RÊVER EN 2 0 1 9

Bonjour,
Pour vous souhaiter une bonne année 2019, je veux vous encourager à rêver !
En effet, dans mes démarches au sujet des rêves, j’ai eu la chance de découvrir des moyens efficaces de travailler sur et avec les rêves, j’ai également pu faire travailler de nombreux étudiants en employant l’interprétation des rêves en Sophrologie.
J’ai feuilleté sans m’y retrouver de nombreux livres et même des  » dictionnaires de rêves  » !

Une phrase entendue récemment a ouvert la porte à une réflexion intéressante :
 » l’important, ce n’est pas la signification du rêve qui compte, c’est ce que vous en faites après  » !
En effet, à quoi bon  » comprendre  » un rêve, si vous continuez à vous perdre dans les mêmes tourments.
Le rêve est une expression de votre inconscient qui mérite toute votre attention.
Le langage du rêve est un langage symbolique et la difficulté réside dans le fait que les symboles ne sont pas les mêmes selon les cultures et selon les coutumes.
Seul le rêveur peut interpréter son propre rêve et seul le rêveur peut décider des actions qu’il va prendre dans sa vie, or ceci est un point très important, car le souvenir d’un rêve peut devenir le point de départ d’un changement ou une nouvelle orientation majeure, notamment pour des personnes qui se « cherchent ».
De plus, si vous savez que vous avez cette opportunité, vous allez vous souvenir plus facilement de vos rêves par le fait même que vous saurez en tirer profit pour votre bien et pour celui de toutes les personnes qui comptent pour vous,
Alors rêvez et agissez en conséquence,

Jacques

CHOISIR  » LA TERRE « 

Bonjour,

L’année 2018 s’achève et demain nous débutons l’année 2019, ce n’est pas la fin du monde et c’est juste le temps de prendre de bonnes résolutions.
Nous avons devant nous un choix important, pas seulement pour notre année et notre petit confort, nous pouvons choisir de faire quelque chose pour notre terre.

Nous sommes nés sur cette terre, elle nous supporte, elle nous nourrit et elle nous protège, elle est plus que notre mère, elle est Pacha Mamma, la Terre-Mère et les scientifiques nous expliquent que la terre est en danger, que nous devons en prendre soin, que les politiques et les industriels doivent faire leur part pour arrêter de polluer et bien sur, ils ne font rien, c’est plutôt le contraire.

Je ne fais pas de politique et j’observe simplement ce qui se passe, la seule solution qui peut marcher, c’est ce que je fais personnellement, c’est ce que vous faites par vous-même pour la terre.
L’écologie et la politique ne pourront jamais s’entendre et encore moins se comprendre.

C’est par nos choix et nos gestes de tous les jours que nous pouvons renverser le scénario catastrophe.

Plus il y aura de personnes de bonne volonté engagées dans cette attitude, plus la Terre sera respectée et régénérée et ses colères pourront cesser.
Inondations, sécheresse, ouragans, cyclones et tsunami ne seront plus des catastrophes comme nous les voyons de plus en plus.

Soyons positifs et efficaces, sauvons la planète par nos choix éclairés, les politiques et les multinationales nous remercieront,

Jacques

POURQUOI IL EST VITAL DE BOIRE DE L ‘ EAU ?

Bonjour,
Je rencontre tous les jours des personnes qui sont déshydratées, certaines légèrement et d’autres gravement.
Je constate cet état de déshydratation, d’abord sur l’état général et surtout lorsque je travaille sur la peau ou je sens des besoins importants en eau qui ne sont pas comblés adéquatement.
Premièrement nous devons savoir que le corps humain est composé de 75 % d’eau, en moyenne et que cette eau doit être renouvelée régulièrement.
Deuxièmement l’eau ne va pas facilement dans tous les petits recoins du corps et pour irriguer les endroits éloignés il faut augmenter le volume d’eau .
Troisièmement, 95 % des personnes croient qu’il faut attendre d’avoir soif pour boire, ceci est une erreur, il faut boire avant d’avoir soif !

La bouche et l’estomac sont les premiers servis et ils ne se soucient guère du cerveau, des muscles et des nombreuses articulations qui ont aussi besoin d’eau.
Nos muscles ont besoin d’eau pour éliminer l’acide lactique qui est le déchet produit par l’activité musculaire et qui est responsable de la douleur et de la fatigue ressentie.
Les articulations ont besoin d’eau pour libérer l’inflammation provoquée par les frottements au cours des mouvements et responsable de l’arthrite.
Les poumons ont besoin d’eau pour absorber l’oxygène et rejeter le gaz carbonique qui est dans le sang.
Le système digestif a besoin d’eau pour absorber la nourriture et la digérer.
Le cœur a besoin d’eau pour transporter le sang dans toutes les cellules.
Le cerveau a besoin d’eau pour vous permettre de saisir l’importance de cet article.

Jacques

ALLER AU – DELÀ DES MOTS

Bonjour,

Jacques Salomé disait que souvent le silence des mots réveille la violence des maux.
Nous utilisons des mots dans notre langage et d’autres pays, d’autres cultures utilisent d’autres mots.
Ce n’est pas juste de vouloir tout simplifier et de dire que tel mot a une signification précise, comme voudraient nous le faire croire certaines théories un peu faciles.
Je crois fermement qu’il faut aller au-delà des mots, ou dit à ma façon, il ne faut pas prendre les mots à la lettre . . . .
En Acadie, un capot est un manteau et dans le langage moderne, un capot est ce qui recouvre le moteur de la voiture, par extension car le capot recouvre notre corps.
Par exemple, une larme coule de nos yeux, ce peut aussi être l’âme qui prend l’R et comme on dit que les yeux sont le miroir de l’âme, on peut comprendre le bien-fondé de l’iridologie, qui étudie les signes colorés de l’iris pour en tirer des indications diagnostiques.
La douleur peut très bien être vue comme un  » doux leurre  » et c’est à nous et pas à une autre personne de savoir vers quelle direction cet  » au-delà des mots »
nous convie.

Il est intéressant de remarquer que les lapsus ne sont jamais anodins, pourquoi notre langue a fourché sur un mot en particulier.
Nous ne pouvons pas dire simplement :  » Oh ! je me suis trompé ! « .
Si vous prenez le temps de lire ou d’écouter les mots, vous allez découvrir tout un monde de possibilités surprenantes et guérissantes !
Ami calmant

Jacques

RENDEZ – VOUS EN TERRE INCONNUE

Bonjour,

Si vous ne connaissez pas cette émission de télévision, je vous conseille très fortement et même ardemment de chercher sur internet ou elle est disponible.
C’est une émission du 4 décembre 2018 et vous pouvez la regarder sur votre ordinateur.
Toutes les émissions précédentes étaient fort intéressantes et celle-ci a un cachet particulier car l’invité n’est autre que Thomas Pesquet.
Si vous ne connaissez pas Thomas Pesquet, c’est un astronaute français qui a passé six mois dans la station spatiale internationale et qui a beaucoup communiqué et commenté tout ce qui s’est passé pendant ce voyage autour de la terre.
Dans l’émission que je vous propose de visionner il fait une rencontre trés différente et fort intéressante avec un peuple qui vit  » à l’écart du monde  » dit moderne.
Je connais ce peuple depuis plus de 30 ans car j’avais reçu en cadeau de mon ami Bernard, un livre qui relatait la visite d’une équipe de la B.B.C. dans cette région méconnue de la Colombie.
Je ne vous en dit pas plus car je suis sur que vous serez touchés par ces témoignages d’une actualité frappante.
Il y a aussi sur internet une émission sur le retour de l’expédition et c’est également très beau à regarder.
Prévoyez deux heures pour le film et une heure pour l’émission d’après.
Bonne écoute et si vous aimez, parlez-en autour de vous.

Jacques

SORTIR DE LA BOITE

Bonjour,

Il y a une  » BOITE  » dans laquelle nous sommes enfermés ou bien dans laquelle nous nous enfermons nous-mêmes.
Nous ne voyons pas la boite dans laquelle nous sommes et encore moins ce qu’il y a à l’extérieur de cette boite.
Nous sommes limités par nos peurs, nos croyances, nos fidélités, nos complexes, notre inconscience, notre ignorance et bien d’autres choses encore, sans compter tous les interdits, toutes les obligations, tous les devoirs, toutes les peines, toutes les punitions, tous les regrets, tous les remords, toutes les haines, toutes les vengeances, toutes les médisances, toutes les jalousies, toutes les ambitions, toutes les dépendances, toutes les craintes, toutes les colères et toutes ces choses que j’oublie . . .

Nous pensons être sur le droit chemin quand nous nous tournons vers l’extérieur, vers les autres qui malheureusement sont aussi enfermés que nous.

Sortir de la boite, ce n’est pas sortir de notre boite crânienne, ce n’est pas sortir de notre corps, c’est tout le contraire, il s’agit simplement de faire le ménage de nos méninges en nous intériorisant, en regardant nos pensées, nos émotions et nos sentiments.
Ce grand ménage nous permet de faire le vide, de jeter tout ce qui nous encombre et de laisser notre lumière intérieure nous illuminer de toute sa puissance.
L’idée est simple et elle prend du temps, et c’est à ce prix que nous découvrirons la Liberté qui mène au Bonheur.

Regardez-vous dans un miroir et contemplez votre corps, ensuite, fermez les yeux et observez-vous de l’intérieur, voyez votre Beauté !

Jacques

UNE FIERTÉ ACADIENNE

Affichage au centre ville de Shippagan


Bonjour,
Voici une photo de ce panneau que la ville vient d’installer au principal carrefour.
Selon le texte inscrit dessus, le choix a été effectué auprès de 200 communautés canadiennes et selon le vote de 400 000 participants.
Je dois vous avouer que je n’étais pas au courant de ce processus et quand j’ai vu les ouvriers municipaux le mettre en place, j’ai fait mon petit curieux et je suis allé prendre ce portrait.
Du coup je me suis dit que si Shippagan a reçu ce titre, cela explique sans doute pourquoi j’y habite depuis plus de 33 ans . . .
Au fond cela me plait bien et j’espère que vous aurez à Coeur de visiter notre belle et  » heureuse  » ville »

Jacques

LES POUVOIRS DE VOTRE CERVEAU

Bonjour,

J’ai hésité de mettre en titre,  » Les pouvoirs de Notre cerveau  » car je m’adresse à vous qui lisez et qui ne connaissez peut-être pas tout ce dont votre cerveau est capable.
J’ai eu la chance de passer du temps auprès d’un jeune homme de mon âge qui était en crise de Délirium Tremens.
Cette pathologie très impressionnante, m’a permis de constater jusqu’à quel point l’alcool pouvait dégrader tout le fonctionnement du cerveau :
Hallucinations, tremblements, paroles incohérentes, agitation et bien d’autres encore.
Après cette observation très particulière, je me suis dit que le cerveau possédait des facultés extraordinaires dans ses perturbations et que du même coup il avait aussi de superbes pouvoirs pour retrouver sa normalité, c’est cet évènement qui m’a conduit vers la Médecine.

Cet évènement particulier s’est passé il y a plus de 56 ans et pendant toutes ces années, j’ai pu vérifier que les pouvoirs du cerveau sont illimités.
Ceci grâce aux patients, aux amis et même la famille.
Dans tous ces milieux, j’ai été témoin du pire et du meilleur ( plus souvent du meilleur que du pire heureusement !).
J’ai aussi eu la chance de découvrir par mes propres expériences, cet aspect illimité et imprévisible des étonnants pouvoirs de mon propre cerveau.
On dit que le mot « impossible » n’existe pas dans la langue française, et aussi  » quand on veut, on peut « .
Au niveau de notre cerveau, tout est possible sans restrictions aucunes à condition d’y croire, ce qui est tout à fait compatible avec les possibilités du cerveau . . .

Jacques

SORTIR DE L ‘ ESCLAVAGE !

Bonjour,
Suite à mon dernier article ( L’esclavage ) j’ai reçu des demandes de conseils ! et j’y répond bien volontiers.
Tout d’abord il est important de savoir si vous êtes en danger :
Si vous marchez dans la rue en bousculant des personnes parce que vous êtes hypnotisés par votre téléphone, OUI.
Si votre téléphone fait partie de vos couverts au repas, OUI.
Si votre téléphone est sur votre table de nuit, OUI.
Si vous sursautez à la moindre sonnerie, OUI.
Si la panique s’empare de vous quand il n’est pas dans vos mains, OUI.
Si vous téléphonez ou textez au volant, OUI et même en danger de MORT !

Les téléphones ne sont pas  » intelligents  » ceux qui vous les vendent et les programment, sont très intelligents et intéressés par votre argent.

Ce ne sont que des « outils « , perfectionnés certes, mais seulement des outils, alors traitez les comme des outils (ciseaux, marteau, tournevis ), seulement quand VOUS en avez BESOIN et non pas l’inverse.
Apprenez à couper la sonnerie, ne répondez pas systématiquement si cela n’est pas urgent.
Débarrassez vous des  » applications  » inutiles.
Évitez de vous laisser localiser, donc espionné !

Prenez une marche sans votre téléphone et écoutez les bruits de la nature, il y a encore quelques oiseaux dans les arbres.
Parlez à vos vrais amis en face à face au lieu de Face-bouc.
N’imitez pas les simples d’esprit qui ne s’expriment qu’en  » twittant  » (gazouillis d’oiseau = cervelle d’oiseau ).
N’obscurcissez pas votre conscience par des commérages, des ragots et des fausses nouvelles, le mensonge EST un mensonge !

Jacques

L’ ESCLAVAGE . . .

Bonjour,
Que vient faire ce sujet dans un blog pour bien vivre en santé ?

C’est en écoutant une émission littéraire,  » La grande librairie « , que m’est venue cette idée !
Plusieurs auteurs débattaient sur l’avenir de l’être humain avec l’évolution de la technologie et j’ai soudain réalisé que nous nous dirigions vers un avenir sombre, si les lanceurs d’alertes ne faisaient pas leur travail.
En effet l’esclavage est surtout perçu comme un phénomène ancien dans lequel des êtres humains étaient vendus par leurs semblables à des « commerçants  » qui les achetaient pour de l’argent et les exploitaient pour effectuer de durs travaux en leur donnant de pauvres logements et une nourriture frugale.
Ces personnes étaient privées de liberté et de droits sociaux selon les règles ahurissantes de l’époque.
Hélas cet esclavage existe encore tout en étant dissimulé.
Le problème est que la notion d’esclavage de nos jours désigne aussi une dépendance étroite de quelqu’un à l’égard de quelque chose ou de quelqu’un ; activité qui impose une sujétion, une contrainte : L’esclavage de la drogue ou celui de la technologie numérique.
Les réseaux dits  » sociaux  » sont une nouvelle forme d’esclavage bien que plus discrète, ils connaissent tout de vous, puisque vous le livrez vous-même, votre position, vos gouts, vos informations personnelles et tout ceci fait l’objet d’un commerce de données fabuleuses (vous pensez que ces réseaux sont gratuits, il gagnent beaucoup d’argent en revendant vos données …
Saviez-vous que ces grands dirigeants interdisent à leurs enfants d’utiliser les téléphones cellulaires,
Pensez-y bien,

Jacques