LE MÉTIER DE SCULPTEUR . . .

Bonjour,
Je vous livre un petit article pour vous aider à réfléchir :
Le métier de sculpteur consiste à prendre un marteau et un burin pour casser la pierre et en faire une statue, un oeuvre d’art !
J’ai entendu souvent les sculpteurs affirmer que la statue est déjà à l’intérieur du bloc de pierre et que leur art consiste à le dégager de sa gangue minérale qui l’emprisonne…
Je trouve que cette affirmation est très belle et qu’elle peut symboliquement s’appliquer à un autre travail.
Nous avons tous sur cette terre le désir et le devoir de tracer notre chemin en participant activement à notre développement extérieur, dans nos familles et dans la société et parallèlement obtenir la paix et le bonheur dans notre cœur…

Le développement extérieur passe par l’éducation, l’école, nos parents, la société et tous les organismes qui nous dispensent des cours et des enseignements théoriques ou pratiques. C’est une lourde charge et un fardeau difficile à porter dans une société compétitive basée de façon principale sur le profit.

À l’inverse, notre déploiement intérieur, la recherche du sens de notre vie vers la quête du vrai Moi, ne peut se faire que par nous-même et en nous-même à la façon du sculpteur : en enlevant des couches de conditionnement, en brisant notre conditionnement social et notre servitude.
Nous devons désapprendre, découvrir et dévoiler notre plein potentiel, sortir du carcan que nous avons fabriqué nous-même afin de faire surgir de la matière brute la beauté de notre être de lumière…

Jacques

5 0 0 . . .

Bonjour,
Cet article porte effectivement le numéro…500 !
Avec une moyenne par article de 250 mots, nous obtenons un total de plus de 125 000 mots, je vous laisse réfléchir à l’épaisseur du livre que cela peut représenter….
Je crois que je n’aurais pas écrit un livre aussi conséquent dans un temps limité et cependant j’ai eu beaucoup de plaisir de rédiger un article tous les 4 jours depuis 5 ans, en suivant l’inspiration du moment.
Je dois reconnaître que même si la technologie a parfois des côtés sombres, elle me permet dans le cas présent d’offrir un temps de réflexion sur tous les sujets qui me passionnent pour permettre à ceux qui le souhaitent de bien vivre en santé !
Je partage l’adresse de ce blog avec les personnes qui viennent me consulter à Shippagan et avec des amis que je rencontre parfois en dehors de mon bureau ou au cours de mes voyages.
Il n’y a aucun cout et mes articles peuvent être transmis à d’autres personnes dans le même esprit.
Pour moi la santé n’est pas une marchandise et ne devrait pas se négocier…
Je suis bien décidé à continuer dans la même philosophie de partage de mes connaissances et surtout de mes expériences des maladies et de la vie en général.
J’apprécie les remarques et les commentaires, les critiques ne m’intéressent pas car elles proviennent uniquement d’esprits  » critiques »…
Je souhaite à tous ceux qui lisent les articles de ce blog de continuer à avoir autant de plaisir que j’en ai à les écrire,

Jacques

LE SOMMEIL

Bonjour,
Que ce soit de légers troubles du sommeil ou des insomnies sévères, je crois qu’il est bon de vous rappeler ce que peut et doit être un bon sommeil :

Tout d’abord une période d’endormissement qui s’étale en moyenne sur une période de 20 minutes, la conscience de veille s’abaisse progressivement jusqu’à atteindre le niveau du sommeil et une bonne façon d’y arriver est de se concentrer sur notre expiration calme et tranquille.

Ensuite, nous entrons dans la phase de sommeil léger, lent et superficiel avec une baisse et un ralentissement de l’activité cérébrale, du cœur et de la respiration.

Ceci nous mène à la phase de sommeil moyen, lent et profond, les yeux se calment et nous sommes coupés de l’extérieur.

De là nous entrons dans le sommeil profond, puis dans le sommeil très profond et enfin dans le sommeil paradoxal ou se situent les rêves, les mouvements rapides des yeux et la récupération mentale.

Bien entendu ces 6 phases successives s’enchainent de façon continue et constituent un « cycle » de sommeil au bout duquel nous nous réveillons pour nous rendormir aussitôt…
Au début de la nuit un cycle dure environ 90 minutes et ils se raccourcissent vers le matin.
Nous faisons en moyenne de 4 à 6 cycles par nuit !
Il va de soi que la prise de médicaments ne nous offre pas cette séquence reposante et ressourçante car ces derniers altèrent le fonctionnement biologique du cerveau.
Alors je vous souhaite de bien dormir et de faire de beaux rêves, chaque nuit de votre vie,

Jacques

LA CONSCIENCE . . .

Bonjour,
Je me suis amusé (« encore » dit mon enfant intérieur !) à rechercher sur Saint Google, la définition de la conscience…
Bon courage !
La conscience ne peut être définie, à moins de se livrer à un étalage de mots plus ou moins hétéroclites ou plus ou moins ésotériques pour dire que nous n’arrivons pas à la définir.
Cependant la conscience existe tellement dans notre univers qu’elle n’a pas besoin d’être mise en mots (parfois en maux quand elle est douloureuse !).
Notre conscience individuelle se forme au moment de la rencontre entre le spermatozoïde « élu » ou ‘choisi » parmi les nombreux prétendants fournis par notre père et « l’ovule » du mois dans le réceptacle utérin de notre mère : c’est notre Bing-bang personnel, le début de la création.
Ce qui veut tout simplement dire que nous sommes notre conscience…
Cette conscience vit dans et anime notre corps pour toute la durée de notre vie terrestre et elle retourne après notre mort dans la conscience universelle, et revoilà l’univers qui revient !
Une bonne question :  » Y-a-t-il une différence entre Univers et Conscience ?  »
Je saute deux lignes pour vous permettre de trouver votre propre réponse…

Je garde ma réponse pour moi tout comme vous garderez la vôtre en lieu sur !
Un petit indice : vous pourrez la trouver dans le silence et l’immobilité, silence du mental et immobilité du corps vous permettent de connaître votre conscience, ou de prendre conscience de votre conscience.
Cela est difficile pour beaucoup, mais ce n’est pas impossible, essayez pour voir ! (rire !)

Jacques

DES PERLES DE PLUIE . . .

Bonjour,

Jacques BREL, dans sa chanson :  » Ne me quittes pas  » dit :  » Je t’offrirais des perles de pluie, venues d’un pays ou il ne pleut pas… »
J’ai toujours trouvé cette phrase très jolie et très poétique, mais voila, aujourd’hui il pleuvait et avec un mélange de pluie verglaçante, j’ai pu observer sur le toit de ma voiture un phénomène extraordinaire que je n’avais jamais vu !
Des gouttes rondes entourées d’une fine couche de glace se posaient sur le toit de mon auto et s’ouvrait pour libérer l’eau non gelée de la goutte….c’était comme… des perles de pluie qui tombaient gracieusement sur mon char sans le couvrir d’une couche de glace comme avec le verglas !
La température de l’air était à la limite entre la pluie et le verglas…
Jacques Brel est bien plus fort, car lui imaginait cela même dans un pays ou il ne pleut pas !

Je ne sais pas si ce phénomène météorologique est fréquent, ce que je sais, c’est que c’était très beau à voir et à contempler.
La température de l’air était à zéro degré et il n’y avait pas de vent, par la suite la pluie est devenue plus abondante et a été remplacée par d’énormes flocons de neige qui ont rapidement recouvert les autos et la chaussée d’un élégant manteau blanc surprenant en cette fin d’hiver.

Vous comprenez que si j’ai pu observer tout cela je n’étais pas scotché à un écran de téléphone ou de télévision, la nature est si belle quand on sait la regarder !

Jacques

LA PENSÉE CRÉATIVE

Bonjour,
Que vous y croyiez ou non notre pensée crée, en effet la pensée est une énergie qui va se transformer en une autre énergie, la parole qui elle-même va se transformer en action (ou pas !)…
Si vous pensez à la peur, elle va s’installer insidieusement dans votre sub conscient, vous allez vous dire j’ai peur et c’est exactement ce qui va arriver.
Heureusement cela fonctionne aussi avec la joie et le bonheur, si vous vous sentez seul ou triste, pensez à la joie, allez devant un miroir et faites un sourire, ou une grimace et automatiquement vous allez sourire et vous sentir mieux.
En partant de ces conclusions je vous propose une solution simple et gratuite pour changer radicalement votre vie sur tous les plans :

Chaque jour et même plusieurs fois par jour si vous le souhaitez :
Envoyez des pensées de Lumière pour dissoudre les ombres et les ténèbres…
Envoyez des pensées de CHALEUR pour évacuer l’humidité et les moisissures…
Envoyez des pensées de VÉRITÉ pour vous défaire de l’ignorance et de l’oubli…

Ces pensées créatrices auront un impact profond sur votre environnement, dans votre maison et votre famille et aussi dans votre mental et dans votre subconscient, et bien entendu dans tout l’univers de votre monde !

Je crois que cela vaut le coup d’être expérimenté, car en vous changeant, vous changez le monde, tout comme je le fais avec vous dans cet article…
Que la LUMIÈRE, la CHALEUR et la VÉRITÉ vous accompagnent tout au long de votre vie !

Jacques

SENTIMENT ET ÉMOTION

Bonjour,
La confusion existe entre sentiment et émotion et il me semble important de préciser les différences car l’ignorance peut avoir des conséquences sur notre vie toute entière.
Le sentiment implique une fonction cognitive de notre intellect alors que l’émotion est une expérience à la fois psychologique et physique.
L’amalgame entre ces deux termes est tellement fréquent que bon nombre de personnes les confondent allègrement au détriment des conséquences parfois désastreuses sur la santé en général.
Le mot « émotion » est formé de deux mots latins motio qui signifie mouvement et ex qui signifie hors de, ce qui nous permet de comprendre q’une émotion doit être exprimée, si elle n’est pas exprimée, elle va s’imprimer puis se comprimer et ainsi être prête à exploser à la moindre étincelle.
Le sentiment quant à lui, vient d’un motblatin qui veut dire sentir, c’est une connaissance plus ou moins consciente qui peut parfois permettre à une émotion de se manifester.
La différence est importante car autant un sentiment peut être nuancé ou réfléchi, autant une émotion est du domaine de l’irrationnel, parfois incontrôlable et parfois destructrice…
Augmenter la conscience que nous avons de nos sentiments est une bonne attitude pour profiter au maximum de nos émotions, sans craindre le danger d’être submergés par nos émotions et donc contrôlés par elles…
Qu’une émotion soit positive ou négative, elle ne sera utile ou agréable que dans la mesure ou nous aurons le sentiment de la vivre en pleine conscience.
Bien vivre en santé est tout cela,

Jacques

PÉNURIE D’EAU SUR LA TERRE

Bonjour,
La mauvaise gestion des ressources en eau, les problèmes de pollution et les effets du réchauffement climatique font que l’eau potable se fait de plus en plus rare, tout ceci est à l’échelle mondiale et il semble difficile de croire que cela va nous affecter à titre personnel…
Cependant à regarder la situation de plus prés il devient évident que nous sommes une population en train de se dessécher, la déshydratation nous guette tous sans exception.
Malgré les allégations des politiques et des économistes, l’eau de la ville est de plus en plus manipulée et sujette à des risques de contaminations diverses car les énormes réseaux de tuyaux qui entourent les grandes villes sont remplis de fuites importantes qui peuvent être autant de sources de pollution chimique ou bactérienne.
Les eaux embouteillées sont de moins en moins sures à cause de l’industrialisation et l’embouteillage contient beaucoup de résidus de plastique microscopiques que nous ingérons sans nous en rendre compte.
Sur un plan plus personnel nous sommes portés à boire moins d’eau avec toutes sortes de boissons plus ou moins sucrées et aussi beaucoup d’habitudes qui font perdre de l’eau à notre corps, telles que les thés et cafés et les aliments trop salés…
Devant toutes ces menaces potentielles, il me semble important d’être vigilants et surtout de prendre soin de fournir à notre corps de l’eau en qualité et en quantité qui nous permette de bien vivre en santé.
De plus en évitant le gaspillage nous ferons un geste pour la planète…

Jacques

LA FOI EST LA RÉPONSE

Bonjour,
Il est fort possible que le mot « FOI » souffre d’une connotation religieuse démesurée et soit mal perçu dans l’inconscient de la plupart des personnes…
Son origine latine est le mot fides qui a aussi donné son origine à la Fidélité.
Ces deux mots foi et fidélité sont souvent interprétés de façon étroite, comme la foi religieuse ou la fidélité conjugale.
Or il y a dans la foi un aspect plus important qui est la foi en soi, la confiance en soi, et c’est cette foi là qui est la seule et unique réponse à tous nos problèmes physiques, mentaux ou spirituels, tous sans exception aucune…
Sur un plan mathématique, il est évident que la foi en soi ou en une idée ou un projet, ne supporte pas la demi-mesure, si vous n’avez pas confiance à 100 %, vous n’avez pas confiance en vous, 1 % de doute fait basculer les 99 % qui restent…
Le raisonnement et le mental ne sont pas de cet avis car cela va dans une direction différente de leurs principes !
Cela ne veut pas dire que la foi doit être  » aveugle « , mais qu’elle doit reposer sur des certitudes matérielles et intellectuelles accompagnées de confiance intuitive venue de notre essence profonde.
La guérison est un bel exemple de mécanisme ou la foi est indispensable et même vitale, des personnes négatives peuvent aggraver leurs symptômes et empêcher la guérison tout en ayant les meilleurs traitements possibles.
À l’inverse une foi inébranlable dans les capacités de guérison de notre corps va accélérer le processus pour bien vivre en santé…

Jacques

LA FOLIE DU MONDE

Bonjour,

Les nouvelles de la planète, le développement des technologies, la politique, les religions, les finances, les climats et bien d’autres choses encore sont là pour démontrer le succès de la recherche de la créativité et de la pensée humaine…
Or avec toute évolution positive, il se crée des contre-courants négatifs que je choisis d’appeler de façon générale : La folie du monde !…

J’ai vu des déserts ou l’on envoie des produits chimiques toxiques dans les nuages pour faire tomber de la pluie artificielle et faire de la culture, pour moi ceci représente des actes d’apprentis sorciers inconscients des conséquences secondaires de ces pratiques contre nature…

La communication entre personnes est en train de créer des êtres coupés de leur essence profonde, aveuglés par leur connectivité, leurs relations superficielles dénuées de réflexion, basées sur la soi-disant « spontanéité ». Un réseau social dépersonnalise et désintériorise l’individu :
Comment t’appelles-tu ?
Facebook, twitter, instagram et autres mouvements « sectaires » indiscrets et déconnectés au point qu’un président puisse remplacer un ministre des affaires étrangères d’un simple gazouillis (tweet), évidemment un gazouillis est émis par une cervelle d’oiseau…

La sophrologie m’a permis de découvrir et de développer l’harmonie de ma conscience et je dois constater que la conscience humaine est mise de coté et qu’elle a perdu beaucoup de son harmonie !

Qui s’intéresse de nos jours à la conscience des animaux, des plantes, de la nature et de l’univers ?
Le profit financier, politique, économique et technologique détruit lentement l’individu dans son intégrité, sa créativité et sa liberté de penser…

Jacques