LE SUBCONSCIENT

Bonjour,
Un vaste sujet, sur lequel je reviendrais souvent car il est primordial si vous avez le gout de bien vivre en santé.
Un exemple fréquent si vous observez le langage corporel des enfants ou des adultes, vous pourrez constater parfois pour ne pas dire souvent que les mots exprimés ne sont pas en accord avec les mouvements du corps. Ainsi à une question impliquant une réponse par oui ou non, le « oui » pourra être accompagné d’une rotation droite gauche de la tête et le « non » d’un signe d’aquiescement d’avant en arrière….
Cela en dit long soit sur la sincérité de la réponse, soit sur la manifestation involontaire du subconscient !
De même, les lapsus sont trés significatifs quand un mot vient en remplacer un autre, ainsi que les silences, les hésitations ou la toux.
Un ordinateur n’a pas de subconscient, si vous recherchez « ne pas manger », vous aurez votre réponse, pour l’être humain, dans la sentence « ne pas manger », le subconscient ne retient que le mot « manger », le « ne » et le « pas » sont occultés, et ce mot « manger » aura des répercussions différentes selon chaque personne et ceux qui prétendent donner des conseils à d’autres en voulant interpréter leurs habitudes et leurs comportements ne sont pas à l’abri d’une interprétation personnelle parfois à cent milles lieues de celles de leur interlocuteur….
Tout ceci est valable pour votre language intérieur, entre vous et vous-même…ne vous mentez pas, ne vous leurrez pas et surtout ayez une « parole impeccable » à l’image du premier des « quatres accords Toltèques  » !
Je vous souhaite de bien méditer cet article…
Jacques

MANGER SES ÉMOTIONS !

Appétissant...

MIAM, MIAM !


Bonjour,
Je vous ai promis de revenir sur cette expression maladroite et voici chose faite.
Ce beau et bon gateau en photo a déja provoqué en vous une réaction : admiration, envie, jalousie, rejet, appétit ou écoulement de salive dans la bouche…
Du calme, je ne suis pas un démon tentateur, je veux simplement vous faire prendre conscience de l’impact de l’image sur votre sub-conscient !
Eh oui, nous y revoila !
Cette expression est fausse et nous conduit immanquablement a manger plus, donc a avoir une  »bonne excuse » puisque ce sont nos émotions…
La réalité est que nous ne MANGEONS pas nos émotions, nous les NOURRISSONS !
De ce fait nos émotions grossissent et nous aussi et c’est un cercle sans fin !

J’ai sauté une ligne pour vous permettre d’y réfléchir.

Essayez simplement de choisir en pleine conscience de ne plus nourrir vous émotions, vous n’en mourrez pas, au contraire vous comprendrez que vous n’avez pas faim en vous posant la question suivante :  »Quelle émotion vais-je nourrir ? »
De l’ennui, de la peur, de la colére, du chagrin, de la jalousie, de la tristesse, de la honte, de la culpabilité, de la rage ou de l’Amour ?
Oh, l’Amour n’a pas besoin de nourriture puisque le propre de l’Amour est de nous nourrir tout en nourrissant l’être aimé.
Si je m’aime, je me respecte, je respecte mon corps et je fais tout pour lui permettre de bien vivre en santé, en commençant par ne plus nourrir mes émotions.
Une ÉMOTION a besoin de sortir et non d’être engloutie et noyée dans la malnutrition…
A bientôt,
Jacques

11 NOVEMBRE

Jour du souvenir

Champ de coquelicots


Bonjour,
Aujourd’hui 11 novembre, jour du souvenir de la « grande guerre » – 1914-1918…presque cent ans dèjà et au Canada la mémoire des soldats qui ont traversé l’Atlantique pour participer à cette guerre Mondiale est soulignée par le port à la boutonnière d’un coquelicot rouge.
Cette petite fleur fragile a une valeur symbolique puisqu’elle représente la tache de sang qui apparaissait sur les uniformes des soldats blessés ou tués par des armes encore traditionnelles (fusils et canons).
Pour moi, c’est le souvenir de mon grand-père qui a combattu à Verdun et que j’ai accompagné de nombreuses fois en pélérinage au fort de Landrecourt, et qui défilait fièrement en portant le drapeau des anciens combattants lors de toutes les cérémonies de commémorations.
Il parlait peu de cette époque de sa vie, mais à chaque fois l’émotion pouvait se lire sur son visage et d’années en années ses compagnons d’armes disparraissaient les uns après les autres.
Cela reste un souvenir vivant pour moi qui découvrait 40 à 50 ans plus tard ce qui s’était passé dans cette belle région de la Lorraine ou j’ai vu le jour…
Alors soyons fiers de nos ancêtres qui ont contribué à construire le monde dans lequel nous vivons,
Merci Pépère,
Jacques

PERDRE OU GAGNER ?

Restaurant au Colorado

La crêperie de Fort Collins


Bonjour,
Que vous soyez au courant ou non, vous êtes pourvus d’un sub-conscient.
Celui-ci obéit a certaines régles importantes a connaitre pour éviter certains désagréments.
Nous ne pouvons dialoguer avec cette partie de nous-même comme nous le ferions avec un proche ou un ami et encore moins comme dans des situations de dominance ou de soumission !
Comme nous ne pouvons l’apprivoiser, il est de notre devoir de tout faire pour comprendre ses codes et ses piéges.
Prenons comme exemple l’excés de poids :
Si vous pensez perdre du poids, faire un régime, suivre une diéte ou faire des exercices vous allez être trés déçus.
Pas encourageant me direz-vous et pourtant il est utile de savoir faire la différence.
PERDRE est entendu par notre sub-conscient comme un échec, une séparation, un abandon ou un deuil (en effet nous Perdons un être cher !).
Si vous pensez perdre du poids, votre sub-conscient fera tout pour vous en faire gagner et nombreux parmi vous ont vite compris ce scénario.
La solution est toute simple : nous devons chercher a GAGNER, non pas du poids, mais notre POIDS SANTÉ.
Ce détail n’est pas anodin car il résume tous les échecs de ces charlatans de la maigreur et des donneurs de leçons arrogants qui fleurissent dans les médias.
Vous seuls savez ce qui est bon pour vous comme alimentation et comme exercices, vous seuls savez que votre poids santé n’est pas un chiffre mais un état dans lequel vous vous sentez bien, alors mettons les cartes sur la table (!) et arrêtez de vous mentir, commencez a vous écouter parler et penser, corrigez vos pensées et paroles que VOUS trouvez négatives (je suis trop gros, j’ai encore grossi, je suis moche, je ne mérite pas d’être aimé, je mange mes émotions etc, etc…).
Je précise cette derniére sentence dans mon prochain article,
Jacques

L’ AÉROMÉDECINE

C-FWJW

whisky-juliette-whisky


Bonjour,
Il y a plusieurs années, j’ai inventé l’Aéromédecine…
Un joli terme pour désigner l’utilisation de mon avion à des fins thérapeutiques.
Les premières indications étaient de guérir la peur de l’avion à une époque ou les voyages aériens deviennent de plus en plus abordables.
J’utilisais en premier lieu la Sophrologie et au cours des séances je proposais à mes clients de s’imaginer toutes les phases du vol afin de nourrir leur sub-conscient des éléments nouveaux auxquels ils allaient être soumis.
En répétant les séances, ils devenaient de plus en plus confortables avec l’idée de faire leur baptême de l’air et lorsqu’ils étaient prêts je leur proposais de passer à la pratique en ma compagnie en tant que pilote !
Le lien de confiance établi lors des séances de relaxation me permettait de les familiariser avec l’aéroport, l’avion et les conditions météorologiques.
Je peux dire que les expériences que j’ai vécues avec ces patients étaient « magiques », car ces personnes qui quelques semaines auparavant n’envisageaint même pas la possibilité de monter dans un avion, se trouvaient émerveillées des sensations et de la beauté du paysage qui défilait sous leurs yeux ébahis et ravis.
Il se passait alors une ouverture de leur champ de conscience qui avait par la suite un impact positif sur leur vie en général…
Beaucoup étaient prêts à renouveler l’expérience tellement leur peur était disparue !
Bien sur, vous devinez que mon plaisir de piloter était comblé par les sourires de ces personnes ayant dépassé leurs limitations.
Je vous reviens dans un prochain article sur ce sujet,
Jacques

 » CENT ANS EN SANTÉ « 

Bonjour,
Un titre qui m’a été inspiré par une cliente à laquelle je demandais si elle voulait vivre jusq’à 100 ans !
Merci à elle pour cet éclair de génie.
En effet dans le livre de Bernie Siegel ( L’amour, la médecine et les miracles ), il explique que dans les questions posées à ses patients, il y en a une qui est précisément de savoir si ils sont tentés de vouloir vivre centenaires.
Curieusement, les réponses varient et autant certaines sont favorables, autant semblent craindre d’atteindre cette belle longévité.
Or la science nous dit que nous avons un corps capable de vivre plusieurs centaines d’années ( en théorie, quoique…Mathusalem ??).
Si vous souhaitez bien vivre en santé et jusqu’à 100 ans, il y a intérêt pour vous de lire et de relire ce blog car il y a dans mes conseils toutes les astuces nécessaires à une belle existence et si possible au-delà de 100 ans.
Je ne vous cacherais pas plus longtemps que cela fait partie de mes ojectifs et que je m’emploie à réussir ce projet.

Avant tout il s’agit de la décision la plus importante de votre vie, et vous seul(e) êtes responsables de ce choix.
Un bon sens de l’humour, une bonne nourriture, apporter de la joie autour de vous, travailler sans vous épuiser, un bon sommeil et des pensées positives seront des outils efficaces pour y arriver.
Alors posez-vous la question : est-ce-que je veux vivre jusqu’à 100 ans (et en santé ).
A bientôt,
Jacques

LE JOURNAL CRÉATIF

BONJOUR,
Je vous présente un article que j’ai reçu pour vous :

enfant rebelle

journal créatif


Bien vivre en santé grâce à la créativité

La créativité est un merveilleux moyen qui nous aide à bien vivre en santé. C’est une énergie de vie puissante qui nous habite et qui ne demande qu’à s’exprimer et à se développer.
Le développement personnel aussi, est un outil efficace pour mieux vivre en santé, pour apprendre à se connaitre et à être mieux dans sa peau et dans sa tête.
Alors quand les deux sont réunis dans une même technique que l’on appelle le journal créatif, cela donne un outil merveilleux, qui permet d’apprendre à mieux se connaitre, à exprimer ce qui est à l’intérieur de nous, à développer sa créativité et sa confiance en soi et à vivre mieux.

Le journal créatif est une technique de développement personnel qui s’inspire de l’art thérapie et de l’écriture créative. C’est un journal intime amélioré dans lequel l’écriture, le dessin et le collage sont utilisés pour, aller chercher vos propres réponses, gérer votre stress, trouver des solutions à vos problèmes, clarifier vos émotions, et bien plus encore…
Et si le mot « dessin » vous fait peur, ne vous inquiétez pas, car il s’agit simplement de jouer avec les couleurs, les formes et les lignes. Cela peut vous en apprendre beaucoup sur vous-même.

J’ai découvert le journal créatif en 2006, puis j’ai suivi la formation pour être animatrice et je donne des ateliers depuis 2008. Cet outil a totalement révolutionné et transformé ma vie. Il l’a grandement améliorée. Il m’a fait prendre conscience de l’importance de laisser la créativité s’exprimer dans ma vie de toutes les façons possibles. De retrouver l’esprit de l’enfant qui a besoin de jouer, créer, explorer, découvrir, oser dépasser ses limites.
Faire du journal créatif, c’est se donner le droit de prendre du temps pour soi, d’écouter ce qui veut s’exprimer à l’intérieur de nous. C’est aller puiser dans notre inconscient toutes les réponses à nos questions, c’est découvrir toutes nos forces, nos qualités intérieures, c’est aussi parfois, se confronter à nos ombres pour mieux les connaitre et pouvoir les dépasser.

En bref, faire du journal créatif en groupe ou seul chez soi, c’est un merveilleux moyen pour prendre soin de soi et bien vivre en santé.
Pour en savoir plus sur cette technique : www.confiansoi.com et si vous avez envie de tester des exercices : http://journal-creatif.blogspot.ca/

Bonne santé et bonne créativité!

Dominique Podvin,
Animatrice en journal créatif
info@confiansoi.com

VU DU CIEL

survol de la forêt

forêt vue du haut


Bonjour,
Je vous l’avais promis, voici une vue de la forêt Acadienne en Automne…
Le vent s’est calmé et j’ai pu décoller pour faire quelques photos.
Hélas le soleil était derrière les nuages et les couleurs ressortent moins bien, vous pouvez cependant apprécier la vue magique que représente l’été indien pour un pilote et en consolation je vais inclure en fin d’article une prise de vue trés terre à terre mais surtout trés colorée, c’est un lever de soleil au Québec et on pourrait croire que les arbres sont en feu !
Les routes de forêt sont tellement colorées que c’est un plaisir de rouler au ralenti pour apprécier la magie des couleurs .
Avec en plus les couleurs des citrouilles qui décorent les maisons, cette saison nous prépare à la grisaille de novembre avant la blancheur de l’hiver.
Vous comprenez que toutes ces belles couleurs nous incitent à bien vivre en santé au lieu de sombrer dans la dépression liée à la diminution de la lumière du soleil.
En passant si vous jetez un coup d’oeil sur mon site NIKKEN, vous verrez qu’il existe des lampes à DEL qui reproduisent la lumière du soleil et peuvent vous réveiller progressivement le matin pendant la saison sombre ( voir l’adresse dans « contact »).
Voici la photo promise,
Jacques
été indien

automne

LE POUVOIR DE L’IMAGINATION . . .

En route

Bon voyage


Bonjour,
Une plage, un tronc d’arbre aux formes suggestives et me voila chevauchant mon « scooter des sables  » !
Rien d’étonnant me direz-vous, aprés le char à voile…
En fait de nombreuses personnes ne voient qu’une épave encombrant la plage là ou je vois un scooter prêt à filer sur le sable, la seule différence est le pouvoir de l’imagination ( une vraie richesse !) et si je choisis cette photo pour aborder ce sujet, c’est qu’il est possible d’aller trés loin dans ce domaine pour le meilleur comme pour le pire.
Par exemple : une petite rougeur sur la peau, avec un imaginaire morbide devient trés vite un cancer et génére un état d’anxiété anormalement haut. C’est l’aspect négatif de l’imagination.
La même petite rougeur peut aussi évoquer le début d’une réaction à quelque chose, me faisant réfléchir à ce que j’ai touché ou mangé récemment et comment cela a pu permettre à mon système immunitaire de me prévenir et de prendre soin d’éviter cette chose à l’avenir. C’est le côté positif de l’imagination.
Donc si je surprends mon imaginaire en train de s’égarer du mauvais coté, je peux décider en connaissance de cause, d’aller explorer l’autre côté et tirer profit de cette opportunité.
Beaucoup d’inventions ont été découvertes grâce à l’imagination et ce bel outil est disponible pour nous permettre de bien vivre en santé !
Un bel exemple se trouve dans le journal créatif dont je vous ai déjà parlé !…( www.confiansoi.com )
Je vous propose de le consulter et de développer le pouvoir de votre imagination,
Bien à vous,
Jacques

UNE PETITE HISTOIRE

Bonjour,
En effet, une petite histoire que j’aime bien et que j’utilise souvent;
Dans un village vivait un vieux sage et tout le monde le respectait et le consultait pour les réponses avisées qu’il leur donnait.
Deux jeunes garçons incrédules et téméraires se sont proposés de le mettre à l’épreuve.
Pour ce faire ils attrapent un petit oiseau qu’ils cachent derrière leur dos, s’en vont trouver le sage et lui demandent :
 » Dis-nous, grand sage, ce petit oiseau caché dans mon dos, est-il vivant ou mort ? »
Le sage réfléchit en se disant :  » Si je dis « vivant », ils lui tordent le cou et le présentent « mort », et si je dis mort, ils me le montrent « vivant »… »
Alors du plus profond de sa sagesse il leur dit :
 » Jeunes gens, la réponse est entre vos mains ! »
Quand vous êtes indécis et que vous cherchez à l’extérieur de vous toutes sortes de réponses à vos questions, repensez à cette petite histoire et vous comprendrez que quelle que soit la situation, vous avez en vous votre réponse, elle est « entre vos mains ! »
A vous de réfléchir comme le vieux sage et de découvrir que vous êtes plus forts que votre besoin de confirmation ne vous le laisse supposer…
Ceci est une « image », qui vaut plus que mille mots.
bien à vous,
Jacques