PETIT OURS COURAGEUX (vidéo)

Bonjour,

Voici une courte vidéo qui en dit long, trés long !

Un bel exemple a offrir aux enfants, plus qu’une leçon de morale, elle devrait être montrée aux enfants dès le plus jeune âge, aux adolescents qui se cherchent avachis sur un sofa, enfin à toutes les personnes qui ont perdu le sens de leur vie.
C’est un petit bijou de courage, d’abnégation, de confiance, de créativité, d’apprentissage ( ou apprenti-sage), quel bel exemple de vie à montrer aux pleutres, aux peureux, aux critiques, aux dégoutés de la vie.
C’est l’image de notre enfant intérieur, de l’enfant divin en nous, de tous nos possibles cachés derrière nos peurs et nos croyances.

Il y a tout dans ces images pour nous reconnecter à notre Source, à cette énergie puissante qui nous fait si souvent défaut, alors qu’elle est là, qu’elle nous attend tranquillement au plus profond de notre être.
Regardez la encore et encore cette vidéo, prenez le temps de noter ce qui se passe en vous en admirant les efforts de ce petit ours si mignon, vous découvrirez que toutes les ressources qu’il utilise dans ses efforts, vous les avez également en vous, la seule différence est que vous ne les utilisez pas !

N’oubliez pas de la partager autour de vous et sur vos réseaux de vrais amis, regardez la ensembles car vous pourrez partager vos impressions et recevoir celles des autres.

Jacques

DU BON USAGE DE NOTRE MENTAL

Bonjour,
Nous sommes tous propriétaires d’un outil super puissant appelé le MENTAL.
Comme tous les outils il est important de bien l’utiliser et donc d’apprendre à s’en servir.
C’est sans doute la première fois dans votre vie que vous entendez cette phrase, en effet l’évolution de l’être humain depuis la préhistoire est passée par de nombreux stades pour arriver à notre période actuelle ou l’éducation, la société et les décideurs ont mis en avant la  » suprématie  » du mental, cet outil situé dans la partie gauche de notre cerveau.
Ceci est une erreur grossière et invalidante !

Notre mental est capable de raisonner, de mémoriser, de calculer, de faire des apprentissages, d’exercer un métier, d’exprimer nos pensées ou au contraire de les bloquer.
Il est temps de redonner toutes ses richesses à notre cerveau en expliquant sommairement son fonctionnement.
Tout d’abord, ce qui le perturbe ce sont les émotions qui nous font perdre la raison, l’objectivité et enfin la santé.
Nous pouvons les laisser sortir au bon moment et de la bonne manière, ainsi l’activité mentale sera plus claire et plus efficace.
Ensuite, il est important pour nous de retrouver toute la partie de notre intellect qui a été mise de coté, oubliée ou même rejetée.
Dans le calme, le repos, l’introspection ou la méditation, nous avons accès à l’intuition (comme Archimède dans son bain !).
Nous pouvons créer, imaginer, inventer, faire des projections car notre mental est aussi capable de faire tout cela si nous lui en donnons la chance.

C’est un beau travail, qui en vaut la . . .JOIE !

Jacques

MERCI LA VIE !

Bonjour,

OUI, merci la vie pour l’hiver canadien, une vraie saison magnifique, riche en sensations que les habitants des grandes villes ne peuvent connaitre qu’au travers de quelques courts moments passés dans des stations de sports d’hiver, tout en faisant la queue, comme d’habitude, boulot, métro, dodo !
Bien sur, vivre la neige et le froid au quotidien est un défi qui cependant est aussi un privilège.

Le froid nous enseigne la prudence, les précautions, la sagesse des déplacements et la capacité de lâcher prise devant les forces de la nature.
Le vent nous montre la force de l’invisible, de l’imprévisible et de l’inévitable.
La neige nous offre des spectacles fabuleux, changeant de jours en jours, je devrais dire  » les neiges  » car il y en a plusieurs depuis les quelques flocons qui tombent légèrement, le poil de lièvre ( ces gros flocons qui s’envolent lorsque nous soufflons dessus ), la poudrerie qui peut créer un véritable voile blanc, les bourrasques de neige, les tempêtes, le blizzard.

Je crois que vivre une vraie saison d’hiver forme un caractère plus fort, plus trempé qui fait que nos enfants ne deviennent pas des poules mouillées ou des zombies qui ne connaissent que la neige bleue des écrans électroniques.

La neige est aussi un tableau fabuleux pour les amateurs de photographie et je peux même vous assurer que par les nuits de pleine lune, il est possible de lire le journal et les troncs des arbres font de l’ombre sur la neige blanche éclairée par la Lune.

Jacques

FAIRE SON CHEMIN ! !

Bonjour,

La dernière tempête de neige nous a apporté 50 cm de neige fraîche et m’a donc permis de sortir mes raquettes pour prendre l’air dans le bois.
Bien chaudement équipé, j’ai quitté la maison en direction des premiers arbres et j’ai commencé à choisir une direction, contourner un arbre, faire demi-tour devant un obstacle, tasser la neige en piétinant, éviter les branches au niveau du visage, secouer les branches chargées de neige pesante prête à m’ensevelir, me guider avec le soleil, prendre appui sur les troncs pour ne pas perdre l’équilibre et toutes ces petites misères indispensables au moment de créer, de tracer mon chemin.
Ceci ne fut pas facile, j’aurais pu renoncer et cependant, j’aurais perdu le plaisir du chemin de retour ou la piste était faite, la neige bien tassée, les obstacles contournés et pendant ce trajet de retour, je réalisais que la joie de suivre cette voie  » royale  » était le résultat des  » épreuves  » vécues à l’aller.
La vie est ainsi faite et toutes ces personnes, tous ces évènements qui jalonnent notre existence sont en fait des  » bénédictions  » pour nous permettre de découvrir en nous que le but de notre vie est de tracer notre chemin dans notre monde intérieur, d’identifier ce qui nous perturbe émotionnellement et de corriger en nous et non au-dehors, nos obstacles mentaux.
En découvrant que nos petits ou gros problèmes ne sont que des  » bénédictions  » que nous avons choisies inconsciemment, nous ouvrons la porte à notre paix et notre bonheur intérieur,

Merci,

Jacques

LA VIE EST UN M I R A C L E

Bonjour,

Beaucoup de personnes se posent beaucoup de questions sur l’origine de la vie, sur le sens de la vie, sur le but de la vie et bien d’autres encore.
La réponse est pourtant simple :  » La vie est un miracle  » !
Wikipédia nous donne cette définition du Miracle :
 » Un miracle désigne un fait extraordinaire, dépourvu d’explication scientifique, qui est alors vu comme surnaturel et attribué à une puissance divine  »
Ceci est surement la plus belle définition que l’on puisse donner de la vie !
La vie est réellement un fait extraordinaire pour lequel aucune explication et encore moins scientifique ne peut être donnée.
Vouloir définir la vie est tout simplement présomptueux et je garde en mémoire cette réponse du Dalai Lama qui répondait en 1993 au cours d’un congrès à Montréal, à des scientifiques qui lui demandaient ce qu’était la vie :
 » La vie, c’est la vie !  »

Surnaturelle, non point, la vie est la nature et la nature est la vie !
Attribuée à une puissance divine, pour les religions, certes puisque comme la science elles souhaitent y mettre un nom.
Si vous voulez appeler l’univers, Dieu, libre à vous.
L’univers fait partie de la vie et la vie fait partie de l’univers.
Nous retrouvons alors l’éternelle question de l’oeuf et de la poule et quelles que soient les élucubrations mentales ou intellectuelles, cela n’a jamais empêché les poules de pondre des œufs et les œufs de générer des poulets . . .
Alors dites-vous bien que :
 » La vie, c’est la vie !  »

Jacques

L ‘ ÊTRE HUMAIN S ‘ AUTO – DÉTRUIT PAR SES HABITUDES

Bonjour,

Un long titre qui en vaut la peine !
En effet je constate de plus en plus que l’être humain devient son propre ennemi et son propre exterminateur, tout simplement en s’imposant de vivre et de revivre les mêmes cauchemars en établissant des  » Habitudes nocives  » et en les répétant de façon inconsciente.
Une mauvaise habitude s’installe le plus souvent dans des conditions de stress et le problème est que est que ceci se répète rapidement et souvent.
Tout le monde sait que la drogue, quelle qu’elle soit, entraîne une dépendance, suivie rapidement d’une accoutumance qui oblige à augmenter la fréquence et la quantité des prises, cet enchaînement qui mène tout droit au cimetière par overdose mortelle . . .

Les habitudes toxiques existent aussi en dehors des drogues dures, et dans ces cas l’effet, bien que moins rapide, n’en est pas moins tout aussi dévastateur.
En plus du tabagisme, de l’alcoolisme, du cannabis ( surtout légalisé !) il faut prendre en compte la surconsommation alimentaire de produits de moins en moins naturels, de plus en plus pollués et surtout de plus en plus chers.
La consommation de boissons  » dites énergétiques  » est la source de défaillances de tous les systèmes d’élimination, estomac, intestin, reins et foie.
Ces boissons en vente libre, perturbent l’équilibre général du corps et des défaillances du système immunitaire.

Que dire encore des habitudes toxiques par l’usage d’appareils électroniques programmés pour justement créer une dépendance irréversible et trompeuse.

Je ne veux jouer les lanceurs d’alerte, mais simplement permettre à ceux qui le peuvent de changer leurs habitudes pour bien vivre en santé.

Jacques

RÊVER EN 2 0 1 9

Bonjour,
Pour vous souhaiter une bonne année 2019, je veux vous encourager à rêver !
En effet, dans mes démarches au sujet des rêves, j’ai eu la chance de découvrir des moyens efficaces de travailler sur et avec les rêves, j’ai également pu faire travailler de nombreux étudiants en employant l’interprétation des rêves en Sophrologie.
J’ai feuilleté sans m’y retrouver de nombreux livres et même des  » dictionnaires de rêves  » !

Une phrase entendue récemment a ouvert la porte à une réflexion intéressante :
 » l’important, ce n’est pas la signification du rêve qui compte, c’est ce que vous en faites après  » !
En effet, à quoi bon  » comprendre  » un rêve, si vous continuez à vous perdre dans les mêmes tourments.
Le rêve est une expression de votre inconscient qui mérite toute votre attention.
Le langage du rêve est un langage symbolique et la difficulté réside dans le fait que les symboles ne sont pas les mêmes selon les cultures et selon les coutumes.
Seul le rêveur peut interpréter son propre rêve et seul le rêveur peut décider des actions qu’il va prendre dans sa vie, or ceci est un point très important, car le souvenir d’un rêve peut devenir le point de départ d’un changement ou une nouvelle orientation majeure, notamment pour des personnes qui se « cherchent ».
De plus, si vous savez que vous avez cette opportunité, vous allez vous souvenir plus facilement de vos rêves par le fait même que vous saurez en tirer profit pour votre bien et pour celui de toutes les personnes qui comptent pour vous,
Alors rêvez et agissez en conséquence,

Jacques

CHOISIR  » LA TERRE « 

Bonjour,

L’année 2018 s’achève et demain nous débutons l’année 2019, ce n’est pas la fin du monde et c’est juste le temps de prendre de bonnes résolutions.
Nous avons devant nous un choix important, pas seulement pour notre année et notre petit confort, nous pouvons choisir de faire quelque chose pour notre terre.

Nous sommes nés sur cette terre, elle nous supporte, elle nous nourrit et elle nous protège, elle est plus que notre mère, elle est Pacha Mamma, la Terre-Mère et les scientifiques nous expliquent que la terre est en danger, que nous devons en prendre soin, que les politiques et les industriels doivent faire leur part pour arrêter de polluer et bien sur, ils ne font rien, c’est plutôt le contraire.

Je ne fais pas de politique et j’observe simplement ce qui se passe, la seule solution qui peut marcher, c’est ce que je fais personnellement, c’est ce que vous faites par vous-même pour la terre.
L’écologie et la politique ne pourront jamais s’entendre et encore moins se comprendre.

C’est par nos choix et nos gestes de tous les jours que nous pouvons renverser le scénario catastrophe.

Plus il y aura de personnes de bonne volonté engagées dans cette attitude, plus la Terre sera respectée et régénérée et ses colères pourront cesser.
Inondations, sécheresse, ouragans, cyclones et tsunami ne seront plus des catastrophes comme nous les voyons de plus en plus.

Soyons positifs et efficaces, sauvons la planète par nos choix éclairés, les politiques et les multinationales nous remercieront,

Jacques

POURQUOI IL EST VITAL DE BOIRE DE L ‘ EAU ?

Bonjour,
Je rencontre tous les jours des personnes qui sont déshydratées, certaines légèrement et d’autres gravement.
Je constate cet état de déshydratation, d’abord sur l’état général et surtout lorsque je travaille sur la peau ou je sens des besoins importants en eau qui ne sont pas comblés adéquatement.
Premièrement nous devons savoir que le corps humain est composé de 75 % d’eau, en moyenne et que cette eau doit être renouvelée régulièrement.
Deuxièmement l’eau ne va pas facilement dans tous les petits recoins du corps et pour irriguer les endroits éloignés il faut augmenter le volume d’eau .
Troisièmement, 95 % des personnes croient qu’il faut attendre d’avoir soif pour boire, ceci est une erreur, il faut boire avant d’avoir soif !

La bouche et l’estomac sont les premiers servis et ils ne se soucient guère du cerveau, des muscles et des nombreuses articulations qui ont aussi besoin d’eau.
Nos muscles ont besoin d’eau pour éliminer l’acide lactique qui est le déchet produit par l’activité musculaire et qui est responsable de la douleur et de la fatigue ressentie.
Les articulations ont besoin d’eau pour libérer l’inflammation provoquée par les frottements au cours des mouvements et responsable de l’arthrite.
Les poumons ont besoin d’eau pour absorber l’oxygène et rejeter le gaz carbonique qui est dans le sang.
Le système digestif a besoin d’eau pour absorber la nourriture et la digérer.
Le cœur a besoin d’eau pour transporter le sang dans toutes les cellules.
Le cerveau a besoin d’eau pour vous permettre de saisir l’importance de cet article.

Jacques

ALLER AU – DELÀ DES MOTS

Bonjour,

Jacques Salomé disait que souvent le silence des mots réveille la violence des maux.
Nous utilisons des mots dans notre langage et d’autres pays, d’autres cultures utilisent d’autres mots.
Ce n’est pas juste de vouloir tout simplifier et de dire que tel mot a une signification précise, comme voudraient nous le faire croire certaines théories un peu faciles.
Je crois fermement qu’il faut aller au-delà des mots, ou dit à ma façon, il ne faut pas prendre les mots à la lettre . . . .
En Acadie, un capot est un manteau et dans le langage moderne, un capot est ce qui recouvre le moteur de la voiture, par extension car le capot recouvre notre corps.
Par exemple, une larme coule de nos yeux, ce peut aussi être l’âme qui prend l’R et comme on dit que les yeux sont le miroir de l’âme, on peut comprendre le bien-fondé de l’iridologie, qui étudie les signes colorés de l’iris pour en tirer des indications diagnostiques.
La douleur peut très bien être vue comme un  » doux leurre  » et c’est à nous et pas à une autre personne de savoir vers quelle direction cet  » au-delà des mots »
nous convie.

Il est intéressant de remarquer que les lapsus ne sont jamais anodins, pourquoi notre langue a fourché sur un mot en particulier.
Nous ne pouvons pas dire simplement :  » Oh ! je me suis trompé ! « .
Si vous prenez le temps de lire ou d’écouter les mots, vous allez découvrir tout un monde de possibilités surprenantes et guérissantes !
Ami calmant

Jacques