LA CONSCIENCE

Bonjour,
Cet article est le premier de deux car je souhaite vous offrir le temps de la réflexion au milieu de mon exposé, tout comme il y a un entracte au cinéma avant la projection du film principal.
Il existe des définitions nombreuses de la conscience selon les écoles psychologiques, sociologiques ou psychiatriques et je suis heureux que chacun puisse exprimer son vécu.
Comme je n’adhère à aucune explication toute faite sachant que seul celui qui observe et qui expérimente peut trouver sa propre solution, je vais vous fournir quelques notions de base qui vous permettront d’appréhender à votre manière ce sujet si passionnant.
La conscience peut se définir par ses états et par ses niveaux. La Sophrologie distingue trois états théoriques avec au milieu la conscience dite « ordinaire », la conscience « pathologique » et la conscience « sophronique ».
La conscience ordinaire étant celle de tous les jours, dont nous avons à peine conscience, la conscience pathologique englobe tous les désordres psychiques traités par les psychologues et les psychiatres et la conscience sophronique à l’inverse est une conscience améliorée, plus ouverte grâce à un entrainement basé sur la respiration, la relaxation et la méditation.
Les niveaux de conscience vont en décroissant depuis l’éveil jusqu’au coma et sans doute la mort, avec un niveau particulier entre la veille et le sommeil qui est appelé « le seuil sophro-liminal ».
Je place ici un lien vers une vidéo d’un mime qui a développé une conscience particulière pour effectuer son numéro.
www.jeromemurat.com cliquez sur video la statue a deux têtes.
A bientôt pour la suite de ce sujet,
Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation