Category Archives: Conseils

LES TROIS POISONS

Dalai Lama 2008

Dalai Lama


Bonjour,
Pour bien vivre en santé il est indispensable d’éviter les  » trois poisons  » !
Lors d’un enseignement du Dalai Lama en France en 2008, celui-ci a évoqué ce principe de la philosophie Tibétaine. Ces trois poisons sont l’Ignorance, la Colère et l’Attachement.
Pour faire suite à mon article précédent nous pouvons retrouver symboliquement les trois parties qui nous composent :
L’IGNORANCE sur le plan spirituel de ce que nous sommes vraiment nous fait errer dans les illusions fabriquées de toutes pièces par notre mental en vue de nous contrôler. Nous pouvons apprendre de différentes façons comment nous débarrasser de cette ignorance en développant notre curiosité au sujet de notre conscience et des moyens de la développer ( comme par exemple la Sophrologie ).
La COLÈRE est le chef de file de nos émotions et il peut nous arriver de nous laisser « emporter » par la colère et ainsi nous perdons le contrôle, nous sommes « hors de nous-même ». Il est tout à fait normal d’avoir des émotions, ce qui est anormal est de nous laisser dominer par nos émotions et encore plus de vouloir les refouler car ce faisant elles se transforment en une bombe à retardement qui peut éclater à n’importe quel moment…
L’ATTACHEMENT à notre corps physique peut nous entrainer dans des errances et des comportements générateurs de douleurs et de souffrances morales. La méditation peut nous aider à comprendre que nous ne sommes pas que ce corps physique petit ou grand, gros ou maigre, fort ou faible. Ce corps est un véhicule que nous empruntons à la naissance et que nous nous devons d’entretenir jusqu’à ce qu’il devienne inutile ( la mort ).
Voici donc une belle façon de bien vivre en santé que je vous propose,
Jacques

BIEN VIVRE LA VIE !

Bonjour,
Pas de photo aujourd’hui.
Je continue sur la lancée du dernier article.
Nous pouvons envisager la vie de différentes manières : notre corps physique nous permet de vivre, nous envoie des émotions et au final nous allons vers la spiritualité…pourquoi pas ???
Ou bien : notre esprit génère des émotions qui vont modeler notre corps physique et notre mode de vie ??
Ou alors, toute autre combinaison qui vous convient à titre personnel !
Quoi qu’il en soit, force nous est de reconnaitre que nous vivons au travers de ces trois entités, physique, émotionnelle et spirituelle.
Tout déséquilibre dans l’une ou l’autre de ces trois parties aura immanquablement des répercussions sur les deux autres, que vous le croyez ou non !
Pour bien vivre en santé, prenons la décision de faire les bons choix qui seront aptes à nous placer en équilibre :
* Une bonne hygiène physique est indispensable si nous souhaitons que notre corps fonctionne au mieux de ses capacités.
* Une bonne gestion de nos émotions nous permet d’être en contrôle de notre mental et de nos facultés intellectuelles, donc de nos choix de vie.
* Une bonne discipline spirituelle (ce qui ne veut pas dire religieuse ) nous ouvre aux dimensions supérieures de la vie et à la compréhension des causes et des conséquences de nos comportements conscients ou inconscients.
Si votre projet est de bien vivre votre vie, je vous invite à partager par la lecture de mes petits billets, ma modeste conception de cette aventure magnifique que j’expérimente et que j’étudie depuis de si longues années.
Jacques

BIEN VIVRE EN SANTÉ . . .

Bien vivre Ah, c’est ça le bonheur !
Bonjour,
Un petit retour sur le titre de ce blogue…
Comme vous avez pu le constater au fil des jours et des articles, je vous distille des anecdotes reliées ou inspirées par des images de mon cru !
Ne croyez pas que je m’éloigne du sujet, bien au contraire, il y a à chaque fois matière à réflexion et pour vous l’opportunité d’en extraire la substantifique moelle…
Regarez bien le titre :  » Bien vivre en santé  » il est composé de trois mots qui ne sont pas anodins (?)

LE TEMPS DES FLEURS

Les lupins du jardin !

Des fleurs

LA CONSCIENCE (2)

Bonjour,
Voici donc la deuxieme partie annoncée dans le dernier article.
Tout d’abord, je vous propose de regarder cette vidéo qui nous vient d’Espagne :

http://www.flixxy.com/the-incredible-power-of-concentration-miyoko-shida.htm

LA CONSCIENCE

Bonjour,
Cet article est le premier de deux car je souhaite vous offrir le temps de la réflexion au milieu de mon exposé, tout comme il y a un entracte au cinéma avant la projection du film principal.
Il existe des définitions nombreuses de la conscience selon les écoles psychologiques, sociologiques ou psychiatriques et je suis heureux que chacun puisse exprimer son vécu.
Comme je n’adhère à aucune explication toute faite sachant que seul celui qui observe et qui expérimente peut trouver sa propre solution, je vais vous fournir quelques notions de base qui vous permettront d’appréhender à votre manière ce sujet si passionnant.
La conscience peut se définir par ses états et par ses niveaux. La Sophrologie distingue trois états théoriques avec au milieu la conscience dite « ordinaire », la conscience « pathologique » et la conscience « sophronique ».
La conscience ordinaire étant celle de tous les jours, dont nous avons à peine conscience, la conscience pathologique englobe tous les désordres psychiques traités par les psychologues et les psychiatres et la conscience sophronique à l’inverse est une conscience améliorée, plus ouverte grâce à un entrainement basé sur la respiration, la relaxation et la méditation.
Les niveaux de conscience vont en décroissant depuis l’éveil jusqu’au coma et sans doute la mort, avec un niveau particulier entre la veille et le sommeil qui est appelé « le seuil sophro-liminal ».
Je place ici un lien vers une vidéo d’un mime qui a développé une conscience particulière pour effectuer son numéro.
www.jeromemurat.com cliquez sur video la statue a deux têtes.
A bientôt pour la suite de ce sujet,
Jacques

DU TEMPS DE LA MARINE À VOILES. . .

Bateau à voiles

Un grand voilier


Bien le bonjour,
Magnifique bateau naviguant toutes voiles dehors qui nous évoque le passé !
Pour bien vivre en santé nous pouvons certes nous référer au passé, et aussi prendre en considération les avancées de notre conscience sans tomber dans le piège qui nous attend.
En effet certains progrès scientifiques font déjà partie du passé et cependant nous y tenons comme un chien qui a trouvé un os à moelle !
Le bon discernement nous permet de sortir de ce carcan scientifique, sans toutefois jeter le bébé avec l’eau du bain, notre conscience est comme un parachute, elle n’est utile que si nous pensons à l’ouvrir au bon moment !
Ceci me rappelle une pensée pleine de vérité :
 » Si tu tombes c’est la chute mais si tu chutes c’est la tombe !  »
Les voiliers naviguent toujours et des pensées profondes concernant notre santé sont toujours efficaces, rechercher les causes des maladies avant de masquer les symptômes, utiliser tous les moyens de diagnostic anciens et modernes avant de délivrer le mot « chronique » (qui n’est qu’un aveu d’ignorance et un manque d’imagination ou de créativité ) et écouter les messages du corps qui nous parlent plus que nos pauvres mots.
Que les patients osent « se dire » aux médecins et que ceux-ci acceptent d’écouter et d’entendre les aveux des malades au lieu de se réfugier dans l’incompétence de leur ésotérisme.
Voici une autre recette pour bien vivre en santé!
Jacques

COMME UN OISEAU

La terre vu d'en haut...

comme un oiseau

C-FWJW

whisky-juliette-whisky


Bon jour à vous qui lisez ces lignes,
Ce matin trés tôt, le bel oiseau a pris son envol avec votre serviteur aux commandes.
Température idéale (17 degrés), vent calme à 15km/h de direction ouest et visibilité excellente…
Aprés les vérifications d’usage pour la sécurité, l’envolée a débuté sur la piste 31 (direction ouest).
Vol agréable sur un paysage matinal légèrement embrumé, les pêcheurs de homards tournent dans la baie pour vider les trappes, les 30 éoliennes de Lamèque tournent gracieusement dans le ciel et la circulation automobile commence dèjà.
Voilà le temps de retrouver la terre, planer comme un oiseau, prendre l’axe de la piste et se laisser glisser jusqu’au contact des roues, l’oiseau a retrouvé le plancher des vaches !
Expérience agréable qui ne s’arrête pas là… En effet, reprendre le volant de la voiture amène des sensations particulières : l’espace se rétrécit, la vision se limite, la perspective change et c’est comme si l’esprit était engoncé dans un vêtement trop serré !
Le contraste entre ces deux états de conscience différents est enrichissant car il met en lumière les limitations de nos perceptions dans la vie de tous les jours, et le voyage en avion nous fait apprécier les possibilités d’expansion de notre conscience (même sans avion…).
A nous de permettre ces expériences par le rêve, l’imagination et l’intuition, nous avons ces potentiels et nous les utilisons trop peu !
Surtout en cas de maladie, nous avons besoin de nous élever au-delà de notre conscience immédiate de victime pour aller à la rencontre de nos capacités intérieures de guérison…
Voici mon conseil pour bien vivre en santé !
Jacques

L’ART DU TROMPE – L’OEIL

Illusion a Tarbes

trompe-l’oeil


Bonne journée,
J’ai photographié cette façade a coté de la mairie de Tarbes, car il s’agit d’une peinture murale en trompe-l’oeil. C’est-a -dire une illusion, et ce que j’ai trouvé d’intéressant, c’est que si vous regardez bien le cliché, il y a une illusion dans l’illusion….
Je m’explique, la fenêtre inférieure gauche est en réalité une « vraie«  fenêtre et nous pouvons croire qu’il s’agit aussi d’une illusion !
Ceci est intéressant car dans la vie nous sommes souvent victimes d’illusions dont nous ne sommes pas conscients au premier regard, et encore plus fort nous pouvons avoir des illusions dans nos illusions.
Alors je vous propose de prendre le temps de bien examiner les choses de la vie, d’essayer de ne pas confondre l’illusion et la réalité et également de prendre le recul nécessaire pour exercer votre vigilance et votre discernement afin de ne pas tomber dans les piéges et dans les doubles piéges !
Votre mental va essayer de vous faire croire des choses qui lui conviennent, et emportés par son raisonnement implacable (c’est ce qu’il pense…), vous allez passer a coté de quelque chose d’important pour vous.
Utilisez donc votre mental en restant en état d’alerte pour découvrir la vérité au milieu des raisonnements tout faits ou imposés par d’autres personnes ou par les manipulations de la société.
C’est le but de notre vie de savoir faire la part des choses et c’est ainsi que vous pourrez vous approcher de la sagesse !
Je vous souhaite bien du plaisir,
Jacques.

LA RECETTE DU BONHEUR . . .

Plage de Quinnéville

Quinnéville (Manche)
18 mai 2013


Bonjour lectrices et lecteurs,
Du sable, trois roues, une voile et un bon vent sont les trois facteurs responsables du sourire affiché sur mon visage !
Ensuite, de l’eau dans la face, du sable dans la bouche et toujours le bonheur…
Voici une recette simple et écologique pour atteindre le contentement.
L’homme que je suis devenu partage son plaisir avec son enfant intérieur qui a été négligé pendant des années.
La réconciliation entre un homme et son passé est essentielle à l’atteinte de la sérénité, et ce n’est qu’un travail intérieur qui peut déboucher sur des activités extérieures comme le char à voile sur une plage de Normandie un beau jour du mois de Mai et en compagnie d’un copain de CM 2 qui partage le même loisir !
Non, je ne retombe pas en enfance, au contraire je partage joie et passion avec enthousiasme et un plaisir sain et agréable.
Je réalise un rêve d’enfant, je profite de la joie de ce sport et je guéris les blessures de la partie de moi à laquelle j’ai fait subir des frustrations, cela libére mon inconscient de regrets inutiles et de soupirs langoureux.
Ces longues heures grisantes à filer dans le vent comme un adolescent intrépide inscrivent dans ma mémoire des souvenirs durables qui chassent les soucis et le stress et qui enrichissent mon vécu physique, psychologique et spirituel.
Alors  » Merci  » Seagull (le char à voile qui s’appelle Silence !), « Merci » Jean Paul et Catherine, « Merci » la Normandie et « Merci » la Vie.
Contentement et gratitude sont deux ingrédients indispensables au bonheur !
À vous maintenant de créer votre belle recette à laquelle vous pouvez ajouter mon amitié,
Jacques