LE JOUR LE PLUS LONG

Bonjour,

Demain, est le 6 juin et les célébrations du souvenir de ce jour du débarquement sur les plages de Normandie arrive à son 75ième anniversaire.
Il y a de moins en moins de survivants de cet évènement et force est de constater que la mémoire est encore très vive, alimentée par l’engouement des enfants et des petits-enfants de tous ces valeureux combattants.
Combien de ces soldats ont périt avant même de poser le pied sur la plage, certains témoins disent que la mer était rouge du sang de tous les blessés abattus sauvagement par des soldats abrités dans des bunkers aux épaisses murailles de ciment armé.

Il y a quelques années, je me suis rendu sur une de ces plages du débarquement, je me suis positionné au ras des vagues et j’ai regardé les blockhaus sur la falaise, c’est étonnant que tous les soldats n’aient pas été abattus par ces défenses impressionnantes.
Ensuite, je suis allé près du blockhaus et j’ai regardé vers la mer et j’ai compris pourquoi ce fut une telle  » boucherie « .

En quittant la plage je suis revenu vers le stationnement sur lequel il n’y avait que deux voitures : la mienne et une voiture allemande . . .
Sur la route du retour mes pensées vagabondaient entre le passé et le présent et je me demandais si tout ceci avait été utile ?
La guerre est toujours présente sur la planète et nous assistons à des conflits économiques. nous perdons de lourdes batailles écologiques.
Serons-nous assez forts pour accueillir la Paix en nous ?

Jacques

REPENSER NOS CERTITUDES

Bonjour,

Il est bon parfois de faire une remise à zéro !
La vie, si belle, si simple, si bonne et généreuse est malheureusement encombrée de croyances, de certitudes imposées par la science et la pseudoscience, par les habitudes, par les conditionnements, par la et les modes, par la presse, la radio, la télévision, les ordinateurs, les téléphones et les pièges « sociaux ».
Heureusement, nous sommes tous uniques et nous avons tous le CHOIX (même si tous ne sont pas d’accord avec cela ), de profiter des bons côtés de la vie au lieu de nous croire victimes impuissantes de circonstances qui nous dépassent.
Se remettre en question avec humilité est devenu une urgence dans un monde « copié-collé ».
La toute première correction fondamentale est la croyance que nous sommes Notre corps !
Nous vivons dans un corps qui n’est qu’une enveloppe temporaire que nous utilisons pour ce voyage qui débute à la naissance et s’achève à la mort.
Ces deux étapes sont-elles ce que l’on veut nous faire croire (pour entretenir la peur) ?
Observons en conscience la vie qui nous anime et que nous sommes et nous découvriront que nous sommes plus que ce corps charnel et mortel, nous sommes une énergie, une vibration, une conscience qui vit une expérience terrestre.
La mort n’est pas la fin de la vie, nous changeons de vêtements, nous changeons de voiture et nous existons au-delà du corps physique et si vous en doutez, permettez-vous de vérifier par vous-même en toute objectivité.
Allongez-vous et respirez en observant ce qui se passe . . .

Jacques

LE VRAI RÔLE DU MENTAL

Bonjour,

Un sujet fort intéressant car selon les écoles et même selon chaque personne, il n’y a pas d’unanimité sur le rôle du mental.
Pour certaines personnes, le mental est un fardeau et la source même de tous nos maux physiques et psychologiques.
Pour d’autres personnes, le mental est le top du top, la seule chose qui importe dans la vie et le seul garant de la bonne vitalité d’un EGO surdimensionné.
Comme bien souvent, les extrêmes ne sont que des caricatures qui ne représentent en rien la réalité de la moyenne ou de l’équilibre.

Tout d’abord observons ce qu’est réellement le Mental.
Une petite recherche sur internet nous donne des explications multiples et variées en fonction de la vérité prônée par la personne qui écrit ( ce qui pourrait être mon cas, n’est-ce pas !).
Dans un article précédent, j’avais comparé le mental au cocher d’une voiture tirée par un cheval, la voiture étant le corps et le cheval les émotions.
En fait, je dois affiner ma comparaison car le pauvre mental est pris en otage entre le corps et les émotions.
Si le cheval ( émotions ) est excité ou refuse de bouger, le mental ( cocher ) ne peut bouger.
De même, si la voiture ( corps physique ) est brisée, le mental est encore coincé !
Ayez cette image en tête pour comprendre les limitations de votre mental, car il est un OUTIL, utile et pratique qui parfois lutte contre les émotions et souvent est contrarié par le corps.
NOUS sommes les Maîtres !

Jacques

LES FLEURS DE BACH

Bonjour,
Le docteur Edward Bach est né dans la fin du XIX ième siècle en Angleterre.
Il reçoit son diplôme de Médecin en 1912 à l’âge de 26 ans,
Dans les années 1930, il découvre intuitivement les pouvoirs de fleurs et de plantes, préparées selon un véritable processus alchimique impliquant les quatre éléments fondamentaux : la terre, l’eau, l’air et le feu (soleil ).
Il regroupe ainsi 38 fleurs qui permettent de corriger des états négatifs humains responsables du déclenchement de certaines maladies.
En 1933, il compose le RESCUE REMEDY ou remède d’urgence, composé d’un mélange de cinq fleurs particulièrement efficace en cas de choc soudain ou d’évènement brusque mettant en danger l’équilibre psychique et physique de l’individu.
Il meurt en 1936 à l’âge de 50 ans.
Depuis toutes ces années, les essences de fleurs du docteur Bach ont fait leurs preuves cliniques sur des générations entières de patients qui les ont utilisées.
Je confectionne souvent des mélanges personnalisés pour des personnes qui viennent me consulter et qui s’en trouvent bien satisfaites puisqu’elles viennent m’en redemander si les symptômes réapparaissent.
L’usage du Rescue remedy est encore plus répandu, car beaucoup de femmes en ont une bouteille dans leur sac à main ! (  » Au cas ou !  » ).
L’interrogatoire des patients permet de déterminer quelles sont les fleurs dont ils ont besoin et personnellement, je leur propose de participer au choix des fleurs correspondant à leurs malaises.
Si vous ne les connaissez pas, je vous conseille vivement de rencontrer une personne qui pourra vous conseiller pour éliminer vos malaises.

Jacques

UN PETIT DÉJEUNER SURPRISE

Bonjour,

Parfois la Vie nous fait des cadeaux et je me trouve assez gâté dans ce domaine, et parfois cela frise l’irréel . . .
Assis ce matin près de la porte du patio, je m’installe tranquillement en profitant de la vue sur la forêt et le ciel ensoleillé.
Soudain, mon regard est attiré par une présence inhabituelle dans le paysage, il y a souvent des oiseaux ou des écureuils qui vont et viennent, mais là, j’aperçois, juché sur la cime d’un arbre ayant perdu sa tête, une grosse masse, je sors mes jumelles qui sont toujours prêtes et je découvre un superbe aigle, un pygargue à tête blanche, aussi appelé aigle pêcheur.
Je m’attends à un envol rapide car il m’arrive d’en voir souvent de passage et qui s’envolent rapidement.
Je constate alors que lui aussi est en train de prendre son petit déjeuner, un poisson tout frais pêché et plus gros que ma main.
Je le vois tenant sa proie entre ses serres et décollant des morceaux de chair qu’il avale en levant la tête.
Par moment, satisfait de son repas, il écarte les ailes, pour reprendre son équilibre et c’est pour moi l’occasion d’apercevoir les plumes blanches de sa queue.
Je suis conquis par cette compagnie inattendue en ce beau matin ensoleillé.
Je crois que son petit déjeuner était trop lourd pour le ramener à son nid et qu’il s’est arrêté là puisque je ne suis qu’à 200 mètres de la mer.
Je ne vous ai pas dit qu’il se trouvait à moins de 30 mètres de moi !

Jacques

L ‘ ATTACHEMENT

Bonjour,

Un des trois poisons tibétains dont je vous ai déjà parlé ( L’ignorance, la colère et l’attachement ).
Ce poison est très puissant et insidieux, nous ne sommes pas conscients de la manière dont il perturbe nos vies.
Nous sommes attachés à notre famille, nos amis et cela peut être une bonne chose si il n’y a pas d’excès.
Le problème survient quand nous réalisons que nous sommes attachés à beaucoup d’autres choses beaucoup plus futiles, telles que notre voiture, notre téléphone ou notre tablette ainsi que tous les objets  » connectés  » ( une connexion peut devenir plus qu’un attachement et nous parlons alors d’esclavage ou d’asservissement ! ).
Nous sommes également attachés à notre corps qui au fond ne nous appartient pas.
Ce n’est pas nous qui l’avons créé, il nous a été humblement prêté afin que nous en prenions soin pour la durée de notre vie sur terre, et pourtant nous sommes attachés à lui, pour certains en le mettant en avant et pour d’autres en le dénigrant, ce qui est aussi une preuve d’attachement.
L’attachement au corps physique est une erreur grossière car nous nous identifions à lui, comme un automobiliste peut s’attacher et même s’identifier à sa voiture : Ma Porsche ou Ma Ferrari !
Aimer son corps et en prendre soin est notre mission ou notre projet, s’y attacher est une incompréhension de la beauté et de la grandeur de la Vie !
Le corps est important, mais nous ne sommes pas ce corps puisque nous allons le quitter un jour !

Jacques

LA GUÉRISON

Bonjour,

On parle beaucoup plus de malaise, de maladie, d’accident, d’opération et de toute autre pathologie que de la guérison . . .
Pourtant, pour bien vivre en santé lorsque toutes ces choses surviennent, la seule chose qui ait de l’importance, c’est bien la guérison.
Beaucoup de médecins cherchent à soigner les symptômes avec des médicaments, beaucoup de thérapeutes œuvrent dans différents domaines, beaucoup de charlatans proposent des solutions fantaisistes et beaucoup de guérisseurs prétendent vous aider à retrouver la santé par leur  » pouvoir « .
Hélas, toutes ces solutions sont sans issue car la guérison ne peut s’acheter à quelque prix que ce soit.
La guérison est un processus qui est chez vous et exclusivement chez vous, en vous !
Même une guérison miraculeuse, ce qui existe vraiment, ne peut se produire que parce que la foi va révéler la guérison qui est en vous !
Un bon médecin saura par le diagnostic, les analyses et les médicaments, vous permettre de retrouver la santé parce que vous aurez réunies les conditions favorables à la guérison.
Un bon thérapeute, compétent et intègre, saura lui aussi vous accompagner dans votre propre processus de guérison.
La toute première condition est de vouloir, oui de vouloir guérir car il y a des personnes qui ne veulent pas guérir et qui vont papillonner de spécialistes en spécialistes pour prouver leur incurabilité.
La guérison est la fin du processus qui a engendré la maladie et ceci est entre vos mains, et surement pas ailleurs en-dehors de vous !

Pensez-y bien !

Jacques

EFFET PLACEBO ET EFFET NOCEBO

Bonjour,

L’effet PLACEBO (du latin qui veut dire PLAIRE ) est considéré comme un effet psychologique qui existe avec tout médicament ou remède naturel et qui amplifie son efficacité.
Pour avoir participé moi-même à des études comparatives en double aveugle pour le compte de laboratoires pharmaceutiques, je sais à quel point cet effet est égal ou supérieur parfois à celui des molécules chimiques ( ce que les laboratoires ne souhaitent pas rendre public bien sur ).
L’effet NOCEBO ( du latin qui veut dire nuire ) est l’effet contraire, c’est à dire, l’effet négatif sur le plan psychologique d’un remède, par exemple en lisant les effets secondaires possibles d’un médicament sur la notice, nombre de personnes vont ressentir ces effets même si il n’ y a aucun remède dans la gélule ou le comprimé !
Cet effet, dit psychologique, est en fait le reflet de l’attitude et du comportement de la personne : c’est l’histoire de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine !
La psychologie a peu à voir là dedans, car elle est conditionnée par les mémoires accumulées dans le subconscient et les personnes réfractaires ne connaitront ni l’effet placebo, ni l’effet nocebo.
Les personnes dont l’attitude est  » contraireuse  » ne verront que l’effet nocebo et les personnes ayant une attitude optimiste seront conscientes de l’effet placebo !

À vous de choisir votre camp et d’adopter la bonne attitude car la bonne nouvelle est que nous pouvons décider de nos choix en toute conscience.
Pour bien vivre en santé, soyez OPTIMISTE . . .

Jacques

AIMER LA VIE

Bonjour,

Parfois il est bon de retourner à l’essentiel !
Dans un monde qui se cherche et ne se trouve pas, qui se noie dans toutes les drogues y compris technologiques sur un fon de richesse, de pouvoir et de mégalomanie -( Assez triste tout cela ?) -, il existe des aspects plus important qui ont besoin d’être mis en lumière.
Aimer la vie est un projet simple et magnifique à la fois, il s’agit d’un acte d’Amour envers ce qui nous est le plus cher, la Vie ! . . .
En l’absence de vie, vous ne pouvez lire ce que je ne peux écrire, la vie ne se définit pas, elle est !
Aimer la vie, c’est donc aimer ce qui est, autrement dit, aimer la vie, c’est s’aimer soi-même !
Dans une société ou les apparences prennent le dessus sur l’existence, s’aimer soi-même est perçu comme de l’égoïsme ou pire comme de l’égocentrisme.

En vérité, s’aimer soi-même est un acte d’amour, de respect et de reconnaissance envers notre propre personne, ceux qui nous ont donné la vie et ceux qui partagent notre vie, famille, amis, collègues et toute autre personne placée sur notre route.
Nous avons une dette envers cette vie qui nous a été donnée et nous sommes redevables de ce cadeau, la seule façon de remercier la vie, est de répandre l’amour autour de nous en nous incluant dans ce don d’amour.
Cela est simple et ne demande aucune contre partie.
La vie est ce que nous sommes et l’amour est le moteur de notre vie.

Jacques

INTERACTION ANIMAUX ÊTRES HUMAINS

Bonjour,

J’ai eu la chance de regarder une émission intitulée  » Le monde de Jamy « , ayant pour sous-titre, ces animaux qui nous font du bien.
J’ai été dépassé par l’ampleur de ces expériences qui démontrent avant tout la supériorité des animaux sur ces pauvres êtres humains que nous sommes.
En effet, je connaissais déjà les chiens sauveteurs dans les avalanches qui permettent de sauver des vies beaucoup plus facilement que nous le ferions nous mêmes et les chiens guides pour aveugles qui sont d’une aide remarquable et ce reportage explorait à fond leur sélection et leur apprentissage et au-delà de ces prouesses, j’ai découvert les chiens qui peuvent détecter l’odeur du cancer au point qu’ils pourraient devenir des moyens de dépistage du cancer !
Je fus surpris également de ces chiens qui préviennent un diabétique des variations de son taux de sucre bien avant que ne se produise une syncope qui pourrait être fatale !
Le summum de cette émission fut ce cheval qui rend visite à des malades dans les hôpitaux et les maisons de retraite, il choisit lui-même les personnes qu’il va rencontrer, créant ainsi une réaction particulièrement complice et déclenchant des réactions très positives, notamment en permettant à des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer de recouvrer une partie de leur mémoire, le comble est que lorsque ce cheval quitte la chambre à reculons, il s’arrête pour saluer la personne en levant la patte trois fois . . .
Si cette émission est disponible sur internet, je vous conseille vivement de la regarder !

Jacques