrémistes, des fanatiques et des peureux de toutes sortes.

Jacques

AMOUR . . . MODE D ‘ EMPLOI

Bonjour,
Tout le monde cherche l’Amour sans en connaître le mode d’emploi, ce qui explique les nombreuses erreurs et déceptions amoureuses.
Sans prétention aucune je vous livre trois conseils simples pour réussir dans ce domaine.
Trois choses sont importantes à comprendre avant de les développer :
1 – La capacité d’aimer…
2 – La capacité d’être aimé…
3 – La capacité de s’aimer soi-même…
La capacité d’aimer ne connaît qu’une loi, l’Amour inconditionnel. La moindre condition ou la moindre dépendance sont des obstacles majeurs qui peuvent nous empêcher d’aimer vraiment.
L’amour est gratuit et généreux.

La capacité d’être aimé est la seconde condition indispensable pour ressentir l’amour, c’est accepter de recevoir ce cadeau inestimable qui nous vient de l’autre.
Les obstacles sont les impressions de rejet, d’abandon ou de s’imaginer que nous ne pouvons pas, que nous ne méritons pas d’être aimés…

La dernière condition est un peu un amalgame des deux autres, c’est la capacité de s’aimer soi-même !
Comment voulez-vous que les autres vous aiment si vous ne vous aimez pas vous-mêmes, vous envoyez par votre énergie des signaux contradictoires :  » Vous voyez bien que vous ne pouvez m’aimer, je ne le mérite pas et de toute façon, je ne l’accepte pas ! « .

Nous avons probablement tous un petit peu de difficulté à l’une ou l’autre de ces trois capacités ; ce n’est pas grave, il suffit tout simplement de faire notre examen de conscience et de corriger les petites failles que nous trainons depuis notre enfance !
Alors au travail avec cet exercice : devant le miroir, je dis à moi-même  » Je t’aime  » !
Jacques

LA RÉSILIENCE

Bonjour,
« Faculté à « rebondir », à vaincre des situations traumatiques.
La résilience est la capacité pour un individu à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress.
En psychologie, le concept de résilience ou « l’art de naviguer entre les torrents », est introduit en France par Boris Cyrulnik. Cette faculté n’est pas innée, mais elle trouve ses racines dans l’enfance, et dans la relation que les parents entretiennent avec leur enfant. »
J’ai recopié cette définition car elle m’est apparue extraordinaire dans la nature, c’est-à-dire en dehors du domaine de la psychologie.
En janvier 2017, la tempête de verglas qui a paralysé la Péninsule Acadienne a provoqué de trés gros dégâts sur des arbres trés vieux et pourtant en bonne santé qui ont été brisés, fendus et devenus dangereux au point que certains ont du être abattus, coupés à quelques dizaines de centimètres du sol.
Le spectacle était désolant et le printemps puis l’été sont arrivés et quelle ne fut pas ma surprise de constater que ces arbres meurtris que je voyais plusieurs fois par jour en allant de mon domicile à mon bureau, ont commencé à repousser en faisant des tiges neuves entre le tronc et l’écorce, puis des pousses nouvelles sont apparues tout autour de la souche sur les racines éloignées et ce nénomène s’est amplifié au cours de l’été…
Cette étonnante faculté existe aussi pour nous, êtres humains qui baissont trop vite les bras quand le sort semble s’acharner sur nous.
Alors,quels que soient vos problèmes, pensez à ces arbres et rebondissez vous aussi,
Jacques

LE FUTUR !

Bonjour,
Le futur est aussi appelé Avenir, ce qui est à venir…
Il ne suffit plus de vivre le moment présent !
Il est nécessaire dans le présent de bâtir notre futur, je dis notre futur, pas celui des économistes ou des politiciens, celui que nous souhaitons pour nous et pour nos enfants.
Les Rois et les Empereurs ont disparu, les gouvernements sont en voie de disparition comme d’autres espèces animales…
Le futur nous appartient, la révolution technologique est porteuse, dans le meilleur des cas, d’un espoir pour l’humanité.
Le temps est arrivé de regarder les choses en face et de prendre conscience que nous sommes tous responsables de ce que sera demain !
Oui, responsable veut dire que nous pouvons changer les choses, une à la fois à notre niveau et tous ensembles nous allons changer le monde.
Attendre que d’autres le fassent à notre place n’a jamais rien donné de bon et ne nous permettra jamais de faire évoluer l’humanité, les jeunes générations sont dotées des outils pour comprendre le retour vers la nature, le respect au lieu de la dénaturation, l’écologie, le partage, l’entraide sont inscrits au programme de notre jeunesse.
Pour les adultes et les ainés, c’est le temps de supporter et d’encourager nos jeunes à cultiver la terre, à consommer avec modération, à supprimer la pollution pétrolière et monétaire, les spéculateurs qui gagnent leur fortune sur le dos des pauvres gens n’ont plus leur place dans la société.
Le FUTUR est devant notre porte, ouvrons-la en grand !…
Jacques