Tag Archives: Attitude

L’ HUMILITÉ !

Bonjour,

Ce mot vient du latin  » Humus  » qui veut dire la terre et par extension, notre connexion avec la Terre, Gaia, notre mère à tous, elle nous supporte, nous nourrit et nous protège et pour tout cela, nous lui devons le respect. L’humilité n’est pas une faiblesse, c’est une qualité qui se développe avec l’expérience, avec la maturité. C’est le contraire et l’opposé de l’orgueil, de l’égocentrisme et du narcissisme. La racine  » humus  » se retrouve d’ailleurs dans le mot Humanité ! L’humilité n’est pas la modestie ni une image négative de soi, elle consiste à connaitre et reconnaitre nos propres qualités tout autant que nos défauts ! C’est pour cette raison qu’elle n’est pas innée et qu’elle ne peut apparaitre qu’après avoir vécu suffisamment d’expériences qui nous permettent de mieux nous connaitre.

L’humilité est une qualité qui passe souvent inaperçue dans ce monde dans lequel beaucoup de personnes se mettent de l’avant en exagérant leurs qualités auto-proclamées et oubliant leurs défauts. Une des qualités reconnue chez les personnes qui pratiquent l’humilité est le respect des autres et à cela s’ajoute également la discrétion. Par définition, l’humilité ne s’expose pas, elle peut passer inaperçue et cela correspond tout à fait à cette idée de ne pas faire de bruit, de rester inclus dans la nature et tout ce qui nous entoure !

Sachons reconnaitre les personnes qui pratiquent l’humilité car elles sont plus importantes que les « chiens  » qui aboient ou les arrogants qui prolifèrent dans une civilisation remplie de personnes déconnectées de toute humanité !

Jacques

LA PENSÉE  » POSITIVE  » . . .

Bonjour,

La  » pensée positive  » se décline dans beaucoup de domaines et c’est une très bonne chose, or il arrive souvent que ce concept soit galvaudé ou mal utilisé notamment par des adeptes de la pensée positive qui ont peu d’expérience ou de vécu dans ce domaine et le résultat est que les personnes victimes soient déçues et ne  » croient  » plus à la pensée positive. En effet, cela ne fonctionne que si la Pensée est accompagnée d’une attitude  » positive  » en plus d’avoir fait un grand ménage pour évacuer toutes les pensées négatives. Par exemple imaginez les résultats d’un passage d’aspirateur si le sac qui contient la poussière est plein à craquer, il faut vider le sac de toute la poussière accumulée, c’est à dire les pensées négatives. Il ne suffit pas de crier  » Je suis heureux !  » si votre corps mental et .émotionnel sont pleins de rancune, de tristesse, de chagrin ou de colère !

La pensée positive ne s’impose pas, ne vient pas par la force ou la répétition, elle apparait tout simplement comme le soleil apparait quand les nuages sont partis ! La pensée positive n’est pas une recette, ni un truc, ni une incantation et encore moins un  » Tuto  » trouvé sur internet.

C’est un peu comme si vous répétiez sans arrêt :  » Je suis immortel !  » jour et nuit en ayant au fond de vous-même une peur profonde de la mort et si la simple pensée positive d’être immortel suffisait, il y a bien longtemps que cela se saurait .

Pensez-y bien !

Jacques

EFFET PLACEBO ET EFFET NOCEBO

Bonjour,

L’effet PLACEBO (du latin qui veut dire PLAIRE ) est considéré comme un effet psychologique qui existe avec tout médicament ou remède naturel et qui amplifie son efficacité.
Pour avoir participé moi-même à des études comparatives en double aveugle pour le compte de laboratoires pharmaceutiques, je sais à quel point cet effet est égal ou supérieur parfois à celui des molécules chimiques ( ce que les laboratoires ne souhaitent pas rendre public bien sur ).
L’effet NOCEBO ( du latin qui veut dire nuire ) est l’effet contraire, c’est à dire, l’effet négatif sur le plan psychologique d’un remède, par exemple en lisant les effets secondaires possibles d’un médicament sur la notice, nombre de personnes vont ressentir ces effets même si il n’ y a aucun remède dans la gélule ou le comprimé !
Cet effet, dit psychologique, est en fait le reflet de l’attitude et du comportement de la personne : c’est l’histoire de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine !
La psychologie a peu à voir là dedans, car elle est conditionnée par les mémoires accumulées dans le subconscient et les personnes réfractaires ne connaitront ni l’effet placebo, ni l’effet nocebo.
Les personnes dont l’attitude est  » contraireuse  » ne verront que l’effet nocebo et les personnes ayant une attitude optimiste seront conscientes de l’effet placebo !

À vous de choisir votre camp et d’adopter la bonne attitude car la bonne nouvelle est que nous pouvons décider de nos choix en toute conscience.
Pour bien vivre en santé, soyez OPTIMISTE . . .

Jacques

LA LIBERTÉ

Bonjour,
Un mot simple qui recouvre beaucoup d’aspects différents…
Une bonne question qui suscite un intérêt majeur :
Qui est libre ?
Dans les temps anciens les esclaves étaient au service de leur propriétaire et la situation était claire !
De nos jours qui peut se prétendre d’être LIBRE…
L’esclavagisme a changé de visage, plus sournois, déguisé, trompeur et surtout prétendant ne pas en être.
Un patient me confiait récemment travailler 100 heures par semaine… soit près de 15 heures par jour, un esclave des temps modernes, esclave de l’employeur, esclave de l’argent, abusé par un système impitoyable !
Que dire de tous ceux qui sont esclaves de leur banque à laquelle ils paient des intérêts composés ?

Liberté d’expression… sauf que la censure existe à différents degrés dans différents pays.
Liberté de pensée… en théorie, oui sauf que ces pensées ne peuvent ni ne doivent être exprimées.
Liberté spirituelle…oui, en dehors des sectes et des mouvances sectaires qui inondent notre environnement.

La liberté s’arrête là ou commence celle des autres… belle parole qui ne tient pas devant des arguments politiques, économiques, écologiques, religieux, sociaux etc…
La statue de la Liberté est fermée au public… quel beau symbole !
La liberté est une attitude, un choix, une décision qui sont difficiles à défendre et à conserver.

Libérez-vous de vous-même sera le premier pas pour découvrir jusqu’à quel point vous pouvez vous sentir libres…

J’ai pris la liberté d’écrire cet article pour vous permettre d’y réfléchir, j’espère que vous aurez pris la liberté de le lire !
Jacques

LA PRÉSENCE

Bonjour,
La première découverte que les dauphins m’ont permis de mettre en évidence s’appelle la Présence.
Je me suis demandé ce qui se passait lorsque je me suis trouvé à leur contact la première fois puis toutes les nombreuses autres fois qui ont suivi.
Comme j’avais du mal à identifier clairement ces mécanismes, je suis retourné nager en leur présence, avec dans ma tête la ferme intention de leur poser la question.
Avec le temps j’ai appris à communiquer avec eux car ils ont réussi à m’apprivoiser, la communication se fait de coeur à coeur et aussi d’âme à âme ou de conscience à conscience si vous préférez.
La conscience des dauphins est de la même nature que la conscience humaine et de plus nous avons un cerveau très semblable au leur.
La réponse à ma question est venue très claire :  » Fais comme nous ! »…
Je me suis donc appliqué à les imiter pendant des années avec de bons résultats, je me comportais comme je savais qu’ils se comporteraient (L’imitation est une bonne source d’apprentissage !).
Après toutes ces annèes j’ai réussi à mettre un mot sur leur attitude, et ce mot est la Présence !
Si je suis centré dans mon être, en état de cohérence cardiaque, mon interlocuteur va le percevoir inconsciemment et va se synchroniser sur mon état d’être …
Si je ne suis pas présent à moi-même, je ne peux pas être présent à l’autre.
La Présence est une qualité d’attitude qui se cultive et qui donne de trés bons résultats.
Pour sourire : le fait d’être Présent, est un cadeau !,
Jacques

COMME UN SCULPTEUR !

Bonjour,
« Oui, c’est bien beau, mais vous ne me dites pas comment je dois m’y prendre pour devenir sculpteur ! » me dit-on…(à la suite de l’article du 31 janvier 2015)
C’est bien vrai, je répare mon oubli ((un peu volontaire !).
« Comme un sculpteur ! « , est ma réponse .
Un sculpteur a devant lui une masse sans forme, bien sur pour vous ce n’est pas le cas ! et cependant il se peut que votre image dans le miroir présente quelques imperfections et c’est bien correct…
Dans un premier temps, observez-vous, notez ce que vous voulez garder et ce que vous voudriez modifier.
Soyez sans crainte, vous allez travailler sans marteau !
Comme le sculpteur retire tous les éléments de la pierre qui dissimulent son chef-d’oeuvre avec patience et détermination, vous allez creuser dans votre sub-conscient pour modifier les habitudes, les croyances, les préjugés, les peurs, les traumatismes et les fidélités qui sont responsables de ce qui parait sur votre corps.
Prenez conscience des attitudes, des regards, des craintes ou de l’agressivité que votre corps exprime dans certaines situations et changez-les (par exemple un enfant battu sera toujours sur la défensive dans son langage corporel non-verbal ).
Choisissez des positions d’ouverture, de respect, d’admiration…
Exprimez des sentiments de joie, de bonheur, de contentement et d’amour.
Regardez les personnes en contact avec vous en découvrant toute la beauté et le bonheur qui est en elles, même si cela est caché, et à votre tour montrez-vous vulnérables et confiants dans la vie.
Comme un sculpteur vous découvrirez la sensibilité et la tendresse de ces êtres qui se jouent la comédie de leur arrogance (qui cache la peur), de leur mépris(qui cache leur faiblesse) et de leur indifférence (qui cache leur besoin de communiquer )…
Changez-vous vous-mêmes et votre monde changera, je vous le garantis,
Jacques