COMME UN OISEAU

La terre vu d'en haut...

comme un oiseau

C-FWJW

whisky-juliette-whisky


Bon jour à vous qui lisez ces lignes,
Ce matin trés tôt, le bel oiseau a pris son envol avec votre serviteur aux commandes.
Température idéale (17 degrés), vent calme à 15km/h de direction ouest et visibilité excellente…
Aprés les vérifications d’usage pour la sécurité, l’envolée a débuté sur la piste 31 (direction ouest).
Vol agréable sur un paysage matinal légèrement embrumé, les pêcheurs de homards tournent dans la baie pour vider les trappes, les 30 éoliennes de Lamèque tournent gracieusement dans le ciel et la circulation automobile commence dèjà.
Voilà le temps de retrouver la terre, planer comme un oiseau, prendre l’axe de la piste et se laisser glisser jusqu’au contact des roues, l’oiseau a retrouvé le plancher des vaches !
Expérience agréable qui ne s’arrête pas là… En effet, reprendre le volant de la voiture amène des sensations particulières : l’espace se rétrécit, la vision se limite, la perspective change et c’est comme si l’esprit était engoncé dans un vêtement trop serré !
Le contraste entre ces deux états de conscience différents est enrichissant car il met en lumière les limitations de nos perceptions dans la vie de tous les jours, et le voyage en avion nous fait apprécier les possibilités d’expansion de notre conscience (même sans avion…).
A nous de permettre ces expériences par le rêve, l’imagination et l’intuition, nous avons ces potentiels et nous les utilisons trop peu !
Surtout en cas de maladie, nous avons besoin de nous élever au-delà de notre conscience immédiate de victime pour aller à la rencontre de nos capacités intérieures de guérison…
Voici mon conseil pour bien vivre en santé !
Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation