LE PARDON

Bonjour,
Voici un concept important et trop souvent mal compris et encore plus fort, mal utilisé.
Jacques Salomé insiste sur le fait que nous serions présomptueux de penser que nous pouvons pardonner :  » Qui êtes-vous pour penser que vous avez le pouvoir de pardonner une offense qui vous est faite ! »
Selon lui, pardonner est donner quelque chose par-dessus quelqu’un(par-don!).
Les religions insistent sur la notion de Pardon, exemple de Jésus sur la croix : » Pardonnez-les, ils ne savent pas ce qu’ils font ! »
Le pardon n’est pas un bonus que nous offrons à la personne par laquelle nous pensons avoir été offensés.
Le pardon ne peut être que personnel et tourné vers l’intérieur de notre être, car c’est bien à nous seuls qu’il appartient de nous libérer des traces et des séquelles que nous avons contractées dans la relation entretenue avec cette personne.
Le seul pardon efficace et sincère est celui qui se produit lorsque nous décidons enfin de tourner la page, d’achever cette situation ridicule dans laquelle nous nous sommes placés consciemment ou inconsciemment.
Sur un plan plus tourné vers la psychologie, le pardon est un acte de reconnaissance de nos erreurs et c’est tout au fond de notre coeur que le mental demande pardon à notre âme !
Quand le mental est sincère, l’incident est clos, la situation est achevée et la relation avec la personne concernée est libérée des nuages et des orages qui l’avaient assombrie.
Ne pardonnez pas à une autre personne et ne demandez pas que l’autre vous pardonne, pardonnez-vous vous-même !
Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation