QUOI DE NEUF DOCTEUR ?

Bonjour,
Si vous avez lus mes derniers articles, vous aurez compris que l’avenir de la Médecine ne peut venir de la politique, ni des avocats, ni des médecins figés dans leurs acquis.
Heureusement les solutions existent et pour une fois, les personnes de base pour faire émerger ces solutions sont les bénéficiaires eux-mêmes des soins de santé pour soigner les maladies ou plus simplement pour pratiquer la prévention afin que tous puissent bien vivre en santé !
Les « patients« ne sont plus des patients et ils méritent de recevoir l’information et les connaissances nécessaires pour améliorer leur cadre de vie.
L’actuel fléau de la fiévre Ebola est un exemple choquant de l’inefficacité d’une médecine attentiste qui ne peut que s’isoler et compter les décés.
La prévention est indispensable pour éviter ce genre de débordement et comme le dit un vieil adage : « Mieux vaut prévenir que guérir !« 
La prévention coute moins cher que les médicaments et surtout elle est plus efficace.
La prévention se fait par le partage des connaissances a tous les niveaux et peut débuter a l’école qui forme les adultes et le personnel soignant de demain.
Déja, les étudiants en Médecine et de toutes les profesions de la santé disposent de moyens d’information qui s’ajoutent a leur formation.
La population en général est en droit de recevoir tous les moyens utiles et indispensables a la réalisation de ces objectifs.
Cela inclue un nouveau regard sur l’alimentation, sur les conditions de vie matérielle et sur l’environnement psychologique et émotionnel.
Bien se nourrir, bien se loger, bien communiquer et bien aimer seront les merveilleux outils de la santé globale planétaire, et j’ai foi dans les capacités de réaction des êtres redevenus HUMAINS…
A suivre,
Jacques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation