C A N T I Q U E du C O E U R

page couverture

cantique du coeur

Bonjour,
Voici le livre de Frédérique Lemarchand, il y a quelques semaines, je vous avais présenté une vidéo qui a touchée beaucoup de personnes , à commencer par moi !
Je vous joins ci-dessous la couverture de l’envers du livre :

frédérique Lemarchand

Cantique du coeur


Ce livre, je l’ai lu passionément et j’y ai retrouvé toutes les émotions de la vidéo, en plus beau, en plus grand et en plus fort…
Quelques jours après, je l’ai relu et je le relirais encore, c’est le livre que j’emporterais sur une île déserte si je ne pouvais en prendre qu’un seul.
Il y a une force, une énergie, tout un monde ou un univers qui explose avec les mots, simples, percutants et efficaces.
Je n’en dirais pas plus, je veux seulement vous proposer, vous inviter, vous recommander sa lecture…
( Il est disponible sur Amazon !)
Bonne lecture,
Jacques

P L A N È T E S A U V A G E

Dauphins

planète sauvage


Bonjour,
Je vous présente aujourd’hui une activité de ce grand parc animalier situé au sud de la ville de Nantes.
Installé sur 80 hectares, ce parc présente toutes sortes d’animaux répartis en cinq grands groupes : La piste Safari, le chemin de la Brousse, le temple de la Jungle. le sentier des Incas et…la cité Marine.
C’est là que j’ai pris cette photo par un dimanche pluvieux de mars.
Ayant visité le Marineland en Californie il y a plus de 35 ans, j’ai pu apprécier cette cité Marine ou évoluent des dauphins qui sont traités avec plus de respect que dans les « usines » américaines à cette époque.
Il y a un trés grand bassin et des bassins annexes qui communiquent entre eux.
Ce qui m’a beaucoup touché, c’est la belle attitude des soigneuses et des soigneurs qui sont tous passionnés et ont tissé avec les dauphins des liens trés forts et trés beaux à regarder.
J’ai apprécié le spectacle et j’ai pu constater que ces dauphins sont bien traités, bien nourris et surtout bien aimés par la belle équipe qui les entoure.
Je conseille vivement si vous passez dans la région, de consacrer une journée sur ce site.
Bien organisé, original et convivial, c’est une destination pour la famille et les enfants y apprennent beaucoup de choses.
Je peux dire que c’est un bon endroit qui permet à ces dauphins de bien vivre en santé et entourés de beaucoup d’amis et d’admirateurs.
Merci à Roselyne qui se reconnaitra !
Mon enfant intérieur a été ravi dans ce site enchanteur,
Jacques.

L ‘ ÂME

Bonjour,
En continuant de monter de plus en plus haut dans la hiérarchie, nous atteignons le niveau de l’ÂME…
Beaucoup plus difficile à définir que l’esprit pour des esprits compliqués, je vous offre un regard simple sur ce concept :
L’âme est un peu comme l’esprit, mais désincarnée !
Sans entrer dans des polémiques ou des discussions stériles, je vous offre ici cette idée que l’âme est extérieure au corps.
Pour les chrétiens, après la mort, l’âme finit son parcours selon ses mérites, soit au Paradis, soit au purgatoire ou en enfer…
Pour les bouddhistes, l’âme voyage de vies en vies en se réincarnant…
Pour les matérialistes, il n’y a pas d’âme…
Faisons la paix entre ces trois tendances et parlons alors de « Conscience » : avec un petit « c » la conscience devient l’esprit et avec un grand « C », la conscience devient l’âme !
Seule votre propre expérimentation vous permettra de bâtir votre opinion .
Quand le corps n’existe plus, que reste-t-il ?
Je vous donne la réponse : il reste l’ÂME ou la CONSCIENCE.
Il suffit d’établir le contact avec notre âme pour atteindre le bonheur et la félicité.
Lorsque vous serez capables (oui, c’est possible !) de faire abstraction de votre corps et de votre mental, vous découvrirez que vous avez une âme, que vous êtes une Conscience et que de cette façon vous êtes connectés en permanence à la Vie, à l’Existence et à l’Univers.
Attention, cela ne s’achète pas, cela se mèrite, ce cadeau vous pouvez vous le faire si vous le désirez et si vous vous en donnez les moyens spirituels…
Jacques

L’ ESPRIT

Bonjour,
Après la découverte des fonctions mentales, nous atteignons un étage supérieur qui est notre Esprit…
Au-delà du quotidien, des affaires courantes gérées par le mental, nous pouvons prendre conscience de l’existence de quelque chose en nous qui précisément est l’utilisateur de notre outil mental, c’est l’ensemble des facultés, des dons, des aptitudes indispensables au bon fonctionnement du mental.
Si le mental ordinaire a une activité essentiellement à l’état d’éveil, l’esprit continue de fonctionner dans notre sommeil, occupé qu’il est à faire le ménage des activités quotidiennes…
C’est à nous qu’il appartient de le nourrir et l’entretenir pour qu’il soit brillant et disponible.
La lecture, je devrais écrire les lectures, les activités intellectuelles, les films, la musique, les jeux, les exercices sont autant de moyens de nourrir notre esprit.
La relaxation, le Yoga, la méditation et la contemplation, sont des choix qui permettent d’augmenter les performances, les compréhensions des évènements et des phénomèes de notre vie, nous pourrions dire que l’esprit devient la cerise sur le gateau de notre mental.
Pour certains, l’esprit se limite à la spiritualité, qui serait alors orientée plus vers la religion, ceci me semble une limitation « sectaire » car nous avons autant d’esprit dans le cadre d’une croyance religieuse ou même de l’absence de croyance religieuse (qui est aussi une croyance : les athées croient fermement qu’ils ne croient pas en un Dieu !).
Heureusement pour nous, notre esprit nous accompagne tout au long de notre vie active, de jour comme de nuit.
Notre esprit voyage dans le conscient et dans le sub-conscient.
Jacques

LE MENTAL

Bonjour,
Le but de cet article est tout simplement de rompre les habitudes qui font du mental un obstacle.
Pour certaines personnes, le mental est tout et rien ne peut se faire sans un mental fort, dur et tenace.
Pour d’autres personnes, à l’opposé, il faut absolument se débarasser à tout prix de cet usurpateur qui nous empoisonne la vie.

Je peux vous assurer que ces deux catégories de personnes sont dans l’erreur…
En prenant conscience de notre mental, vous comprenez que la solution est juste au milieu de ces deux extrêmes !

Nous pouvons entrainer notre mental pour qu’il soit notre serviteur et non l’inverse.
Le mental est un outil utile et comme tous les outils il faut apprendre à l’utiliser, de la bonne manière, au bon moment et au bon endroit…
Imaginons un tournevis, il ne nous serait pas trés commode de nous brosser les dents avec un tournevis, tout comme manger avec une brosse à dents doit être compliqué.
Le mental est destiné à receuillir nos pensées, à acquérir de nouvelles connaissances, à réfléchir, à prendre des décisions, à gérer nos émotions, à surveiller notre language dans le choix des mots et le ton ce voix utilisé et à planifier nos actions.
Nous ne sommes pas notre mental, nous avons un bel outil qui est notre mental, à nous d’en faire bon usage.
Un bon mental qui nous écoute et qui nous sert, deviendra rapidement un atout puissant dans notre recherche pour bien vivre en santé.
Exercez-le régulièrement !
Jacques

LES ÉMOTIONS

Bonjour,
Une partie difficile pour les êtres humains du 21 ième siècle !
En effet il existe de nombreux problèmes liés aux émotions et de nombreuses maladies découlent d’une incompréhension de ce que sont vraiment les émotions.
Examinons les 4 principales émotions : la Joie, la Peur, la Colère et la Tristesse.
Elles sont liées par un cycle simple qui se déroule ainsi :
Une pensée ou un évènement nous procure de la joie…très vite nous avons peur de la perdre et cette peur provoque en nous de la colère, celle-ci étant passée, nous en éprouvons de la tristesse, jusu’à ce que revienne la joie !
Chaque émotion doit être reconnue et exprimée pour passer à la suivante et ainsi de suite.
Si nous retenons ou refoulons une émotion, tout ce mécanisme s’enraye et nous devenons des bombes émotionnelles à retardement qui exploseront à notre insu.
Nous pouvons gérer notre joie, notre peur, notre colère ou notre tristesse uniquement si nous acceptons de les reconnaitre pour ce qu’elles sont, des émotions. Exemple : j’ai peur et cette peur que je n’exprime pas ( »J’ai peur ! »), va me conduire à la colère que je vais minimiser ou dissimuler, je deviendrais triste et cela peut durer longtemps…
Solution : j’exprime ma peur simplement, je reconnais ma colère et ma tristesse rapidement et je retrouve la Joie en prenant tout le temps qu’il faut pour la faire durer !
En une heure : 5 minutes de peur, suivies de 5 minutes de colère et cinq minutes de tristesse, me donneront 45 minutes de Joie…
Essayez cela, c’est génial !
Jacques

NOTRE CORPS

Bonjour,
Puisque nous vivons dans un corps physique, ce véhicule, tout comme notre auto, nous devons en prendre soin.
Combien de personnes entretiennent mieux leur auto que leur corps ?
Il est important de bien le connaitre et les infirmières et les médecins sont la pour nous enseigner ce que nous devons savoir à propos du corps.
Tout d’abord il a besoin de bonnes conditions de vie, un toit et un travail sont indispensables pour se protéger des conditions extérieures, surtout en hiver !
Ensuite la nourriture est importante puisque cela est notre carburant.
De préférence une nourriture saine, locale quand cela est possible et préparée à la maison.
Une nourriture variée est importante et en quantité modérée : un secret au passage : si vous mâchez lentement vos aliments, ils seront mieux assimilés et mieux digérés. Au contraire si vous les avalez, votre estomac ne saura pas quand il doit vous avertir de sa plénitude, vous mangerez donc trop et vous fabriquerez de la graisse.
La boisson doit comproter une bonne quantité d’eau, café et thé modérément et éviter le lait et les boissons gazeuses trop sucrées.
Le vin et la bière sont de bonnes boissons sauf si elles sont consommées en excès (attention au foie !)
L’exercice physique est indispensable et doit être pratiqué de façon raisonnable, car là aussi trop d’efforts peut avoir des effets contraires en fatigant le coeur et les articulations.
Enfin un bon sommeil réparateur est définitivement un gage de bonne santé.
Un joli programme pur une belle vie !
Jacques

BIEN VIVRE EN SANTÉ

Bonjour,
Retour vers les connaissances de base pour bien vivre en santé…
Si vous avez lu suffisamment d’articles dans mon blog, vous disposez dèja des éléments nécessaires pour aller dans la direction optimale afin de maintenir une bonne santé.
Dans le passé, la santé était définie comme étant l’absence de maladie, ce genre de définition est dépassée par les progrès des sciences et des communications.
Bien vivre en santé, c’est avant tout avoir une bonne conscience de notre corps, de nos émotions, de notre mental, de notre esprit et de notre âme !
Ces cinq éléments sont indissociables et le fait d’en négliger ne serait-ce qu’un seul contribue à déséquilibrer tous les autres.
C’est dès l’école que ces notions doivent être appliquées au risque de voir se développer les troubles somatiques, les déviances mentales et sociales, les problèmes psychologiques et les addictions de toutes sortes ( argent, pouvoir, alcool, sexe, médicaments, drogues, jeux, technologies, nourriture et amis virtuels).
1- Connaitre son corps pour lui fournir conditions de vie, nourriture et activité physique de bonne qualité.
2- Reconnaitre nos émotions dés le début pour être capable de les exprimer de la bonne manière, au bon moment et à la bonne personne.
3- Entrainer notre mental pour qu’il soit notre serviteur et non l’inverse.
4- Nourrir et entretenir notre esprit pour qu’il soit brillant et disponible,
5- Établir le contact avec notre âme pour atteindre le bonheur et la félicité.

Je vous propose de reprendre chacun de ces points dans les cinq prochains articles.
Alors à très bientôt si vous le voulez bien,
Jacques

4 0 0 !

Bonjour,
Voilà, ça c’est fait !
Quoi ?
Eh bien vous êtes en train de lire l’article numéro… 400 !
Avec une moyenne de 250 mots par article, j’ai donc posté sur ce blog cent milles mots ( 100 000 mots)…
Je peux vous dire que je suis CONTENT de ce cheminement et que j’écris ces articles avec toujours la même passion, le même bonheur qu’au premier jour !
Il est possible que certains articles soient moins pertinents que d’autres et cela me semble tout à fait correct.
Je continue de penser que partager mes connaissances en les présentant de façon claire et légère est une mission qui me remplit de JOIE et qui donne un sens à ma Vie.
Je continue à travailler dans le même esprit avec les patients qui viennent me rencontrer, partageant avec eux mes connaissances médicales et mes compréhensions de la vie et des mécanismes des maladies, donc de la guérison.
Je sais maintenant avec tout ce que j’ai étudié et toute l’expérience que j’ai acquise au fil des années, que le corps humain contient en lui toutes les ressources nécessaires pour nous permettre de bien vivre en santé!
J’apprends tous les jours car je suis curieux et je suis à l’affut des découvertes récentes et des savoirs ancestraux.
Ce blog est un moyen idéal pour offrir généreusement les  »connaissances » que j’ai intégrées et qui viennent compléter le  »savoir »académique.
Un chaman amazonien rencontrant une psychologue française l’acceuillit par ses mots :
 »Tu sais beaucoup de choses que je ne sais pas, et je connais beaucoup de choses que tu ne connais pas ! »
Jacques

VIVRE OU MOURIR ?

Bonjour,
Être ou ne pas être ? To be or not to be ?
Une grande question existentielle qui mérite d’être posée, réfléchie et méditée…
Voilà que la réalité nous pousse dans nos retranchements et que cette question est une interrogation qui n’est pas occasionnelle puisqu’elle met notre vie en jeu à chaque respiration.
La vie débute à la naissance et se termine à la mort, cela semble une banalité superficielle, à moins de réaliser que notre vie commence par une inspiration et que c’est dans une expiration que nous partirons vers d’autres cieux !
Si pour une raison quelconque je ne prends pas une prochaine inspiration, il n’y aura plus d’articles sur ce blog.
Si je choisis de vivre encore je reprendrais une inspiration suivie elle-même par une nouvelle expiration et ainsi de suite, ainsi va la vie !
Réjouissons nous de respirer et de rester en équilibre permanent entre la vie et la mort.
Je vous propose de temps en temps de vous arrêter en observant votre respiration, en la rendant consciente et en ressentant de la gratitude pour cette fonction qui se fait automatiquement sans même que vous ayez besoin d’y penser.
Justement si vous savez apprécier votre respiration spontanée et que vous pensez à la remercier, à remercier ceux qui vous ont donné la vie, à remercier le soleil, l’eau, la terre et l’air et à rendre grâce à tout ce qui vit, vous toucherez du doigt le bonheur d’être en vie et vous serez plus vivants que tous ceux qui prennent pour acquis que tout leur est dû…
Jacques