» LE BONHEUR POUR TOUS  »

Bonjour,
Je vous présente aujourd’hui un livre qui m’a emballé !
L’auteure, Gisèle Frenette a déjà écrit d’autres livres sur différents sujets ( consultez son blog pour en savoir plus.)
Le sous-titre est  » Pas à pas vers une meilleure connaissance de soi  »…
Pourquoi je l’aime : parce que c’est un livre profond sans être lourd ou ennuyeux.
Il est très agréable à lire et révèle un vécu sincère et juste qui permet de saisir que la mise en pratique des précieux conseils de l’auteure peut aider toutes les personnes qui sont à la recherche du bonheur.
Le bonheur n’est pas à vendre, on ne le trouve pas sur les étagères des pharmacies, le bonheur est quelque chose que l’on construit en découvrant qu’il a toujours existé au fond de nous et que nous l’avions oublié !
Alors lisez ce livre, suivez les conseils de Gisèle et comme elle dit : Pas à pas… vous découvrirez le trésor qui est en vous et qui vous apportera la tranquillité et la paix par le bonheur simple d’être en vie.
La vie est belle !
Voici comment vous pouvez vous procurer ce petit bijou: cliquez ici
Il est également disponible en ligne sur Amazon en version papier.
Alors bonne lecture et un gros merci à Gisèle Frenette pour ce cadeau,
Jacques

L ‘ ANXIÉTÉ

Bonjour,
L’anxiété est un trouble relativement fréquent et surtout avec des intensités variées.
Une anxiété passagère ne pose souvent pas de problèmes et peut même passer inaperçue…
Le problème survient quand elle se répète ou devient permanente.
Les symptômes physiques sont très embarrassants, le coeur se met à battre plus vite et plus fort, la respiration devient difficile, ce qui accroit d’autant plus l’anxiété !
D’autres symptômes tels que tremblements, sueurs, tensions musculaires ou troubles de la digestion sont responsables de la perte d’énergie qui engendre une fatigue, laquelle vient encore accroitre l’anxiété.
Sur le plan psychologique, le doute, la crainte, la rumination et l’inquiétude obligent parfois à recourir à des médicaments qui idéalement devraient être des anxiolytiques.
En pratique, beaucoup de patients sont traités par des anti-dépresseurs qui n’ont pas vraiment les effets nécessaires pour permettre une amélioration des humeurs de la personne.
Une bonne démarche consiste à consulter soit un médecin de famille connu, soit un psychologue pour mettre en route une recherche des causes possibles de cette émotion désagréable, c’est trés important de commencer cette investigation avant de se précipiter sur les anxiolytiques.
Il est également indispensable de rechercher des solutions alternatives complémentaires pour commencer à réduire les symptômes.
Un premier conseil simple et efficace, consiste à prendre le temps d’observer sa respiration et d’apprendre de cette façon à la calmer, et à la ralentir progressivement, ce qui aura pour effet bénéfique de ralentir également le coeur puisque ces deux organes sont très intimement liés…
Essayez, juste pour voir !
Jacques

MÉTÉOROLOGIE

Bonjour,
Voici notre premier cours de météorologie…
Ce sujet traite de la météo dans lequel en tant que pilote et navigateur en voilier et en char à voile, je possède des notions acquises autant par l’étude que par de longues années de pratique.
Ce matin le soleil brille et nous pouvons prévoir une belle journée !

Rassurez-vous, le cours est terminé, cependant je vous propose de transposer la météo climatique terrestre à votre climat intérieur…
Parfois en dedans de nous, le moral est au beau fixe, tout va bien, il brille et illumine notre journée tout comme le soleil et puis, pour des tas de raisons conscientes ou inconscientes, des nuages arrivent dans notre tête et annoncent des perturbations de l’humeur…
Si vous connaissez la météorologie vous pouvez prévoir le temps à court terme en examinant les nuages dans le ciel, aussi pour prévoir ce qui va se passer dans notre mental, il nous suffit de regarder ces nuages-pensées, d’en déduire la suite des évènements et d’agir en connaissance de cause !
L’observation de vos pensées, de vos humeurs et de vos ressentis est l’étude de base nécessaire pour mieux vous connaître et mieux vous comprendre, ainsi vous ne serez plus surpris par l’arrivée d’un « orage » ou d’un « tsunami » dans votre caractère…
Il y a bien une météo en dedans de nous et l’avantage, c’est que nous sommes à la fois, les auteurs, les observateurs, les lanceurs d’alerte et les prévisionnistes de notre « environnement » personnel !
Alors regardez votre ciel intérieur et sortez couverts en cas de pluie,
Jacques

LES PARASITES (3)

Bonjour,
Le décor est planté, les recherches sont en cours et cela n’est pas facile…
Pour identifier puis éliminer les « parasites » intellectuels ou psychiques, il y a heureusement des moyens qui s’offrent à nous et je vous propose de vous guider dans cette dépollution.
Certaines phrases que vous prononcez ou même plus simplement certaines choses auxquelles vous pensez vous procurent des sensations désagréables, comme si vous n’étiez pas sur de leur réalité, arrêtez vous un instant et écoutez votre corps physique, vos émotions, votre petite voix intérieure…
Que se passe-t-il ?
Rien de grave, votre corps vous envoie un signal clair, bien que discret, que ce que vous dites et que ce à quoi vous pensez n’est pas en accord avec la bonne personne que vous êtes !
Si vous n’êtes pas sur de ces sensations, il vous suffit de vous poser les bonnes questions :
Est-ce-que ces idées ou ces phrases sont bonnes pour moi ?
Est-ce-que ces phrases que j’ai prononcées sont bonnes pour mon entourage et pour tous ceux que j’aime ?
Si vous n’êtes pas sur d’une ou de l’autre réponse, cela veut dire que vous pouvez les changer, les oublier et les remplacer par d’autres plus positives et plus constructives pour vous et pour les autres.
C’est aussi simple que cela, votre corps sait très bien quand vous travaillez contre lui !
En vous débarrassant des parasites, vous retrouverez toute l’énergie qu’ils puisent en vous et vous retrouverez votre sourire et votre bonheur.
Ne laissez plus des étrangers penser à votre place !
Jacques

LES PARASITES (2)

Bonjour,
De retour sur le sujet de ces parasites qui depuis notre plus jeune âge envahissent notre cerveau et perturbent le fonctionnement de notre intellect !
Des informations, des idées, des conseils nous sont délivrés tout au long de notre apprentissage et de notre éducation et cela est merveilleux pour notre épanouissement.
Seulement, voilà : au milieu de toutes ces informations se glissent des « parasites », des idées, des concepts et des informations qui peuvent être exprimées sans intention de nuire, et aussi des actions volontaires pour ensemencer de négatif le fragile terreau de notre mental.
Il n’est pas toujours facile de reconnaître l’arrivée de ces « parasites » et cependant, ce qui est plus facile à découvrir, ce sont les dégâts causés.
La piqure d’un moustique peut passer inaperçue, alors que la démangeaison, la rougeur et l’inflammation nous informent de cette intrusion au niveau de notre peau !
De la même manière, nous pouvons être surpris de perturbations dans nos croyances ou dans nos raisonnements sans comprendre leur origine et c’est précisément à ce moment là que nous devons penser à la possibilité d’une pensée parasite.
POURQUOI ? oui, pourquoi sommes-nous surpris, étonnés de ce mauvais fonctionnement de notre raisonnement ?
COMMENT ? et QUAND ? ces pensées parasites se sont introduites en nous ?
Un petit travail d’interrogation, d’introspection sera nécessaire pour permettre à notre réflexion de retrouver la mémoire et l’origine de cette infestation.
Cela commence par prendre une pause, pratiquer la relaxation et continuer par la concentration en observant nos pensées pour identifier celles qui, en fait, ne nous appartiennent pas !
Bonne chasse,
Jacques

LES PARASITES (1)

Bonjour,
Un sujet passionnant en considération de tout ce qu’il recouvre à la fois sur le plan biologique, humain, technique et symbolique.
Un parasite est un sujet qui se fixe sur un hôte et vit à ses dépends.
Le plus bel exemple de parasite est sans aucun doute l’orchidée, c’est une fleur de la famille des lianes qui vit sur une autre plante.
Il y a aussi des parasites sur les ondes radio ou les ondes de téléphone ou de télévision.
Il y a des parasites sociaux qui vivent aux crochets de la société ou aux crochets d’autres personnes (on les appelle aussi des parias !).
La biologie nous offre aussi une large variété de parasites tels que les vers, les poux, les morpions, les tiques, les amibes et les maringouins…
La liste serait longue si je souhaitais vous donner tous les exemples connus, et ceci n’est pas mon propos !
Je veux vous parler de parasites beaucoup plus sournois et qui nous font certainement plus de torts…
Ce sont les parasites de notre intellect ou de notre mental, ils sont hyper toxiques car ils pénètrent dans notre cerveau à notre insu, un peu comme les virus informatiques envahissent nos ordinateurs.
D’où viennent-il ?
De la presse, des nouvelles radios et télévisées et surtout des réseaux « dits sociaux » qui sont parfois pollués, le plus dangereux est définitivement « Twitter ».
Il y a rarement du positif sur ce réseau et le monde est addicté à cette information instantanée et invérifiée le plus souvent…
Prudence…
Jacques

SOUFFRIR ?. . . OU SOURIRE ! . . .

Bonjour,
Il ya une croyance populaire qui dit : » Il faut souffrir pour être belle !  »
Je ne sais pas d’où elle vient, mais je la trouve pessimiste.
La souffrance n’est pas un gage de beauté, elle est seulement un signe de soumission et d’esclavage !
L’esclavage peut s’entendre de deux façons, la première lorsque l’on est esclave d’une autre personne ou d’une entité commerciale ou administrative et la seconde lorsque l’on est esclave de nous-même, de nos croyances ou de nos peurs.
Oui, la souffrance existe et nous devons tout faire pour découvrir les causes de cette souffrance pour pouvoir les supprimer et nous libérer, enfin !.
Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est de changer votre façon de penser en réagissant aux émotions ou aux évènements extérieurs par un sourire.
Quelle que soit la situation, si vous affichez un beau sourire sur votre visage, vous commencez à changer votre comportement réactionnel et la souffrance diminue.
En souriant vous allez encourager les personnes que vous rencontrez à vous adresser un sourire en retour, si ce n’est pas le cas, c’est tout simplement que ces personnes souffrent encore plus que vous !
En souriant, vous déclenchez dans votre système hormonal des hormones positives qui vont vous aider à outrepasser les conditions pénibles qui vous accablaient.
Mieux vaut sourire que souffrir et c’est avant tout une question de volonté, une décision, un acte courageux qui va embellir votre vie et libérer en vous des ressources que vous aviez oubliées…
Je vous envoie mon plus beau sourire,
Jacques

LE SOUFFLE

Bonjour,
Dehors il n’y a pas un souffle de vent !
Cette expression concernant le vent nous fait comprendre que ce dernier est inexistant, surtout que rien ne bouge, rien ne se déplace…
Le souffle est aussi utilisé pour parler de la respiration :
La respiration est composée de deux temps, l’inspiration ou l’air entre dans les poumons et l’expiration quand l’air ressort des poumons.
Dans ces deux temps l’air qui se déplace est un souffle !
Que ce soit entre l’inspiration et l’expiration ou entre l’expiration et l’inspiration, il peut y avoir une pause pendant laquelle il n’y a plus de souffle.
De même en plongée, le souffle retenu est appelé une apnée(comme dans le film  » Le grand bleu « ).
Le souffle est aussi utilisé dans certaines conditions indépendantes de la respiration : un souffle de liberté, il n’en souffle pas mot, etc…
Ce mouvement éphémère, transitoire, parfois terminal (le dernier souffle) est en effet quelque chose de fondamental sans lequel la vie ne peut exister.
La vie elle-même est dans le souffle qui passe !
Le souffle est donc la vie.
Si la vie et le souffle sont une seule et même chose, nous trouvons là un outil merveilleux pour améliorer notre vie…
Pour bien vivre en santé, il suffit de respirer mieux, de prendre l’air, de faire des exercices respiratoires et surtout de prendre conscience de notre respiration en l’observant tout simplement : souvent nous manquons de souffle, parfois nous avons le souffle coupé ou bien nous perdons le souffle…de notre vie.
Le SOUFFLE est le lien vital entre notre âme et notre corps !
Jacques

ET SI L’ÉGO EXISTAIT . . . ?

Bonjour,
Je crois, et c’est bien ma croyance, que l’Égo n’existe pas.
Cette croyance s’est établie en moi au cours d’une conférence du Dalai Lama en Belgique dans les années 90.
La démonstration qu’il a exposée m’a convaincu, tellement elle était claire et précise.
Je n’ai pas pris de notes et je suis incapable de refaire son développement, mais la croyance est restée pour toujours.
Ma question de ce jour se veut une ouverture à une hypothèse opposée : « Et si l’Égo existait ? »
Oui, ce serait une fleur en plastique ! Il y a des fleurs naturelles qui vivent et qui meurent et se reproduisent éternellement, c’est le cycle de la vie.
Les fleurs en plastiques sont mortes, elles sont permanentes et ne sont pas éternelles ! L’égo social est une fleur en plastique et le gens se contentent de fleurs en plastique, voilà donc comment je peux comprendre que l’Égo existe : artificiel, superficiel, sans vie propre, une résurgence de l’esclavage, il n’est pas individuel, il est social et le social ne pense qu’à lui et pas aux individus qu’il enchaine dans ses beaux discours, le social est l’ennemi de la liberté, surtout s’il se réclame de cette même liberté…
Alors je retourne à ma conviction, l’Égo n’existe pas et la liberté ne peut être qu’individuelle, surtout elle ne peut venir que de l’intérieur et comme le dit Florent Pagny dans sa chanson :  » vous ne pouvez m’enlever ma liberté de penser ! »
En chacun de nous s’épanouit une belle fleur qui suit le rythme des saisons : notre Âme !…
Jacques

RETRAIT DES SENS

Bonjour,
Je ne vous apprends rien en vous écrivant que nous avons cinq sens…
La vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher, et ces sens sont sollicités en permanence avec surtout nos yeux qui sont en activité jour et nuit !
Oui pendant que nous dormons, dans certaines phases du sommeil, les yeux font des mouvements rapides ( en anglais Rapid Eye Movement ou REM).
Je vous propose une solution simple pour obtenir un retrait des sens important et reposant.
Assurez-vous de disposer d’un temps ou vous ne serez pas dérangés par le téléphone et faites couler un bain chaud.
En vous allongeant dans le bain, fermez vos yeux, ils pourront se reposer, puis entrez la tête dans l’eau jusqu’à ce que l’eau emplisse vos oreilles, il n’y aura plus de bruit.
Pour le gout, ce sera aussi du repos et l’odorat ne sera stimulé que par la senteur du bain moussant si vous en utilisez !
Il reste le sens du toucher qui est réparti dans toute la grande surface de votre peau.
Le contact de l’eau sur votre peau va permettre de faire des échanges et ainsi éliminer les toxines qui sont dans les cellules de la peau.
De plus, ce bain avec les yeux fermés et les oreilles bouchées va réveiller des mémoires cellulaires de l’époque ou vous nagiez encore dans le liquide amniotique avant votre naissance…
Vous pourriez laisser remonter les sensations de cette époque qui vous permettront de ressortir du bain comme s’il s’agissait d’une nouvelle naissance !…
Jacques