LA RÉSILIENCE

Bonjour,
« Faculté à « rebondir », à vaincre des situations traumatiques.
La résilience est la capacité pour un individu à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress.
En psychologie, le concept de résilience ou « l’art de naviguer entre les torrents », est introduit en France par Boris Cyrulnik. Cette faculté n’est pas innée, mais elle trouve ses racines dans l’enfance, et dans la relation que les parents entretiennent avec leur enfant. »
J’ai recopié cette définition car elle m’est apparue extraordinaire dans la nature, c’est-à-dire en dehors du domaine de la psychologie.
En janvier 2017, la tempête de verglas qui a paralysé la Péninsule Acadienne a provoqué de trés gros dégâts sur des arbres trés vieux et pourtant en bonne santé qui ont été brisés, fendus et devenus dangereux au point que certains ont du être abattus, coupés à quelques dizaines de centimètres du sol.
Le spectacle était désolant et le printemps puis l’été sont arrivés et quelle ne fut pas ma surprise de constater que ces arbres meurtris que je voyais plusieurs fois par jour en allant de mon domicile à mon bureau, ont commencé à repousser en faisant des tiges neuves entre le tronc et l’écorce, puis des pousses nouvelles sont apparues tout autour de la souche sur les racines éloignées et ce nénomène s’est amplifié au cours de l’été…
Cette étonnante faculté existe aussi pour nous, êtres humains qui baissont trop vite les bras quand le sort semble s’acharner sur nous.
Alors,quels que soient vos problèmes, pensez à ces arbres et rebondissez vous aussi,
Jacques

LE CONTRÔLE . . .

Bonjour,
En relisant un livre de Claude Durix « Zen, ou comment nourrir le bébé tigre « , j’ai trouvé que ce qu’il dit sur le contrôle est intéressant et je pense qu’il est possible d’aller encore plus loin dans ce domaine.
Dans cet article il parle du contrôle par les méthodes de feedback utilisées en sport ou en méditation, avec des appareils électroniques permetta nt de visualiser les performances musculaires ou les ondes cérébrales du cerveau…
En fait, le contrôle existe dans nos sociétés d’une façon beaucoup plus large et beaucoup plus nocive.
Les « contrôleurs » sont légions et font des victimes autour d’eux, tout en étant eux-mêmes victimes de leurs comportements.
Vouloir tout contrôler est une preuve d’une insécurité majeure, ou peur inconsciente et un manque de confiance dans la vie.
Oui, c’est bon d’être prudent, mais comme toujours les excès sont nuisibles.
Le lâcher-prise est une attitude qui permet de se débarrasser du besoin de contrôler et souvent laisser venir les choses ou les évènements peut nous réserver de bonnes surprises…
C’est notre mental, poussé par le subconscient qui nous incite à vouloir « décider » de tout et de tous autour de nous et le côté amusant de la situation est que les contrôleurs n’aiment pas être contrôlés.
À chacun de faire sa propre auto-observation pour découvrir son besoin et son niveau de contrôle, le reconnaître et mettre en oeuvre une stratégie pour se rendre la vie plus belle et plus heureuse pour notre entourage.
La surprise et la créativité sont au rendez-vous !
Jacques

NATURE ET CONSCIENCE

Bonjour,
J’ai rapproché ces deux mots qui peuvent avoir séparément des sens bien différents : nous pourrions disserter sur la nature de la conscience ou sur la conscience de la nature.
La nature a-t-elle une conscience, oui au sens animal, végétal et minéral et non au sens des psychologues qui pensent que la nature n’a pas de conscience mais qu’elle peut aider à améliorer des problèmes psychiques (alors comment ?)…
L’être humain a-t-il une conscience, oui quoique pour certaines personnes elle semble très discrète !
La conscience fait partie de notre nature en tant que personnes et la Conscience est plus que des individus, elle existe au-delà des corps physiques et énergétiques.
Dans l’expression « En votre âme et conscience » il est difficile de dire si il y a une différence entre l’âme et la conscience : de quelle nature est l’âme et de quelle nature est la conscience ?
La Sophrologie est l’étude de la conscience harmonieuse et des moyens de la modifier, cette science consiste à développer notre conscience pour observer notre propre conscience, la conscience prend conscience d’elle même…
La nature a conscience d’elle-même et cette conscience est identique à notre conscience et nous avons oublié tout cela lorsque nous traitons la nature de manière irresponsable, parfois la nature se venge !
Nous humains conscients devons regarder la nature avec une plus grande conscience, ce que l’on appelle écologie en étant à l’écoute des messages que la nature nous envoie afin de stopper nos folies « dénaturantes » et nos extrémismes comportementaux.
Prenons exemple sur la nature…
Jacques

LA B. A….

Bonjour,
Quand j’étais jeune, je suis entré dans le Scoutisme et j’ai beaucoup aimé la philosophie, l’ambiance et les pratiques qui nous étaient proposées. De tout cela je me souviens de ce mot d’ordre  » « Chaque jour sa « B.A. » ou bonne Action, c’était pour nous un plaisir, un défi et une façon d’être, si bien que chaque jour nous faisions non seulement une B.A., mais plusieurs …
Je vous propose aujourd’hui de vous lancer ce défi :  » Chaque jour trouvez une action, un mot, un encouragement ou un simple sourire à offrir autour de vous et bien sur, ne vous limitez pas à ce seul geste, vous pouvez faire plus d’une B.A. par jour ! »
Je vous promet que rapidement vous découvrirez que non seulement cela a fait du bien à quelqu’un, mais qu’en plus vous avez reçu en retour une sensation de joie, de bien-être et pourquoi pas de bonheur et ce dernier, comme vous le savez sans doute est contagieux.
Inspirez vous des systèmes de marketing de réseau qui recherchent des clients pour en faire des vendeurs qui au final vont enrichir le sommet de la pyramide, et bien ce que je vous propose c’est de construire votre propre pyramide, mais à l’envers, vous êtes la pointe de la pyramide et en effectuant vos B.A. vous contaminez d’autres personnes qui à leur tour vont en contaminer d’autres qui vont ainsi construire une pyramide s’élevant vers le ciel…
C’est un projet fabuleux, gratuit et gratifiant qui vous rendra heureux ainsi que tout votre entourage !
Jacques

LE FUTUR !

Bonjour,
Le futur est aussi appelé Avenir, ce qui est à venir…
Il ne suffit plus de vivre le moment présent !
Il est nécessaire dans le présent de bâtir notre futur, je dis notre futur, pas celui des économistes ou des politiciens, celui que nous souhaitons pour nous et pour nos enfants.
Les Rois et les Empereurs ont disparu, les gouvernements sont en voie de disparition comme d’autres espèces animales…
Le futur nous appartient, la révolution technologique est porteuse, dans le meilleur des cas, d’un espoir pour l’humanité.
Le temps est arrivé de regarder les choses en face et de prendre conscience que nous sommes tous responsables de ce que sera demain !
Oui, responsable veut dire que nous pouvons changer les choses, une à la fois à notre niveau et tous ensembles nous allons changer le monde.
Attendre que d’autres le fassent à notre place n’a jamais rien donné de bon et ne nous permettra jamais de faire évoluer l’humanité, les jeunes générations sont dotées des outils pour comprendre le retour vers la nature, le respect au lieu de la dénaturation, l’écologie, le partage, l’entraide sont inscrits au programme de notre jeunesse.
Pour les adultes et les ainés, c’est le temps de supporter et d’encourager nos jeunes à cultiver la terre, à consommer avec modération, à supprimer la pollution pétrolière et monétaire, les spéculateurs qui gagnent leur fortune sur le dos des pauvres gens n’ont plus leur place dans la société.
Le FUTUR est devant notre porte, ouvrons-la en grand !…
Jacques

AMÉLIORER SA VIE

Bonjour,
Beaucoup de personnes se plaignent de ne pas y arriver, de ne pas être capable d’apporter des améliorations dans leur vie.
Ceci est du à une erreur commune qui consiste à accumuler de plus en plus de chose pour « simplifier la vie » et le résultat est que c’est tout le contraire qui se produit, bizarre n’est-ce-pas ?
En effet la société de consommation nous promet que tous nos achats pour beaucoup inutiles, vont nous permettre d’avoir une vie meilleure, ce qui est vrai pour ces sociétés qui exploitent ce mirage savamment entretenu.
La vérité est ailleurs car c’est en simplifiant notre vie que nous pourrons l’améliorer.
Notre vie est encombrée d’objets inutiles qui nous encombrent et nous imposent des soucis supplémentaires.
Notre mental est encombré de pensées inutiles qui nous stressent et qui nous font grand tort.
Nos émotions envahissent notre subconscient et notre inconscient qui font que nous agissons à notre insu, pour augmenter notre malheur.
Pour améliorer sa vie, chaque être humain peut s’il le désire faire le bilan de tout ce qui l’encombre, à commencer par les pensées inutiles et souvent fausses, les émotions superficielles et cruelles, le matériel encombrant de tout ce fatras qui se retrouve dans les ventes de garage ou vide-grenier.
Commencez simplement par écrire une liste de tout ce dont je viens de vous parler, et ainsi vous pouvez vous préparer doucement à lâcher-prise sur ce détachement nécessaire à votre bon équilibre physique et psychique.
Attention, certaines personnes font souvent le vide pour mieux remplir….
Jacques

LA JOIE DE VIVRE

Bonjour,
Après avoir envisagé les désagréments de la peur de mourir, je suis content d’aborder avec vous un autre sujet plus encourageant qui est La joie de vivre !
Vivre pleinement cet espace entre la naissance et la fin de la vie est un défi dans notre monde moderne qui a perdu de vue les beautés de la nature, la valeur de la relation humaine avec les autres personnes, avec l’univers, la nature et surtout avec soi-même.
Notre être vit dans un corps physique matériel, de chair et d’os, et il est important d’en prendre soin pour bien vivre en santé.
S’occuper de son corps par la nourriture peut être un joie au lieu d’une dépendance maladive, et pour ce faire nous pouvons sélectionner une alimentation biologique conforme à nos propres besoins et non aux sollicitations de la société industrielle.
S’occuper de son corps par l’exercice est une autre source de plaisir et de joie, à la condition de ne pas devenir esclave des exercices, et quand je croise des personnes qui courent en haletant et en souffrant dans leur visage, je me demande quelle peut être leur joie ?
S’occuper de son corps par le repos, la relaxation, la lecture, la musique ou toute autre activité intellectuelle ou manuelle est aussi une source de joie inestimable.
Enfin nous ne devons pas oublier que nous sommes des êtres spirituels qui vivons dans ce corps physique et notre âme, notre esprit ou notre conscience ont besoin que nous en prenions soin pour apprécier pleinement la joie de vivre…
Jacques

LA PEUR DE MOURIR

Bonjour,
Beaucoup de personnes ont le mal de vivre, d’autres collectionnent les maladies, d’autres font des dépressions, d’autres font des accidents, d’autres se jettent dans la quête du pouvoir et d’autres font souffrir les autres.
Quel peut-être le lien entre tous ces groupes de personnes ?
Je saute une ligne pour vous laisser réfléchir avant de lire la réponse !

Il y a chez toutes ces personnes un facteur commun qui est présent dans leurs émotions, des peurs, des inquiétudes, du souci, de la colère, de l’ignorance, de l’attachement et toutes ces peurs peuvent aboutir à une seule et unique peur : la peur de mourir…
Or si l’on dit que la peur n’évite pas le danger, on peut dire de la même façon que la peur de mourir n’évite pas la mort !
C’est tout le contraire, la peur de mourir empêche de vivre, gâche la vie !
Il est préférable de vivre sa vie pleinement et de regarder la mort en face, que de mourir sa vie en pensant que le fait d’ignorer la mort va nous permettre de ne pas la voir.
C’est tout le dilemme des personnes suicidaires qui pensent trouver dans la mort le repos qu’elles ne perçoivent pas dans leur vie !
Ayez le courage de chercher en vous ou se cache cette peur de la mort, ce n’est pas facile car ce sujet est tabou dans beaucoup de sociétés.
Jacques

ÉCONOMIE . . .

Bonjour,
 » Qui veut voyager loin, ménage sa monture !  »
Si je vous parle d’économie, ce n’est pas ce que vous pouvez penser, en fait je veux vous parler de votre respiration qui est avec le cœur, le moteur de votre corps.
Pour vivre en bonne santé et longtemps, il est fondamental de prendre conscience de votre respiration, pourquoi ?
Tout simplement parce que c’est une chose facile qui se fait automatiquement sans que vous ayez à intervenir, c’est le mode automatique,
Si vous travaillez fort, votre respiration va s’accélérer et vous pouvez vous en apercevoir, c’est comme le moteur de la voiture qui fait plus de bruit lorsque vous pesez sur la pédale de gaz (l’accélérateur pour les français!).
Pour faire des économies et de ce fait vivre plus longtemps, je vous propose de prendre l’habitude d’observer votre respiration et ainsi, progressivement de la laisser se ralentir d’elle-même, votre cœur aussi se sentant surveillé va adopter un rythme plus lent et plus économe.
Ceci est un conseil pour prévenir et éviter beaucoup de problèmes cardiaques, pulmonaires et nerveux.
Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez aussi faire volontairement un ou deux grands soupirs ou bâillements et laisser votre respiration revenir à son rythme de croisière, calme et tranquille.
Plus vous prendrez cette bonne habitude, plus vous sentirez que l’ensemble de votre corps se porte mieux, la circulation et la digestion vont s’améliorer au fil des jours et votre cerveau fonctionnera de façon claire et précise.
Donnez-vous le plaisir de faire cette expérience !
Jacques

L’ABANDON . . .

Bonjour,
Voici un mot ou un concept qui peut avoir une connotation très différente selon l’intention que nous lui prêtons.
Dans un sens négatif, l’idée de l’abandon suscite une perte, un oubli ou une volonté manifeste de se séparer de quelque chose, d’une habitude ou de quelqu’un.
Pour la personne qui abandonne, il peut s’agir de négligence, de dédain ou de mépris et pour la personne abandonnée, il peut y avoir de la peine, du chagrin ou de la révolte.
Toutes ces considérations entrainent inéluctablement des situations difficiles et des émotions négatives.

L’abandon peut également être vu et vécu comme un acte délibéré choisi, réfléchi, par exemple : abandonner une mauvaise habitude, abandonner un comportement qui nous nuit, abandonner des fausses croyances ou de mauvaises décisions et dans ces cas l’abandon devient une solution positive et constructive.
L’abandon d’une attitude mentale destructrice nous permet d’accéder au « lâcher-prise » et en allant un peu plus en avant dans la démarche, nous entrons dans une attitude de « laisser-venir » qui est le stade ultime de l’ouverture et du non-attachement.
S’abandonner est la manière agréable de dire non aux résistances, aux peurs et aux craintes qui surviennent à notre insu en surgissant du mental subconscient.
Cela nous permet de découvrir et de profiter de la beauté de la vie d’une façon plus intense et plus confiante.
Alors si vous sentez que c’est la bonne chose à faire, n’hésitez pas à pratiquer l’abandon, vous ne le regretterez pas !
Jacques