«  QUAND L’ÉLÉVE EST PRÊT , LE MAÎTRE ARRIVE… « 

Bonjour,
Ce titre énigmatique, je l’ai choisi pour vous relater une expérience de vie personnelle qui remonte a 21 ans !….
Automne 1993 je suis amené a rencontrer un jeune homme de 23 ans en phase terminale d’une Maladie de Hodgkin généralisée.
Je me déplace vers son domicile et la je rencontre un jeune homme moribond a la peau jaune et portant des lunettes a oxygéne.
Il ne parle pas ou si peu et sa fiancée m’explique la situation : l’hôpital au bout de ses ressources a décidé de le renvoyer a son domicile pour ses derniers instants…
Prenant le taureau par les cornes, étant donné l’urgence de la situation, je lui pose les quatre questions conseillées par le Docteur Bernie Siegel dont je vous ai cité le livre «  L’amour, la médecine et les miracles « .

1- Voulez-vous vivre jusqu’a 100 ans ?
2- Que vous est-il arrivé au cours de l’année précédent votre maladie ?
3- Que signifie pour vous la maladie ?
4- Pourquoi aviez-vous besoin de tomber malade ?

Cela peut paraitre indécent et je sentais que je devais le faire !
Je n’eus droit qu’a un regard perdu et un silence évocateur que je rompis en expliquant que je n’attendais pas une réponse immédiate et que nous en reparlerions plus tard…
Je terminais la visite en l’examinant, découvrant dans sa maigreur de nombreuses tumeurs sous la peau et je lui proposais de réapprendre a respirer, ce qui était pour lui la priorité, une grosse pendule avec une trotteuse nous permettait de compter les temps d’expiration et d’inspiration.
Je sentais que mon idée lui convenait et que trés vite son rythme respiratoire se calmait, diminuant ainsi la fatigue et l’anxiété générées par la respiration assistée par l’oxygéne.
Je le quittais sur ce petit succés (pour lui !) et lui promettais de revenir bien vite prendre de ses nouvelles.

La suite dans le prochain article…
Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation