LE COUP DE CHALEUR

Bonjour,
En cette période estivale les températures s’élèvent à des niveaux inhabituels pour nos organismes…
Le soleil nous réchauffe et nous donne de l’énergie et comme la modération a bien meilleur gout, il faut savoir se limiter et se protéger.
De plus avec un taux d’humidité élevé, la température ressentie peut être supérieure à la température observée, c’est ce que l’on appelle le facteur Humidex.
Sous l’effet de la chaleur, notre corps va perdre de l’eau, par la respiration, par la sudation et par la transpiration.
Les effets de cette déshydratation sont parfois insidieux au début et ce que nous prenons pour une sensation de bien-être est souvent le début d’un affaiblissement des réserves d’eau, une certaine torpeur s’installe que nous pouvons confondre avec un léger assoupissement.
Une petite fatigue, une sensation de tête légère ou quelques maux de tête sont des signes avant-coureurs de la déshydratation.
Sans réaction de notre part, nous nous dirigeons lentement vers l’insolation avec des symptômes qui s’amplifient, une transpiration abondante, une respiration qui devient difficile et un cœur qui s’agite, il devient urgent de prendre des dispositions pour ne pas arriver au stade suivant qui est le coup de chaleur.
Le coup de chaleur est un cas d’urgence médicale et il ne faut pas hésiter à appeler le 911 car tout retard pourrait conduire vers des troubles graves ou même la mort !
La prévention est le meilleur remède : boire de l’eau, se placer à l’ombre, porter des vêtements légers et éviter les efforts…
Bon été,
Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation