ÊTRE OU NE PAS ÊTRE ?

Bonjour,
Cette question de Hamlet dans la pièce de Shakespeare, célèbre et trop souvent sortie de son contexte se trouve au début d’un long monologue.
Je vous laisse le soin de lire ou relire cet ouvrage pour la replacer dans son contexte original et je vous propose de l’utiliser telle quelle pour approfondir votre compréhension de la phrase sur le plan symbolique…
Je ressens à la lecture ou à l’écoute de cette phrase, une profondeur existentielle qui accompagne l’être humain depuis des centaines ou des milliers d’années.
Elle peut représenter l’énigme de la vie et de la mort, ou plus simplement la difficulté du CHOIX !
Certaines personnes utilisent souvent l’expression :  » Je n’ai pas le choix ! »
Ceci est une erreur fatale, puisque ces personnes font ainsi un choix qui est justement de ne pas choisir.
Nous avons toujours, j’insiste, toujours le choix et si nous sommes inconscients de cette réalité, nous nous plaçons de ce fait dans la situation d’une victime impuissante et désespérée.
Tout questionnement extérieur ou intérieur, trouve sa réponse dans notre Conscience (avec un grand C ), parfois appelée « Moi supérieur », c’est-à-dire au-dessus de l’égo qui est le moi inférieur …
Prenons l’exemple d’une émotion :
Une personne ou une situation fait naitre dans notre mental un sentiment de colère…
Aussitôt cette émotion va grandir et nous affaiblir sauf si nous la reconnaissons et cherchons à comprendre le pourquoi de cette réaction qui nous appartient à 100 %…
« Être en colère et souffrir ou comprendre et ne plus être en colère : telle est la question ! »
Jacques

É Q U I L I B R E

Bonjour,
Pour « bien vivre en santé », nous devons équilibrer les trois éléments qui nous entourent et qui sont la Terre, l’Eau et l’Air.
Symboliquement nous sommes constitués de ces trois éléments et cette compréhension peut nous permettre de trouver cet équilibre plus facilement.
La Terre représente notre Corps, nous sommes nés d’un ovule, fécondé par un spermatozoide pour former l’oeuf ou embryon.
Prendre soin de notre corps physique est prendre soin de la terre et inversement prendre soin de la terre est prendre soin de notre corps physique.
Si vous regardez la terre, vous constaterez que certains humains ne la respectent pas du tout… et elle réagit en produisant des phénomènes de plus en plus violents, provoqués par notre inconscience : sécheresse entrainant des feux, pluies abondantes causant des inondations, etc…
Si vous regardez l’eau, elle représente les émotions et cette eau dans la nature peut avoir des effets bénéfiques et aussi des effets dévastateurs, comme les inondations, et de la même façon, nos émotions peuvent nous stimuler ou nous détruire si nous les laissons nous envahir et nous submerger.
Si vous regardez l’air qui représente notre intellect, vous verrez que le vent peut faire avancer les voiliers, faire tourner les moulins et les éoliennes, mais il peut aussi tout détruire dans les tempêtes et les ouragans.

Pensez simplement à mettre en parallèle, ce qui se passe en vous et ce qui se passe en dehors de vous, ainsi une tempête extérieure vous montrera que vous devez rechercher le calme et la tranquillité en vous, etc…
Jacques

LA FORCE DE VIE

Bonjour,
En janvier 2017 le verglas s’est abattu sur la péninsule Acadienne, causant d’importants dégâts sur le réseau électrique, faisant deux morts et détruisant des centaines (ou des milliers ?) d’arbres dont certains étaient âgés de plusieurs dizaines d’années…
Branches cassées, troncs fendus, tous ces arbres ont souffert d’une accumulation de glace incroyable et surtout très solide !
Le temps a passé, la glace a fondu, beaucoup de branches ont du être coupées et certains arbres ont été coupés à la souche.
Le printemps venu, de jeunes pousses sont apparues comme pour remplir l’espace laissé vacant par les branches disparues, ces nouvelles pousses pointaient droit vers le ciel pour réparer ce que la nature elle-même avait détruit, avec les feuilles naissantes les arbres reprenaient leur belle allure et la féérie des feuilles d’automne a de nouveau été spectaculaire…
Le plus impressionnant selon moi, est apparu un peu plus tardivement sur les grosses souches dénudées et tristes dans le paysage : tout d’abord des petites pousses sont sorties de l’écorce qui restait entre le trait de coupe et le sol pour former une sorte de buisson dissimulant le spectacle désolant de ce qui restait de ces arbres majestueux.
Par la suite, tout autour de ces grosses souches « rhabillées », sont apparues de petites pousses verticales, émergeant des grosses racines profondes pour montrer toute l’énergie dissimulée sous la terre.
La force de vie de ces arbres blessés, torturés, décapités, est un exemple frappant de la résilience de la nature !
Et oui, cette force existe aussi en nous…
Jacques

LA CONSCIENCE COSMIQUE

Bonjour,
Surtout, ne fuyez pas cet article à cause de son titre…
Et n’y voyez aucune prétention…
je vous propose plutôt une réflexion, que ce soit une réflexion intellectuelle ou une réflexion au sens du miroir qui réfléchit !

CROYANCES OU ILLUSIONS

Bonjour,
Il est important pour nous tous de reconsidérer nos « croyances » et de vérifier s’il ne s’agit pas d’illusions ou de fausses informations.
Par exemple nous croyons tous que le soleil se lève le matin et se couche le soir…
Or, il n’en est rien, le soleil ne bouge pas car en fait c’est la terre qui tourne sur elle-même !
Ceci bien sur n’est pas grave et ne nous met pas en danger.
De la même manière, nous vivons avec des croyances bien incrustées dans notre subconscient, depuis notre toute petite enfance, des croyances transmises par notre entourage familial, par notre milieu scolaire ou religieux, par les médias et aussi les réseaux sociaux.
Toutes ces personnes influentes ne sont pas responsables des informations fausses qu’elles ont crues « vraies », car il n’est pas toujours facile d’user de discernement.
Notre travail intérieur est donc de vérifier l’authenticité de nos croyances et de faire le tri en nous débarrassant de celles qui ne sont pas bonnes pour nous dans la mesure ou nous en souffrons…
Quand nous découvrons une croyance douteuse ou simplement erronée, il suffit de la remplacer par la nouvelle croyance et notre équilibre s’ajustera rapidement.
C’est ainsi qu’une douleur peut devenir un « doux leurre », qu’une peur « élucidée » peut être supprimée ou une maladie « comprise » et donc éliminée !
Notre subconscient est là pour nous faire réfléchir et nous intérioriser, et la bonne nouvelle, c’est que les réponses sont déjà en dedans de nous.
Dans toute illusion ou dans toute magie il y a un « truc »…
Jacques

LA VOLONTÉ

Bonjour,
La Volonté est une qualité qui peut devenir un défaut si elle est mal comprise ou mal utilisée.
Il y a la bonne volonté et la mauvaise volonté !
La mauvaise volonté consiste à vouloir s’imposer à soi-même des objectifs que nous ne sommes pas capables d’atteindre par un surplus d’orgueil ou par une mauvaise confiance en soi, en général ce genre de situation entraine échecs et déceptions.
Trop vouloir quelque chose est souvent un obstacle majeur qui nous éloigne de notre but.
La bonne volonté, au contraire, est une attitude qui nous permet d’atteindre des objectifs réalistes en posant les gestes nécessaires à notre action et en collaborant avec les impératifs de la nature, du temps et de l’environnement.
 » Vouloir, c’est pouvoir ! » selon le proverbe, ce qui veut dire que nous pouvons faire ou ne pas faire quelque chose selon notre volonté et notre libre-arbitre.
La volonté est notre capacité à exercer notre capacité de choisir, et nous avons toujours le choix (!) malgré la popularité de l’expression : « Je n’ai pas le choix ! »(qui est en fait un prétexte pour se défiler et laisser croire que nous sommes des victimes impuissantes..).

La volonté est la concrétisation d’un projet, d’un rêve, que nous avons mûri dans notre intellect avant de passer à l’action, car comme one dit souvent : « Qui ne fait rien, n’a rien ! »
« Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ! », un souhait qui nous permet de comprendre que la guerre est l’aboutissement des actes des hommes de « mauvaise » volonté…
Jacques

LA COMMUNICATION

Bonjour,
Un sujet des plus intéressant et surtout d’actualité primordiale.
Ce mot vient du latin (oui, j’ai fait du latin !) qui veut dire mettre en commun ou partager de différentes façons …
La communication qui dans les temps anciens était surtout locale, s’est largement répandue à la grandeur de la planète, en bien et en mal.
Les moyens de communication qui sont trés nombreux et que je ne détaillerais pas, font que celle-ci peut être amplifiée, détournée ou falsifiée.
Que ce soit dans le domaine privé ou dans le domaine publique, les mensonges, les canulars, les fausses nouvelles, les ragots, les idées négatives ont pris le dessus sur les vraies et bonnes choses à partager.
Les réseaux dits « sociaux » sont un bel exemple de cet état de fait.
Oui il y a de bonnes choses qui circulent, mais malheureusement tellement de déchets et de méchanceté qu’ils ont perdu de leurs bienfaits.
Les journaux et les radio-télévisions sont aussi responsables de cette désinformation, voulue ou non voulue…
Entre deux personnes, le langage verbal et le langage corporel sont trop souvent en contradiction, ce qui crée des situations grotesques trés souvent.
Ceci étant dit, il nous appartient de vérifier que nos mots expriment réellement nos idées et que cela s’accompagne d’une gestuelle correspondante !
N’oubliez pas que seulement 7 % seulement de notre communication se fait par les mots !
Le reste, 93 %, se fait par nos attitudes, nos gestes, le ton de notre voix et tout un réseau d’énergie dont nous ne sommes souvent pas conscients…
Jacques

SALON DU LIVRE DE SHIPPAGAN

Bonjour,
Aujourd’hui, 5 octobre 2017, débute à Shippagan, le Salon du livre de la Péninsule Acadienne.
Il s’agit de la 14 ième édition de ce salon qui est devenu très populaire dans la région car il apporte un bel évènement culturel à proximité de la population locale.
Le plus proche était auparavant à Moncton ce qui obligeait à conduire trois heures pour aller et autant pour revenir.
Il y aura cette année, près d’une centaine d’auteurs présents sur place avec des conférences gratuites et des ateliers dans les écoles pour les enfants.
Je vous invite à consulter le site du salon ( www.salondulivrepa.com/ ) pour connaitre plus en détail les animations proposées cette année…
Je crois que l’on peut dire qu’il s’agit du plus grand évènement culturel dans notre région et c’est merveilleux de voir l’achalandage dans le salon et la population qui assite en grand nombre aux différentes conférences gratuites.
Je me souviens l’an passé, d’avoir assisté à une conférence avec des personnes qui étaient assises dans les escaliers et d’autres qui écoutaient par la porte de la salle, restée ouverte pour leur permettre d’écouter !
Si vous êtes dans la région, ne manquez pas de venir « faire votre tour » !

Jacques

AUTOMNE 2 0 1 7

Bonjour,
Depuis le 22 septembre, jour de l’équinoxe d’automne (le jour et la nuit ont la même durée) nous sommes entrés dans la saison avant l’hiver…
Pendant que les ouragans se déchaînent sur les Antilles, nous bénéficions encore de belles températures avec des brumes matinales qui indiquent que les températures sont plus fraîches la nuit.
L’automne est la saison des récoltes et pour notre corps c’est le temps de faire le point sur notre niveau d’énergie !
Avons-nous bien profité du soleil et de la chaleur de l’été pour recharger nos « batteries » ?
Le temps est venu de nous préparer à l’hiver, sortir les vêtements un peu plus chauds, commencer à ranger tout notre attirail de l’été et envisager un petit programme d’exercices pour améliorer la circulation et le bon fonctionnement des muscles.
Dans notre pays qui a des hivers bien marqués, il nous faut songer à préparer les équipements d’hiver, souliers, vêtements, pelles et souffleuses à neige et tout le matériel nécessaire à la vie et aux exercices de neige et de glace…
C’est aussi un bon temps pour profiter des soirées plus longues pour réfléchir à notre travail intérieur, retrouver la relaxation et les exercices de concentration et de méditation, laisser venir vers nous les pensées qui remontent du subconscient, observer et mémoriser nos rêves pour tenter d’en saisir la signification symbolique et découvrir les intuitions et les compréhensions qui se présentent à nous afin de compléter notre évolution sur les plans intellectuel et spirituel…
Alors bonne récolte et passez une belle saison,
Jacques

LA PERFECTION

Bonjour,
Voici un article que je n’aurais pas pensé écrire si je n’avais pas lu ce livre d’Abraham Maslow : »Vers une psychologie de l’être » avec comme sous-titre : l’expérience psychique…
La perfection me semblait être une impossibilité qui n’existait pas !
Or dans ce livre Maslow parle de « l’expérience paroxystique », c’est-à-dire ces moments privilégiés ou  » l’être est porté à la pointe de lui-même… »
Plus simplement il fait allusion à des moments intenses de bonheur, de joie ou de plaisir intenses provoqués par un paysage, un tableau, une musique ou une situation de rencontre exceptionnelle (amoureuse ou autre).
Je vous donne la liste des valeurs qu’il attribue à cette expérience : intégrité, perfection, achèvement, justice, vie, richesse, simplicité, beauté, bonté, unicité, facilité, jeu, vérité, et autonomie…
Une telle expérience peut survenir sans recherche et sans attente à chacun de nous et dans ces moments-là, nous percevons « l’essentiel de l’Être du monde et nous nous rapprochons de notre Être propre, notre perfection « .
Le perfection que nous ressentons alors est donc la mise au grand joue de la perfection qui existe au plus profond de nous !
Une fois cet aspect découvert, il ne tient qu’à nous de nous intérioriser et de la retrouver le plus souvent possible pour tendre vers notre achèvement, notre réalisation proche de la perfection.
Plus nous saurons « vivre » ces instants précieux, plus nous serons en harmonie dans notre vie intérieure et dans notre vie extérieure, et c’est cet équilibre entre nos deux « mondes » (intérieur et extérieur) qui nous amèneront à l’approche de la Perfection…
Jacques