Category Archives: Conseils

AVOIR . . . OU SE FAIRE AVOIR ?

Bonjour,
Suite de notre petite série ou nous arrivons au sujet de l’Avoir !
Déjà mon titre souléve des questions qui attendent des réponses et c’est le but de ce jour.
Avoir, possèder, acheter, acquérir ou même voler sont différentes façons d’arriver au même but.
Dans une société basée sur la consommation la notion d’avoir est mise de l’avant et crée d’une certaine façon la notion d’inégalité selon la quantité et le prix des choses que nous avons accumulés avec souvent au final la seule possibilité de redonner dans des ventes de garage ou des vides-greniers tous ces objets dont l’acquisition était sans autre objet que d’assouvir notre frénésie possessive.
D’ou la seconde partie de mon titre qui nous pousse à réfléchir et considérer si le fait d’avoir acquis quelque chose ne se tourne pas en « tromperie » ou nous nous sommes faits avoir ?
Est-ce que nous avons satisfait un besoin durable ou simplement un désir passager, parce que c’est à la mode…
Avoir un compte sur un réseau social, c’est un réseau et c’est bien ce réseau qui profite de notre « avoir » en créant une dépendance, il suffit de regarder les fortunes des créateurs pour admettre que…(je vous laisse le soin de complèter !).
Là encore, quelle est la réponse ?
Et bien, encore une question de choix ! plus vous aurez acquis de biens pour vous en laisserez sur cette terre au moment de votre départ…
Il y a toujours une notion importante à différencier l’indispensable du superflu, l’utile de l’inutile, le vrai du faux et le bien du mal.
Quel est votre choix ?
Le mien est de privilégier le Faire par rapport à l’avoir…
Jacques

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE

Bonjour,
Être ou ne pas être, telle est la question !
Ce célèbre monologue d’Hamlet peut nous amener à réfléchir différemment.
Nous vivons dans un monde ou nous avons trois polarités ou trois possibilités : Être, Avoir ou Faire…
Ce sujet est tellement vaste que je vais commencer aujourd’hui par la première qui se reflète dans le titre : ÊTRE…
Nous pouvons être présents, être attentifs, être émotionnels ou tout simplement être vivants !
Dés notre naissance nous sommes dans l’être ( quoique avant aussi et c’est une autre histoire ) et en même temps dans la dépendance de ceux qui nous entourent pour tous nos besoins vitaux.
Rapidement nous expérimentons notre qualité d’être par rapport à notre environnement en procédant par essais et erreurs, nous testons notre entourage pour essayer de nous définir. Enfant nous sommes calme, agité, turbulent ou tout ce que vous voulez et nous utilisons l’imitation des personnes qui nous servent de repères (et parfois de repaires) pour développer notre qualité d’être.
Nos premières années de vie seront trés déterminantes sur le reste de notre parcours car les premières « impressions » au sens d’imprimer se solidifient dans notre sub-conscient et par la suite nous mènent par le bout du nez à notre insu (c’est à dire que nous ne le savons pas !).
C’est ainsi que notre démarche, notre socialisation, nos gestes et nos paroles peuvent être retrouvées dans notre ascendance.
La réponse à la question est simple…Être ou ne pas être, c »est une question de choix !
Quel est le vôtre ?
Le mien c’est d’être en pleine conscience !,
Jacques

LE SENS DE LA VIE

Bonjour,
Il y a 25 ans, j’ai écris ce petit texte qui refait surface et j’en saisis mieux toute la portée avec le recul…
Le voici :
«  Quel est le sens de la vie ?

C’est d’avancer vers la mort en lui faisant face.
Si on lui tourne le dos, on n’avance plus et on régresse en se rendant malade.
Faire face a la mort, c’est savoir ou l’on va.
Accepter la mort, c’est savoir pourquoi on y va.
Vivre, c’est savoir comment on y va .
Puisque la mort est le but de notre vie, préparons-nous du mieux que nous pouvons, afin de mourir de notre plus belle mort.
Le voyage est plus beau lorsque l’on sait ou il nous méne…« 
Je l’aime bien et je vous l’offre avec grand plaisir,
Jacques

LE PLAISIR DU DÉSIR

Bonjour,
Souvent nous ne savons pas différencier nos émotions et nous sommes dans un état d’émotions confuses, ce qui nous dérange profondèment et peut nous entrainer à penser, à dire ou à faire des choses que nous regretterons bien vite.
Pour bien vivre en santé, il est important que nous ayons du plaisir pour le bien de notre corps, de notre esprit et de notre âme !
Notre mental qui n’est qu’une partie de nous-même, un outil utile et parfois dangereux, crée en nous des désirs et nous croyons alors que nous devons les satisfaire au plus vite sans réfléchir aux conséquences de cet acte impulsif.
Je vous propose de prendre quelques secondes lorsque vous ressentez un désir naitre en vous afin de valider son bien-fondé et ensuite mettre en oeuvre ce qui est nécessaire à la réalisation de ce désir.
Ce court délai va vous permettre d’expérimenter une émotion de plaisir à l’idée de faire ou d’avoir ce désir satisfait et parfois vous sentirez que vous pouvez expérimenter ce plaisir même si pour de justes raisons ce n’est pas nécessaire de passer aux actes….
Cette simple attitude vous évitera de tomber dans les excès de la dépendance à des substances ou à des personnes et vous en retirerez une satisfaction d’être en contrôle de votre corps, de votre vie et de la bonne gestion de vos émotions.
C’est donc un plaisir supplémentaire de pouvoir savourer le plaisr du désir que je vous recommande de vivre de plus en plus souvent…
Carpe diem !
Jacques

DE LA TENDRESSE À LA SAGESSE

Bonjour,
Il ya 20 ans déjà… j’animais un atelier qui portait ce titre et j’ai retrouvé mes notes !
Thème du séminaire :
De la tendresse du bébé qui vient de naitre , à la sagesse de l’être aux cheveux enneigés, s’est déroulé tout un parcours, un chemin, une vie .
J’avais choisi le dauphin (dèjà ?) comme symbole du bébé dans l’utérus, les deux sont dans un élément liquide et vivent l’instant présent par la force des choses.
J’avais choisi le goéland comme symbole de la sagesse du vieillard qui a pris du recul, qui a accumulé de l’expérience et des expériences.
Une partie importante du travail-plaisir consistait à voir le « dauphin » qui est en l’autre, à voir le « goéland » qui est en l’autre et à voir le « divin » qui est en l’autre.
La sagesse est d’intégrer que ces trois dimensions sont aussi en nous et que leur lieu commun est l’amour !
La première partie se déroulait dans une piscine pour retrouver l’élément aquatique symbolisant les émotions avec la tendresse du regard, des gestes et de l’écoute.
La seconde partie se déroulait sur un tapis, dans un sorte de méditation ou nous apprenions à intégrer avec sagesse toutes ces qualités que nous avons et qui sont parfois masquées pour des raisons diverses…
Je vous propose à votre tour de prendre un bain et de ressentir le contact de l’eau sur votre peau et les mémoires qui se réveillent…
Puis de vous allonger confortablement et penser au dauphin, penser au goéland, ressentir votre divinité et votre compassion pour tout ce qui vit en commençant par vous-même !
Bon voyage,
Jacques

FAITES L ‘ HUMOUR , PAS LA GUERRE . . .

Bonjour,
1914, 1944 tout est bon cette année pour remettre en mémoire les deux guerres dites  » mondiales  » dont celle de 1914 devait être la  » der des der  » !
Les pays qui n’ont pas été concernés ne peuvent comprendre, et c’est pour cela que la guerre existe encore.
La guerre n’est pas une affaire sérieuse et elle n’existerait plus si au lieu de se prendre au sérieux, les dirigeants ou les promoteurs cachés avaient un bon sens de l’humour…
La vie est une comédie ou nous jouons notre rôle avec tous les autres acteurs qui nous entourent, nous sommes tous égaux et ceux qui croient que « l’égo » existe, pensent que leur rôle est plus important que celui des autres, luttent pour le pouvoir qui cache en fait une faiblesse intérieure refoulée !
La vie est une comédie et de ce fait même elle est régie par les lois du comique, de l’humour et de la joie …de vivre !
J’ai découvert cette vérité à la sortie du film  » La vie est belle  » avec Roberto Bégnini, je me suis dit que si on peut rire des camps de concentration, alors rien n’a d’importance ( dans le film, le père explique à son enfant que tout cela est un jeu et il y met beaucoup d’humour !).
Une journée ou nous ne rions pas est une journée perdue et les humoristes ont un succès bien mérité car ils nous apportent un regard différent et nous permettent de rire de nos petits travers et de nos grosses erreurs.
Ne dit-on pas que le rire est le propre de l’homme, qu’un bon rire vaut un bon beefsteack et surtout  » rira bien qui rira le dernier  » ce qui veut dire que celui qui ne sait pas rire de lui-même sera supplanté par celui qui saura garder une humeur joviale au-delà de toute épreuve !
Pour bien vivre en santé, choisissez de bien rire en santé !
Jacques

ALLER VERS L ‘ INCONNU . . .

Bonjour,
Je vous propose ce jour une réflexion qui mérite d’être creusée…
Nous sommes tous confortablement installés dans nos habitudes, nos croyances et nos fidélités et nous passons a coté de choses merveilleuses qui sont à notre portée mais au-delà de notre regard.
Toutes les merveilles de la nature nous attendent pour nous livrer leurs secrets si fabuleux, les plantes, les animaux sont des enseignants de haut niveau alors que nous les considérons comme des êtres inférieurs.
Combien de fois me suis-je écarté du  » chemin  » pour découvrir de petites fleurs, des mousses et aussi des champignons.
Quelle leçon d’observer pendant des semaines une araignée, la regarder tisser sa toile, la nourrir avec des mouches et des moustique attrapés au vol et avoir le cadeau de la voir se reproduire, des centaines de petits points microscopiques qui bougeaient sur sa toile.
Je ne saurais jamais si c’est moi qui l’ai apprivoisée ou si c’est elle qui m’a accepté dans son intimité…
Aller vers l’inconnu, c’est aussi regarder à l’intérieur de nous, transformer le vacarme mental en un murmure musical qui envahit notre être et nous permet de contacter ce qui est essentiel en nous, certains l’appellent  » méditation  » et cette écoute du silence intérieur nous reconnecte avec notre coeur, avec notre âme pour le plus grand bien de nos organes et de tout notre corps physique et énergétique.
Allez vers l’inconnu que vous êtes vraiment et vous découvrirez votre grandeur.
L’être humain est grand, noble et généreux… certains l’ont oublié !
Bon voyage initiatique,
Jacques

LE SOUFFLE DE VIE

Bonjour,
Aujourd’hui je veux vous entretenir du souffle de vie : en effet il est vital pour nous tous de savoir « entretenir » ce souffle de vie pour bien vivre en santé.
Notre respiration est le plus grand cadeau que nous recevons en venant au monde et très rapidement nous l’utilisons de plus en plus mal en pensant qu’elle nous est acquise et que nous pouvons la négliger sans craintes….erreur fatale, comme toute chose il est indispensable de prendre soin de notre souffle et de savoir l’utiliser à bon escient.
La respiration est le seul moyen naturel de découvrir la relaxation qui elle-même est la seule alternative aux stress de toutes sortes.

LUCY DE LUC BESSON

Bonjour,
Dans l’actualité du cinéma cet été est sorti en salles le dernier film de Luc Besson.
Un gros succès en Amérique et encore une fois Luc Besson retrouve un thème qui fait réfléchir, c’est lui qui avait réalisé  » Le grand bleu  » film qui retrace la vie de Jacques Mayol et nous transporte dans le monde des dauphins.
Dans son dernier film, « Lucy », Luc Besson fait un clin d’oeil aux dauphins en reconnaissant que ces mammifères utilisent un pourcentage de leurs neurones plus élevé que les êtres humains.
Le sujet du film est de projeter ce que pourrait devenir un cerveau humain qui fonctionnerait à 100 % de ses capacités !
Certes il s’agit d’un film et comme nous ne savons pas ce que peut donner un cerveau à plein régime, la voie est libre pour développer son scénario.
Ce qui est important à considérer c’est l’ouverture de la conscience et ce que nous savons, c’est que 5 à 10 % de plus aménerait un saut quantique dans la pensée de l’être humain et dans ses modes de fonctionnement.
Si vous regardez ce film en vous concentrant sur les aspects symboliques de l’histoire, vous ressortirez de la salle avec une activation des capacités de votre cerveau et avec la possibilité d’avoir des nouvelles pensées…
Je vous conseille vivement de faire cette expérience car le sujet mérite d’être traité et expérimenté dans son ensemble, ne vous attachez pas aux faits ou aux images, soyez ouverts à ce qui résonne en vous plus qu’à ce qui raisonne en vous.
Je me suis promis de retourner le voir dans un avenir proche et je vous en tiendrais au courant.
Certains peuvent ne pas l’aimer, qu’ils s’interrogent sur ce qu’ils n’ont pas aimé,
A bientôt,
Jacques

LE SOLEIL ET LA LUNE

Bonjour,
Je vous ai déjà parlé de symboles et les plus puissants sont le Soleil et la Lune…
Le roi Louis XIV se faisait appeler le Roi Soleil pour exprimer toute la puissance de son royaume et il rayonnait dans son palais de Versailles.

Le soleil symboliquement représente l’énergie créatrice, celui qui donne la vie à notre terre et à tout ce qui vit sur elle.
C’est une énergie qui correspond à la planète Mars, le Dieu de la guerre et aussi au troisième chakra des hindous dont la projection se trouve au niveau du …plexus solaire.
Sans soleil pas de vie, pas de lumière, pas de saisons…