LA CONSCIENCE DES DAUPHINS

Bonjour,
Après un séjour auprès des dauphins, j’ai écrit ce poème :

Si dans une autre vie, j’avais été dauphin,
Je n’aurais pas compris, moi l’ami des humains,
Qu’on me jette en prison, pour le plaisir des hommes,
Pour que je tourne en rond, dans un grand aquarium.

Je meurs de votre amour, rendez-moi l’océan,
Mes ballades au long cours, et mes poissons volants,
Jaillir dans la tempête, ivre des profondeurs,
Courser les goélettes, et frôler les steamers,
Pour sourire au vainqueur…

Sourire, sourire aux vagues et au vent…

Moi dans une autre vie, j’ai du être dauphin,
Prisonnier des filets, tendus par les marins,
À nager comme un fou, pour m’échapper en vain,
J’ai compris qu’après tout, les hommes et les dauphins,
Nés du même soleil, étaient frères de race,
Séparés mais rêvant, d’apprivoiser l’espace,
Chacun de son coté, d’un miroir à deux faces,
Pour mieux se retrouver, en crevant la surface,
L’un plongeant vers le ciel, et l’autre en eau profonde,
Cherchant à repousser, les limites du monde.

Et rire, rire aux jeux des enfants…

Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation