Category Archives: Conseils

ORAGE . . .

Un beau nuage

nuage en été


Bonjour,
Un beau ciel bleu, une température clémente et des vents calmes, une situation idéale pour oublier la prudence !
Cependant, ce nuage d’une blancheur éclatante est un signe avertisseur de changement brusque de temps.
Les marins et les aviateurs ne s’y méprennent pas et redoublent de prudence car ils savent que dedans cet imposant amas d’humidité se cachent pluie, grêle et vent violent.
Si l’inconscience vous fait mépriser cet orage, vous récolterez éclairs et tonnerre !
Savez-vous que chaque jour il ya plus de 5 000 orages tout autour de la terre ?
Savez-vous quel est l’utilité de ces orages ? Tout simplement ré-équilibrer notre atmosphère dans ses charges électriques, entre la Ionosphère qui est chargée négativement et la terre qui est un noyau dur chargé positivement.
Selon un système d’analogie, il en va de même dans notre corps, la pollution atmosphérique, les pollutions alimentaires et les pollutions psychiques et psychologiques font de notre corps un noyau dur chargé positivement ! Comment le décharger ? La mer, la montagne, les forêts, les cascades et les orages nous baignent dans un milieu saturé en ions négatifs qui nous permettent de retrouver notre équilibre physique et émotionnel.
Ce gros nuage blanc peut être dans notre corps une accumulation de colère, de frustration ou de peur qui peuvent nous transformer en des bombes à retardement !
Alors trouvez en vous la sagesse du marin ou de l’aviateur et évitez ces débordements d’humeur qui peuvent blesser d’autres personnes sans vous épargner vous-même!
Vous ne verrez plus ces gros nuages d’orage de la même façon si vous pensez à ce qui se passe dans votre météo interne !
Bien à vous,
Jacques

LA PALINGÉNÉSE

Bonjour,
Ce terme d’origine grecque signifie « naissance a nouveau «  ou « régénération «  .
On le trouve aussi sous la forme de Palingénésie et en Anglais « rebirth «  ou « rebirthing « .
Connu depuis l’antiquité il a eu des interprétations parfois différentes selon les auteurs et il est intéressant de regarder ce qu’il recouvre dans le monde d’aujourd’hui.
La respiration consciente est une technique particuliere de relaxation et d’exploration de la conscience par le truchement de la respiration.
Certaines interprétations limitatives l’ont résumé a la renaissance (revivre sa naissance ) ou a la régression (retour a l’inconscient antérieur de cette vie ou même au-dela).
Bien pratiqué et bien accompagné, il se passe des choses intéressantes et profondes pour éclaicir les parties de notre inconscient qui nous déséquilibrent.
L’accompagnant ne fait aucune suggestion ni aucune interprétation, il se limite a son rôle d’accompagnant et le sujet qui respire de façon consciente a toute liberté dans ses vécus qu’il peut exprimer ou non.
Pour l’avoir vécu personnellement des centaines de fois et pour avoir accompagné de nombreuses personnes, je sais qu’il s’agit d’une technique merveilleuse d’exploration de la conscience humaine.
Bien gérées, les expériences permettent de changer fondamentalement nos modes de pensées et notre existence au complet.
Il est utile de bien choisir son thérapeute car la soif de pouvoir peut conduire a des dérives.
J’aime a rappeler cette phrase : « L’amour du pouvoir use, alors que le pouvoir de l’Amour fait grandir « …..
Soyez en vie et en vous éveillant, vous éveillez le monde !
Jacques

UN CORPS EN SANTÉ !

Bonjour,
Pour bien vivre en santé, il suffit d’avoir et de maintenir notre corps, nos émotions et notre esprit en santé.
Les vieilles habitudes de pensée définissaient la santé comme étant l’absence de maladie…et cette forme de pensée était déja négative puisque c’est une absence de quelque chose qui sert de définition.
Il est pourtant trés simple de définir ce qu’est vraiment la Santé :
Un corps en santé est un corps qui est pourvu d’organes sains dont les fonctions sont efficaces, avec une énergie maximale, des pensées positives et agréables et un inconscient clair, débarrassé de ses zones d’ombre.
Sorti de cette définition, longue et précise, nous entrons dans le domaine de la maladie et notre corps fatigué dont les organes affaiblis et lésés ont des fonctions déficientes, ceci entrainant une baisse de notre énergie, des pensées et des émotions négatives et un inconscient obscur et perturbé !
J’ai enseigné ces idées dans mon cours de Sophrologie a l’Université de Moncton pendant prés de 20 ans a plus de 1500 étudiants et a mon agréable surprise, un bon nombre de ceux-ci se sont débarrassés de symptômes ou de maladies et même de médicaments.
Je me suis contenté de dispenser cet enseignement et ces personnes ont mis en place des changements dans leur vie et dans leur corps qui leur ont permis de redécouvrir la santé : une suite de choix librement consentis qui leur ont permis de changer, de retrouver un niveau d’énergie plus efficace et une vie plus agréable.
Une belle façon de faire reculer l’ignorance dont je vous ai entretenu dans le précédent billet.
Je suis persuadé et confiant que cela peut devenir aussi pour vous un objectif, tout au long de ce blog.
Alors, en route pour de nouvelles aventures…
Jacques

LES TROIS POISONS

Dalai Lama 2008

Dalai Lama


Bonjour,
Pour bien vivre en santé il est indispensable d’éviter les  » trois poisons  » !
Lors d’un enseignement du Dalai Lama en France en 2008, celui-ci a évoqué ce principe de la philosophie Tibétaine. Ces trois poisons sont l’Ignorance, la Colère et l’Attachement.
Pour faire suite à mon article précédent nous pouvons retrouver symboliquement les trois parties qui nous composent :
L’IGNORANCE sur le plan spirituel de ce que nous sommes vraiment nous fait errer dans les illusions fabriquées de toutes pièces par notre mental en vue de nous contrôler. Nous pouvons apprendre de différentes façons comment nous débarrasser de cette ignorance en développant notre curiosité au sujet de notre conscience et des moyens de la développer ( comme par exemple la Sophrologie ).
La COLÈRE est le chef de file de nos émotions et il peut nous arriver de nous laisser « emporter » par la colère et ainsi nous perdons le contrôle, nous sommes « hors de nous-même ». Il est tout à fait normal d’avoir des émotions, ce qui est anormal est de nous laisser dominer par nos émotions et encore plus de vouloir les refouler car ce faisant elles se transforment en une bombe à retardement qui peut éclater à n’importe quel moment…
L’ATTACHEMENT à notre corps physique peut nous entrainer dans des errances et des comportements générateurs de douleurs et de souffrances morales. La méditation peut nous aider à comprendre que nous ne sommes pas que ce corps physique petit ou grand, gros ou maigre, fort ou faible. Ce corps est un véhicule que nous empruntons à la naissance et que nous nous devons d’entretenir jusqu’à ce qu’il devienne inutile ( la mort ).
Voici donc une belle façon de bien vivre en santé que je vous propose,
Jacques

BIEN VIVRE LA VIE !

Bonjour,
Pas de photo aujourd’hui.
Je continue sur la lancée du dernier article.
Nous pouvons envisager la vie de différentes manières : notre corps physique nous permet de vivre, nous envoie des émotions et au final nous allons vers la spiritualité…pourquoi pas ???
Ou bien : notre esprit génère des émotions qui vont modeler notre corps physique et notre mode de vie ??
Ou alors, toute autre combinaison qui vous convient à titre personnel !
Quoi qu’il en soit, force nous est de reconnaitre que nous vivons au travers de ces trois entités, physique, émotionnelle et spirituelle.
Tout déséquilibre dans l’une ou l’autre de ces trois parties aura immanquablement des répercussions sur les deux autres, que vous le croyez ou non !
Pour bien vivre en santé, prenons la décision de faire les bons choix qui seront aptes à nous placer en équilibre :
* Une bonne hygiène physique est indispensable si nous souhaitons que notre corps fonctionne au mieux de ses capacités.
* Une bonne gestion de nos émotions nous permet d’être en contrôle de notre mental et de nos facultés intellectuelles, donc de nos choix de vie.
* Une bonne discipline spirituelle (ce qui ne veut pas dire religieuse ) nous ouvre aux dimensions supérieures de la vie et à la compréhension des causes et des conséquences de nos comportements conscients ou inconscients.
Si votre projet est de bien vivre votre vie, je vous invite à partager par la lecture de mes petits billets, ma modeste conception de cette aventure magnifique que j’expérimente et que j’étudie depuis de si longues années.
Jacques

BIEN VIVRE EN SANTÉ . . .

Bien vivre Ah, c’est ça le bonheur !
Bonjour,
Un petit retour sur le titre de ce blogue…
Comme vous avez pu le constater au fil des jours et des articles, je vous distille des anecdotes reliées ou inspirées par des images de mon cru !
Ne croyez pas que je m’éloigne du sujet, bien au contraire, il y a à chaque fois matière à réflexion et pour vous l’opportunité d’en extraire la substantifique moelle…
Regarez bien le titre :  » Bien vivre en santé  » il est composé de trois mots qui ne sont pas anodins (?)

LE TEMPS DES FLEURS

Les lupins du jardin !

Des fleurs

LA CONSCIENCE (2)

Bonjour,
Voici donc la deuxieme partie annoncée dans le dernier article.
Tout d’abord, je vous propose de regarder cette vidéo qui nous vient d’Espagne :

http://www.flixxy.com/the-incredible-power-of-concentration-miyoko-shida.htm

LA CONSCIENCE

Bonjour,
Cet article est le premier de deux car je souhaite vous offrir le temps de la réflexion au milieu de mon exposé, tout comme il y a un entracte au cinéma avant la projection du film principal.
Il existe des définitions nombreuses de la conscience selon les écoles psychologiques, sociologiques ou psychiatriques et je suis heureux que chacun puisse exprimer son vécu.
Comme je n’adhère à aucune explication toute faite sachant que seul celui qui observe et qui expérimente peut trouver sa propre solution, je vais vous fournir quelques notions de base qui vous permettront d’appréhender à votre manière ce sujet si passionnant.
La conscience peut se définir par ses états et par ses niveaux. La Sophrologie distingue trois états théoriques avec au milieu la conscience dite « ordinaire », la conscience « pathologique » et la conscience « sophronique ».
La conscience ordinaire étant celle de tous les jours, dont nous avons à peine conscience, la conscience pathologique englobe tous les désordres psychiques traités par les psychologues et les psychiatres et la conscience sophronique à l’inverse est une conscience améliorée, plus ouverte grâce à un entrainement basé sur la respiration, la relaxation et la méditation.
Les niveaux de conscience vont en décroissant depuis l’éveil jusqu’au coma et sans doute la mort, avec un niveau particulier entre la veille et le sommeil qui est appelé « le seuil sophro-liminal ».
Je place ici un lien vers une vidéo d’un mime qui a développé une conscience particulière pour effectuer son numéro.
www.jeromemurat.com cliquez sur video la statue a deux têtes.
A bientôt pour la suite de ce sujet,
Jacques

DU TEMPS DE LA MARINE À VOILES. . .

Bateau à voiles

Un grand voilier


Bien le bonjour,
Magnifique bateau naviguant toutes voiles dehors qui nous évoque le passé !
Pour bien vivre en santé nous pouvons certes nous référer au passé, et aussi prendre en considération les avancées de notre conscience sans tomber dans le piège qui nous attend.
En effet certains progrès scientifiques font déjà partie du passé et cependant nous y tenons comme un chien qui a trouvé un os à moelle !
Le bon discernement nous permet de sortir de ce carcan scientifique, sans toutefois jeter le bébé avec l’eau du bain, notre conscience est comme un parachute, elle n’est utile que si nous pensons à l’ouvrir au bon moment !
Ceci me rappelle une pensée pleine de vérité :
 » Si tu tombes c’est la chute mais si tu chutes c’est la tombe !  »
Les voiliers naviguent toujours et des pensées profondes concernant notre santé sont toujours efficaces, rechercher les causes des maladies avant de masquer les symptômes, utiliser tous les moyens de diagnostic anciens et modernes avant de délivrer le mot « chronique » (qui n’est qu’un aveu d’ignorance et un manque d’imagination ou de créativité ) et écouter les messages du corps qui nous parlent plus que nos pauvres mots.
Que les patients osent « se dire » aux médecins et que ceux-ci acceptent d’écouter et d’entendre les aveux des malades au lieu de se réfugier dans l’incompétence de leur ésotérisme.
Voici une autre recette pour bien vivre en santé!
Jacques