LA PROCRASTINATION

Bonjour,

 » La procrastination est un phénomène universel qui se définit comme une tendance volontaire à repousser les tâches prévues, nécessaires et importantes en dépit des conséquences potentiellement négatives qui en découlent  ». J’ai lu un jour cette définition de la procrastination et je l’ai trouvée à la fois complexe et intéressante. L’origine de ce mot vient du latin (pro = en avant et crastinatio = lendemain ) ce qui peut se traduire par remettre au lendemain. Je ne pense pas comme l’indique la première définition que ce soit réellement une tendance volontaire, je le vois plus comme une habitude, un trait de caractère ou une faiblesse.

Remettre au lendemain des choses importantes peut effectivement avoir des conséquences malencontreuses et le prix à payer peut être conséquent. La procrastination se produit le plus souvent pour des tâches secondaires qui auront certes des inconvénients mais qui ne sont pas vitales ou indispensables. La priorité des tâches à accomplir peut être vue différemment selon les traits de caractérologie de la personne, les personnes dites  » primaires  » ne sont pas sujettes à la procrastination alors que les personnes  » secondaires  » le seront plus facilement ! Ces deux types de personnes se différencient par leur retentissement ou leur façon de réagir aux évènements, le primaire réagira rapidement pendant que le secondaire prendra du temps à concevoir et à exprimer sa réaction .

Il va de soi que les primaires et les secondaires ont du mal à se comprendre les uns, les autres. Ceci permettra aux primaires d’accuser les secondaires de procrastination.

Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation