L’ABANDON . . .

Bonjour,
Voici un mot ou un concept qui peut avoir une connotation très différente selon l’intention que nous lui prêtons.
Dans un sens négatif, l’idée de l’abandon suscite une perte, un oubli ou une volonté manifeste de se séparer de quelque chose, d’une habitude ou de quelqu’un.
Pour la personne qui abandonne, il peut s’agir de négligence, de dédain ou de mépris et pour la personne abandonnée, il peut y avoir de la peine, du chagrin ou de la révolte.
Toutes ces considérations entrainent inéluctablement des situations difficiles et des émotions négatives.

L’abandon peut également être vu et vécu comme un acte délibéré choisi, réfléchi, par exemple : abandonner une mauvaise habitude, abandonner un comportement qui nous nuit, abandonner des fausses croyances ou de mauvaises décisions et dans ces cas l’abandon devient une solution positive et constructive.
L’abandon d’une attitude mentale destructrice nous permet d’accéder au « lâcher-prise » et en allant un peu plus en avant dans la démarche, nous entrons dans une attitude de « laisser-venir » qui est le stade ultime de l’ouverture et du non-attachement.
S’abandonner est la manière agréable de dire non aux résistances, aux peurs et aux craintes qui surviennent à notre insu en surgissant du mental subconscient.
Cela nous permet de découvrir et de profiter de la beauté de la vie d’une façon plus intense et plus confiante.
Alors si vous sentez que c’est la bonne chose à faire, n’hésitez pas à pratiquer l’abandon, vous ne le regretterez pas !
Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation