LE PÈRE NOEL ?

Bonjour et Joyeux Noel 2017,
Le Père Noel existe-t-il ?
Le seul fait de poser la question y répond !
OUI, le père Noel existe au moins comme un mythe ou un archétype, existe-t-il en chair et en os, vit il au pôle nord et pourquoi pas au pôle sud ?
Faut-il y croire ? :
Non, pour les sceptiques qui de toutes façons ne croient en rien.
Oui, pour les parents et les enfants car il fait partie de la magie de Noel, tout comme la neige, le sapin, les décorations et les cadeaux…
Le mot est lâché, les cadeaux, ce geste d’amour qui met en oeuvre la grande loi du donner/recevoir !
Donner et recevoir sont complémentaires et parfois certaines personnes ne veulent que recevoir et d’autres ne veulent que donner !
Si personne ne donne, personne ne peut recevoir, il est donc nécessaire que chaque personne donne un peu pour recevoir un peu, l’esprit de Noel est un bon exemple de cette notion de partage et le Père Noel encourage les enfants à donner (en étant sages, en étant appliqués à l’école et en rendant service) pour recevoir les cadeaux inscrits sur leur liste.
De la même façon entre adultes les échanges de cadeaux sont une tradition qui entretient ce bel équilibre entre le donner et le recevoir.
Alors Joyeux Noel à tous et sachez aussi bien donner que recevoir en cette période de fêtes,
Jacques

LA RÉVOLUTION DU CERVEAU ( livre )

Bonjour,
En 1974 parait le livre de Marilyn Ferguson  » La révolution du cerveau « … qui a connu un grand succès.
Six ans plus tard en 1980 cette psychologue, journaliste scientifique produit un nouvel ouvrage intitulé  » Les enfants du Verseau  » encore plus lu que le précédent et plus de quarante ans après, ces livres sont encore d’actualité.
Elle a été la première à exposer l’idée d’un nouveau  » paradigme  » ce mot grec signifie « exemple ».
Je cite son livre :
 » Un paradigme est une sorte de structure intellectuelle permettant la compréhension et l’explication de certains aspects de la réalité.  » Soit comme elle le précise :  » une nouvelle façon de penser les vieux problèmes  »
La lecture de ces deux ouvrages a été pour moi un facteur déclenchant dans l’orientation de ma carrière et de ma vie en général.
J’ai pris conscience de la vétusté et de l’inefficacité des anciennes structures embourbées dans le conservatisme et la lutte contre le progrès.
J’ai cherché l’ouverture vers de nouveaux horizons, tant culturels que géographiques et d’une certaine façon mon départ de la France pour le Canada fut une conséquence de la lecture de ces deux livres.
Je me suis intéressé avec curiosité à cette conscience qui était oubliée dans les enseignements des facultés de Médecine.
J’ai expérimenté bien des techniques et des expériences variées qui m’ont permis de poursuivre mon chemin.
Je vous recommande vivement la lecture de ces deux ouvrages si comme moi vous désirez pousser plus loin l’ouverture de la porte de la Conscience.
Je ne l’ai jamais regretté!…
Jacques

ACCLIMATATION

Bonjour,
Voici que l’hiver montre le bout de son nez et qu’il refroidit le nôtre…
Le réchauffement climatique modifie surtout la date de début de l’Hiver qui se fait plus tardif, en effet il se passe 3 à 4 semaines de plus avant que le mercure ne passe la barre fatidique des O degrés et que les flocons de neige ne réajustent la beauté de nos paysages, nous devons nous acclimater !
Cette acclimatation météorologique est aussi là pour nous rappeler que nous devons nous acclimater aussi dans notre vie de tous les jours et surtout dans notre vie intérieure.
Que nous l’appelions vie intérieure ou vie spirituelle, elle fait partie de nous et même si certains semblent la mettre de côté, elle est là et a besoin d’être prise en compte…
En nous adaptant, en nous acclimatant et en nous ajustant, nous améliorons progressivement notre santé physique, mentale et spirituelle !
Pour ceux qui ne suivent pas ces sages conseils, l’avenir est fait de souffrance, de douleurs, d’incompréhension envers cette vie qui « semble  » les maltraiter.
Ce n’est pas à la vie à s’adapter à nous, c’est tout le contraire, il nous appartient de comprendre que nous pouvons nous acclimater pour enfin découvrir toutes les beautés de la vie.
La vie est une école et l’apprentissage nous appartient, nous ne pouvons l’acheter, ni la voler et c’est bien toute la merveille de la Vie !
Alors, comme nous nous adaptons au climat de l’hiver, prenons le temps de bien réfléchir à notre acclimatation dans nos pensées,
Jacques

AMOUR . . . MODE D ‘ EMPLOI

Bonjour,
Tout le monde cherche l’Amour sans en connaître le mode d’emploi, ce qui explique les nombreuses erreurs et déceptions amoureuses.
Sans prétention aucune je vous livre trois conseils simples pour réussir dans ce domaine.
Trois choses sont importantes à comprendre avant de les développer :
1 – La capacité d’aimer…
2 – La capacité d’être aimé…
3 – La capacité de s’aimer soi-même…
La capacité d’aimer ne connaît qu’une loi, l’Amour inconditionnel. La moindre condition ou la moindre dépendance sont des obstacles majeurs qui peuvent nous empêcher d’aimer vraiment.
L’amour est gratuit et généreux.

La capacité d’être aimé est la seconde condition indispensable pour ressentir l’amour, c’est accepter de recevoir ce cadeau inestimable qui nous vient de l’autre.
Les obstacles sont les impressions de rejet, d’abandon ou de s’imaginer que nous ne pouvons pas, que nous ne méritons pas d’être aimés…

La dernière condition est un peu un amalgame des deux autres, c’est la capacité de s’aimer soi-même !
Comment voulez-vous que les autres vous aiment si vous ne vous aimez pas vous-mêmes, vous envoyez par votre énergie des signaux contradictoires :  » Vous voyez bien que vous ne pouvez m’aimer, je ne le mérite pas et de toute façon, je ne l’accepte pas ! « .

Nous avons probablement tous un petit peu de difficulté à l’une ou l’autre de ces trois capacités ; ce n’est pas grave, il suffit tout simplement de faire notre examen de conscience et de corriger les petites failles que nous trainons depuis notre enfance !
Alors au travail avec cet exercice : devant le miroir, je dis à moi-même  » Je t’aime  » !
Jacques

RE – CHOISIR . . .

Bonjour,
Beaucoup de personnes, beaucoup trop, ont dans leur vocabulaire ce refrain :  » Je n’ai pas le choix !  »
Cette affirmation motivée par un refus inconscient de notre responsabilité peut se justifier par le fait que nous pensons que certaines prises de décision nous ont été imposées par d’autres personnes ou par les évènements.
Lorsque j’enseignais la Sophrologie à l’Université, la question du choix faisait toujours débat et après des confrontations constructives, les étudiants en venaient à comprendre que nous avons TOUJOURS le choix.
Je suis conscient que ceci est dur pour certaines personnes, dont j’étais, jusqu’à mon accident de 1992 (en effet, par définition nous ne choisissons pas les accidents) et en revenant de l’hôpital, je donnais un cours de Sophrologie en expliquant que même mon accident avait été un choix !…( inconscient certes !)
Silence dans la salle car j’étais arrivé avec mon plâtre et mes béquilles !
Si vous aussi pensez que vous n’avez pas le choix, c’est merveilleux car voici une belle opportunité de changer votre vie, car maintenant vous avez la possibilité de  » re-choisir « .
Chaque fois que cette pensée s’imposera dans votre mental, prenez une grande inspiration et baillez, examinez la situation et posez-vous la question suivante :
 » Aurais-je fait ce choix inconsciemment ?  »
Puis :  » Qu’est-ce que je vais re-choisir maintenant ?  »
En pleine conscience, vous allez faire un choix éclairé et bénéfique pour vous et pour votre entourage et vous pourrez commencer à dire avec moi :
 » Nous avons toujours le choix ?  »
Écrivez cette phrase sur un papier que vous collerez sur votre réfrigérateur…
Jacques

TOUT EST VIBRATION

Bonjour,
Tout dans notre vie est vibration.
Prenons les cinq sens :
La vue est la perception par l’œil, la rétine puis le cerveau, de vibrations lumineuses correspondant aux sept couleurs de l’arc en ciel, chacune ayant sa fréquence vibratoire particulière.
L’ouïe est la perception par l’oreille puis le cerveau d’ondes sonores vibratoires de fréquence variable, élevée pour les sons aigus et plus basses pour les sons graves.
L’odorat est la perception par les cellules de la muqueuse nasale de vibrations olfactives émises par les fleurs et les parfums avec des notes très variables entre les bonnes et les mauvaises odeurs.
Le gout est la perception par les cellules de la langue puis transmises au cerveau de vibrations émises par les aliments ou les liquides qui passent dans notre bouche.
Le toucher est la perception de vibrations perçues par les nerfs de notre peau qui sont émises par les corps ou objets que nous touchons et ensuite intégrées par le cerveau.
Au delà de ces cinq sens bien connus, il existe une infinité de vibrations plus ou moins perceptibles selon la sensibilité des sujets dans tout ce qui nous entoure : la terre émet des vibrations comme la résonnance Schumann, les cristaux émettent des vibrations, l’eau émet des vibrations (voir les travaux de Masaru Emoto !).
Nos pensées sont faites de vibrations tout comme nos paroles, nos émotions émettent des vibrations et certaines sont plus agréables que d’autres…
L’univers tout entier émet des vibrations captées par les astronomes…
Et finalement la vibration ultime est …l’Amour !
Jacques

LE SECRET

Bonjour,
Aujourd’hui je viens vous parler du secret que le Renard a confié au Petit prince dans le livre écrit par Antoine de Saint-Exupéry en 1943, soit un an avant sa disparition.
Dans ce livre le renard dit au Petit prince :
 » Voici mon secret. Il est trés simple:
On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »
Ce secret est en effet très simple et souvent mal compris. Combien de fois ai-je entendu une déformation comme celle-ci :  » On ne voit bien qu’avec les yeux du coeur ! »
Je l’ai lu et entendu tant de fois que je suis retourné vérifier dans le livre, car enfant je l’avais écouté souvent, dit par Gérard Philippe sur un disque 33 tours…
Pendant mes études de Médecine j’ai appris qu’il n’y a pas d’yeux dans le coeur et Saint-Exupéry ne parlait pas du coeur organe mais du coeur « sentiment ». L’expression « les yeux du coeur » a toujours écorché mes oreilles et voilà que je peux rétablir les vrais mots de l’auteur.
Si cela vous choque, je vous conseille de lire ou de relire ce livre intemporel qui devrait remplacer les lois des hommes.
Voir avec le coeur, c’est devenir soi-même Amour et être dans l’écoute, dans la compassion, dans le respect et dans le silence.
Voir avec le coeur, c’est retrouver son coeur d’enfant et écouter les yeux grands ouverts avec la fraicheur et la naiveté d’un bambin suspendu aux lèvres de celui qui lui raconte une histoire merveilleuse.
Merci de ne plus me parler des « yeux du coeur »,
Jacques

LE PLAISIR EST DANS LE PARTAGE

Bonjour,
Dans un restaurant vietnamien, je brise le biscuit qui contient un message, à la fin de ce repas avec deux amis, et je lis :  » Le plaisir est dans le partage  » et clin d’œil, il y avait deux autres billets avec le même texte que j’ai offerts au deux personnes qui m’accompagnaient.
C’est bien vrai que partager un repas avec d’autres personnes est un véritable plaisir et ce qui a retenu mon attention à ce moment-la, c’est cette notion de partage.
Le mot partage peut être entendu de deux façons bien différentes : une dans le sens de la division ( partager une tarte en six parts ) et une dans le sens de la réunion comme partager un repas !
Une joie partagée est une joie doublée et une peine partagée est réduite de moitié, bien sur ce ne sont pas des notions de mathématiques et les émotions ne sont pas des mathématiques.
Il est intéressant de noter que les émotions positives se multiplient alors que les émotions négatives se divisent…
Combien sont malheureux les avares qui ne veulent rien partager et qui vont mourir en emportant leur  » magot  » avec eux !
Partager une opinion favorable sur un livre ou un restaurant est une façon agréable de faire profiter ces personnes de notre propre expérience, et c’est aussi le but primitif des réseaux sociaux.
Partager des idées négatives, des insanités ou des incivilités est un signe de grossièreté de la part de ceux qui les envoient ou les font suivre…
Que votre plaisir soit dans le bon partage !
Jacques

ANIMAL TOTEM

Bonjour,
Certains pays ont comme emblèmes des animaux, le Canada est représenté par le Castor, la France par le coq, l’Allemagne par l’aigle noir, les États unis par l’aigle ( qui est en fait une pyrargue à tête blanche), l’Espagne par le taureau, l’Angleterre par le rouge-gorge, la Russie par l’ours, l’Australie par le kangourou, la Nouvelle zélande par le kiwi etc… car je ne les connais pas tous.
Les Amérindiens ont aussi utilisé des noms d’animaux comme Taureau assis (sitting bull), Cheval fou (crazy horse), Blue eagel (Aigle bleu), Élan noir (Black elk) etc…
Dans le scoutisme les patrouilles portent des noms d’animaux (la mienne était la patrouille des Tigres !).
Nous pouvons tous avoir un animal totem ou même plusieurs, soit par une recherche de type chamanique ou bien tout simplement parce que dans notre enfance un animal particulier a retenu notre attention.
Beaucoup d’enfants ont eu des animaux en peluche et parmi ceux-ci certains avaient leur préférence…

Je vous propose aujourd’hui de réfléchir à un animal que vous préférez et que vous cherchiez à comprendre ce qui vous attire dans cet animal, son allure, son comportement, son physique, sa réputation ou toute autre chose qui vous est trés personnelle….

Votre choix étant fait, vous pouvez considérer que cet animal est votre animal totem, celui que vous avez choisi ou qui vous a choisi, qui sait ?

Pour terminer faites des recherches dans les livres ou dans le web et vous aurez trés surement la surprise de remarquer les ressemblances qu’il y a entre vous…

Jacques

 » LES OEILLÈRES « 

Bonjour,
Les chevaux de course portent des œillères pour éviter qu’ils soient distraits par ce qui se passe sur les cotés de la piste.
L’étroitesse de conscience de certaines personnes est semblable au port de ces œillères, ils ne peuvent comprendre ou concevoir ce qui est en-dehors de leur champ de conscience.
Une éducation trop rigide, une enfance traumatisée, une peur de l’inconnu peuvent causer l’apparition de ces limitations de la conscience.
Un des buts principaux ce la vie est justement de permettre à cette conscience de s’ouvrir comme une fleur, progressivement au fur et à mesure des expériences de la vie.
Parfois un évènement imprévu va permettre une ouverture plus rapide de la conscience et cela ne se commande pas puisque justement il est « imprévu »…
Posez vous des questions pour savoir si parfois vous vous comportez avec une limitation de l’ouverture de votre conscience et recherchez comment la créativité, l’intuition et le rêve peuvent vous autoriser à voir plus grand, à voir plus large.
C’est pour cela que l’on dit que  » Les voyages forment la jeunesse ! »
Ceci est vrai pour les voyages dans des pays différents et aussi pour les voyages intérieurs…
Je vous propose de vérifier si vous (tout comme moi !) avez encore des œillères et de trouver comment vous pouvez élargir, agrandir ou expanser votre conscience pour augmenter vos possibilités et realiser vos rêves.
Apprenez à regarder autour de vous, et tout autour !
Après tout, la vie n’est pas une course de cheval…
Jacques