Tag Archives: Guérison

IMAGINATION . . .

Bonjour,
L’imagination est une faculté que nous possédons tous, pour certains, elle est débordante et pour d’autres, quasi inexistante.
Qu’en est-il pour vous ?
Pour bien vivre en santé il est important de cultiver son imagination, car notre esprit a des pouvoirs insoupçonnés si nous prenons le temps de les utiliser !
Or nous savons parfois utiliser notre imagination basée sur la peur et ainsi permettre le développement d’une maladie ou d’un cancer en y pensant trop souvent et en adoptant des comportements qui déséquilibrent toute notre biologie.
Nous pouvons aussi créer inconsciemment des situations favorables à nous exposer à des accidents (Je l’ai déja expérimenté et je ne vous le conseille pas ).
Je me souviens d’un chirurgien qui me disait au cours d’une opération :  » Tu vas voir, selon la loi de l’emmer..dement maximum, le fil va casser ! », et efectivement, très souvent le fil cassait à ce moment-là…
Alors je vous propose de vous servir de ce bel outil qu’est votre imagination, pour permettre à la guérison de vos problèmes (qui ont toujours une solution, sinon il n’y aurait pas de problème ), d’une façon positive.
Bernie Siegel raconte l’histoire du petit Tom qui a guéri sa tumeur au cerveau en imaginant des lances-roquettes qui bombardaient la tumeur dans sa tête et cela a été vérifié par un scanner(page 209 dans son livre L’amour, la médecine, les miracles ).
Développez votre imagination vous permettra de trouver que votre vie est plus belle et que votre santé s’améliore progressivement.
Un peu de discipline et de persévérance seront utiles et efficaces,
Jacques

LA RÉCAPITULATION

Bonjour,
Voici un sujet qui va interpeller certaines ou certains d’entre vous, car il peut être l’occasion de faire des compréhensions et de faire des changements majeurs dans votre vie !
il a pu vous arriver de constater que certaines situations ou certains évènements de votre vie se ressemblent ou ont tendance à se répéter…
Munissez-vous d’une plume et d’une feuille sur laquelle vous allez écrire tout ce dont vous vous souvenez de votre vie.
Sur cette feuille, vous écrivez votre vécu et vous verrez que la mémoire revient petit à petit, avec des oublis parfois et en relisant certaines ressemblances vont apparaitre, c’est ce que l’on appelle des répétitions.
Si ces évènements sont positifs, continuez, ne lâchez rien !
Au contraire, si vous constatez que des inconvénients apparaissent à chaque fois, cette prise de conscience va vous permettre de voir « les choses » venir et ainsi de changer ce qui n’est pas bon pour vous!
N’ayez pas peur, il vous faudra un peu de temps pour remplir quelques pages que vous pourrez relire et corriger au besoin.
Cet exercice, je l’ai emprunté à Carlos Castanéda, dans un de ses livres célèbres, comme « L’art de rêver ».
Une fois dépassée l’appréhension de la « feuille blanche », vous constaterez que l’exercice est plutôt facile et agré.
Je l’ai pratiqué à plusieurs reprises avec à chaque fois des changements salutaires.
Je vous encourage à le faire dans les meilleurs délais, car si vous lisez cet article, c’est surement que vous en avez le plus grand besoin.
Bon courage…
Jacques

LA VOLONTÉ DE GUÉRIR

Bonjour,
C’est le titre d’un livre à succès de Norman Cousins qui explique comment, handicapé par ses maladies, il a réussi à se guérir par le rire…
Un ouvrage incontournable et prometteur pour toute maladie et cependant mis de coté par les professionnels de la santé et par beaucoup de patients.
Je le conseille fortement à toute personne qui souhaite se sortir des méandres thérapeutiques classiques, des démarches ésotouristiques ou des errements chimiques remplis d’effets secondaires parfois pires que la maladie elle-même.
Ne vous voilez pas la face, ouvrez les yeux et vous verrez que je ne suis pas loin de la vérité !
J’irais encore plus loin que Norman Cousins et je vous conseille de ne pas attendre d’avoir besoin de guérir pour commencer à rire.
La vie est un grand éclat de rire qui commence à notre naissance et qui se termine par un dernier éclat ( mourir de rire…).
La vie est une farce, une comédie, sauf bien sur si vous la regardez à travers des lunettes négatives, pessimistes et destructrices.
La volonté de guérir commence par une approche légère de la vie, porter un regard bienveillant et aimant sur tous les éléments de notre vie est une bonne attitude qui va éloigner de nous le stress et donc une des causes importantes des maladies !
Ne cherchez pas à guérir une maladie, contentez vous de guérir votre vie et vos maladies disparaitront…( avec une garantie à vie, bien sur ! ).
Il ne suffit pas de « sous-rire », il faut rire à gorge déployée, comme le font les enfants et les clowns.
Ne me croyez pas, expérimentez vous-même et vous serez surpris…
Jacques

LA LIBERTÉ DE PENSER

Bonjour,
Toujours dans notre objectif de la guérison par la pensée, il devient important de préciser cette notion parfois oubliée de la liberté de penser ou dit d’une autre façon le libre-arbitre !
Il s’agit là d’une notion fondamentale pour notre sujet car sans elle nulle guérison n’est possible.
Si vous pensez ne pas disposer de la liberté de penser, vous ne pouvez pas bien vivre en santé car vous êtes en état de dépendance, ou sous influence ou en esclavage.
Même au fond d’une prison (que vous avez peut-être construite autour de vous, ou en vous !) vous avez le choix de vos pensées, vous pouvez les tester, les comparer à d’autres et pourquoi pas en trouver de nouvelles. Si certaines de vos pensées ne marchent pas, vous avez la liberté de les abandonner, de les modifier ou de les inverser…
Vous pouvez entretenir des pensées de maladie ou des pensées de guérison, pensez aux miracles (qui existent tous les jours ) il s’agit d’un phénomène extraordinaire basé sur une simple transformation de la pensée.
Par exemple le paralytique qui voit Jésus et lui demande de le guérir génère dans son esprit grâce à sa foi et à sa confiance une pensée qui lui permet de se lever et de marcher, et Jésus le confirme en lui disant  » Va, ta foi t’a sauvé ! », il n’a pas dit :  » Je t’ai guéri ! » et c’est bien là qu’est le miracle : l’impossible ou l’incroyable se réalise dés que la personne retrouve sa liberté de penser que seule une illusion pouvait lui faire croire qu’elle ne l’avait plus !
Croyez-vous avoir la liberté de penser ?
Méditez là-dessus,
Jacques…libre-penseur…

LES PREMIERS PAS

Bonjour,
Vous avez eu quatre jours pour vous entrainer a découvrir le passage secret, de ce fait il n’est plus secret pour vous, ce n’est plus une porte, c’est un portail!
Que faire ?
Observez de fois en fois, l’état de votre corps, moins tendu, moins stressé et moins nerveux.
Observez avec un peu de recul vos émotions, la peur de l’inconnu s’estompe, vous apprivoisez votre mental au lieu de vous laisser dominer par lui.
Observez vos pensées, elles sont plus claires, elles se ralentissent légérement et vous pouvez en découvrir de nouvelles…
Prenez note de vos résistances, de vos réticences et laissez les s’en aller, vous n’en aurez plus besoin.

GUÉRIR PAR LA PENSÉE

Bonjour,
Voici le titre du numéro 1153 de Science et Vie paru en Octobre 2013 !
Je me suis jeté sur le magazine pour découvrir la percée intéressante promise par la couverture.
J’ai lu les articles et les ai appréciés car il y a une résonnance pour moi dans ce sujet passionnant.
Je crois que certains de mes articles ont effleuré ce sujet que j’observe depuis tant d’années.
Ensuite, je me suis posé une autre question qui rejoint mes articles :
La pensée peut-elle nous rendre malade ?
Ou formulé autrement :
La pensée peut-elle nous permettre de « Bien vivre en santé « ?
Et finalement :
La pensée peut-elle prévenir les maladies ?