Tag Archives: Délivré

 » LA BELLE AU BOIS DORMANT « 

Bonjour,
Je vous invite à relire ce conte de Charles Perrault après avoir lu cet article….
La princesse endormie pour 100 ans, c’est la vraie personne que vous êtes au plus profond de vous-même.
Parmi les fées qui entouraient votre berceau lors de votre naissance, celle qui n’avait pas été invitée vous a jeté un sort (comme dans le conte !).
La peur du regard des autres, le besoin de conformité et de confirmation, le poids extrême de la publicité, de tout ce qui vous enferme dans une cage, une idée préconçue ou une croyance erronée, et vous voila enfermé ou  » endormi  » pour  » cent ans « .
Ce sort maléfique est entretenu par votre mental qui trouve là, sa raison de vivre et de vous contrôler.
Heureusement, comme dans le conte, il y a un  » prince charmant  » en vous qui peut rompre le mauvais sort par un simple baiser, et ce prince charmant, c’est tout simplement votre cœur !
En écoutant votre cœur au lieu de suivre aveuglément les mauvais conseils de votre mental, vous allez réveiller la jolie  » princesse endormie  » en vous, qui est votre vraie nature, votre vraie personnalité.
Surtout, n’oubliez pas de relire le conte (disponible sur internet) et de méditer sur ce que je viens de vous proposer.
Vous aurez besoin de vous y prendre à plusieurs reprises car le mental est assez têtu et ne lâchera pas aussi vite que la princesse qui se réveille au premier baiser.
Bon courage et vous ne serez plus jamais La  » belle au bois dormant  »

SORTIR DE PRISON . . .

Bonjour,
Sortir de prison ne concerne pas que les criminels de droit commun, beaucoup d’entre nous aimeraient sortir de prison et ils ne le peuvent pas pour une simple bonne raison :  » Ils ne savent pas qu’ils sont en prison  » !
Je ne sais pas si toutes les personnes sont en prison, ce que je sais, c’est qu’il y en a beaucoup et ce dont je suis sur, c’est que je fais partie de cette catégorie.
Mon avantage est que je le sais parce que j’en suis devenu conscient…
Dans notre imaginaire la prison a des barreaux aux fenêtres, ce qui empêche de s’enfuir mais aussi de voir ce qui se passe à l’extérieur : La réalité…
Notre prison c’est notre complexe corps-mental, nos limitations physiques sont ce que nous nous interdisons de faire (parce que je n’ose pas, je ne le mérite pas. j’ai peur, j’ai honte et toutes les fausses croyances que nous avons de nous-même ).
Les barreaux de nos fenêtres ce sont toutes les pensées et les émotions négatives qui tournent en boucle dans notre mental infatigable, et ces pensées et ces émotions n’existent que dans notre mental, ce ne sont que des illusions…