Tag Archives: Jeu

DESSINE – MOI UN MOUTON !

Bonjour,
C’est ainsi que le Petit prince s’adresse à Saint Exupéry lors de leur rencontre…
Cela est intéressant car le dessin est plus évocateur que le langage, ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots !
Le Dr Bernie Siegel dans son livre  » L’amour, la médecine et les miracles  », propose à ses patients exceptionnels de dessiner, de se dessiner ou de dessiner un paysage, votre famille ou ce qui vous passe par la tête et ainsi vous laissez votre sub-conscient libérer une parcelle de votre inconscient…
Ensuite il vous appartient de regarder votre dessin et de rechercher en fonction de votre propre symbolisme et des pensées qui apparaissent ce que peut bien signifier ce que vous avez exprimé par le dessin !

JE OU JEU ?

Bonjour,
Je, moi, égo, je suis, sujet, suis-je, moi, moi-même…ou JEU !
Jeu, jouer, jouet, joue, joug… ou JE !
Si la vie est un jeu, alors l’égo, le mental sont les outils de la conscience et trop souvent l’illusion nous fait penser que le mental est le Maître, bien qu’il ne soit qu’un outil ( tout comme l’argent qui n’est qu’un moyen et que beaucoup prennent pour une finalité).
Même le  » je suis  » spirituel est encore une facette cachée du mental qui se décrit comme l’essence, le pouvoir et même le UN !
La vie EST et nous sommes le jouet de la vie, nous acceptons les règles ou nous les rejetons, moutons ou rebelles avec entre les deux tous les intermédiaires…
Un jeu a des règles et les joueurs entrent dans le jeu en connaissant les règles, certains les oublient ou veulent les contourner, d’autres s’abandonnent, lâchent prise et font partie du jeu et c’est ainsi que naissent la souffrance et les conflits, la lutte, les guerres et les maladies, ou bien le bonheur, la sagesse et le contentement !
Si vous pensez que vous avez choisi cette « partie » de la vie et que vous vous abandonnez au plaisir de ce grand « jeu » dont vous connaissez la fin, vous n’aurez plus besoin de ce petit « je » immature et inconscient qui se débat dans ses peurs, ses croyances, ses préjugés et ses soumissions.
Il n’y a pas de leçon dans cet article, il est la pour que vous le lisiez et le relisiez jusqu’à y trouver votre propre compréhension.
Faites vos jeux !
Jacques